Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Alexandre Astruc

Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste, Interprète, Adaptateur, Assistant réalisateur


imprimer
Naissance
13 juillet 1923 à Paris (France)
Décès
19 mai 2016 à Paris
>> Rechercher "Alexandre Astruc" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Après avoir poursuivi des études de droit et obtenu une licence de lettres, Alexandre Astruc s'oriente vers le journalisme. Il signe des articles notamment dans Combat, Réforme, Opéra, Les temps modernes. A partir de 1945, il rédige des critiques théâtrales, littéraires et cinématographiques dans Les cahiers du cinéma, Cinédigest, Action et Paris match. En 1948, il devient célèbre en signant un article publié dans L'écran français : " Naissance d'une nouvelle avant-garde : la caméra-stylo ". Il salue dans le cinéma un moyen d'expression autonome et neuf, comparable à la peinture ou au roman. La même année, il assiste Marc Allégret sur le tournage de Blanche fury. Il tient le rôle d'Halévy dans La valse de Paris, de Marcel Achard (1949). Il collabore à la rédaction de scénarios : Jean de la lune (1948), La p. respectueuse (1952), Le vicomte de Bragelonne (1954).

Carrière au cinéma

En 1952, Alexandre Astruc réalise un moyen métrage inspiré d'une nouvelle des Diaboliques, de Barbey d'Aurevilly : Le rideau cramoisi. Le film remporte le Prix Louis Delluc. Avec Les mauvaises rencontres (1954), son premier long métrage, il dresse le portrait d'une jeunesse intellectuelle désaxée. L'histoire est narrée en voix off, par une série de flash-back, ce qui accentue le côté artificiel et littéraire de l'intrigue. La démarche du réalisateur le rapproche d'un cinéma romanesque soucieux de la vérité des êtres et de leur insertion dans un cadre soigneusement dessiné. Un cinéma d'essayiste. Il prétend lui-même rechercher les " manifestations visuelles de la psychologie des personnages ". C'est pourquoi il choisit des moments de crise, comme dans ses adaptations de Guy de Maupassant (Une vie, 1958) et de Gustave Flaubert (L'éducation sentimentale, 1961). Astruc exprime par la caméra les rapports de l'âme et du corps. Après La proie pour l'ombre (1960), un exercice de style sur la sujétion sociale de la femme, et Evariste Galois (1965), un court métrage primé au Festival international du film à Cannes, il réalise La longue marche (1965), un film sur la fuite de résistants à travers les Cévennes. Découpé en plans très longs, le film fige les personnages dans une certaine théâtralité. L'emploi du noir et blanc accentue le côté hostile de la nature dans laquelle ils évoluent. En 1968, Astruc réalise Flammes sur l'Adriatique, sorte de film " de chambre " où l'action est essentiellement menée à bord d'un destroyer yougoslave. Sa dernière oeuvre de fiction pour le cinéma est un échec commercial. Ami de Jean-Paul Sartre à dix-huit ans, il lui consacre un film en 1976 : Sartre par lui-même.

Autres activités

Astruc est chroniqueur de télévision à Radio-Luxembourg de 1969 à 1972. Il organise le Festival de film maudit à Biarritz. Après l'échec de Flammes sur l'Adriatique, il se consacre à la télévision, au journalisme et à la littérature. Il réalise notamment la série Caméra-stylo (1967-68), La lettre volée (1973) et La chute de la maison Usher (1981), tous deux adaptés de l'oeuvre d'Edgar Allan Poe ; Une fille d'Eve (1988) et Albert Savarus (1992), d'après Blazac. Il a écrit entre autres Les vacances (1945), La tête la première (1975), Le permissionnaire (1982), Le roman de Descartes (1989), Du stylo à la caméra et de la caméra au stylo (1992), et Evariste Galois (1994).

Prix

  • Meilleur réalisateur, 1955 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : Les mauvaises rencontres

Ouvrages

  • Alexandre Astruc / Raymond Bellour.- Paris : Seghers, 1963.
  • Du stylo à la caméra... et de la caméra au stylo : écrits (1942-1984) / Alexandre Astruc.- Paris : L'Archipel, 1992.
  • Nouvelle vague ? / Jacques Siclier.- Paris : Ed. du Cerf, 1961.
  • Portraits de cinéastes / Antoine Portejoie ; Vincent Vidal.- Lausanne : Favre, 1988.

Périodiques

  • Avant-Scène Cinéma (L'), n° 38, juin 1964
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 174, janvier 1966
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 460, octobre 1992
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 502, mai 1996
  • Cahiers du Cinéma (Les), vol. 20, n° 116, février 1961
  • Cahiers du Cinéma (Les), vol. 23, n° 318, décembre 1962
  • Cahiers du Cinéma (Les), vol. 3, n° 18, décembre 1952
  • Chaplin, n° 2, été 1959
  • Cinéma, n° 65, avril 1962
  • Cinéma, vol. 2, n° 12, octobre/novembre 1956
  • CinémAction TV, n° 5, avril 1993
  • Ecran Français (L'), n° 144, 30 mars 1948
  • Film Dope, n° 39, mars 1988
  • Film Ideal, n° 210, 1969
  • Filmcritica, n° 154, février 1965
  • Filmcritica, vol. 9, n° 50/51, juillet/août 1955
  • Positif, n° 46, juin 1962

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1948Aller et retour Alexandre Astruc
1949 Ulysse ou les mauvaises rencontres Alexandre Astruc
1963 Puits et le pendule (Le) Alexandre Astruc
1964 Evariste Galois Alexandre Astruc

en tant que : Scénariste

1948Aller et retour Alexandre Astruc
1949 Ulysse ou les mauvaises rencontres Alexandre Astruc
1964Bassae Jean-Daniel Pollet
1964 Evariste Galois Alexandre Astruc

en tant que : Adaptateur

1963 Puits et le pendule (Le) Alexandre Astruc

en tant que : Interprète

1947 Désordre Jacques Baratier

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1952Crimes de l'amour (Les) Maurice Clavel, Maurice Barry, Alexandre Astruc
1952 Crimes de l'amour : Le rideau cramoisi (Les) Alexandre Astruc
1955 Mauvaises rencontres (Les) Alexandre Astruc
1957 Une vie Alexandre Astruc
1960 Proie pour l'ombre (La) Alexandre Astruc
1961 Education sentimentale (L') Alexandre Astruc
1965 Longue marche (La) Alexandre Astruc
1967 Flammes sur l'Adriatique Alexandre Astruc
1975 Sartre par lui-même Alexandre Astruc, Michel Contat

en tant que : Assistant réalisateur

1947Blanche Fury
Jusqu'à ce que mort s'ensuive
Marc Allégret

en tant que : Scénariste

1952 Crimes de l'amour : Le rideau cramoisi (Les) Alexandre Astruc
1952 P... respectueuse (La) Charles Brabant, Marcello Pagliero
1954 Vicomte de Bragelonne (Le) Fernando Cerchio
1955 Mauvaises rencontres (Les) Alexandre Astruc
1957 Une vie Alexandre Astruc
1960 Proie pour l'ombre (La) Alexandre Astruc
1965 Longue marche (La) Alexandre Astruc
2000 Ames fortes (Les) Raoul Ruiz

en tant que : Adaptateur

1957 Une vie Alexandre Astruc
1961 Education sentimentale (L') Alexandre Astruc
2000 Ames fortes (Les) Raoul Ruiz

en tant que : Dialoguiste

1952 Crimes de l'amour : Le rideau cramoisi (Les) Alexandre Astruc
1955 Mauvaises rencontres (Les) Alexandre Astruc
1960 Proie pour l'ombre (La) Alexandre Astruc
1965 Longue marche (La) Alexandre Astruc
2000 Ames fortes (Les) Raoul Ruiz

en tant que : Interprète

1949 Rendez-vous de juillet Jacques Becker
1949 Valse de Paris (La) Marcel Achard
1957 Amour de poche Pierre Kast
1966 Désordre a vingt ans (Le) Jacques Baratier
1974 Jeune fille assassinée (La) Roger Vadim
1978 Cinématon Gérard Courant