Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Yves Montand

Interprète, Auteur du commentaire, Auteur des chansons originales, Interprète des chansons originales


imprimer
Naissance
13 octobre 1921 à Monsummano Alto (Italie)
Etat civil
Ivo Livi
Décès
09 novembre 1991 à Senlis (Oise, France)
Liens familiaux
Il est marié à l'actrice Simone Signoret dont il adopte la fille, Catherine Allégret.
>> Rechercher "Yves Montand" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Issu d'une famille d'immigrants italiens, Yves Montand quitte l'école à l'âge de onze ans. Il exerce une multitude de petits métiers. Sans formation spécifique, il débute sa carrière dans le show-business par la chanson. En 1944, il rencontre Edith Piaf au Moulin-Rouge. Elle le pousse à se diriger vers le septième art et réussit à le faire jouer avec elle dans Etoile sans lumière de Marcel Blistène.

Carrière au cinéma

En 1946, Yves Montand remplace Jean Gabin dans Les portes de la nuit de Marcel Carné. Le salaire de la peur (1952) d'Henri-Georges Clouzot est son premier grand rôle à succès. Le reste des années cinquante lui sourit moins, aucune de ses interprétations n'égale celle de ce film. Il tourne pourtant une dizaine de films, notamment avec des metteurs en scène connus comme Jules Dassin, Claude Autant-Lara et Sacha Guitry. Il renoue avec la gloire en 1960 : il part à Hollywood pour tourner avec Marilyn Monroe dans Le milliardaire de George Cukor. Le public américain, qui adore le côté séducteur à la française de Montand chanteur, est cependant déçu par sa prestation. Le film n'est sauvé du fiasco que par la présence de Marilyn Monroe. Sa carrière marque à nouveau un temps d'arrêt. Montand repart alors sur de nouvelles bases et se lance dans un cinéma engagé. Compartiment tueurs (1965) de Constantin Costa-Gavras, qu'il interprète au côté de son épouse Simone Signoret, marque le début d'une série de films très politiques. Z (1968) du même réalisateur, inspiré du livre de Vassili Vassilikos, est une transposition de l'affaire Lambrakis en 1963, l'assassinat d'un député de gauche est maquillé en accident par les militaires qui tiennent le pays. Si le film se déroule dans un pays fictif, nous reconnaissons aisément qu'il s'agit de dénoncer la dictature militaire qui sévit en Grèce. Toujours pour Costa-Gavras, Montand se prête au témoignage dur et violent sur les purges staliniennes en URSS dans L'aveu (1969). Si l'acteur accepte de paraître à l'écran dans des films engagés, c'est qu'il est un homme de conviction : fasciné dans un premier temps par le système soviétique, il se porte ensuite vers des idées moins radicales, plus humanistes. Autodidacte, touche-à-tout, Yves Montand, dans les années 1970, tourne dans des polars (Le cercle rouge, 1971, de Jean-Pierre Melville ; Police Python 357, 1974, d'Alain Corneau), dans des comédies (La folie des grandeurs, 1972, de Gérard Oury) ou dans des films sentimentaux (César et Rosalie, 1971, et Vincent, François, Paul... et les autres, 1974, de Claude Sautet). Les années 1980 sont surtout marquées par son rôle du Papet dans Jean de Florette (1985) et dans Manon des Sources (id.) de Claude Berri, diptyque tiré du cycle L'eau des collines de Marcel Pagnol. Cette image de grand-père provençal est la dernière que l'on retiendra de lui. IP5, l'île aux pachydermes (1991) de Jean-Jacques Beineix est son dernier film. Il décède juste après la fin du tournage.

Autres activités

Yves Montand mène une grande carrière de chanteur en parallèle du cinéma. Il est l'interprète de chansons célèbres qui appartiennent au patrimoine national français : " les Feuilles mortes ", " la Bicyclette ", " A Paris ", " les Plaines du Far West ", etc.
Il joue, surtout à ses débuts, dans de nombreuses pièces de théâtre.
En 1987, il préside le 40e Festival de Cannes.
Il est l'auteur d'un recueil de Mémoires intitulé Du soleil plein la tête et publié en 1955.

Prix

  • Meilleure interprétation masculine, 1957 au Festival International du Film (Karlovy Vary) pour le film : Les Sorcières de Salem

Ouvrages

  • Du soleil plein la tête : souvenirs [Biographie] / Yves Montand ; souvenirs recueillis par Jean Denys. - Paris : Les Editeurs français réunis, 1955 .
  • Le chant d'un homme : Yves Montand [Biographie] / Richard Cannavo, Henri Quiqueré. - Paris : R. Laffont, 1981 .
  • Montand : la vie continue [Biographie] / Jorge Semprun. - Paris : Denoël : J. Clims, 1983 .
  • Montand : le livre du souvenir [Biographie] / Bernard Pascuito. - Paris : Sand, 1992 .
  • Tu vois, je n'ai pas oublié [Biographie] / Hervé Hamon, Patrick Rotman. - Paris : Seuil : Fayard, 1990 .
  • Yves Montand : l'artiste engagé [Biographie] / Richard Desneux. - Lausanne : Favre, 1989 .
  • Yves Montand : le Chant d'un homme [Biographie] / Richard Cannavo, Henri Quiqueré. - Paris : Presses Pocket, 1982 .
  • Yves Montand [Biographie] / Alain Rémond. - Paris : H. Veyrier, 1977 .

Périodiques

  • Cinéma Français, n° 5, octobre 1976
  • Cinéma, n° 185, mars 1974
  • Cinéma, n° 185, mars 1974
  • Cinématographe, n° 122, septembre 1986
  • Ciné-Revue, n° 10, 8 mars 1984
  • Ciné-Revue, n° 19, 10 mai 1979
  • Film Dope, n° 44, mars 1990
  • Positif, n° 300, février 1986
  • Positif, n° 371, janvier 1992
  • Première, n° 122, mai 1987
  • Première, n° 131, février 1988
  • Séquences, n° 130, août 1987
  • Stars, n° 10, décembre 1990
  • Télérama, n° 1581, 30 avril 1980

Courts métrages

en tant que : Interprète

1945Silence, antenne René Lucot
1956 Un matin comme les autres Yannick Bellon
1958 Django Reinhardt Paul Paviot
1966 Rotterdam-Europoort
Rotterdam-Europort
Joris Ivens
1969Deuxième procès d'Artur London (Le) Chris Marker
1969Jour de tournage Chris Marker
1974T'es fou Marcel Jean Rochefort

Longs métrages

en tant que : Interprète des chansons originales

1951 Auberge rouge (L') Claude Autant-Lara
1954 Air de Paris (L') Marcel Carné

en tant que : Interprète

1945 Étoile sans lumière Marcel Blistène
1946 Portes de la nuit (Les) Marcel Carné
1947 Idole (L') Alexandre Esway
1950 Souvenirs perdus Christian-Jaque
1951 Paris chante toujours Pierre Montazel
1951 Paris est toujours Paris Luciano Emmer
1951 Salaire de la peur (Le) Henri-Georges Clouzot
1953 Tempi nostri
Quelques pas dans la vie
Alessandro Blasetti
1954 Napoléon Sacha Guitry
1955 Héros sont fatigués (Les) Yves Ciampi
1955 Marguerite de la nuit Claude Autant-Lara
1956 Sorcières de Salem (Les) Raymond Rouleau
1956 Uomini e lupi
Hommes et loups
Giuseppe De Santis
1956 Windrose (Die)
La Rose des vents
Yannick Bellon, Serguei Guerassimov, Gillo Pontecorvo, [etc.]
1957 Grande strada azzurra (La)
Un dénommé Squarcio
Gillo Pontecorvo
1957Poïot Yves Montand
Yves Montand chante
Sergueï Youtkevitch, Mikhaïl Sloutzky
1957 Premier mai Luis Saslavsky
1958 Loi (La) Jules Dassin
1960 Goodbye Again
Aimez-vous Brahms ?
Anatole Litvak
1960 Let's Make Love
Le Milliardaire
George Cukor
1960 Sanctuary
Sanctuaire
Tony Richardson
1961 My geisha
Ma geisha
Jack Cardiff
1962 Joli mai (Le) Chris Marker, Pierre Lhomme
1964 Compartiment tueurs Costa-Gavras
1965 Guerre est finie (La) Alain Resnais
1965 Paris brûle-t-il ? René Clément
1966 Grand Prix John Frankenheimer
1966 Vivre pour vivre Claude Lelouch
1967 Un soir, un train André Delvaux
1968 Diable par la queue (Le) Philippe de Broca
1968 Mister Freedom William Klein
1968 Z Costa-Gavras
1969 Aveu (L') Costa-Gavras
1969On a Clear Day, You Can See Forever
Melinda
Vincente Minnelli
1970 Cercle rouge (Le) Jean-Pierre Melville
1971 Folie des grandeurs (La) Gérard Oury
1972 César et Rosalie Claude Sautet
1972 Deux mémoires (Les) Jorge Semprún
1972 Etat de siège Costa-Gavras
1972 Fils (Le) Pierre Granier-Deferre
1972 Tout va bien Jean-Pierre Gorin, Jean-Luc Godard
1973 Hasard et la violence (Le) Philippe Labro
1974 Solitude du chanteur de fond (La) Chris Marker
1974 Tid til at leve
[Le Temps de vivre]
Annett Wolf
1974 Vincent, François, Paul et les autres Claude Sautet
1975 Police Python 357 Alain Corneau
1975 Sauvage (Le) Jean-Paul Rappeneau
1976 Grand escogriffe (Le) Claude Pinoteau
1977 Fond de l'air est rouge (Le) Chris Marker
1977 Menace (La) Alain Corneau
1977 Routes du sud (Les) Joseph Losey
1978 Clair de femme Costa-Gavras
1979 Carné, l'homme à la caméra Christian-Jaque
1979 I comme Icare Henri Verneuil
1981 Choix des armes (Le) Alain Corneau
1981 Tout feu, tout flamme Jean-Paul Rappeneau
1983 Garçon ! Claude Sautet
1985 Jean de Florette Claude Berri
1985 Manon des sources Claude Berri
1988 Trois places pour le 26 Jacques Demy
1990 Netchaiev est de retour Jacques Deray
1991 IP 5, l'île aux pachydermes Jean-Jacques Beineix