Ciné-Ressources – Fiches personnalités

John Huston

Réalisateur, Scénariste, Interprète, Adaptateur, Dialoguiste, Producteur, Auteur de l'oeuvre originale, Monteur, Auteur du commentaire, Cadreur, Collaborateur scénaristique, Producteur exécutif, Collaborateur à la réalisation


imprimer
Naissance
05 août 1906 à Nevada (Etats-Unis)
Décès
28 août 1987 à Newport (Etats-Unis)
Liens familiaux
Fils de l'acteur Walter Huston et de l'écrivain Rhéa Gore, il est le père de l'actrice Anjelica Huston et du réalisateur Tony Huston.
>> Rechercher "John Huston" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

John Huston se produit sur scène au music-hall dès l'âge de 3 ans dans le numéro de son père, Walter Huston. Une maladie des reins au sombre pronostic le conduit en sanatorium, où l'enfant chétif se transforme par la force d'une volonté farouche en sportif éprouvé. Guéri, il rejoint une école de préparation militaire, puis devient boxeur en 1918. En 1922, il étudie les beaux-arts et joue dans des pièces de théâtre à Broadway. Épris d'aventure, il s'engage en 1926 dans la cavalerie révolutionnaire de Pancho Villa au Mexique. De retour aux États-Unis, John Huston écrit des nouvelles et tient des petits rôles au cinéma. Engagé par Samuel Goldwyn en 1931, il travaille sur de nombreux projets comme adaptateur. Mais, responsable d'un grave accident d'automobile, il doit partir à Londres en 1934, puis à Paris, où il mène vie de bohème. Revenu à Hollywood, c'est son talent pour l'écriture qui le fait véritablement entrer dans le cinéma. Il signe en 1935 un contrat de scénariste avec la Warner Bros

Carrière au cinéma

Cinéaste épris d'aventure, boxeur, journaliste, dramaturge, nouvelliste, peintre, scénariste et acteur, John Huston est l'auteur d'une œuvre puissante et hétérogène.
Sa carrière de réalisateur connaît un départ foudroyant en 1941 avec l'adaptation d'un roman de Dashiell Hammett, Le Faucon maltais. Autour d'une mystérieuse statuette en bronze se déploie une intrigue exotique, sordide et ténébreuse, dans laquelle l'acteur Humphrey Bogart incarne Sam Spade, un détective privé cynique et désabusé. Le film reçoit un Oscar et deviendra l'un des plus beaux fleurons du film noir américain, dont l'esthétique visuelle marquera longtemps le style de John Huston. Engagé dans l'aviation pendant la Seconde Guerre mondiale, le cinéaste réalise pour l'armée américaine trois documentaires exceptionnels, dont en 1945 le fameux [Que la lumière soit], sur le traitement psychiatrique des blessés traumatisés par la guerre. À son retour, promu et décoré, Huston tourne au Mexique en 1947 avec Bogart et son propre père un film d'une grande maitrise cinématographique, couronné de trois Oscars, Le Trésor de la Sierra Madre. À travers l'aventure tragi-comique de deux chercheurs d'or, le cinéaste révèle certains des grands thèmes de son oeuvre, la vanité des entreprises humaines et la primauté de l'aventure collective sur la réussite, ainsi que son goût pour les perdants magnifiques. En 1948, il réalise Key Largo, histoire d'un vétéran affrontant après la guerre la corruption et le banditisme, et met en scène le couple mythique Bogart-Bacall. Ce film a parfois été interprété comme une parabole politique de la part d'un cinéaste engagé et farouchement indépendant qui s'est opposé à la constitution des " listes noires " à Hollywood au temps du maccarthysme. Quand la ville dort (1949), tourné pour la MGM, et qui révèle une inconnue, Marilyn Monroe, décrit une société gangrenée par le crime et la corruption. En 1951, John Huston réunit Humphrey Bogart et Katharine Hepburn pour un surprenant duo dans African Queen. Le tournage des extérieurs en Afrique est épique, compliqué par des conditions météorologiques désastreuses et la lourdeur des caméras Technicolor. Avec Moulin Rouge (1952), Huston récrée le Paris de la Belle Époque avec une biographie très picturale de Toulouse-Lautrec. Réflexion tragique sur la solitude du créateur, cette oeuvre témoigne de ses expérimentations sur le traitement de la couleur au cinéma, poursuivies avec Moby Dick (1954). Ce film est tourné en Technicolor, mais Huston, en superposant un négatif en couleurs et un autre en noir et blanc, parvient à obtenir l'équivalent visuel d'une gravure à l'eau-forte. Cette adaptation du roman d'Herman Melville, et dont Huston était très fier, a parfois été considéré comme blasphématoire. On y voit Gregory Peck incarner un capitaine Achab halluciné, en guerre contre le pouvoir divin incarné par la monstrueuse baleine blanche.
Installé en Irlande où il vit en châtelain, John Huston va désormais alterner films mineurs et projets ambitieux. En 1958, ce chasseur passionné tourne Les racines du ciel, d'après Romain Gary, dénonciation du trafic d'éléphants en Afrique équatoriale française. Le tournage est apocalyptique et le film sera un échec artistique. Le Vent de la plaine (1959), sur les relations entre Indiens et Blancs, dont Huston voulait faire un plaidoyer sur l'intolérance, sera réduit à un banal film d'action par ses producteurs. Mais le cinéaste tourne en 1960 un chef-d'oeuvre, Les Désaxés, réflexion sur la vie et la mort qui catalyse les drames intimes de ses interprètes. Arthur Miller avait écrit cette tragédie pour son épouse, Marilyn Monroe, qu'il s'apprêtait à quitter, et dont ce sera la dernière apparition à l'écran. On y voit aussi Clark Gable pour la dernière fois au cinéma. Montgomery Clift y tient également l'un de ses derniers rôles. Il jouera encore pour Huston celui du père de la psychanalyse dans Freud, passions secrètes en 1961. L'acteur incarne un homme torturé s'auto-analysant pour comprendre ses propres névroses. Huston a particulièrement travaillé les séquences oniriques. En 1963, il adapte une pièce de Tennessee Williams, La Nuit de l'iguane, avec un casting prestigieux (Richard Burton, Ava Gardner et Deborah Kerr), histoire d'un pasteur défroqué et réflexion sur l'amour et le pardon. Pour le huis-clos étouffant de Reflets dans un oeil d'or (1966), avec Elizabeth Taylor et Marlon Brando, il donne à l'image un ton ambre doré dominant, qui contribue à placer les personnages en dehors de la réalité.
John Huston poursuit la veine des grandes adaptations littéraires, avec L'Homme qui voulut être roi (1975), d'après la nouvelle de Rudyard Kipling, tourné au Maroc avec Sean Connery et Michael Caine. C'est l'un de ses projets les plus intimes. Histoire de la quête impossible d'un royaume mythique, cette aventure chevaleresque est bien dans le ton du cinéaste. Puis il entreprend la mise en scène d'un chef-d'oeuvre de la littérature mondiale, Au-dessous du volcan (1984), d'après Malcolm Lowry. Fidèle à l'esprit tourmenté du roman, Huston réalise une symbiose très réussie entre écriture et cinéma. Après l'adaptation en 1985 du roman de Richard Condon, L'Honneur des Prizzi, avec Jack Nicholson, John Huston livre en 1987 son ultime chef-d'oeuvre, Les Gens de Dublin, d'après une nouvelle de James Joyce. Son fils, Tony, en est le scénariste et sa fille Anjelica l'actrice principale. Méditation pénétrante sur la vie, l'amour et la mort, ce film est considéré comme le testament cinématographique du cinéaste qui s'éteint le 28 août de la même année à l'âge de 81 ans.

Autres activités

Pour le théâtre, John Huston monte, entre autres, Huis Clos (1945) de Jean-Paul Sartre.
Il s'illustre comme acteur dans des films d'Otto Preminger (Le cardinal), de Roman Polanski (Chinatown), de John Milius (Le lion et le vent), ou d'Orson Welles (The other side of the wind).
Il rédige ses Mémoires, An open book.

Prix

  • Meilleur réalisateur, 1988 au Independent Spirit Awards pour le film : The Dead
  • Meilleur réalisateur, 1986 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : Prizzi's honor
  • Meilleur réalisateur, 1985 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Prizzi's honor
  • Meilleur réalisateur, 1985 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : Prizzi's honor
  • Lion d'or pour l'ensemble de la carrière, 1985 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia)
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 1984 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York)
  • Prix pour l'ensemble de l'oeuvre, 1983 au DGA - Directors Guild of America (Los Angeles)
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 1979 au Los Angeles Film Critics Association Awards
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1964 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : The cardinal
  • Meilleur réalisateur, 1956 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : Moby Dick
  • Meilleur réalisateur, 1956 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Moby Dick
  • Meilleur réalisateur, 1950 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : The Asphalt Jungle
  • Meilleur réalisateur, 1949 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour le film : The treasure of the Sierra Madre
  • Meilleur réalisateur, 1949 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : The treasure of the Sierra Madre
  • Meilleur scénario, 1949 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour le film : The treasure of the Sierra Madre
  • Meilleur réalisateur, 1948 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : The treasure of the Sierra Madre

Ouvrages

  • A Life on Film / Mary Astor. - New York : Dell, 1972
  • An Open book / John Huston.- New-York : Alfred A. Knopf, 1980
  • Huston, we have a problem : a kaleidoscope of filmmaking memories / Oswald Morris ; with Geoffrey Bull. - Lanham ; Toronto ; Oxford : Scarecrow Press, 2006
  • John Huston / A cura di Emanuela Martini. - Milano : Il Castoro, 2010
  • John Huston / Axel Madsen. - New York : Doubleday, 1978
  • John Huston / John Huston.- Paris : Pygmalion : Gérard Watelet, 1982
  • John Huston / John Huston.- Paris : Pygmalion : Gérard Watelet, 1982 (traduction de An Open book / John Huston.- New-York : Alfred A. Knopf, 1980)
  • John Huston / Scott Hammen.- Boston : Twayne, 1985
  • John Huston : A Guide to References and Resources / Allen Cohen et Harry Lawton. - G.K.Hall, 1997
  • John Huston : a pictorial treasury of his films / Romano Tozzi.- New-York : Falcon Enterprises : Crescent, 1971
  • John Huston : biographie, filmographie illustrée, analyse critique / Patrick Brion. - Paris : Ed. de La Martinière, 2003
  • John Huston : King Rebel / William F. Nolan. - Los Angeles : Sherbourne Press, 1965
  • John Huston : la grande ombre de l'aventure / Robert Benayoun.- Paris : P. Lherminier, 1985
  • John Huston : Maker of Magic / Stuart Kaminsky. - Boston : Houghton Mifflin, 1978
  • John Huston Interviews / Robert Emmet Long. - Jackson : University Press of Mississippi, 2001
  • John Huston, dossier Positif / Gilles Ciment. - Marseille : Rivages, 1988
  • John Huston.- Paris : Rivages, 1988
  • John Huston: Le blasphème et la mort / Freddy Buache . - Lyon : Aléas, 2007
  • Le cinéma de John Huston : entre l'épique et l'intime / Christophe Leclerc. - Paris : Publibook, 2006.
  • Reflections in a male eye : John Huston and the American experience / edited by Gaylyn Studlar and David Desser. - Washington ; London : Smithsonian Institution Press, 1993
  • Suivez mon regard / Anjelica Huston ; traduit de l'anglais (États-Unis) par Anouk Neuhoff et Stéphane Roques. - [Paris] : Éditions de l'Olivier, 2015
  • The cinema of John Huston / Gerald Pratley. - South Brunswick ; New York : A.S. Barnes ; London : Tantivy Press, 1977
  • The films of John Huston / John McCarty.- Secaucus : Citadel Press, 1990
  • The Hudsons / Lawrence Grobel. - New York : Charles Scribner's Sons, 1989

Périodiques

  • 24 Images, n°120, décembre 2004-janvier 2005. Robert Daudelin, "John Huston : inégal, inclassable et essentiel"
  • American Film, vol. 5, n° 10, septembre 1980
  • American Film, vol. 9, n° 4, janvier/février 1984
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 184, novembre 1966. Axel Madsen, "Rencontre avec John Huston"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 495, octobre 1995. Joël Magny, "Huston et les mythes"
  • Cineaste, Hiver 2011. Patrick McGilligan, "John Huston : Courage and Art"
  • Cinema Papers, n° 14, octobre 1977
  • Cinématographe, n°52, novembre 1979. Entretien avec Emmanuel Decaux et Bruno Villien, "John Huston : Souvenirs d'Hollywwod "
  • Ciné-Revue, n° 43, 22 octobre 1987
  • Écran, n° 76, avril 1976. Gideon Bacmann, "En écoutant Huston"
  • Film Comment, mai 1973. Gene D. Philipps, "Talking with John Huston"
  • Film Comment, vol. 16, n° 3, mai/juin 1980
  • Films and Filming, n° 383, août 1986
  • Monthly Film Bulletin, vol. 52, n° 623, décembre 1985
  • Positif, n° 116, mai 1970
  • Positif, n° 120, octobre 1970
  • Positif, n° 142, septembre 1972. Jan Aghed et Michel Ciment, "Deux soirées avec John Huston"
  • Positif, n° 283, septembre 1984
  • Positif, n° 70, juin 1965. Robert Benayoun, "Huston avant le déluge"
  • Positif, n°163, mars 2012. Michael Fitzgerald, "John Huston remémoré"
  • Positif, n°579, mai 2009. Fabien Baumann, "John Huston"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 397, septembre 1984
  • Revue du Cinéma (La), n° 434, janvier 1988. Max Tessier, Alain Garel, "John Huston (1906-1987)"
  • Sight and Sound, août 1993, "John Huston"
  • Sight and Sound, mai 1998. Peter Matthews, "John Huston's Filmmaking "
  • Sight and Sound, vol. 54, n° 4, automne 1985

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1943 Report from Aleutians
Les Aléoutiennes
John Huston
1945 Battle of San Pietro (The) John Huston
1945 Let There Be Light
[Que la lumière soit]
John Huston
1975 Independence John Huston

en tant que : Scénariste

1943 Report from Aleutians
Les Aléoutiennes
John Huston
1945 Battle of San Pietro (The) John Huston
1945 Let There Be Light
[Que la lumière soit]
John Huston

en tant que : Auteur du commentaire

1943 Report from Aleutians
Les Aléoutiennes
John Huston
1945 Battle of San Pietro (The) John Huston

en tant que : Producteur

1945 Battle of San Pietro (The) John Huston

en tant que : Cadreur

1945 Battle of San Pietro (The) John Huston

en tant que : Monteur

1943 Report from Aleutians
Les Aléoutiennes
John Huston
1945 Battle of San Pietro (The) John Huston
1945 Let There Be Light
[Que la lumière soit]
John Huston

en tant que : Interprète

1975 Call It Magic Ed Apfel, Lawrence Tetenbaum

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1931John Huston's Home Movies John Huston
1941 In This Our Life John Huston
1941 Maltese Falcon (The)
Le Faucon maltais
John Huston
1942 Across the Pacific
Griffes jaunes
John Huston, Vincent Sherman
1943 Tunisian Victory
La Victoire de Tunisie
Frank Capra, John Huston, George Stevens
1947 Treasure of the Sierra Madre (The)
Le Trésor de la Sierra Madre
John Huston
1948 Key Largo John Huston
1948 We Were Strangers
Les Insurgés
John Huston
1949 Asphalt Jungle (The)
Quand la ville dort
John Huston
1950 Red Badge of Courage
La Charge victorieuse
John Huston
1951 African Queen (The)
La Reine Africaine
John Huston
1952 Moulin Rouge John Huston
1953 Beat the Devil
Plus fort que le diable
John Huston
1954 Moby Dick John Huston
1956 Heaven Knows, Mr. Allison
Dieu seul le sait
John Huston
1957 Barbarian and the Geisha (The)
Le Barbare et la geisha
John Huston
1958 Roots of Heaven (The)
Les Racines du ciel
John Huston
1959 Unforgiven (The)
Le Vent de la plaine
John Huston
1960 Misfits (The)
Les Désaxés
John Huston
1961 Freud
Freud, passions secrètes
John Huston
1962 List of Adrian Messenger (The)
Le Dernier de la liste
John Huston
1963 Night of the Iguana (The)
La Nuit de l'iguane
John Huston
1964 Bibbia (La)
Bible
John Huston
1966 Casino Royale John Huston, Ken Hughes, Robert Parrish, [etc.]
1966 Reflections in a Golden Eye
Reflets dans un oeil d'or
John Huston
1968 A Walk With Love and Death
Promenade avec l'amour et la mort
John Huston
1968 Sinful Davey
Davey des grands chemins
John Huston
1969 Kremlin Letter (The)
La Lettre du Kremlin
John Huston
1971 Fat City
Fat City = La Dernière chance
John Huston
1972 Life and Times of Judge Roy Bean (The)
Juge et hors-la-loi
John Huston
1972 Mackintosh Man (The)
Le Piège
John Huston
1975 Man Who Would Be King (The)
L'Homme qui voulut être roi
John Huston
1979 Phobia John Huston
1979 Wise Blood
Le Malin
John Huston
1980 Escape to Victory = Victory
A nous la victoire
John Huston
1981 Annie John Huston
1984 Under the Volcano
Au-dessous du volcan
John Huston
1985 Prizzi's Honor
L'Honneur des Prizzi
John Huston
1987 Dead (The)
Les Gens de Dublin
John Huston

en tant que : Collaborateur à la réalisation

1977 Love and Bullets
Avec les compliments de Charlie
Stuart Rosenberg

en tant que : Scénariste

1932 A House Divided
Orages
William Wyler
1937 Jezebel
L'Insoumise
William Wyler
1938 Amazing Dr Clitterhouse (The)
Le Mystérieux Dr Clitterhouse
Anatole Litvak
1938 Juarez William Dieterle
1939 Dr. Erhlich's Magic Bullet
[La Vie du docteur Ehrlich]
William Dieterle
1941 High Sierra
La Grande évasion
Raoul Walsh
1941 Maltese Falcon (The)
Le Faucon maltais
John Huston
1941 Sergeant York
Sergent York
Howard Hawks, Vincent Sherman
1945 Know Your Ennemy : Japan Joris Ivens, Frank Capra
1945 Stranger (The)
Le Criminel
Orson Welles
1945 Three Strangers Jean Negulesco
1946 Killers (The)
Les Tueurs
Robert Siodmak
1947 Treasure of the Sierra Madre (The)
Le Trésor de la Sierra Madre
John Huston
1948 Key Largo John Huston
1948 We Were Strangers
Les Insurgés
John Huston
1949 Asphalt Jungle (The)
Quand la ville dort
John Huston
1950 Red Badge of Courage
La Charge victorieuse
John Huston
1951 African Queen (The)
La Reine Africaine
John Huston
1952 Moulin Rouge John Huston
1953 Beat the Devil
Plus fort que le diable
John Huston
1954 Moby Dick John Huston
1956 Heaven Knows, Mr. Allison
Dieu seul le sait
John Huston
1963 Night of the Iguana (The)
La Nuit de l'iguane
John Huston
1969 Kremlin Letter (The)
La Lettre du Kremlin
John Huston
1975 Man Who Would Be King (The)
L'Homme qui voulut être roi
John Huston
1988 Mr North
Mr. North
Danny Huston

en tant que : Collaborateur scénaristique

1938 Wuthering Heights
Les Hauts de Hurlevent
William Wyler
1966 Casino Royale John Huston, Ken Hughes, Robert Parrish, [etc.]
1971 Last Run (The)
Les Complices de la dernière chance
Richard Fleischer

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1945 Three Strangers Jean Negulesco

en tant que : Adaptateur

1932 Law and Order Edward L. Cahn
1935 It Happened in Paris
Mannequin de Paris
Carol Reed, Robert Wyler

en tant que : Dialoguiste

1931 Murders in the Rue Morgue
Meurtres de la rue Morgue = Double assassinat dans la rue Morgue
Robert Florey
1932 Law and Order Edward L. Cahn
1949 Asphalt Jungle (The)
Quand la ville dort
John Huston

en tant que : Producteur

1949 Asphalt Jungle (The)
Quand la ville dort
John Huston
1952 Moulin Rouge John Huston
1953 Beat the Devil
Plus fort que le diable
John Huston
1954 Moby Dick John Huston
1971 Fat City
Fat City = La Dernière chance
John Huston

en tant que : Producteur exécutif

1988 Mr North
Mr. North
Danny Huston

en tant que : Interprète

1928 Shakedown (The)
L'Ecole du courage
William Wyler
1929 Hell's Heroes
Far West
William Wyler
1930 Storm (The)
La Tourmente
William Wyler
1945 Know Your Ennemy : Japan Joris Ivens, Frank Capra
1947 Treasure of the Sierra Madre (The)
Le Trésor de la Sierra Madre
John Huston
1950 Red Badge of Courage
La Charge victorieuse
John Huston
1962 List of Adrian Messenger (The)
Le Dernier de la liste
John Huston
1963 Cardinal (The) Otto Preminger
1964 Bibbia (La)
Bible
John Huston
1966 Casino Royale John Huston, Ken Hughes, Robert Parrish, [etc.]
1967 Candy Christian Marquand
1968 A Walk With Love and Death
Promenade avec l'amour et la mort
John Huston
1968 De Sade
Le Divin marquis
Cy Endfield, Roger Corman, Gordon Hessler
1968 Rocky Road to Dublin Peter Lennon
1969 Kremlin Letter (The)
La Lettre du Kremlin
John Huston
1969 Spina dorsale del diavolo (La)
Les Dynamiteros
Burt Kennedy
1970 Bridge in the Jungle (The) Pancho Kohner
1970 Myra Breckinridge Michael Sarne
1971 Man in the Wilderness
Le Convoi sauvage
Richard C. Sarafian
1972 Life and Times of Judge Roy Bean (The)
Juge et hors-la-loi
John Huston
1973 Battle for the Planet of the Apes
La Bataille de la planète des singes
J. Lee Thompson
1973 Chinatown Roman Polanski
1974 Breakout
L'Evadé
Tom Gries
1975 Wind and the Lion (The)
Le Lion et le vent
John Milius
1976 Angela Boris Sagal
1976 Hollywood on Trial David M. Helpern Jr.
1976 Tentacoli
Tentacules
Oliver Hellman
1976 Winter Kills William Richert
1977 Grande attaco (Il)
La Grande bataille
Hank Milestone
1977 Triangulo de las Bermudas (El)
Le Mystère du triangle des Bermudes
René Cardona Jr.
1978 Jaguar Lives
Nom de code : Jaguar
Ernest Pintoff
1978 Visitor (The)
[Le Visiteur maléfique]
Michael J. Paradise
1979 Head On Michael Grant
1979 Wise Blood
Le Malin
John Huston
1982 Lovesick Marshall Brickman
1984George Stevens : A Filmmaker's Journey George Stevens Jr.
1985 Momo Johannes Schaaf
1987 John Huston and the Dubliners Lilyan Sievernich