Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Saturnin Fabre

Interprète


imprimer
Naissance
04 avril 1884 à Sens, Yonne (France)
Décès
24 octobre 1961 à Montgeron, Essone (France)
>> Rechercher "Saturnin Fabre" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Saturnin Fabre entre au Conservatoire d'art dramatique de Paris dans la classe de Paul Mounet et décroche un premier prix. A sa sortie, il est immédiatement engagé par les théâtres parisiens, tourne aussi bien dans des pièces du répertoire classique que dans des comédies de boulevard ou même des opérettes. Il est en tournée en Amérique du Sud lorsqu'éclate la Première Guerre mondiale.

Carrière au cinéma

Saturnin Fabre peuple la galerie de portraits des seconds rôles qui ont efficacement servi le cinéma français des années 1930 et 1940 qui refuse, contrairement à Hollywood, de bâtir exclusivement ses films sur les quelques stars du moment. Souvent ignorés, ces acteurs de second plan, s'appuyant sur de vrais textes, ne rechignent pas devant les rôles apparemment les plus ingrats, cisèlent et façonnent des figures qui sont l'essence des grands films de l'époque. C'est le cas de Saturnin Fabre, à qui le Festival de Cannes rend un hommage tardif - et posthume - en 1962.
Les premiers pas de Saturnin Fabre à l'écran sont très modestes. Il n'apparaît qu'à six reprises sur les écrans du cinéma muet, préférant se consacrer à la scène. C'est avec le parlant qu'il trouve matière à exprimer son talent. Il tourne une première fois avec Robert Florey (La route est belle, 1929) puis ne quitte plus les écrans jusqu'en 1954, année où il tourne son dernier film, Escalier de service. Fidèle à ses attributions de comédien de théâtre, Saturnin Fabre met son faciès impassible au service d'un comique pince-sans-rire qui lui donne la plupart du temps des rôles d'excentrique. On se souvient de son interprétation d'Adhemar Colombinet de la Jonchère, dans Ils étaient neuf célibataires (1939) de Sacha Guitry, où cet aristocrate mondain et fêlé se retrouve dans l'obligation d'épouser la tenancière d'un bordel pour la doter du crédit de respectabilité. Caractérisé par une diction qui relève de la logorrhée, par une voix tantôt caverneuse, tantôt aiguë et par un regard très expressif, le jeu de Fabre trouve sa plénitude dans l'interprétation de personnages au caractère très marqué, le plus souvent par la folie (Messieurs les ronds-de-cuir, 1936, d'Yves Mirande), parfois par les traits de la fourberie (Pépé le Moko, 1936, de Julien Duvivier). La contribution de cet acteur délirant à plus de cent films permet à de nombreux navets de ne pas sombrer totalement dans l'oubli (Sept hommes, une Femme, 1936, d'Yves Mirande ; Un ami viendra ce soir, 1945, de Raymond Bernard).

Autres activités

Au théâtre, où il fait une carrière couronnée de succès jusqu'en 1939, Saturnin Fabre partage souvent la vedette avec un autre grand second rôle du cinéma français, Jules Berry. Parmi ses plus grands succès, on peut citer Les petites cardinales, La vie est belle, Amours, délices et orgues.
Il est l'auteur de plusieurs chansons et saynètes qu'il interprète sur scène au début de sa carrière.
Il rend compte de ses multiples talents dans une autobiographie savoureuse, Douche écossaise, qu'il signe de l'anagramme Ninrutas Erbaf.

Ouvrages

  • Douche écossaise [Biographie] / S. Fabre ; textes et dessins originaux de l'auteur, Paris : Ramsay, 1987, collection : Ramsay poche cinéma ; 38 . - 289 p.

Périodiques

  • Avant-Scène du Cinéma (L'), n° 236, novembre 1979
  • Cahiers de la Cinémathèque (Les), n° 23-24, novembre-décembre 1977
  • Image et Son, n° 305, avril 1976

Courts métrages

en tant que : Interprète

1920 Rafale (La) Jacques de Baroncelli
1934Surprises du cinéma parlant (Les) Giulio Del Torre
1937Gagnant (Le) Yves Allégret

Longs métrages

en tant que : Interprète

1911 Deux collègues (Les) Albert Capellani
1911 Suggestion du baiser = L'Envie d'embrasser (La) Georges Monca
1913 Marquise de Trévennec (La) Henri Fescourt
1917 Si jamais je te pince Georges Monca
1920 Mademoiselle de La Seiglière André Antoine
1929 Route est belle (La) Robert Florey
1930 Amour chante (L') Robert Florey
1931 Atout coeur Henry Roussell
1931 Ma cousine de Varsovie Carmine Gallone
1931 Paris-béguin Augusto Genina
1932 Fils improvisé (Le) René Guissart
1933 Casanova René Barberis
1933 Deux canards (Les) Erich Schmidt
1933 Père prématuré (Le) René Guissart
1933 Son autre amour Alfred Machard, Constant Rémy
1934 Enfant du carnaval (L') Alexandre Volkoff
1934 Hôtel du libre échange (L') Marc Allégret
1934 Mam'zelle Spahi Max de Vaucorbeil
1934 On a trouvé une femme nue Léo Joannon
1935 Roman d'un jeune homme pauvre (Le) Abel Gance
1935 Train de plaisir Léo Joannon
1936 Guerre des gosses (La) Jacques Daroy, Eugène Deslaw
1936 Messieurs les ronds-de-cuir Yves Mirande
1936 Pépé le Moko Julien Duvivier
1936 Sept hommes... une femme Yves Mirande
1936 Toi c'est moi René Guissart
1936 Une poule sur un mur Maurice Gleize
1936 Voleur de femmes (Le) Abel Gance
1936 Vous n'avez rien à déclarer ? Léo Joannon
1937 Cantinier de la coloniale (Le) Henry Wulschleger
1937 Chanteur de minuit (Le) Léo Joannon
1937 Dégourdis de la 11ème (Les) Christian-Jaque
1937 Désiré Sacha Guitry
1937 Ignace Pierre Colombier
1938 Belle étoile Jacques de Baroncelli
1938 Dompteur (Le) Pierre Colombier
1938 Gargousse Henry Wulschleger
1938 Récif de corail (Le) Maurice Gleize
1938 Tricoche et Cacolet Pierre Colombier
1938 Vénus de l'or (La) Charles Méré, Jean Delannoy
1939 Battement de coeur Henri Decoin
1939 Cavalcade d'amour Raymond Bernard
1939 Esclave blanche (L') Marc Sorkin
1939 Ils étaient neuf célibataires Sacha Guitry
1939 Monsieur Brotonneau Alexandre Esway
1939 Otages (Les) Raymond Bernard
1940 Fausse alerte Jacques de Baroncelli
1941 Club des soupirants (Le) Maurice Gleize
1941 Mademoiselle Swing Richard Pottier
1941 Ne bougez plus Pierre Caron
1941 Nuit fantastique (La) Marcel L'Herbier
1941 Opéra-musette René Lefèvre, Claude Renoir
1942 Ailes blanches (Les) Robert Péguy
1942 Marie-Martine Albert Valentin
1943 Jeannou Léon Poirier
1944 Lunegarde Marc Allégret
1944Merle blanc (Le) Jacques Houssin
1945Christine se marie René Le Hénaff
1945 J 3 (Les) Roger Richebé
1945 Jeux de femmes Maurice Cloche
1945 On demande un ménage Maurice Cam
1945 Un ami viendra ce soir Raymond Bernard
1946 Ploum ploum tra la la Robert Hennion
1946 Portes de la nuit (Les) Marcel Carné
1947 Clochemerle Pierre Chenal
1947 Si jeunesse savait André Cerf
1948 Docteur Laennec Maurice Cloche
1948 Veuve et l'innocent (La) André Cerf
1949 Miquette et sa mère Henri-Georges Clouzot
1949 Rome-Express Christian Stengel
1950 Dame de chez Maxim's (La) Marcel Aboulker
1950 Mariage de Mademoiselle Beulemans (Le) André Cerf
1950 Petites Cardinal (Les) Gilles Grangier
1952 Fête à Henriette (La) Julien Duvivier
1953 C'est... la vie parisienne Alfred Rode
1953 Carnaval Henri Verneuil
1953 Ennemi public n°1 (L') Henri Verneuil
1953 Virgile Carlo Rim
1954 Escalier de service Carlo Rim