Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Cary Grant

Interprète


imprimer
Naissance
18 janvier 1904 à Bristol (Grande-Bretagne)
Décès
29 novembre 1986 à Davenport (Iowa, Etats-Unis)
>> Rechercher "Cary Grant" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Fils d'un modeste tailleur, Cary Grant montre peu d'enthousiasme pour les études. Bricoleur, il met au point un nouveau système d'éclairage théâtral. A quinze ans, il s'enfuit de chez lui pour rejoindre la troupe de danseurs acrobatiques de Bob Pender. En 1920, il suit une partie de la troupe jusqu'à New York pour participer à une représentation à l'Hippodrome, alors le plus grand théâtre du monde. De retour en Grande-Bretagne, il rencontre le producteur Arthur Hammerstein qui l'engage comme doublure de Paul Gregory dans Golden Dawn à New York. Cary Grant apparaît dans des opérettes montées à Broadway (Polly with a Past). En 1931, alors qu'il donne la réplique à une amie venue passer un bout d'essai aux studios Paramount pour une comédie musicale de Franck Tuttle, La Belle nuit, c'est lui qu'on engage !

Carrière au cinéma

Agile, élégant, l'air faussement détaché, Cary Grant sert d'abord de jeune premier à des partenaires de renom telles que Marlene Dietrich (Blonde Vénus, 1932, de Josef von Sternberg). Avec Lady Lou (1933) de Lowell Sherman et I'm no angel (id.) de Wesley Ruggles, au côté de Mae West, Cary Grant prouve qu'il sait aussi manier l'art de la répartie. En escroc cockney dans Sylvia Scarlett (1935) de George Cukor, avec Katharine Hepburn, il révèle l'étendue de son talent et enchante la critique. Grant quitte la Paramount pour s'installer à son compte. Il tourne alors une moyenne de huit films par an. Quand en 1937, Le Couple invisible de Norman MacLeod puis Cette sacrée vérité de Leo McCarey le propulsent au rang de vedette, Grant devient " le prince de la comédie américaine ". Séducteur invétéré, il joue son propre rôle avec une élégance sportive, capable de se jeter dans les situations les plus rocambolesques juste pour les besoins du rire. Ainsi (1938) d'Howard Hawks lui prête les traits d'un paléontologue à lunettes, qui, de malchance en maladresse, devient la proie de l'entreprenante Katharine Hepburn et de son léopard. Dans Allez coucher ailleurs (1949) du même réalisateur, il va jusqu'à se travestir en femme pour suivre Ann Sheridan en Amérique. Irrésistible, Grant fait annuler son divorce d'avec Katharine Hepburn, l'héritière d'Indiscrétions (1940) de George Cukor, sauve Ginger Rogers des bras de son nazi de mari dans Lune de miel mouvementée (1942) puis est sollicité par Marilyn Monroe dans Monkey Business (1952), deux films de Leo McCarey. Il rejoint le mythe dans les comédies Arsenic et vieilles dentelles (1943) de Frank Capra ou Embrasse-la pour moi (1957) de Stanley Donen. A tel point que les cinéastes ne se risquent guère à l'employer autrement. Pourtant, le mélodrame lui réussit (La Chanson du passé, 1941, de George Stevens ; Elle et lui, 1957, de Leo McCarey). Mais c'est surtout Alfred Hitchcock qui exploite la note inquiétante de sa séduction. Amoureux schizophrène de Joan Fontaine (Soupçons, 1941), Cary Grant résiste non sans cruauté à l'amour d'Ingrid Bergman (Les Enchaînés, 1946), joue au chat et à la souris avec Grace Kelly (La Main au collet, 1954) avant de plonger dans l'univers trouble du contre-espionnage (La Mort aux trousses, 1959, dont une scène de course-poursuite est devenue un morceau d'anthologie). En 1951, Joseph L. Mankiewicz le transforme en médecin pour On murmure dans la ville : l'acteur compose un portrait plein d'ambiguïté. Après le succès d'Opérations jupons (1959) de Blake Edwards, un classique du genre produit par l'acteur, Grant tourne moins. Il se retire du cinéma en 1966.

Autres activités

Quand il quitte le grand écran, Cary Grant joue au théâtre, notamment Conversation avec Cary Grant.
A la même époque, il est P-DG des parfums Fabergé.

Prix

  • Oscar d'honneur pour l'ensemble de la carrière, 1970 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences

Ouvrages

  • Cary Grant / Jean-Jacques Dupuis.- Paris : Edilig, 1984
  • Cary Grant : un coeur solitaire / Charles Higham ; Roy Moseley.- Paris : S. Messinger, 1989
  • Cary Grant film album.- London : Ian Alilan, 1971
  • The films of Cary Grant / Donald Deschner.- Secaucus : Citadel Press, 1979

Périodiques

  • Ciné-Revue, n° 15, avril 1987
  • Ciné-Revue, n° 50, décembre 1987
  • Film Comment, vol. 20 n° 1, janvier/février 1984
  • Films and Filming, n° 340, janvier 1983
  • Films and Filming, n° 341, février 1983
  • Films and Filming, n° 411, janvier 1989
  • Films in Review, vol.12 n° 10, décembre 1961
  • Photoplay, vol. 32, n° 5, mai 1981
  • Photoplay, vol. 52 n° 5, mai 1938
  • Screen, vol. 33 n° 4, hiver 1992

Courts métrages

en tant que : Interprète

1932Singapore Sue Casey Robinson
1933Hollywood on Parade n° 9 Louis Lewyn
1944Road to Victory LeRoy Prinz

Longs métrages

en tant que : Producteur

1957 Indiscreet
Indiscret
Stanley Donen

en tant que : Producteur exécutif

1960 Grass Is Greener (The)
Ailleurs, l'herbe est plus verte
Stanley Donen

en tant que : Interprète des chansons originales

1934 Kiss and Make-Up Harlan Thompson, Jean Negulesco

en tant que : Interprète

1932 Blonde Venus
La Vénus blonde
Josef von Sternberg
1932 Devil and the Deep
Le Démon du sous-marin
Marion Gering
1932 Hot Saturday William A. Seiter
1932 Madame Butterfly Marion Gering
1932 Merrily We Go to Hell Dorothy Arzner
1932 Sinners in the Sun Alexander Hall
1932 This Is the Night
La Belle nuit
Frank Tuttle
1933 Alice in Wonderland
Alice au pays des merveilles
Norman Z. McLeod
1933 Eagle and the Hawk (The)
L'Aigle et le vautour
Stuart Walker, Mitchell Leisen
1933 Gambling Ship Louis J. Gasnier, Max Marcin
1933 I'm no Angel
Je ne suis pas un ange
Wesley Ruggles
1933 She Done Him Wrong
Lady Lou
Lowell Sherman
1933 Woman Accused (The)
Celle qu'on accuse
Paul Sloane
1934 Born to be bad Lowell Sherman
1934 Enter Madame !
Caprices de femme
Elliott Nugent
1934 Kiss and Make-Up Harlan Thompson, Jean Negulesco
1934 Ladies Should Listen
La Demoiselle du téléphone
Frank Tuttle
1934 Thirty day princess
Princesse par intérim
Marion Gering
1935 Big Brown Eyes
Empreintes digitales
Raoul Walsh
1935 Last Outpost (The)
Intelligence Service
Louis J. Gasnier, Charles Barton
1935Pirate party on Catalina isle Gene Burdette
1935 Sylvia Scarlett George Cukor
1935 Wings in the Dark James Flood
1936 Amazing quest of Ernest Bliss (The)
La Chasse aux millions
Alfred Zeisler
1936 Suzy
Une belle blonde
George Fitzmaurice
1936 Wedding present Richard Wallace
1937 Awful Truth (The)
Cette sacrée vérité
Leo McCarey
1937 Bringing Up Baby
L'Impossible Monsieur Bébé
Howard Hawks
1937Riches and romance Alfred Zeisler
1937Toast of New York Rowland V. Lee
1937Topper
Le Couple invisible
Norman Z. McLeod
1937When you're in love Robert Riskin
1938 Gunga Din George Stevens
1938 Holiday
Vacances
George Cukor
1938 Only Angels Have Wings
Seuls les anges ont des ailes
Howard Hawks
1939 His Girl Friday
La Dame du vendredi
Howard Hawks
1939 In Name Only
L'Autre
John Cromwell
1940 Howards of Virginia (The)
Howard le révolté
Frank Lloyd
1940 My Favorite Wife
Mon épouse favorite
Garson Kanin
1940 Philadelphia Story (The)
Indiscrétions
George Cukor
1941 Arsenic and Old Lace
Arsenic et vieilles dentelles
Frank Capra
1941 Penny Serenade
La Chanson du passé
George Stevens
1941 Suspicion
Soupçons
Alfred Hitchcock
1942 Once Upon a Honeymoon
Lune de miel mouvementée
Leo McCarey
1942 Talk of the Town (The)
La Justice des hommes
George Stevens
1943 Destination Tokyo Delmer Daves
1943Mr Lucky
Pile ou face
Henry C. Potter
1944None but the Lonely Heart
Rien qu'un coeur solitaire
Clifford Odets
1944Once upon a time Alexander Hall
1945Night and Day
Nuit et jour
Michael Curtiz
1945 Notorious
Les Enchaînés
Alfred Hitchcock
1946 Bachelor and the Bobby-soxer (The)
Deux soeurs vivaient en paix
Irving Reis
1947 Bishop's Wife (The)
Honni soit qui mal y pense
Henry Koster
1948 Every girl should be married
La Course au mari
Don Hartman
1948 I Was a Male War Bride
Allez coucher ailleurs
Howard Hawks
1948 Mr. Blandings Builds His Dream House
Un million clefs en mains
H.C. Potter
1950Crisis
Cas de conscience
Richard Brooks
1951 People Will Talk
On murmure dans la ville
Joseph L. Mankiewicz
1951Room for One More
Cette sacrée famille
Norman Taurog
1952Dream Wife
La Femme rêvée
Sidney Sheldon
1952 Monkey Business
Chérie je me sens rajeunir
Howard Hawks
1954 To Catch a Thief
La Main au collet
Alfred Hitchcock
1956 Pride and the Passion (The)
Orgueil et passion
Stanley Kramer
1957 An Affair to Remember
Elle et lui
Leo McCarey
1957 Houseboat
La Péniche du bonheur
Melville Shavelson
1957 Indiscreet
Indiscret
Stanley Donen
1957Kiss Them for Me
Embrasse-la pour moi
Stanley Donen
1958 North by Northwest
La Mort aux trousses
Alfred Hitchcock
1959 Operation Petticoat
Opération jupons
Blake Edwards
1960 Grass Is Greener (The)
Ailleurs, l'herbe est plus verte
Stanley Donen
1962 Charade Stanley Donen
1962 That Touch of Mink
Un soupçon de vison
Delbert Mann
1964 Father Goose
Grand Méchant Loup appelle
Ralph Nelson
1965Walk Don't Run
Rien ne sert de courir
Charles Walters
1970 Elvis : That's the Way It Is
Elvis show
Denis Sanders
1984George Stevens : A Filmmaker's Journey George Stevens Jr.