Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jean Dasté

Interprète


imprimer
Naissance
18 septembre 1904 à Paris (France)
Décès
15 octobre 1994 à Saint-Etienne (Loire, France)
Liens familiaux
Jean Dasté a épousé la fille de l'écrivain et acteur Jacques Copeau.
>> Rechercher "Jean Dasté" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Jean Dasté débute en 1919 au théâtre du Châtelet. En 1922, il entre à l'Ecole dramatique du Vieux-Colombier et suit Jacques Copeau lors de son installation en Bourgogne avec la troupe des Copiaux. Lors de sa dissolution, il revient à Paris et monte avec les anciens Copiaux la troupe des Quinze-Vingt. Au bout de deux ans, l'aventure se termine. S'ensuit une période de crise dont Jean Vigo viendra le délivrer en lui offrant son premier rôle au cinéma.

Carrière au cinéma

Artiste des planches avant tout, Jean Dasté a volontairement fixé des limites à sa carrière cinématographique. Il symbolise néanmoins cinquante ans de cinéma d'auteur français. Son regard à lui seul le rend émouvant dans Zéro de conduite (1932) de Jean Vigo, où il incarne un surveillant de collège. Il interprète de préférence des personnages discrets, généreux et bienveillants. Jean Renoir le transforme en étudiant rêveur dans Boudu sauvé des eaux (1932) puis en ouvrier typographe dans Le Crime de Monsieur Lange (1935). Mais son plus beau rôle est celui du marinier jeune marié dans L'Atalante (1933) de Jean Vigo. Son jeu sobre et juste, pratiquement muet de bout en bout, crée une harmonie inoubliable avec le réalisme poétique de l'auteur. Plus tard, sa carrière au théâtre grandit en importance et Jean Dasté n'apparaît plus que pour de petits rôles à l'écran, sans pour autant passer inaperçu. Le mélange d'humanisme et de dureté dont il anime ses personnages apporte une profondeur inattendue aux films de François Truffaut (L'Enfant sauvage, 1969) comme à ceux d'Alain Resnais (Mon oncle d'Amérique, 1979).

Autres activités

Jean Dasté est surtout comédien. Après des formules de théâtre ambulant, il crée la première équipe de décentralisation théâtrale, d'abord à Grenoble en 1945, puis à Saint-Etienne en 1947. A la fois animateur, metteur en scène et conseiller artistique de cette compagnie, il est surtout passionné par son public. Outre Molière, William Shakespeare, Bertolt Brecht, Georges Feydeau, il monte également des pièces d'auteurs modernes, notamment Armand Gatti, Vivaner, Jacques Audiberti, Jean-Paul Sartre, Sean O'Casey, Federico García Lorca ou Des Nô.

Ouvrages

  • Jean Dasté, qui êtes-vous ?/ Jean Dasté ; collab. de Ginette Dasté, Lyon, La Manufacture, 1987
  • Voyage d'un comédien/ Dasté Jean, Paris : Stock, 1977

Périodiques

  • Classic Images, n° 235, janvier 1995
  • EPD Film, vol. 11, n° 12, décembre 1994 (en allemand)
  • Film Dienst, vol. 47, n° 23, 8 novembre1994 (en allemand)
  • Première, n° 213, décembre 1994
  • Séquence, n° 175, novembre-décembre 1994

Courts métrages

en tant que : Interprète

1933 Zéro de conduite Jean Vigo

Longs métrages

en tant que : Interprète

1932 Boudu sauvé des eaux Jean Renoir
1933 Atalante = Le Chaland qui passe (L') Jean Vigo
1935 Crime de Monsieur Lange (Le) Jean Renoir
1935 Sous les yeux d'Occident = Razoumov Marc Allégret
1936 Vie est à nous (La) Jean Renoir, André Zwobada, Jacques Becker, [etc.]
1937 Grande illusion (La) Jean Renoir
1937 Temps des cerises (Le) Jean-Paul Dreyfus
1939 Remorques Jean Grémillon
1941 Croisières sidérales André Zwobada
1942 Picpus Richard Pottier
1942 Une étoile au soleil André Zwobada
1943 Adieu Léonard Pierre Prévert
1944 Grande meute (La) Jean de Limur
1944 Mystère Saint-Val (Le) René Le Hénaff
1962 Muriel ou le temps d'un retour Alain Resnais
1964 Ciel sur la tête (Le) Yves Ciampi
1965 Guerre est finie (La) Alain Resnais
1968 Z Costa-Gavras
1969 Enfant sauvage (L') François Truffaut
1973 Jours gris (Les) Iradj Azimi
1975Petit Marcel (Le) Jacques Fansten
1976 Corps de mon ennemi (Le) Henri Verneuil
1976 Homme qui aimait les femmes (L') François Truffaut
1977 Chambre verte (La) François Truffaut
1977 Tortue sur le dos (La) Luc Béraud
1977 Utopia Iradj Azimi
1978 Molière Ariane Mnouchkine
1979 Mon oncle d'Amérique Alain Resnais
1979 Rue du pied-de-grue Jean-Jacques Grand-Jouan
1980 Une semaine de vacances Bertrand Tavernier
1981 Crime d'amour (Le) Guy Gilles
1981 Iles (Les) Iradj Azimi
1984 Amour à mort (L') Alain Resnais
1986 Moine et la sorcière (Le) Suzanne Schiffman
1986 Nuit docile Guy Gilles
1989 Noce blanche Jean-Claude Brisseau