Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Oskar Werner

Interprète


imprimer
Naissance
13 novembre 1922 à Vienne (Autriche)
Etat civil
Oskar Josef Bschliessmayer
Décès
23 octobre 1984 à Marburg (Allemagne)
Liens familiaux
En 1954, il épouse en secondes noces Anna Power, la fille d' Annabella, qui fût adoptée par Tyrone Power.
>> Rechercher "Oskar Werner" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Issu d'une famille modeste, Oscar Werner fait de la figuration au cinéma dès l'âge de quinze ans pour payer ses cours d'art dramatique. Il entre au Burgstheater de Vienne en 1940. Il interprète notamment Goethe, Schiller, Molière, Calderon ou Anouilh, avant de devenir producteur et metteur en scène.

Carrière au cinéma

Oskar Werner fait ses débuts au cinéma dans des petites productions allemandes, avant de tourner dans son premier film en anglais en 1951, Decision before dawn (Anatole Litvak), dans lequel il tient le rôle d'un prisonnier de guerre allemand. Le film est produit par la Fox, qui s'était engagée à faire de Werner une nouvelle star hollywoodienne. Mais la major ne tient pas ses engagements, et Werner se tourne à nouveau vers le théâtre, décidé à n'apparaître que dans des films marquants à ses yeux. En 1955, il tient le rôle titre dans Mozart (Karl Hartl), puis interprète pour Max Ophuls un jeune étudiant dans Lola Montès. Acteur à l'apparence rêveuse et au physique romantique, Oscar Werner connaît la célébrité grâce à son rôle de Jules dans Jules et Jim (François Truffaut, 1961). Il joue ensuite dans La Nef des fous (Stanley Kramer, 1964), et son interprétation du docteur Schumann lui vaut une nomination à l'Oscar, une aux Golden Globes et il est récompensé par le New York Film Critics Circle Award. En 1965, Martin Ritt le dirige dans L'Espion qui venait du froid aux côtés de Richard Burton et, l'année suivante, il retrouve Truffaut pour le rôle de Montag, le pompier pyromane et rebelle de Fahrenheit 451 d'après le roman de Bradbury. Le tournage est pénible pour les deux hommes qui se quittent fâchés. Il donne la réplique à Laurence Olivier et Anthony Quinn dans Les Souliers de Saint-Pierre (Michael Anderson, 1968), avant de se tourner cette fois définitivement vers le théâtre. Durant les années 70-80, sa carrière est sur le déclin, et il effectue une ultime apparition à l'écran : il figure aux côtés d'acteurs prestigieux tels que Faye Dunaway, Max von Sydow ou encore Orson Welles dans Le Voyage des damnés de Stuart Rosenberg en 1975.

Autres activités

Oskar Werner poursuit une carrière foisonnante au théâtre. Il joue et met en scène notamment Hamlet à Fancfort en 1953, et s'impose comme l'un des acteurs les plus brillants de son époque. Il fonde à la fin des années 50 sa propre troupe, la Stratford Company.
En 1958, il réalise pour la télévision Ein gewisser Judas sous le pseudonyme de Erasmus Nothnagel.
Il fait une nouvelle incursion à la télévision en 1975 dans le rôle d'un meurtrier dans un épisode de Columbo.

Prix

  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1966 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : The Spy who came in from the cold
  • Meilleure interprétation masculine, 1965 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Ship of fools

Périodiques

  • Cinématographe, n° 106, janvier 1985
  • Ciné-Revue, vol. 57, n° 49, décembre 1977
  • Ciné-Revue, vol. 64, n° 44, novembre 1984
  • Films and Filming, vol. 13, n° 2, novembre 1966
  • Focus on Film, n° 8, octobre 1971
  • Mein Film, vol. 25, n° 22, juin 1955
  • Screen International, n° 470, novembre 1984
  • Sight and Sound, vol. 54, n° 1, hiver 1984/85
  • Stars, n° 20, automne 1994
  • Technicien du Film (Le), n° 330, novembre 1984

Longs métrages

en tant que : Interprète

1938Geld fällt vom Himmel Heinz Helbig
1938Hotel Sacher
[Hôtel Sacher]
Erich Engel
1939Leinen aus Irland
Les Rapaces
Heinz Helbig
1947Engel mit der Posaune (Der)
L'Ange à la trompette
Karl Hartl
1949Angel with the Trumpet (The) Anthony Bushell
1949Eroica Walter Kolm-Veltée
1950 Decision Before Dawn
Le Traître
Anatole Litvak
1950Ein Lächeln im Sturm René Chanas
1950Gestohlene Jahr (Das) Wilfried Frass
1950 Ruf aus dem Äther Georg C. Klaren
1951Wonder kid = Entführung ins Glück (The) Karl Hartl
1954 Letzte Akt (Der)
La Fin d'Hitler
Georg Wilhelm Pabst
1955 Lola Montès Max Ophuls
1955Mozart = Reich mir die Hand mein Leben Karl Hartl
1955Spionage Franz Antel
1961 Jules et Jim François Truffaut
1964 Ship of Fools
La Nef des fous
Stanley Kramer
1965Spy Who Came in from the Cold (The)
L'Espion qui venait du froid
Martin Ritt
1966 Fahrenheit 451 François Truffaut
1967Interlude Kevin Billington
1968 Shoes of the Fisherman (The)
Les Souliers de Saint-Pierre
Michael Anderson
1975 Voyage of the Damned
Le Voyage des damnés
Stuart Rosenberg