Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Marie Gillain

Interprète


imprimer
Naissance
18 juin 1975 à Liège (Belgique)
Liens familiaux
Marie Gillain est la fille du peintre et écrivain Nadine Fabry.
>> Rechercher "Marie Gillain" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Marie Gillain a toujours rêvé de devenir comédienne. A l'âge de treize ans, elle entre au Vivier, un atelier théâtral liégeois, et deux ans plus tard, elle part en tournée au Québec avec la troupe.

Carrière au cinéma

En 1991, Marie Gillain décide de passer une audition pour L'Amant de Jean-Jacques Annaud. Le réalisateur ne retient pas sa candidature, mais elle est remarquée par Gérard Lauzier qui l'engage pour incarner la fille de Gérard Depardieu dans Mon père, ce héros. Un premier rôle dès sa première apparition à l'écran, une reconnaissance immédiate. La fraîcheur et la spontanéité de son interprétation lui valent dès ce premier film une nomination pour le César du meilleur jeune espoir féminin. En 1994, Bertrand Tavernier l'engage pour incarner Nathalie dans L'Appât, inspiré d'un fait divers réel : sans repères, imprégnée d'images télévisées, Nathalie se laisse entraîner dans un engrenage meurtrier. Marie Gillain confirme son talent : son personnage est un savant mélange de perversité, d'innocence et d'inconscience. Elle obtient d'ailleurs le Prix Romy Schneider qui récompense les jeunes talents de l'année. Très en vue, elle monte les marches du Palais des festivals à Cannes pour présenter Les Affinités électives (1995) de Paolo et Vittorio Taviani, adapté d'une oeuvre de Goethe. Suit Le Bossu (1997) de Philippe de Broca, un film d'époque pour les besoins duquel elle prend des cours d'escrime. En 1999, Marie Gillain revient à Cannes pour défendre Harem suare (1998) de Ferzan Ozpetek : favorite d'un sultan, elle tombe amoureuse d'un eunuque. Ce personnage froid n'est pas dénué de sensualité, et le corps de l'actrice s'insère dans des plans composés d'après des tableaux du peintre Ingres. Elle enchaîne avec des films plus populaires comme Barnie et ses petites contrariétés (Bruno Chiche, 2000), ou encore Absolument fabuleux (id.), adaptation par Gabriel Aghion de la série à succès américaine.
Marie Gillain retrouve Bertrand Tavernier pour Laissez-passer en 2000, puis joue dans une petite comédie d'Isabelle Broué aux côtés de Julien Boisselier (Tout le plaisir est pour moi, 2003). Les tournages s'espacent un temps pour cause de grossesse, mais Marie Gillain revient sur le devant de la scène en 2006. Elle est à l'affiche notamment de Pars vite et reviens tard, l'adaptation attendue du polar de Fred Vargas mise en scène par Régis Wargnier.
La clef de Guillaume Nicloux sort sur les écrans fin 2007, en même temps que la comédie douce-amère Ma vie n'est pas une comédie romantique de Marc Gibaja. En 2008, elle incarne une des cinq résistantes des Femmes de l'ombre de Jean-Paul Salomé, dans lequel elle donne la réplique à Sophie Marceau et Julie Depardieu.

Autres activités

En 1993, Marie Gillain tourne pour la télévision Un homme à la mer de Jacques Doillon.
Au théâtre, elle joue dans Le Journal d'Anne Franck (1995).
A partir de 1996, l'actrice devient conteuse pour une série de concerts intitulés L'Orchestre à la portée des enfants, organisés par les Jeunesses musicales de Liège et de Bruxelles. Marie Gillain prête sa voix à des oeuvres telles que La Boîte à joujoux de Claude Debussy, L'Histoire de Babar de Francis Poulenc, Pierre et le Loup de Serge Prokofiev, Casse-Noisette de Piotr Ilitch Tchaïkovski.
En 1999, elle devient l'égérie du parfum Ô Oui de Lancôme.

Prix

  • Meilleure interprétation féminine, 1996 au Festival International du Film Romantique (Cabourg) pour le film : Le Affinità elletive
  • Prix d'interprétation féminine, 1994 au Festival du Film (Paris) pour le film : Marie
  • Meilleure interprétation féminine, 1994 au Prix Romy Schneider pour le film : L'Appât
  • Meilleure interprétation féminine, 1994 au Prix Georges de Beauregard pour le film : L'Appât

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 473, novembre 1993
  • Film Français (Le), n° 2536, décembre 1994
  • Film Français (Le), n° 2600, mars 1996
  • Positif, n° 435, mai 1997
  • Première, n° 273, décembre 1999
  • Première, n° 319, septembre 2003
  • Studio Magazine, n° 129, décembre 1997
  • Studio Magazine, n° 98, mai 1995
  • Studio, n° 143, mars 1999

Liens Internet

Longs métrages

en tant que : Interprète

1991 Mon père, ce héros Gérard Lauzier
1992 Marie Marian Handwerker
1994 Appât (L') Bertrand Tavernier
1995 Affinità elettive (Le)
Les Affinités électives
Vittorio Taviani, Paolo Taviani
1996 Un air si pur Yves Angelo
1997 Bossu (Le) Philippe de Broca
1998 Cena (La)
Le Dîner
Ettore Scola
1998 Harem suare
Le Dernier harem
Ferzan Özpetek
1999 Laissons Lucie faire Emmanuel Mouret
2000 Absolument fabuleux Gabriel Aghion
2000 Barnie et ses petites contrariétés Bruno Chiche
2000 Laissez-passer Bertrand Tavernier
2001 Ni pour, ni contre (bien au contraire) Cédric Klapisch
2003 Tout le plaisir est pour moi Isabelle Broué
2004 Enfer (L') Danis Tanovic
2005 Kung Fu Panda Mark Osborne, John Stevenson
2006 Clef (La) Guillaume Nicloux
2006 Fragile (s) Martin Valente
2006 Ma vie n'est pas une comédie romantique Marc Gibaja
2006 Pars vite et reviens tard Régis Wargnier
2007 Femmes de l'ombre (Les) Jean-Paul Salomé
2007 Magique ! Philippe Muyl
2007 Très très grande entreprise (La) Pierre Jolivet
2008 Coco avant Chanel Anne Fontaine
2009Traversée du désir (La) Arielle Dombasle
2010 Kung Fu Panda 2 Jennifer Yuh-Nelson
2010 Toutes nos envies Philippe Lioret
2012 Landes François-Xavier Vives
2013 Mirage d'amour avec fanfare Hubert Toint
2014 Valentin Valentin Pascal Thomas