Ciné-Ressources – Fiches personnalités

James Ivory

Réalisateur, Scénariste


imprimer
Naissance
07 juin 1928 à Berkeley (Californie, Etats-Unis)
>> Rechercher "James Ivory" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

James Ivory se destine au métier de décorateur pour le cinéma et étudie les beaux-arts à l'université de l'Oregon. Il s'oriente finalement vers la section cinéma de l'université de Californie du Sud. Pendant ses études, il réalise son premier court-métrage, Four in the morning (1953).

Carrière au cinéma

"J'ai toujours été intéressé par la grandeur et la décadence des civilisations" : par ces quelques mots, James Ivory explique un large pan de son oeuvre. Après un bref séjour en France où il ambitionne d'étudier la langue, il se rend à Venise et réalise un petit film documentaire sur les peintres vénitiens. Très original pour l'époque, Venise : thème et variation (1957) marque déjà le goût du cinéaste pour l'étranger. La curiosité chevillée au corps, il part en Inde et tombe instantanément sous son charme. Il s'imprègne de la culture, des modes de vie, de la langueur et des paysages indiens et, à trente-cinq ans, il tourne son premier long métrage de fiction, The householder (1963), adapté d'un roman indien et interprété par des acteurs locaux. A la même époque, il rencontre le cinéaste Satyajit Ray qui l'aide à peaufiner le montage de son film. C'est en Inde que James Ivory tourne Shakespeare Wallah (1965) - considéré par ses admirateurs comme son meilleur film -, et se fait connaître pour la première fois aux yeux du public à travers l'histoire d'une petite troupe de comédiens shakespeariens déambulant de ville en ville, boudée par des spectateurs qui relèguent la culture britannique aux archives des archaïsmes bourgeois. On y trouve en filigrane le thème récurrent du réalisateur, celui du temps qui passe et qui ronge inéluctablement les êtres pour avoir raison des idéaux humains. En 1968, The guru est une mélancolique évocation des périples d'une jeune Anglaise venue se ressourcer en Inde. James Ivory l'américain continue sa collaboration avec son producteur et ami Ismail Merchant et explore les contradictions et les mutations de la société indo-britannique. Adventures of a brown man in search of civilization (1972) et Chaleur et poussière (1983) sont reconnus comme des modèles où se marient esthétisme et pertinence du raisonnement philosophique.
Loin de se détourner de l'Inde, James Ivory se dit soudainement attiré par l'oeuvre du romancier Henry James. De retour aux Etats-Unis en 1979, il adapte The europeans, unanimement salué par la critique. Il sort définitivement de la confidentialité avec les études de caractères de ses films suivants. Chambre avec vue (1985) et Maurice (1987), tirés de deux romans d'Edward Morgan Forster, s'imposent auprès d'un large public ébahi par le raffinement de ce Californien so british. Se satisfaisant jusque-là d'acteurs relativement peu connus, James Ivory fait appel à Emma Thompson et à Anthony Hopkins pour Retour à Howards End (1992) et Les vestiges du jour (1993), deux chroniques teintées de nostalgie qui synthétisent l'ensemble de ses oeuvres antérieures et en disent toute l'originalité. Si son académisme et son style léché lui sont parfois reprochés, James Ivory est aujourd'hui considéré comme un des réalisateurs les plus importants de sa génération.

Prix

  • Meilleur réalisateur, 1994 au London Critics Circle Awards pour le film : The remains of the day
  • Meilleur réalisateur, 1992 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : Howards end

Périodiques

  • American Film, vol. 12, n° 4, janvier/février 1987
  • Cinema Papers, n° 38, juin 1982
  • Films in Review, vol. 35, n° 8, octobre 1984
  • Hollywood Reporter, vol. 306, n° 48, mars 1989
  • Studio Magazine, n° 99, Cannes 1995

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1953Four in the Morning James Ivory
1959Sword and the Flute (The) James Ivory
1964Delhi Way (The) James Ivory

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1957Venice : Themes and Variations James Ivory
1963Householder (The) James Ivory
1965Shakespeare Wallah James Ivory
1968Guru (The) James Ivory
1970Bombay Talkie James Ivory
1972Savages
Sauvages
James Ivory
1974Wild Party (The) James Ivory
1975Autobiography of a Princess
Autobiographie d'une princesse
James Ivory
1976 Roseland James Ivory
1979Europeans (The)
Les Européens
James Ivory
1979Hullabaloo Over Georgie and Bonnie's Pictures James Ivory
1980Jane Austen in Manhattan James Ivory
1980 Quartet James Ivory
1982Courtesans of Bombay (The) James Ivory
1982Heat and Dust
Chaleur et poussière
James Ivory
1984 Bostonians (The)
Les Bostoniennes
James Ivory
1985A Room With a View
Chambre avec vue
James Ivory
1987 Maurice James Ivory
1988Slaves of New York
Esclaves de New York
James Ivory
1989Mr and Mrs Bridge
Mr et Mrs Bridge
James Ivory
1991Howards End
Retour à Howards End
James Ivory
1992 Remains of the Day (The)
Les Vestiges du jour
James Ivory
1994Jefferson in Paris
Jefferson à Paris
James Ivory
1995 Lumière et compagnie Sarah Moon, Patrice Leconte, Gabriel Axel, [etc.]
1995 Surviving Picasso James Ivory
1997 Fille d'un soldat ne pleure jamais (La) James Ivory
1999 Golden Bowl (The)
La Coupe d'or
James Ivory
2002 Divorce (Le) James Ivory
2004White Countess (The) James Ivory

en tant que : Scénariste

1965Shakespeare Wallah James Ivory
1968Guru (The) James Ivory
1970Bombay Talkie James Ivory
1987 Maurice James Ivory
1997 Fille d'un soldat ne pleure jamais (La) James Ivory
2002 Divorce (Le) James Ivory
2016 Chiamami col tuo nome
Call me by your name
Luca Guadagnino

en tant que : Producteur

2016 Chiamami col tuo nome
Call me by your name
Luca Guadagnino