Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Paul Schrader

Scénariste, Réalisateur, Producteur exécutif, Interprète, Auteur des chansons originales


imprimer
Naissance
22 juillet 1946 à Grand Rapids (Michigan, Etats-Unis)
>> Rechercher "Paul Schrader" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Elevé dans une famille calviniste très stricte qui lui interdit de voir des films, Paul Schrader découvre le cinéma à l'âge de dix-huit ans à Los Angeles. Inscrit à l'université de Californie de Los Angeles, il présente une thèse sur "Le style transcendantal au cinéma : Ozu, Bresson, Dreyer" qui fait date. Devenu critique de cinéma, il commence à écrire des scénarios.

Carrière au cinéma

Marqué par sa jeunesse calviniste, Paul Schrader produit une oeuvre pessimiste largement inspirée par la thématique chrétienne du péché et de la rédemption. Il cosigne tout d'abord le scénario de Yakuza (Sydney Pollack, 1975) avant de remporter un grand succès avec Taxi driver (Martin Scorsese, 1976). Cette histoire d'un homme solitaire en proie à des fantasmes suicidaires préfigure le reste de son oeuvre. Alors qu'il est un scénariste déjà très demandé, il tourne son premier film en 1978, Blue collar, qui décrit avec une précision inhabituelle la vie ouvrière en Amérique. Ce cinéaste prometteur déçoit quelque peu avec Hardcore (1979) et American Gigolo (1980), deux films dénonçant avec vigueur l'immoralisme des moeurs sexuelles, sans toutefois éviter quelques complaisances. L'ambiguïté de ses intentions se vérifie avec La féline (1982), remake d'une fable tournée par Jacques Tourneur en 1942 boursouflé par les allusions freudiennes et l'obsession du sexe. Hantise du sexe et de la mort : tel est encore le sujet de son film le plus ambitieux, Mishima (1985), biographie complexe de l'écrivain japonais. Paul Schrader semble trouver un apaisement avec The comfort of strangers (1990), qui, sur un scénario d'Harold Pinter, donne une vision très épurée de Venise et de la dérive morale. La critique s'accorde à trouver en Affliction (1997) le film de la maturité du cinéaste. Inspirée d'un roman de Russell Banks, cette histoire d'hommes brisés par la violence familiale, la haine de soi et la paranoïa, dans le contexte d'une petite ville enneigée de la Nouvelle-Angleterre, convainc par la retenue et la précision de sa mise en scène. Peut-être faut-il y voir aussi l'identification d'un cinéaste avec son sujet. Parallèlement, la collaboration du protestant Paul Schrader avec le catholique Martin Scorsese donne d'autres films importants sur les thèmes de la descente aux enfers et de la grâce (Raging Bull, 1980 ; La dernière tentation du Christ, 1988 ; A tombeau ouvert, 1999).

Prix

  • Prix pour l'ensemble de l'oeuvre, 1999 au Writers Guild of America Awards

Ouvrages

  • Paul Schrader ou le discours de la méthode [Mémoire ou thèse] / Dominique Dupuy . - Villeneuve d'Ascq : Presses Universitaires du Septentrion, 2003
  • Schrader on Schrader & other writings [Biographie] / edited by Kevin Jackson . - London ; Boston : Faber and Faber, 1990
  • The craft of the screenwriter : interviews with six celebrated screenwriters [Biographie] / John Brady . - New-York : Simon and Schuster, 1982
  • Transcendental style in film : Ozu, Bresson, Dreyer [Biographie] / Paul Schrader . - Berkeley ; Los Angeles ; London : Univ. of California Press, 1972

Périodiques

  • American Film, vol. 13, n° 10, septembre 1988
  • American Film, vol. 14, n° 9, juillet/août 1989
  • American Film, vol. 7, n° 6, avril 1982
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 294, novembre 1978
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 334/335, avril 1982
  • Cineaste, vol. 8, n° 3, 1978
  • Cinéma, n° 239, novembre 1978
  • Film Comment, vol. 12, n° 2, mars/avril 1976
  • Film Comment, vol. 28, n° 2, mars/avril 1992
  • Filmmaker, vol. 6, n° 2, hiver 1998
  • Films Illustrated, vol. 8, n° 90, février 1979
  • Films in Review, vol. 31, n° 5, mai 1980
  • Positif, n° 292, juin 1985
  • Sight and Sound, vol. 58, n° 3, été 1989

Courts métrages

en tant que : Interprète

1984Weg naar Bresson (De) Leo De Boer, Jurriën Rood

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1977 Blue Collar Paul Schrader
1978 Hardcore Paul Schrader
1979 American Gigolo Paul Schrader
1981 Cat People
La Féline
Paul Schrader
1984 Mishima Paul Schrader
1987 Light of Day Paul Schrader
1987 Patty Hearst, Her Own Stay
Patty Hearst
Paul Schrader
1990 Comfort of Strangers (The)
Etrange séduction
Paul Schrader
1991 Light Sleeper Paul Schrader
1996 Touch Paul Schrader
1997 Affliction Paul Schrader
1999 Forever Mine
[Les Amants éternels]
Paul Schrader
2002 Auto Focus Paul Schrader
2002 Dominion : Prequel to the Exorcist Paul Schrader
2006 Walker (The) Paul Schrader
2008 Adam Resurrected Paul Schrader
2012 Canyons (The) Paul Schrader
2015Dog Eat Dog Paul Schrader

en tant que : Scénariste

1975 Obsession Brian De Palma
1975 Taxi Driver Martin Scorsese
1975 Yakuza (The) Sydney Pollack
1977 Blue Collar Paul Schrader
1977 Rolling Thunder
[Légitime violence]
John Flynn
1978 Hardcore Paul Schrader
1978 Old Boyfriends Joan Tewkesbury
1979 American Gigolo Paul Schrader
1980 Raging Bull Martin Scorsese
1984 Mishima Paul Schrader
1986 Mosquito Coast (The) Peter Weir
1987 Light of Day Paul Schrader
1988 Last Temptation of Christ (The)
La Dernière tentation du Christ
Martin Scorsese
1991 Light Sleeper Paul Schrader
1995 City Hall Harold Becker
1996 Touch Paul Schrader
1997 Affliction Paul Schrader
1999 Bringing Out the Dead
A tombeau ouvert
Martin Scorsese
1999 Forever Mine
[Les Amants éternels]
Paul Schrader
2006 Walker (The) Paul Schrader

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1975 Obsession Brian De Palma
1977 Rolling Thunder
[Légitime violence]
John Flynn

en tant que : Producteur exécutif

1978 Old Boyfriends Joan Tewkesbury

en tant que : Auteur des chansons originales

1979 American Gigolo Paul Schrader
1998 A Civil Action
Préjudice
Steven Zaillian

en tant que : Interprète

1990Hollywood Mavericks Florence Dauman, Dale Ann Stieber
2003 A Decade Under the Influence Ted Demme, Richard LaGravenese
2003Easy Riders, Raging Bulls : How the Sex, Drugs and Rock 'n' Roll Generation Saved Hollywood Kenneth Bowser