Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Isabelle Huppert

Interprète, Interprète des chansons originales


imprimer
Naissance
16 mars 1953 à Paris (France)
Liens familiaux
Sa soeur, Caroline Huppert, est réalisatrice.
>> Rechercher "Isabelle Huppert" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Isabelle Huppert s'intéresse très tôt au monde du spectacle. Sa mère les emmène souvent, ses trois soeurs et elle, au théâtre. Après l'obtention de son baccalauréat, elle intègre le conservatoire de Versailles, puis le Conservatoire National de Paris. Elle travaille au théâtre avec les metteurs en scène Robert Hossein et Antoine Vitez, avant de débuter à la télévision dans des rôles de figuration.

Carrière au cinéma

Actrice prolifique, Isabelle Huppert a construit sa carrière exceptionnelle sur son charme, mais sutout sur son talent, son jeu distancié et dépouillé, sa capacité d'adaptation aux univers les plus variés et la rigueur de choix qui l'ont fait tourner avec un nombre impressionnant de grands auteurs internationaux.
Elle débute à l'écran en 1971 avec un petit rôle dans Faustine et le bel été de Nina Companeez et enchaîne des rôles secondaires marquants : la campeuse violée et assassinée de Dupont Lajoie (Yves Boisset, 1974), la soeur cadette de Romy Schneider dans César et Rosalie (Claude Sautet, 1972), l'adolescente en révolte croisant la route des deux héros des Valseuses (Bertrand Blier, 1974) ou la maîtresse de Philippe Noiret dans Le Juge et l'Assassin (Bertrand Tavernier, 1976).
Dans La Dentellière (1977) de Claude Goretta, elle incarne une jeune fille qui, confrontée à un amour rendu impossible par le fossé social, se mure dans le silence. Pour l'actrice, c'est l'occasion de montrer son aptitude à susciter l'émotion. Changement de registre avec Violette Nozière (1978) de Claude Chabrol, qui deviendra son réalisateur fétiche : sa prestation dans le rôle d'une jeune fille parricide est récompensée au Festival de Cannes. Dès lors, les personnages qu'elle campe sont souvent des êtres pervers, cachant derrière une apparente innocence leur duplicité, telle la nymphomane meurtrière d'Eaux profondes (1981) de Michel Deville.
Avec Les Soeurs Brontë (André Téchiné, 1979), face à Isabelle Adjani et Marie-France Pisier, elle devient une héroïne romantique dans un film en costumes, emploi qu'elle reprendra dans plusieurs adaptations littéraires telles La Dame aux camélias (Mauro Bolognini, 1981), Madame Bovary (Claude Chabrol, 1991), Les Affinités électives (Paolo et Vittorio Taviani, 1996), Les Destinées sentimentales (Olivier Assayas, 2000) ou Gabrielle (Patrice Chéreau, 2005).
Tout en tournant des films âpres avec les auteurs français les plus exigeants - Maurice Pialat (Loulou, 1980), Jean-Luc Godard (Sauve qui peut (la vie), 1980 ; Passion, 1982), Jacques Doillon (La Vengeance d'une femme, 1990) -, elle connaît dans le même temps de grands succès populaires avec Coup de torchon (Bertrand Tavernier, 1981) Coup de foudre (Diane Kurys, 1982) ou les comédies La Femme de mon pote (Bertrand Blier, 1983) et Sac de noeuds (Josiane Balasko, 1985).
Elle travaille également souvent avec des réalisateurs étrangers, notamment Michael Cimino pour son western monumental (et catastrophique au box-office), La Porte du paradis (1979), Marco Ferreri (Histoire de Piera, 1982), Andrzej Wajda (Les Possédés, 1988), Joseph Losey (La Truite, 1982), Werner Schroeter (Malina, 1991), Hal Hartley (Amateur, 1994), le Cambodgien Rithy Panh (Un barrage contre le Pacifique, 2008), le Coréen Hong Sang-soo (In Another Country, 2012) ou le Philippin Brillante Mendoza (Captive, 2012).
En 1988, Claude Chabrol lui offre un de ses plus beaux rôles, celui d'une faiseuse d'anges durant l'Occupation, dans Une affaire de femmes, qui la consacre au Festival de Venise. C'est aussi grâce à lui qu'elle remporte son unique César pour son rôle de postière criminelle dans La Cérémonie (1995). Leur septième et dernière collaboration sera, en 2006, L'Ivresse du pouvoir (2006), variation sur Elf où elle joue un juge d'instruction inspiré d'Eva Joly.
Isabelle Huppert prouve de film en film qu'elle peut tout interpréter. A l'aise dans les drames comme dans les comédies, elle passe de la femme fragile à la criminelle. Fidèle à ses réalisateurs favoris (dont Benoît Jacquot : Les Ailes de la colombe, 1980 ; L'Ecole de la chair et La Fausse suivante, 1998 ; Pas de scandale, 1999 ; Villa Amalia, 2009), elle tourne également avec de jeunes réalisateurs tels Patricia Mazuy, incarnant Madame de Maintenon dans Saint-Cyr (1999). Laurence Fereira Barbosa (La Vie moderne, 2000), Olivier Dahan (La Vie promise (2002), Christophe Honoré (Ma mère, 2004), Joachim Lafosse (Nue propriété, 2006), Ursula Meier (Home, 2008), Marc Fitoussi (Copacabana, 2010), Guillaume Nicloux (La Religieuse, 2013)... font eux aussi partie des jeunes cinéastes qu'elle a soutenu durant cette période.
A l'aube des années 2000, elle confirme l'étendue de son registre en enchaînant La Pianiste (2001) - film dérangeant de Michael Haneke où sa performance de professeur de piano succombant à ses pulsions sado-masochistes lui vaut une nouvelle consécration à Cannes - et le triomphe de la comédie Huit femmes (2002) de François Ozon, dans lequel sa métamorphose en vieille fille revêche réjouit spectateurs et critiques.
Elle récidivera sur le mode comique qu'elle affectionne, toujours avec succès, avec Les Soeurs fâchées (Alexandra Leclère, 2004) ou Mon pire cauchemar (Anne Fontaine, 2011). Elle retrouve Haneke en 2002 pour Le Temps du loup puis, pour le rôle secondaire de la fille de Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva, pour Amour (2012). Et c'est au même Haneke qu'en 2009, présidente du jury du Festival de Cannes, elle remet la Palme d'or pour son Ruban blanc.

Autres activités

Au théâtre, Isabelle Huppert interprète Molière, Musset, Tourgueniev, Shakespeare, ou plus récemment Claudel, Virginia Woolf , Heiner Müller ou Sarah Kane, toujours sous la direction de metteurs en scène aussi renommés qu'audacieux et exigeants : Bob Wilson, Claude Régy, Krzysztof Warlikowski, Jacques Lassalle... Elle connaît notamment un grand succès sur les planches en prêtant ses traits à la Médée d'Euripide en 2000.
A la télévision, ses apparitions sont peu fréquentes. On compte tout de même parmi elles Madame Baptiste, une adaptation d'un conte de Maupassant par Claude Santelli (1974) et un épisode de la série américaine New York, unité spéciale (2009).
En 2001, elle enregistre en compagnie de Jean-Louis Murat un disque en hommage à une femme écrivain du XVIIème siècle, Madame Deshoulières.

Prix

  • Meilleure interprétation féminine, 2017 au Independent Spirit Awards pour le film : Elle
  • Meilleure interprétation féminine, 2017 au Césars du Cinéma Français pour le film : Elle
  • Meilleure interprétation féminine, 2017 au Globes de Cristal pour le film : Elle
  • Meilleure interprétation féminine, 2017 au Prix Lumières pour le film : Elle
  • Meilleure actrice dans un film dramatique, 2017 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : Elle
  • Léopard de bronze - interprétation féminine, 2017 au Festival International du Film (Locarno) pour le film : Madame Hyde
  • Meilleure interprétation féminine, 2016 au Los Angeles Film Critics Association Awards pour le film : Elle, L'Aveni
  • Meilleure interprétation féminine, 2016 au The Gotham Independent Film Awards pour le film : Elle
  • Meilleure interprétation féminine, 2016 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Elle, L'Avenir
  • Lion d'or pour l'ensemble de la carrière, 2005 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia)
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2003 au Festival International de Cinéma (San Sebastian)
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2003 au Hamburg Film Festival
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2003 au David Di Donatello Awards
  • Meilleure interprétation féminine, 2002 au EFA - European Film Academy pour le film : Huit femmes
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2002 au San Diego Film Critics Society Awards
  • Meilleure interprétation féminine, 2002 au Internationale Filmfestspiele (Berlin) pour le film : Huit femmes
  • Meilleure interprétation féminine, 2002 au SIFF - Seattle International Film Festival pour le film : La pianiste
  • Meilleure interprétation féminine, 2002 au San Francisco Film Critics Circle pour le film : La pianiste
  • Meilleure interprétation féminine, 2001 au EFA - European Film Academy pour le film : La pianiste
  • Prix d'interprétation féminine, 2001 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : La pianiste
  • Prix d'interprétation féminine, 2000 au Festival des Films du Monde (Montréal) pour le film : Merci pour le chocolat
  • Meilleure interprétation féminine, 1996 au Césars du Cinéma Français pour le film : La cérémonie
  • Coupe Volpi de la meilleure actrice, 1995 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : La cérémonie
  • Meilleure interprétation féminine, 1991 au Festival International du Film (Moscou) pour le film : Madame Bovary
  • Meilleure interprétation féminine, 1991 au Deutscher Filmpreis (Berlin) pour le film : Malina
  • Meilleure interprétation féminine, 1989 au Bogota Film Festival pour le film : Une affaire de femmes
  • Coupe Volpi de la meilleure actrice, 1988 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : Une affaire de femmes
  • Meilleure interprétation féminine, 1988 au Semaine Internationale de Cinéma (Valladolid) pour le film : Une affaire de femmes
  • Meilleure interprétation féminine, 1980 au David Di Donatello Awards pour le film : La dentellière
  • Meilleur espoir féminin, 1978 au BAFTA - The British Academy of Film and Television Arts pour le film : La dentellière
  • Prix d'interprétation féminine, 1978 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : Violette Nozière

Ouvrages

  • Comédiennes aujourd'hui : Isabelle Adjani, Isabelle Huppert, Dominique Laffin, Miou-Miou, Christine Pascal, Maria Schneider : au micro et sous le regard / Jean-Luc Douin.- Paris : P. Lherminier, 1980
  • Isabelle Huppert : la femme aux portraits / Ariel Ronald Chammah, Jeanne Fouchet.- Paris : Ed. du Seuil, 2005
  • Isabelle Huppert, autoportraits / Collectif.- Paris : Cahiers du Cinéma, 1994
  • Isabelle vue par... / Marc Ruscart.- Quimper : Calligrammes, 1989

Périodiques

  • 24 images, n° 125, janvier 2006
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 323/324, mai 1981
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 411, septembre 1988
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 477, mars 1994
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 558, juin 2001
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 603, juillet/août 2005
  • Cinéma Français, n° 1, mai 1976
  • Cinema Papers, n° 7, novembre/décembre 1975
  • Cinéma, n° 278, février 1982
  • Film Comment, vol. 16, n° 5, septembre/octobre 1980
  • Positif, n° 300, février 1986
  • Positif, n° 495, mai 2002
  • Première, n° 135, juin 1988
  • Première, n° 39, mai 1980
  • Revue du Cinéma (La), n° 404, avril 1985
  • Séquences, n° 139, mars 1989
  • Studio Magazine, n° 102, septembre 1995
  • Studio Magazine, n° 91, octobre 1994
  • Time Out, n° 1269, décembre 1994

Longs métrages

en tant que : Interprète des chansons originales

2004 Soeurs fâchées (Les) Alexandra Leclère

en tant que : Interprète

1971 Faustine et le bel été Nina Companeez
1972 Bar de la fourche (Le) Alain Levent
1972 César et Rosalie Claude Sautet
1973 Ampélopède (L') Rachel Weinberg
1973 Valseuses (Les) Bertrand Blier
1974 Aloïse Liliane de Kermadec
1974 Dupont Lajoie Yves Boisset
1974Grand délire (Le) Dennis Berry
1974 Rosebud Otto Preminger
1974 Sérieux comme le plaisir Robert Benayoun
1975 Docteur Françoise Gailland Jean-Louis Bertuccelli
1975 Je suis Pierre Rivière Christine Lipinska
1975 Juge et l'assassin (Le) Bertrand Tavernier
1975Petit Marcel (Le) Jacques Fansten
1976 Dentellière (La) Claude Goretta
1976 Indiens sont encore loin (Les) Patricia Moraz
1977 Des enfants gâtés Bertrand Tavernier
1977 Violette Nozière Claude Chabrol
1978 Retour à la bien-aimée Jean-François Adam
1978 Soeurs Brontë (Les) André Téchiné
1979 Heaven's Gate
La Porte du paradis
Michael Cimino
1979 Loulou Maurice Pialat
1979Orokseg
Les Héritières
Márta Mészáros
1979 Sauve qui peut (la vie) Jean-Luc Godard
1980 Ailes de la colombe (Les) Benoît Jacquot
1980 Dame aux camélias (La) Mauro Bolognini
1981 Coup de torchon Bertrand Tavernier
1981 Eaux profondes Michel Deville
1981 Passion Jean-Luc Godard
1982 Coup de foudre Diane Kurys
1982 Storia di Piera
L'Histoire de Pierra
Marco Ferreri
1982 Truite (La) Joseph Losey
1983 Femme de mon pote (La) Bertrand Blier
1983 Garce (La) Christine Pascal
1984 Sac de noeuds Josiane Balasko
1984 Signé Charlotte Caroline Huppert
1985Cactus Paul Cox
1986Bedroom Window (The)
Faux témoin
Curtis Hanson
1987Migrations Aleksandar Petrovic
1987 Milan noir Ronald Chammah
1987 Possédés (Les) Andrzej Wajda
1988 Une affaire de femmes Claude Chabrol
1989 Vengeance d'une femme (La) Jacques Doillon
1990 Madame Bovary Claude Chabrol
1990Malina Werner Schroeter
1991 Après l'amour Diane Kurys
1991Contre l'oubli : Archana Guha (Inde) Francis Girod
1992 Navodneniye
L'Inondation
Igor Minaiev
1993Amateur Hal Hartley
1994 Séparation (La) Christian Vincent
1995 Affinità elettive (Le)
Les Affinités électives
Vittorio Taviani, Paolo Taviani
1995 Cérémonie (La) Claude Chabrol
1995 Lumière et compagnie Sarah Moon, Patrice Leconte, Gabriel Axel, [etc.]
1995 Poussières d'amour Werner Schroeter
1996 Palmes de M. Schutz (Les) Claude Pinoteau
1996 Rien ne va plus Claude Chabrol
1998 Ecole de la chair (L') Benoît Jacquot
1999 Comédie de l'innocence Raoul Ruiz
1999 Destinées sentimentales (Les) Olivier Assayas
1999 Fausse suivante (La) Benoît Jacquot
1999 Pas de scandale Benoît Jacquot
1999 Saint-Cyr Patricia Mazuy
1999 Vie moderne (La) Laurence Ferreira Barbosa
2000 Klavierspielerin (Die)
La Pianiste
Michael Haneke
2000 Merci pour le chocolat Claude Chabrol
2001 Deux Werner Schroeter
2001 Huit femmes François Ozon
2001 Vie promise (La) Olivier Dahan
2002 Temps du loup (Le) Michael Haneke
2003 I Heart Huckabees
J'adore Huckabees
David O. Russell
2003 Ma mère Christophe Honoré
2004 Gabrielle Patrice Chéreau
2004 Soeurs fâchées (Les) Alexandra Leclère
2005 Ivresse du pouvoir (L') Claude Chabrol
2006 Madre e ossa
L'Amour caché
Alessandro Capone
2006 Nue propriété Joachim Lafosse
2007 Fantastic Mr. Fox Wes Anderson
2007 Home Ursula Meier
2007 Médée miracle Tonino De Bernardi
2007 Un barrage contre le Pacifique Rithy Panh
2007 White material Claire Denis
2008 Copacabana Marc Fitoussi
2008 Villa Amalia Benoît Jacquot
2009 Sans queue ni tête Jeanne Labrune
2009Traversée du désir (La) Arielle Dombasle
2010 Dubaï Flamingo Delphine Kreuter
2010 Mon pire cauchemar Anne Fontaine
2010 My little princess Eva Ionesco
2011 Amour Michael Haneke
2011 Captive Brillante Mendoza
2011 Da-reun na-ra-e-suh
In another country
Sang-soo Hong
2011 Lignes de Wellington (Les) Valeria Sarmiento
2012 Abus de faiblesse Catherine Breillat
2012 Bella addormentata
La Belle endormie
Marco Bellocchio
2012 Dead Man Down Niels Arden Oplev
2012 Michael Haneke - Porträt eines Film-Handwerkers
Michael Haneke, profession réalisateur
Yves Montmayeur
2012 Religieuse (La) Guillaume Nicloux
2012 Tip top Serge Bozon
2013Disappearance of Eleanor Rigby (The) Ned Benson
2013 Ritournelle (La) Marc Fitoussi
2014 Louder Than Bombs
Back home
Joachim Trier
2014 Valley of love Guillaume Nicloux
2015 Asphalte Samuel Benchetrit
2015 Avenir (L') Mia Hansen-Løve
2015 Elle Paul Verhoeven
2015 Souvenir Bavo Defurne
2015 Tout de suite maintenant Pascal Bonitzer
2016 Barrage Laura Schroeder
2016Ce qui nous éloigne Wei Hu
2016 Happy end Michael Haneke
2016 Keul-le-eo-ui Ka-me-la
La Caméra de Claire
Sang-soo Hong
2016 Madame Hyde Serge Bozon
2016Marvin ou la belle éducation Anne Fontaine
2017 Eva Benoît Jacquot
2017 Isle of Dogs
L'Ile aux chiens
Wes Anderson