Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jorge Semprún

Scénariste, Auteur de l'oeuvre originale, Dialoguiste, Réalisateur, Interprète


imprimer
Naissance
10 décembre 1923 à Madrid (Espagne)
Etat civil
Jorge Maura Semprún
Décès
07 juin 2011 à Paris (France)
Liens familiaux
Jorge Semprun est le petit-fils d'Antonio Maura, homme politique libéral des années 1880-1925, et neveu de Miguel Maura, ministre de l'Intérieur dans le gouvernement provisoire de la la IIe République en 1931. Il est le cousin de l'actrice Carmen Maura.
>> Rechercher "Jorge Semprún" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Jorge Semprun passe une grande partie de son enfance en France, ses parents ayant fui la guerre civile espagnole. Il termine ses études secondaires au lycée Henri-IV à Paris, puis étudie la philosophie à la Sorbonne. Déporté pendant la Seconde Guerre mondiale dans le camp de concentration de Buchenwald, il tire un premier roman de cette tragédie, Le Grand Voyage en 1963.

Carrière au cinéma

En 1965, Jorge Semprun écrit son premier scénario, La Guerre est finie, réalisé par Alain Resnais. Les deux hommes se retrouvent en 1974 pour Stavisky. Ancien membre du bureau politique du parti communiste espagnol, Semprun s'intéresse aux bouleversements politiques et sociaux de son temps qu'il retranscrit dans ses scénarios. Son ami Constantin Costa-Gavras lui propose d'adapter un roman de Vassili Vassilikos sur l'assassinat d'un député grec par le pouvoir militaire. Après les événements de mai 1968, les sujets politiques sont mieux perçus par les producteurs : Z voit le jour en 1968 avec Yves Montand dans le rôle principal et remporte un énorme succès dans le monde entier. Le réalisateur et le scénariste récidivent l'année suivante avec L'Aveu, d'après l'oeuvre d'Arthur London. Toujours interprété par Yves Montand, le film s'en prend au stalinisme. Leur troisième collaboration, Section spéciale (1975), est un réquisitoire contre le gouvernement de Vichy. L'Attentat (Yves Boisset, 1972), raconte la disparition de l'homme politique marocain Ben Barka. En 1991, Jorge Semprun écrit le scénario de Netchaïev est de retour de Jacques Deray, et, en 1997, celui de K d'Alexandre Arcady, sur les trafics de tableaux pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a également été scénariste, sur Les Routes du sud (Joseph Losey, 1977), avec Yves Montand, Les Trottoirs de Saturne (Hugo Santiago, 1985), et écrit les dialogues d'Une femme à sa fenêtre, d'après un roman de Drieu La Rochelle. En 1972, Semprún passe à réalisation avec un documentaire sur la guerre d'Espagne Les Deux mémoires, avec Alain Corneau comme asssitant et Maria Casarès, Yves Montand et Costa-Gavras dans la distribution.

Autres activités

En 1988, Jorge Semprun devient ministre de la Culture du gouvernement espagnol de Felipe Gonzalez. Il occupe ce poste jusqu'en 1991.
Pour la télévision, il collabore à l'écriture du scénario de L'Affaire Dreyfus (Yves Boisset, 1994), Ah, c'était ça la vie ! (Franck Apprederis, 2010) et Le Temps du silence (Franck Apprederis, 2011).
Jorge Semprun est traducteur pour l'Unesco de 1945 jusqu'en 1952. A partir de 1953, il devient responsable du travail clandestin dans l'Espagne de Franco sous le pseudonyme de Federico Sánchez. Elu au Comité Central et au bureau politique en 1954, il en est exclu en 1964 pour divergences de vue sur la ligne du parti.
En 1969, il obtient le prix Fémina pour La deuxième mort de Ramon Mercader, et le prix Fémina Vacaresco 1994 ainsi que le prix littéraire des Droits de l'Homme 1995 pour L'écriture ou la vie.
Il est élu à l'Académie Goncourt en 1996.

Ouvrages

  • Autobiographie de Federico Sánchez / Jorge Semprún ; trad. de l'espagnol par Claude et Carmen Durand. - Paris : Éd. du Seuil, 1996.
  • Federico Sanchez vous salue bien / Jorge Semprun. - Paris : B. Grasset, 1993.
  • Films que nunca veremos / Homero Alsina Thevenet. - Barcelone : Victor Sagi - Ayma, 1978
  • La Autobiografia ficticia en Miguel de Unamuno, Carmen Martin Gaite y Jorge Semprun / Liliana Soto-Fernandez. Madrid : Pliegos, 1996
  • La deuxième vie de Jorge Semprun : une écriture tressée aux spirales de l'histoire / Françoise Nicoladzé. - Castelnau-le-Lez : Climats, 1997
  • Repre´sentations de l'histoire : proble´matisation the´orique et formelle dans les romans et les films de Jorge Semprun / Marie-Pierre Elisabeth Caquot Baggett. - Thèse/mémoire - Ann Arbor, Michigan

Périodiques

  • Avant-Scene Cinema (L'), n° 319-320, janvier 1984
  • Cahiers de la Cinémathèque (Les), n° 21, janvier 1977
  • Casablanca (ESP), n° 42, mai 1984
  • CICIM: Revue pour le Cinema Francais, n° 45-46-47, 1997
  • Cineaste, vol. 9 n° 4, 1979
  • Cinema 2002, n° 35, janvier 1978
  • Cinema sessanta, n° 61, août 1966
  • Cinéma, n° 151, décembre 1970
  • CinémAction, n° 130, janvier 2009
  • CinémAction, n° 35, novembre 1985
  • Ecran, n° 22, février 1974
  • Ecran, n° 27, juillet 1974
  • Jeune Cinéma, n° 16, juin-juillet 1966
  • Revue du cinéma (La), n° 240, mai-juin, 1970
  • Scénaristes, n° 11, octobre 1999
  • Vertigo, n° 23, mai 2003

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1972Sabandijas Carlos Rodríguez Sanz

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1972 Deux mémoires (Les) Jorge Semprún

en tant que : Scénariste

1965 Guerre est finie (La) Alain Resnais
1968 Z Costa-Gavras
1969 Aveu (L') Costa-Gavras
1972 Deux mémoires (Les) Jorge Semprún
1973 Stavisky Alain Resnais
1974 Section spéciale Costa-Gavras
1977 Routes du sud (Les) Joseph Losey
1985 Trottoirs de Saturne (Les) Hugo Santiago

en tant que : Collaborateur scénaristique

1966 Objectif 500 millions Pierre Schoendoerffer
1996 K Alexandre Arcady

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1990 Netchaiev est de retour Jacques Deray

en tant que : Adaptateur

1972 Attentat (L') Yves Boisset

en tant que : Dialoguiste

1965 Guerre est finie (La) Alain Resnais
1968 Z Costa-Gavras
1969 Aveu (L') Costa-Gavras
1972 Attentat (L') Yves Boisset
1973 Stavisky Alain Resnais
1974 Section spéciale Costa-Gavras
1976 Une femme à sa fenêtre Pierre Granier-Deferre

en tant que : Interprète

1967 Je t'aime, je t'aime Alain Resnais
1977 Fond de l'air est rouge (Le) Chris Marker
1997Che : muerte da la utopia ? Fernando Birri
2003Rejas en la memoria Manuel Palacios
2009 Caminos de la memoria (Los)
Les Chemins de la mémoire
José Luis Peñafuerte
2009Traversée du désir (La) Arielle Dombasle