imprimer
Naissance
1933 à Chartres
>> Rechercher "Christian Broutin" dans le catalogue Ciné-Ressources

(détails)


(détails)


(détails)


(détails)


(détails)


Formation

Il suit les cours de l'école Charpentier. À l'École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art (trois années d'études), il apprend tout d'abord à faire des dessins animés sous l'égide de Paul Grimault, mais cette section fermant au bout d'une année, il se tourne vers la publicité.

Carrière au cinéma

Dans les années 1960, Christian Broutin est un affichiste reconnu et signe plusieurs affiches célèbres du cinéma de cette période.
Il est remarqué par Fernand Rivers, distributeur et futur réalisateur, qui lui commande alors, pendant deux ans, plusieurs affiches pour des westerns ou des films d'aventures. Fernand Rivers l'engage vivement à travailler pour Gaétan de Boissière (agence DEB), qui truste alors 80 % de la production d'affiches de cinéma en France. C'est à ce moment-là qu'il rencontre Clément Hurel, Guy Jouineau et Guy Bourduge, ou encore Jean Mascii. Christian Broutin adopte au début de sa carrière un style qui doit beaucoup à l'art de la plume. Ses dessins sont construits comme des gravures, avec des lignes précises, ciselées comme sur l'affiche de Gervaise (René Clément, 1956). Une de ses compositions fait scandale : l'affiche "préventive" conçue pour le film de Marc Allégret Sois belle et tais-toi (1957), un pastiche d'un tableau de Picasso qui propose un rapprochement détonnant entre une œuvre du Maître et le titre du film. Au début des années 1960, Christian Broutin travaille pour René Ferracci, alors chez Cinédis, autre agence de publicité pour le cinéma. René Ferracci se retrouve être le seul interlocuteur des producteurs et distributeurs de cinéma quand Cinédis disparaît, et prend alors l'habitude de solliciter des collaborateurs extérieurs. Les affiches sont ainsi signées de plusieurs noms (Yves Thos, Vanni Téaldi, Christian Broutin…). Broutin se lie d'amitié avec Ferracci, qui lui confie en 1963 les deux affiches du Jules et Jim de François Truffaut. Après une première ébauche, qui reprend l'idée de papiers découpés montrant les trois protagonistes du film, Ferracci lui suggère : "non, maintenant Truffaut c'est devenu quelqu'un d'important, il faut faire un truc plus classique". Résultat : une maquette recentrée sur Jeanne Moreau. Avant de réaliser l'affiche, Broutin avait aussi visionné le film (contrairement aux pratiques de l'époque) et Truffaut avait donné son accord sur le visuel retenu. L'affichette, au départ sur fond rouge, sera finalement éditée sur fond blanc. C'est l'une des affiches les plus célèbres de Christian Broutin et elle obtiendra le prix Toulouse-Lautrec en 1963. Après 1966, Christian Broutin s'éloigne du métier d'affichiste, malgré une dernière composition en 1976 pour Chantons sous l'Occupation (André Halimi).

Autres activités

En 1975, Christian Broutin participe à l'émission de télévision "Tac au tac", dans laquelle plusieurs dessinateurs interviennent et se répondent uniquement via le dessin. Jean Frappat, producteur de l'émission, l'aide à produire le film La Corrida, court métrage d'animation (le film passe régulièrement à la Cinémathèque française). Ce film obtient le prix Jean-Vigo du court métrage d'animation. Suite à ce succès, il écrit un scénario de fiction, mais échoue à réaliser le film (prévu avec Jean-Louis Trintignant).
Christian Broutin a joué dans deux films : il tient le rôle d'un templier dans le film de Raoul Ruiz L'Hypothèse du tableau volé (1978) et celui d'un psychanalyste dans le film de Patrick Schulmann Zig Zag Story (1982).
Christian Broutin a dessiné d'innombrables couvertures de livres pour différentes collections et a également travaillé pour la publicité avant de reprendre ses pinceaux pour signer plusieurs toiles. Il est également connu dans le monde de la philatélie pour avoir créé plusieurs timbres. Sa principale activité reste aujourd'hui la peinture.

La liste des oeuvres proposées ici est basée sur les collections des partenaires de Ciné-Ressources.

Affiches de films (classées suivant l'année de production des films)

1965 Métamorphose des cloportes (La) Pierre Granier-Deferre
1965 Métamorphose des cloportes (La) Pierre Granier-Deferre
1964 Compartiment tueurs Costa-Gavras
1964 Dear Brigitte
Chère Brigitte
Henry Koster
1964 Dear Brigitte
Chère Brigitte
Henry Koster
1962 Culottes rouges (Les) Alex Joffé
1962Cabinet of Caligari = The Cabinet of Dr. Caligari (The)
Le Cabinet du Dr Caligari
Roger Kay
1962Cabinet of Caligari = The Cabinet of Dr. Caligari (The)
Le Cabinet du Dr Caligari
Roger Kay
1961Guerre inconnue (La) Perry Wolf
1961Guerre inconnue (La) Perry Wolf
1961 Jules et Jim François Truffaut
1961 Jules et Jim François Truffaut
1961 Jules et Jim François Truffaut
1960 Vacances en enfer Jean Kerchbron
1960 Che gioia vivere
Quelle joie de vivre !
René Clément
1959FBI Story (The)
La Police fédérale enquête
Mervyn LeRoy
1959 A Summer Place
Ils n'ont que vingt ans
Delmer Daves
1959 Ce corps tant désiré Luis Saslavsky
1959 Canailles (Les) Maurice Labro
1959 Quai du Point du Jour Jean Faurez
1958 Giovani mariti
Les Jeunes maris
Mauro Bolognini
1958 Désordre et la nuit (Le) Gilles Grangier
1957 Piège (Le) Charles Brabant
1957 Une vie Alexandre Astruc
1957 Garçonne (La) Jacqueline Audry
1957 Rafles sur la ville Pierre Chenal
1957 Grand bluff (Le) Patrice Dally
1957 Sois belle et tais-toi Marc Allégret
1957 Méfiez-vous fillettes Yves Allégret
1956 Si le roi savait ça Caro Canaille
1956 Elisa = La fille Elisa Roger Richebé
1956 Elisa = La fille Elisa Roger Richebé
1956Padri e figli
Père et fils
Mario Monicelli
1956 Salaire du péché (Le) Denys de La Patellière
1956 Si le roi savait ça Caro Canaille
1955 Je suis un sentimental John Berry
1955 Irrésistible Catherine (L') André Pergament
1955 Gervaise René Clément
1955 Sorcière (La) André Michel