Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jennifer Jones

Interprète


imprimer
Naissance
02 mars 1919 à Tulsa (Oklahoma, Etats-Unis)
Etat civil
Phyllis Flora Isley
Décès
17 décembre 2009 à Malibu (Californie, Etats-Unis)
Liens familiaux
Elle a été mariée à l'acteur Robert Walker et au producteur David O'Selznick.
>> Rechercher "Jennifer Jones" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Formée au théâtre auprès de ses parents, comédiens ambulants, Jennifer Jones se perfectionne à l'Académie des Arts Dramatiques de New York. Après deux apparitions dans New frontier (George Sherman, 1939) et Dick Tracy's G. Men (William Witney, id.), elle est prise sous contrat par le producteur David O'Selznick, qu'elle épouse dix ans plus tard, mais doit patienter plusieurs années avant de retrouver un rôle.

Carrière au cinéma

Sa première interprétation est la meilleure. En effet, Le chant de Bernadette (Henry King, 1943) vaut à Jennifer Jones tous les encouragements. Elle enchaîne avec Depuis ton départ (John Cromwell, 1944) et surtout Duel au soleil (1946), une superproduction hollywoodienne dirigée par King Vidor où elle campe une irréductible. Son aspect juvénile et sa nature passionnée lui offrent une palette de rôles colorés. Elle s'oppose à maintes reprises à l'ordre établi, par exemple en jeune rebelle dans Portrait de Jennie (William Dieterle, 1948), We were strangers (John Huston, 1949), ou encore Madame Bovary (Vincente Minnelli, id.). Elle est à nouveau sollicitée par Hollywood dans les années 1950 (Ruby Gentry, 1953 ; Plus fort que le diable, John Huston, id. ; La colline de l'adieu, Henry King, 1956). L'ambitieuse production de la Fox, L'adieu aux armes (Charles Vidor, 1957), sonne pourtant le glas de sa carrière au grand écran. Le film catastrophe La tour infernale (John Guillermin, 1974) ne suffit pas à redonner à Jennifer Jones une crédibilité et une énergie qui semblent lui faire défaut.

Autres activités

En 1980, elle crée la Jennifer Jones Simon Foundation for mental health and education.

Prix

  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 1997 au Deutscher Filmpreis (Berlin)
  • Meilleure interprétation féminine, 1944 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : The song of Bernadette
  • Meilleure interprétation féminine, 1944 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour le film : The song of Bernadette

Ouvrages

  • Jennifer Jones : A Biobibliography / Jeffrey L. Carrier. - New York : Greenwood Press, 1990
  • Portrait of Jennifer : A Biography of Jennifer / Jones Edward Z. Epstein. - New York : Simon & Schuster, 1995
  • The films of Jennifer Jones [Biographie] / W. Franklyn Moshier. - San Francisco : W.F. Moshier, 1978
  • The Glamour Girls / James Robert Parish ; Don E. Stanke. - New Rochelle : Arlington House Publishers, 1975

Périodiques

  • Architectural Digest, vol. 49, n° 4, avril 1992
  • Classic Images, n° 212, février 1993
  • Classic Images, n° 297, mars 2000
  • Film Comment, vol. 44, n° 3, mai-juin 2008
  • Film Dope, n° 28, décembre 1983
  • Films and Filming ,vol. 2, n° 9, juin 1956
  • Films in Review, vol. 13, n° 7, août-septembre 1962
  • Films in Review, vol. 13, n° 8, octobre 1962
  • Photoplay, vol. 26, n° 3, mars 1975
  • Picturegoer, vol. 13, n° 603, avril 1944
  • Picturegoer, vol. 18, n° 758, novembre 1949

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1939 New Frontier George Sherman

Longs métrages

en tant que : Interprète

1939Dick Tracy's G-Men William Witney, John English
1943Song of Bernadette (The)
Le Chant de Bernadette
Henry King
1944Since You Went Away
Depuis ton départ
John Cromwell
1945 Cluny Brown
La Folle ingénue
Ernst Lubitsch
1945Love Letters
Le Poids d'un mensonge
William Dieterle
1946 Duel in the Sun
Duel au soleil
King Vidor
1948 We Were Strangers
Les Insurgés
John Huston
1949Madame Bovary Vincente Minnelli
1949Portrait of Jennie
Le Portrait de Jennie
William Dieterle
1950 Carrie
Un amour désespéré
William Wyler
1950 Gone to Earth
La Renarde
Emeric Pressburger, Michael Powell
1952 Ruby Gentry
La Furie du désir
King Vidor
1952Wild Heart (The) Michael Powell, Emeric Pressburger
1953 Beat the Devil
Plus fort que le diable
John Huston
1953Stazione Termini
Gare terminus
Vittorio De Sica
1955Good Morning, Miss Dove Henry Koster
1955 Love Is a Many-Splendored Thing
La Colline de l'adieu
Henry King
1955Man in the Gray Flannel Suit (The)
L'Homme au complet gris
Nunnally Johnson
1956Barretts of Wimpole Street (The) Sidney A. Franklin
1957A Farewell to Arms
L'Adieu aux armes
Charles Vidor
1961Tender Is the Night
Tendre est la nuit
Henry King
1965Idol (The)
Jeunes gens en colère
Daniel Petrie
1969Angel, Angel, Down We Go Robert Thom
1974 Towering Inferno (The)
La Tour infernale
John Guillermin