Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Brigitte Bardot

Interprète


imprimer
Naissance
28 septembre 1934 à Paris (France)
Liens familiaux
Brigitte Bardot est successivement mariée aux réalisateurs Roger Vadim et Jacques Charrier.
>> Rechercher "Brigitte Bardot" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Issue d'une famille bourgeoise, Brigitte Bardot poursuit ses études jusqu'au baccalauréat. Elle entre au Conservatoire de Paris pour devenir ballerine et suit parallèlement les cours de Boris Kniazeff. Attirée par la comédie, elle s'inscrit au cours de René Simon. Alors que sa photographie paraît en couverture d'un magazine de mode sous les initiales B.B., le cinéaste Marc Allégret charge son assistant, Roger Vadim, de retrouver le modèle. Vadim prend alors la carrière de B.B. en main : Brigitte Bardot débute au cinéma dans Le trou normand (1952) de Jean Boyer où elle joue la cousine de Bourvil et la fille de Jane Marken.

Carrière au cinéma

La beauté mutine de Brigitte Bardot, son naturel et sa spontanéité ne tardent pas à en faire une des actrices les plus cotées de sa génération. Elle prête son image à Manina, la fille sans voiles (1952) de Willy Rozier, paraît dans Si Versailles m'était conté (1953) de Sacha Guitry, et met au supplice Raymond Pellegrin dans La lumière d'en face (1955) de Georges Lacombe en lui offrant la vue de ses charmes exposés à la tentation du voisin. Elle joue aussi la délicieuse Lucie qui réplique à Yves Robert dans Les grandes manoeuvres (1955) de René Clair. En 1956, Roger Vadim lui écrit un rôle à son image, celui de Juliette dans Et dieu créa la femme, qui crée précisément le mythe Bardot. La liberté du ton érotique qui y est employé bouleverse les conventions cinématographiques. Brigitte Bardot incarne la femme-enfant sans complexe, débarrassée du carcan de l'éducation bourgeoise, libre de disposer de son corps comme elle l'entend. L'actrice se retrouve bientôt prisonnière de ce registre. Sa nudité est censurée dans En cas de malheur (1957) de Claude Autant-Lara, où elle tente de séduire Jean Gabin en lui dévoilant ses jambes. Puis drapée dans de longs châles frangés, elle offre le spectacle de son profil nu qui donne le frisson dans La femme et le pantin (1958) de Julien Duvivier. Apparemment plus raisonnable, elle se pare de tresses qui la rendent dangereusement candide dans Babette s'en va-t-en guerre (1959) de Christian-Jaque.
Scandaleuse, portée par ses instincts plus que par une réelle perversité dans La vérité (1960) d'Henri-Georges Clouzot, l'héroïne qu'elle interprète mène une vie de noctambule, vole le fiancé de sa soeur et se taillade les poignets en pyjama de bure. Le mythe Bardot s'avère lourd à assumer dans Vie privée (1961) de Louis Malle, où, installée dans son propre rôle de star tant adorée que haïe, B.B. subit les insultes d'une concierge lui reprochant ses moeurs sulfureuses. Puis Jean-Luc Godard lui offre un chef-d'oeuvre, Le mépris (1963), tourné au soleil de Capri où, soudain tragique, elle défend son impossible soif d'absolu face à Michel Piccoli. Brigitte Bardot se distingue encore dans des aventures sensuelles qui lui ressemblent. Elle fume le cigarillo dans Histoires extraordinaires (1967) de Louis Malle, tire sur les Indiens du Far West dans Shalako (1968) d'Edward Dmytryk et se dénude une fois de plus dans Don Juan (1972) de Roger Vadim. Après l'échec de ce film, elle tourne une dernière fois dans L'histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-Chemise (1973) de Nina Companeez et met fin à sa carrière la même année.

Autres activités

Au théâtre, Brigitte Bardot interprète L'invitation au château (1953) de Jean Anouilh.
Elle enregistre de nombreux disques, interprétant des chansons écrites pour elle par Serge Gainsbourg dont Je n'ai besoin de personne en Harley-Davidson.
Elle consacre son temps à la défense des animaux et crée, en 1986, la fondation qui porte son nom, déclarée en 1992 d'utilité publique par le Conseil d'Etat.
En 1999, elle publie ses Mémoires sous le titre Le carré de Pluton.

Ouvrages

  • Brigitte Bardot : à l'affiche / Stanislas Choko.- Paris : Ed. du Collectionneur, 1992
  • Brigitte Bardot : un mythe français / Catherine Rihoit.- Paris : Olivier Orban, 1986
  • Brigitte Bardot [Biographie] / photogr. Ghislain Duassart ; Iconogr. et textes de Raymond Boyer ; dir. Isabelle Salmon, Paris, Editions Vade Retro, 1994 .
  • Brigitte Bardot.- Paris : Editions Vade Retro, 1994
  • Initiales B. B. : mémoires [Biographie] / Brigitte Bardot, Paris, Bernard Grasset, 1996 .
  • Le Livre de Brigitte Bardot / Nina Companeez.- [Paris] : Ed. Frontières, 1971

Périodiques

  • Cinéma, n° 429, 17 février 1988
  • CinémAction, n° 67, mars 1993
  • Cinématographe, n° 20, juillet-août 1976
  • Ciné-Revue, vol. 64, n° 39, 27 septembre 1984
  • Ecran, n° 28, août-septembre 1974
  • Screen, vol. 37, n° 3, automne 1996
  • Séquences, n° 187, novembre-décembre 1996

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1949Paris, capitale de la danse Marcel Martin
1963 Paparazzi Jacques Rozier
1963Parti des choses : Bardot et Godard (Le) Jacques Rozier

Longs métrages

en tant que : Compositeur de la musique préexistante

1967 Pacha (Le) Georges Lautner

en tant que : Interprète

1952 Dents longues (Les) Daniel Gélin
1952 Manina, la fille sans voiles Willy Rozier
1952 Trou normand (Le) Jean Boyer
1953 Portrait de son père (Le) André Berthomieu
1953 Si Versailles m'était conté Sacha Guitry
1953 Un acte d'amour Anatole Litvak
1954 Fils de Caroline chérie (Le) Jean Devaivre
1954 Futures vedettes Marc Allégret
1954 Helen of Troy
Hélène de Troie
Robert Wise
1954Tradita
Haine, amour et trahison
Mario Bonnard
1955 Cette sacrée gamine Michel Boisrond
1955Doctor at Sea
Rendez-vous à Rio = Toubib en mer
Ralph Thomas
1955 Grandes manoeuvres (Les) René Clair
1955 Lumière d'en face (La) Georges Lacombe
1956 En effeuillant la marguerite Marc Allégret
1956 Et Dieu créa la femme Roger Vadim
1956 Mariée est trop belle (La) Pierre Gaspard-Huit
1956Mio figlio Nerone
Les Week-end de Néron
Steno
1957 Bijoutiers du clair de lune (Les) Roger Vadim
1957 En cas de malheur Claude Autant-Lara
1957 Une parisienne Michel Boisrond
1958 Femme et le pantin (La) Julien Duvivier
1959 Babette s'en va-t-en guerre Christian-Jaque
1959 Voulez-vous danser avec moi ? Michel Boisrond
1960 Affaire d'une nuit (L') Henri Verneuil
1960 Bride sur le cou (La) Roger Vadim
1960 Vérité (La) Henri-Georges Clouzot
1961 Amours célèbres Michel Boisrond
1961 Vie privée Louis Malle
1962 Repos du guerrier (Le) Roger Vadim
1963 Mépris (Le) Jean-Luc Godard
1963 Une ravissante idiote Edouard Molinaro
1964 Dear Brigitte
Chère Brigitte
Henry Koster
1965 Masculin féminin Jean-Luc Godard
1965 Viva Maria ! Louis Malle
1966 A coeur joie Serge Bourguignon
1967 Histoires extraordinaires : William Wilson Louis Malle
1968 Shalako Edward Dmytryk
1969 Femmes (Les) Jean Aurel
1969 Ours et la poupée (L') Michel Deville
1970 Boulevard du Rhum Robert Enrico
1970 Novices (Les) Guy Casaril
1971 Pétroleuses (Les) Christian-Jaque
1972 Don Juan ou si Don Juan était une femme Roger Vadim
1973 Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-Chemise (L') Nina Companeez