Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Simone Signoret

Interprète


imprimer
Naissance
25 mars 1921 à Wiesbaden, Land de Hesse, Allemagne
Etat civil
Henriette Simone Kaminker
Décès
30 septembre 1985 à Autheuil-Authouillet, Eure, France
Liens familiaux
Mariée de 1944 à 1949 au réalisateur Yves Allégret dont elle a une fille, Catherine Allégret, également actrice, elle épouse Yves Montand en 1951 et forme avec lui un des couples les plus médiatisés du cinéma français.
>> Rechercher "Simone Signoret" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Elevée à Neuilly, Simone Signoret fait des études classiques. Quand son père, d'origine juive, rejoint les Forces françaises libres à Londres en 1940, elle se trouve en charge de sa mère et de ses jeunes frères. Dactylo durant huit mois au journal Les Nouveaux Temps, elle préfère côtoyer ses amis du groupe Octobre au Café de Flore. Elle décide de se lancer dans le métier d'actrice et, jusqu'à la Libération, elle court après des cachets de figurante.

Carrière au cinéma

En 1945, Yves Allégret offre à Simone Signoret son premier rôle dans les Démons de l'aube. La même année, son interprétation d'une prostituée dans Macadam de Marcel Blistène la fait remarquer et sa carrière démarre. En 1947, après un tournage en Grande-Bretagne pour Charles Crichton (les Guerriers de l'ombre), elle obtient le rôle titre de Dédée d'Anvers d'Yves Allégret. Mais c'est Casque d'Or (1951) de Jacques Becker qui la consacre : au côté de Serge Reggiani, elle incarne une prostituée frémissante d'amour et de vie, impuissante à sauver son amant qui a tué pour elle. Dès lors, les films importants se succèdent : Thérèse Raquin (1953) de Marcel Carné, les Diaboliques (1954) d'Henri-Georges Clouzot, la Mort en ce jardin (1956) de Luis Buñuel, les Sorcières de Salem (1956) de Raymond Rouleau. En 1958, les Chemins de la haute ville de Jack Clayton valent à l'actrice une pluie de récompenses et un oscar à Hollywood. La carrière de Simone Signoret prend un tournant international ; elle joue aussi bien à Hollywood avec Peter Glenville, Stanley Kramer ou Curtis Harrington qu'en France où elle se prête à des superproductions (Paris brûle-t-il ?, 1965, de René Clément). Elle choisit aussi d'aider des réalisateurs débutants ou peu confirmés comme Jacques Baratier (Dragées au poivre, 1963), Costa-Gavras (Compartiment tueurs, 1964) ou Marcel Bozzuffi (l'Américain, 1969). Après les années 1960, Simone Signoret s'installe dans des rôles de femmes blessées par la vie : l'Aveu (1969) de Costa-Garvas, au côté d'Yves Montand, puis le Chat (1970) de Pierre Granier-Deferre, avec Jean Gabin, lui permettent de donner toute la mesure de son talent dramatique. En 1977, Moshe Mizrahi lui offre le rôle de madame Rosa pour la Vie devant soi.

Autres activités

Au théâtre, Simone Signoret participe à différentes pièces : Dieu est innocent, les Sorcières de Salem, les Petits Renards, Macbeth (joué en anglais au Royal Court de Londres en 1966).
A la télévision, elle est la vedette de la série Madame le Juge (1976) et interprète plusieurs téléfilms, dont Un otage (1970) de Marcel Cravenne ou Thérèse Humbert de Marcel Bluwal.
En 1977, elle publie un livre de souvenirs, La nostalgie n'est plus ce qu'elle était, suivi de Le lendemain, elle était souriante. En 1984, elle écrit un roman, Adieu Volodia.

Prix

  • Meilleure interprétation féminine, 1978 au Césars du Cinéma Français pour le film : La Vie devant soi
  • Meilleure interprétation féminine, 1971 au Internationale Filmfestspiele (Berlin) pour le film : Le Chat
  • Meilleure interprétation féminine, 1960 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour le film : Room at the top
  • Meilleure interprétation féminine, 1959 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : Room at the top
  • Prix d'interprétation féminine, 1959 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : Room at the top
  • Meilleure interprétation féminine, 1959 au BAFTA - The British Academy of Film and Television Arts pour le film : Room at the top
  • Meilleure interprétation féminine, 1958 au BAFTA - The British Academy of Film and Television Arts pour le film : Les Sorcières de Salem
  • Meilleure interprétation féminine, 1957 au Festival International du Film (Karlovy Vary) pour le film : Les Sorcières de Salem
  • Meilleure interprétation féminine, 1953 au BAFTA - The British Academy of Film and Television Arts pour le film : Casque d'Or

Ouvrages

  • La nostalgie n'est plus ce qu'elle était [Biographie] / Simone Signoret ; Maurice Pons. - Paris : Seuil, 1976 .
  • Simone : deux ou trois choses que je sais d'elle [Biographie] / Jean-François Josselin. - Paris : Bernard Grasset, 1995 .
  • Simone Signoret : une vie [Biographie] / Philippe Durant. - Lausanne : Favre, 1988 .
  • Simone Signoret [Biographie] / Didier Sandre. - Paris : Solar, 1981 .
  • Simone Signoret [Biographie] / Joëlle Monserrat ; avec la particip. de Jacques Lorcey. - Paris : PAC, 1983 .
  • Simone Signoret [Biographie] / Maurice Perisset. - Paris : J'ai lu, 1988 .
  • Simone Signoret ou la mémoire partagée [Biographie] / Catherine David. - Paris : R. Laffont, 1990 .

Périodiques

  • Bianco e Nero, vol. 47 n° 1, janvier 1986
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 377, novembre 1985
  • Cinéma, n° 323, 2 octobre 1985
  • Cinéma, n° 59, août-septembre 1961
  • Cinématographe, n° 115, janvier 1986
  • Ciné-revue, n° 3, 17 janvier 1980
  • Ecran, n° 69, mai 1978
  • Positif, n° 300, février 1986
  • Première, n° 104, novembre1985
  • Première, n° 116, novembre 1986
  • Séquences, n° 113, juillet 1983
  • Stars, n° 2, décembre 1988

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1956 Un matin comme les autres Yannick Bellon
1969 On vous parle de Prague : Le deuxième procès d'Artur London Chris Marker
1970 Henri Langlois Roberto Guerra, Eila Hershon
1973 Septembre chilien Théo Robichet, Bruno Muel

Longs métrages

en tant que : Interprète

1941 Boléro Jean Boyer
1941 Prince charmant (Le) Jean Boyer
1942 Ange de la nuit (L') André Berthomieu
1943 Adieu Léonard Pierre Prévert
1943 Béatrice devant le désir Jean de Marguenat
1943 Boîte aux rêves (La) Yves Allégret
1943 Mort ne reçoit plus (Le) Jean Tarride
1943 Service de nuit Jean Faurez
1945 Couple idéal = Voyage au pays des loufoques = Diavolo contre Justex (Le) Bernard-Roland
1945 Démons de l'aube (Les) Yves Allégret
1946 Fantômas Jean Sacha
1946 Macadam Marcel Blistène
1947 Against the Wind
Guerriers dans l'ombre
Charles Crichton
1947 Dédée d'Anvers Yves Allégret
1948 Impasse des Deux Anges Maurice Tourneur
1949 Manèges Yves Allégret
1949Swiss tour
Suzanne et son marin
Leopold Lindtberg
1950 Ombre et lumière Henri Calef
1950 Ronde (La) Max Ophuls
1950 Sans laisser d'adresse Jean-Paul Le Chanois
1950 Traqué (Le) Borys Lewin, Frank Tuttle
1951 Casque d'or Jacques Becker
1953 Thérèse Raquin Marcel Carné
1954 Diaboliques (Les) Henri-Georges Clouzot
1956 Mort en ce jardin (La) Luis Buñuel
1956 Sorcières de Salem (Les) Raymond Rouleau
1956 Windrose (Die)
La Rose des vents
Yannick Bellon, Sergueï Guerassimov, Gillo Pontecorvo, [etc.]
1957Poïot Yves Montand
Yves Montand chante
Sergueï Youtkevitch, Mikhaïl Sloutzky
1958 Room at the Top
Les Chemins de la haute ville
Jack Clayton
1960 Adua e le compagne
Adua et ses compagnes
Antonio Pietrangeli
1960 Mauvais coups (Les) François Leterrier
1961 Amours célèbres Michel Boisrond
1961 Term of Trial
Le Verdict
Peter Glenville
1962 Jour et l'heure (Le) René Clément
1963 Dragées au poivre Jacques Baratier
1964 Compartiment tueurs Costa-Gavras
1964 Ship of Fools
La Nef des fous
Stanley Kramer
1965 Paris brûle-t-il ? René Clément
1966 Deadly Affair (The)
M.15 demande protection
Sidney Lumet
1966 Games
Le Diable à trois
Curtis Harrington
1968 Sea Gull (The)
La Mouette
Sidney Lumet
1969 Américain (L') Marcel Bozzuffi
1969 Armée des ombres (L') Jean-Pierre Melville
1969 Aveu (L') Costa-Gavras
1970 Chat (Le) Pierre Granier-Deferre
1970 Comptes à rebours Roger Pigaut
1971 Veuve Couderc (La) Pierre Granier-Deferre
1973 Granges brûlées (Les) Jean Chapot
1973 Rude journée pour la reine René Allio
1974 Chair de l'orchidée (La) Patrice Chéreau
1975 Police Python 357 Alain Corneau
1977 Fond de l'air est rouge (Le) Chris Marker
1977 Vie devant soi (La) Moshé Mizrahi
1978 Adolescente (L') Jeanne Moreau
1978 Judith Therpauve Patrice Chéreau
1979 Chère inconnue Moshé Mizrahi
1981 Etoile du Nord (L') Pierre Granier-Deferre
1981 Guy de Maupassant Michel Drach
1983 Des terroristes à la retraite Mosco Boucault