Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Hélène Vincent

Interprète


imprimer
Naissance
1943
>> Rechercher "Hélène Vincent" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Hélène Vincent débute au théâtre à l'âge de dix-sept ans et participe très vite à la troupe de Patrice Chéreau avant de rencontrer son futur mari, Jean-Pierre Vincent, qui la dirige sur scène à de nombreuses reprises.

Carrière au cinéma

Grande actrice de théâtre révélée sur le tard au cinéma (elle a alors 45 ans) dans un rôle de comédie, elle a eu du mal à se départir de cette image. Employée essentiellement dans des rôles secondaires, l'actrice fait ses premiers pas à l'écran dans le cinéma réaliste et engagé de René Allio (Pierre et Paul, 1969, Les Camisards, 1972) avant d'être engagée pour un petit rôle par Bertrand Tavernier pour Que la fête commence (1974).
Si elle continue sa brillante carrière sur scène et travaille régulièrement pour la télévision, il faut attendre 1988 pour qu'elle crève l'écran en composant le personnage de Mme Le Quesnoy, la mère de famille bourgeoise et catholique de La vie est un long fleuve tranquille, d'Etienne Chatillez, rôle qui lui vaut le César du meilleur second rôle. L'énorme succès du film lui vaut d'innombrables propositions de rôles similaires, qu'elle refuse même si elle reviendra régulièrement au registre comique dans des emplois très contrastés, que ce soit pour Le Bal des casses-pieds (Yves Robert, 1992), Une journée chez ma mère (Dominique Cheminal, 1993), Antilles sur Seine (Pascal Légitimus, 2000), Saint-Jacques... La Mecque (Coline Sereau, 2005), Les Irréductibles (Renaud Bertrand, 2006) ou Les Petits ruisseaux (Pascal Rabaté, 2010). Elle participe aussi à l'univers grinçant et décalé d'Albert Dupontel, incarnant la mère du héros de Bernie (1996) et resurgissant dans Enfermés dehors (2006).
Considérée comme un grand second rôle du cinéma français, elle fait de régulières incursions dans le cinéma d'auteur et s'illustre particulièrement dans J'embrasse pas (1991), d'André Téchiné, où elle interprète une vieille fille, rôle pour lequelle elle décroche une nouvelle nomination aux Césars. Elle apparaît aussi en journaliste dans Tois couleurs : Bleu de Krzysztof Kieslowski (1993), dans le drame historique de Serge Moati Des feux mal éteints (1994), situé durant la guerre d'Algérie, ou dans le film social de Christophe Otzenberger, Itinéraires (2006). C'est cette même veine qui lui vaut son plus grand rôle, celui de la mère de Vincent Lindon, atteinte d'un cancer incurable, dans la chronique intimiste de Stéphane Brizé, Quelques heures de printemps (2012). Ce personnage digne et bouleversant lui apporte, à 69 ans, sa première nomination au César de la meilleure actrice.

Autres activités

Hélène Vincent s'illustre essentiellement au théâtre sous la direction des plus grands metteurs en scène (Patrice Chéreau, Jean-Pierre Vincent, Bernard Sobel, Agnès Laurent, Patrice Kerbrat, Christian Schiaretti...), décrochant deux nominations au Molière de la meilleure comédienne en 2010 et 2011. Elle est également metteur en scène elle-même pour des pièces de Shakespeare, Strindberg, Ibsen ou Feydeau.
Elle apparaît également souvent à la télévision depuis ses débuts, aussi bien pour des séries et des feuilletons (Médecins de nuit, Les Dames de la côte, La Rivière Espérance, Le Comte de Monte-Christo, Clara Sheller, Les Petits Meurtres d'Agatha Christie, Joséphine ange gardien...) que pour des téléfilms (La Maison des enfants, Aline Issermann, 2002 ; Mourir d'aimer, Josée Dayan, 2009 ; La Résidence, Laurent Jaoui, 2011...).

Prix

  • Meilleure interprétation féminine dans un 2nd rôle, 1989 au Césars du Cinéma Français pour le film : La vie est un long fleuve tranquille

Périodiques

  • Film Français (Le), n° 2390, février 1992

Courts métrages

en tant que : Interprète

1998Fête des mères (La) Chris Vander Stappen

Longs métrages

en tant que : Interprète

1968 Pierre et Paul René Allio
1970 Camisards (Les) René Allio
1973 Un nuage entre les dents Marco Pico
1974 Que la fête commence Bertrand Tavernier
1977 Part du feu (La) Etienne Périer
1979 Cocktail molotov Diane Kurys
1979 Ecole est finie (L') Olivier Nolin
1979 West Indies Med Hondo
1987 Vie est un long fleuve tranquille (La) Etienne Chatiliez
1988 Maris, les femmes, les amants (Les) Pascal Thomas
1989 Dédé Jean-Louis Benoît
1991 Bal des casse-pieds (Le) Yves Robert
1991 J'embrasse pas André Téchiné
1992 Instinct de l'ange (L') Richard Dembo
1992 Trois couleurs bleu Krzysztof Kieslowski
1992 Une journée chez ma mère Dominique Cheminal
1993 Des feux mal éteints Serge Moati
1994 Montreur de boxe (Le) Dominique Ladoge
1994 Tom est tout seul Fabien Onteniente
1996 Bernie Albert Dupontel
1996 Ma vie en rose Alain Berliner
1997 Prison à domicile Christophe Jacrot
1999 Que faisaient les femmes pendant que l'homme marchait sur la lune ? Chris Vander Stappen
2000 Antilles-sur-Seine Pascal Légitimus
2000 Soleil au-dessus des nuages (Le) Éric Le Roch
2001Beauté sur la terre (La) Antoine Plantevin
2004 Itinéraires Christophe Otzenberger
2005 Enfermés dehors Albert Dupontel
2005 Irréductibles (Les) Renaud Bertrand
2009 Petits ruisseaux (Les) Pascal Rabaté
2009 Trésor Claude Berri, François Dupeyron
2011 Quelques heures de printemps Stéphane Brizé
2012 Attila Marcel Sylvain Chomet
2013 Samba Eric Toledano, Olivier Nakache
2014 Good luck Algeria Farid Bentoumi
2014 Odeur de la mandarine (L') Gilles Legrand
2015 Petit locataire (Le) Nadège Loiseau
2016 Du soleil dans mes yeux Nicolas Giraud
2016 Knock Lorraine Lévy
2016 Marie-Francine Valérie Lemercier
2016 Sens de la fête (Le) Eric Toledano, Olivier Nakache
2017 Garde alternée Alexandra Leclère
2018 Adorables Solange Cicurel
2018 Grâce à Dieu François Ozon
2018 Hors normes Eric Toledano, Olivier Nakache
2018 Mine de rien Mathias Mlekuz
2018 Revenir Jessica Palud
2019 Origine du monde (L') Laurent Lafitte