Ciné-Ressources – Fiches personnalités

François de Lamothe

Décorateur, Directeur artistique


imprimer
Naissance
09 mai 1928 à Meaux (Seine-et-Marne, France)
Décès
03 novembre 2011
>> Rechercher "François de Lamothe" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Des études à l'Ecole des Beaux-Arts (section "Architecture"), complétées par une formation à l'Institut des hautes études cinématographiques permettent à François de Lamothe de devenir stagiaire décorateur en 1952, sur le film Tambour battant de Georges Combret pour le chef décorateur Marcel Magniez. A partir de 1954, il sera le collaborateur de décorateurs prestigieux : Serge Pimenoff pour plusieurs films, dont Les Salauds vont en enfer de Robert Hossein (1955) ; Max Douy pour Le Rouge et noir (Claude Autant-Lara, 1954) ; Raymond Gabutti pour Razzia sur la chnouf (Henri Decoin, 1955) et La Vie à deux (Clément Duhour, 1958) ; ou encore Raymond Nègre pour Cargaison blanche (Georges Lacombe, 1958). De son passage sur les plateaux avec Serge Pimenoff, il lui reste l'idée commune qu'un décor doit avoir un esprit et non pas un caractère et que, pour cela, il faut avoir le sens de la couleur, même pour des films en noir et blanc.

Carrière au cinéma

François de Lamothe débute en 1960 sur le film Pierrot la tendresse, dont le réalisateur, François Villiers, est le premier à lui confier la création intégrale des décors d'un film. Cette collaboration réussie amène les deux hommes à travailler de nouveau ensemble sur Le Puits aux trois vérités (1961), et sur Jusqu'au bout du monde (1962). D'autres réalisateurs s'attachent également ses services, confiant les décors de leurs films à cet artiste maîtrisant parfaitement la couleur et donnant de la fraîcheur à ses créations. Ainsi Philippe de Broca (Cartouche, 1961 ; Les Tribulations d'un chinois en Chine, 1965 ; Le Magnifique, 1973 ; Julie Pot-de-Colle, 1976), Jacques Deray (Borsalino, 1969 ; Doucement les basses !, 1970 ; On ne meurt que deux fois, 1985 ; Netchaïev est de retour, 1990) ou Edouard Molinaro (La Chasse à l'homme, 1964 ; Mon oncle Benjamin, 1969 ; L'Emmerdeur, 1973 ; Le Souper, 1992). En 1967, François de Lamothe réalise les décors du Samouraï, collaboration unique avec Jean-Pierre Melville, parfaitement réussie, les couleurs métalliques, bleu gris des intérieurs devenant un des personnages à part entière du film. Plus de 80 films ponctuent sa carrière d'architecte et chef décorateur. En 2010, il est fait Chevalier de la légion d'honneur. François de Lamothe a fait don de maquettes de décor à la Cinémathèque française.

Autres activités

François de Lamothe conçoit de décors nombreux décors pour l'ORTF et pour le théâtre : on compte dans sa carrière plus de 50 pièces auxquelles il a participé en tant que directeur artistique, notamment pour Harold Pinter et Jacques Hébertot. Il s'illustre aussi dans la création de décors pour des hôtels et même des boîtes de nuit.

Périodiques

  • Cinéma 64, n° 90, Novembre 1964
  • Cinématographe, n° 76, mars 1982
  • Film Français (Le), n° 1755, 2 février 1979
  • Film Français (Le), n° 1936, 25 février 1983
  • Film Français (Le), n° 2077, 21 février 1986
  • Objectif, n° 36, août 1966

Liens Internet

Longs métrages

en tant que : Directeur artistique

1968 Start the Revolution Without Me
Commencez la révolution sans nous
Bud Yorkin
1997 Man in the iron mask (The)
L'homme au masque de fer
Randall Wallace

en tant que : Décorateur

1960 Pierrot la tendresse François Villiers
1961 Cartouche Philippe de Broca
1961 Puits aux trois vérités (Le) François Villiers
1962 Belle vie (La) Robert Enrico
1962 Comment réussir en amour Michel Boisrond
1962 Diable et les dix commandements (Le) Julien Duvivier
1962 Jusqu'au bout du monde François Villiers
1963 Chair de poule Julien Duvivier
1963 Mort d'un tueur (La) Robert Hossein
1964 Chasse à l'homme (La) Edouard Molinaro
1964 Ronde (La) Roger Vadim
1964 Une souris chez les hommes = Un drôle de caïd Jacques Poitrenaud
1964 Vampire de Düsseldorf (Le) Robert Hossein
1965 Hotel Paradiso
Paradiso, hôtel du libre-échange
Peter Glenville
1965 Tribulations d'un Chinois en Chine (Les) Philippe de Broca
1966 Roi de coeur (Le) Philippe de Broca
1967Comedians (The)
Les Comédiens
Peter Glenville
1967 Samouraï (Le) Jean-Pierre Melville
1967 Vingt-quatre heures de la vie d'une femme Dominique Delouche
1969 Appelez-moi Mathilde Pierre Mondy
1969 Borsalino Jacques Deray
1969 Hibernatus Edouard Molinaro, Pierre Cosson
1969 Mon oncle Benjamin Edouard Molinaro
1970 Doucement les basses ! Jacques Deray
1970 Madly Roger Kahane
1970 On est toujours trop bon avec les femmes Michel Boisrond
1970 Sortie de secours Roger Kahane
1971 Un peu de soleil dans l'eau froide Jacques Deray
1972 Rempart des béguines (Le) Guy Casaril
1973 Emmerdeur (L') Edouard Molinaro
1973 Magnifique (Le) Philippe de Broca
1973 Piaf Guy Casaril
1973 Toute une vie Claude Lelouch
1974 Borsalino and Co Jacques Deray
1975 Catherine et Cie Michel Boisrond
1975 Emmanuelle 2 Francis Giacobetti
1975 Téléphone rose (Le) Edouard Molinaro
1976 Corps de mon ennemi (Le) Henri Verneuil
1976 Julie pot-de-colle Philippe de Broca
1977 Good-bye Emmanuelle François Leterrier
1977 Tendre poulet Philippe de Broca
1977 Un papillon sur l'épaule Jacques Deray
1978A Little Romance
I love you, je t'aime
George Roy Hill
1978 One Two Two, 122, rue de Provence Christian Gion
1978 Petite fille en velours bleu (La) Alan Bridges
1981 Misérables (Les) Robert Hossein
1982 Africain (L') Philippe de Broca
1982 Just the Way You Are Edouard Molinaro
1983 Bon plaisir (Le) Francis Girod
1985 On ne meurt que deux fois Jacques Deray
1988 Bois noirs (Les) Jacques Deray
1988Film publicitaire : Cléopatra Jean-Paul Rappeneau
1989 Mille et une nuits (Les) Philippe de Broca
1990 Netchaiev est de retour Jacques Deray
1992 Souper (Le) Edouard Molinaro
1993 Ours en peluche (L') Jacques Deray
2005 Combien tu m'aimes ? Bertrand Blier