Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Louis Salou

Interprète


imprimer
Naissance
23 avril 1902 à Oissel (Seine-Maritime, France)
Décès
21 octobre 1948 à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine, France)
>> Rechercher "Louis Salou" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Louis Salou est employé des PTT. Il consacre son temps libre à la poésie et publie ses poèmes dans la revue Raison d'être. Proche des surréalistes, il se lie d'amitié avec Picasso, Chagall et Max Jacob. Ce dernier le présente à Pitoëff, qui l'engage dans sa compagnie. Il apprend son métier en jouant Luigi Pirandello (Six Personnages en quête d'auteur), Jean Anouilh (Le Voyageur sans bagage) et George Bernard Shaw. En 1932, il apparaît pour la première fois à l'écran, au côté de Georges Pitoëff, dans le court-métrage La Machine à sous d'Emil-Edwin Reinert.

Carrière au cinéma

Louis Salou débute véritablement sa carrière cinématographique en 1941 et, en sept ans, il tourne près de quarante films. Venu du théâtre, il excelle dans l'art de la composition. Il incarne aussi bien le directeur d'opéra agacé de La Symphonie fantastique (1941) de Christian-Jaque que le chroniqueur mondain du Journal tombe à cinq heures (1942) de Georges Lacombe ou que le souffre-douleur Loysel dans Défense d'aimer (1942) de Richard Pottier. Le qualificatif d'acteur caméléon s'applique à merveille à Louis Salou. En 1943, il interprète le rôle du comte Edouard de Montray dans Les Enfants du paradis de Marcel Carné ; cette composition marque un tournant dans sa carrière. Usant de son port altier, il fait du protecteur de Garance un homme distant et impassible en apparence. La scène sur le bord de la piscine, où Louis Salou attend son assassin, reste gravée dans les mémoires. Un des talents de l'acteur est sa capacité à charger ses personnages de vérité et d'émotion. En vieillard dans Adieu chérie (1945) de Raymond Bernard ou en jeune pion dans La Vie en rose (1947) de Jean Faurez, il parvient toujours à composer des personnages crédibles et attachants. Avec Boule de Suif (1945), Christian-Jaque lui offre le deuxième rôle qui lui vaut sa célébrité, celui de Fifi, l'officier prussien. Louis Salou ne s'attarde cependant pas sur ce rôle et continue d'incarner des personnages toujours différents. Il interprète un avocat déchu dans Contre-enquête (1946) de Jean Faurez ou, encore dans le registre princier, Ernest IV dans La Chartreuse de Parme (1947) de Christian-Jaque. Son dernier film, Les Amants de Vérone (1948) d'André Cayatte, est un succès. Louis Salou y incarne avec talent un procureur fasciste à la voix grave, au visage ingrat et aux paupières lourdes.

Ouvrages

  • Les excentriques du cinéma français : 1929-1958 [Biographie] / Raymond Chirat et Olivier Barrot ; préf. de Bernard Chardère. - Paris : H. Veyrier, 1983 .
  • Les grands seconds rôles du cinéma français [Biographie] / J. Mazeau, Didier Thouart. - Paris : PAC, 1984 .

Périodiques

  • Ciné-Revue, n° 27, 5 juillet 1979

Courts métrages

en tant que : Interprète

1932Machine à sous (La) Emile Edwin Reinert

Longs métrages

en tant que : Interprète

1937 Nuits blanches de Saint-Pétersbourg (Les) Jean Dréville
1941 Boléro Jean Boyer
1941 Mam'zelle Bonaparte Maurice Tourneur
1941 Premier bal Christian-Jaque
1941 Symphonie fantastique (La) Christian-Jaque
1942 Bienfaiteur (Le) Henry Decoin
1942 Comte de Monte-Cristo (Le) Robert Vernay
1942 Défense d'aimer Richard Pottier
1942 Huit hommes dans un château Richard Pottier
1942 Journal tombe à cinq heures (Le) Georges Lacombe
1942 Lettres d'amour Claude Autant-Lara
1942 Loup des Malveneur (Le) Guillaume Radot
1942 Mademoiselle Béatrice Max de Vaucorbeil
1942 Main du diable (La) Maurice Tourneur
1942 Monsieur des Lourdines Pierre de Herain
1942 Vie de bohème (La) Marcel L'Herbier
1943 Bonsoir mesdames, bonsoir messieurs Roland Tual
1943 Enfants du paradis (Les) Marcel Carné
1943 Voyage sans espoir Christian-Jaque
1943 Voyageur sans bagage (Le) Jean Anouilh
1944 Farandole André Zwobada
1945 Adieu Chérie Raymond Bernard
1945 Boule de Suif Christian-Jaque
1945 Père Serge (Le) Lucien Gasnier-Raymond
1945 Roger la Honte André Cayatte
1945 Seul dans la nuit Christian Stengel
1945 Sylvie et le fantôme Claude Autant-Lara
1945 Un ami viendra ce soir Raymond Bernard
1946 Atouts de M. Wens (Les) Émile-Georges de Meyst
1946 Colère des dieux (La) Carl Lamac
1946 Contre-enquête Jean Faurez
1946 Foire aux chimères (La) Pierre Chenal
1946 Revanche de Roger la Honte (La) André Cayatte
1947 Carrefour du crime Jean Sacha
1947 Chartreuse de Parme (La) Christian-Jaque
1947 Eternel conflit Georges Lampin
1947 Requins de Gibraltar (Les) Emile Edwin Reinert
1947 Vie en rose (La) Jean Faurez
1948 Amants de Vérone (Les) André Cayatte
1948 Fabiola Alessandro Blasetti