Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Fernando Arrabal

Réalisateur, Interprète, Auteur de l'oeuvre originale, Scénariste


imprimer
Naissance
11 août 1932 à Melilla (Maroc espagnol)
Liens familiaux
Il épouse en 1958 Luce Moreau, qu'il rencontre à Paris, alors qu'elle termine une licence d'Espagnol. Madame Arrabal est Maître Assistante de littérature espagnole à la Sorbonne.
>> Rechercher "Fernando Arrabal" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Après des études dans un collège catholique et un cours préparatoire à l'Académie Militaire, Fernando Arrabal est envoyé par sa mère à l'Ecole Théorique et Pratique de l'Industrie du Papier, à Tolosa. Il commence des études de droit qu'il mène pratiquement jusqu'à la fin. Il rencontre le poète Arroyo, découvre Kafka, Camus, Faulkner, et surtout Lewis Carrol. Il fréquente assidûment les théâtres. En 1952, il écrit Pique-nique en campagne (Los soldados) puis Le tricycle (Los hombres del triciclo). Sa carrière d'auteur dramatique débute en 1955 à Paris. Il signe un contrat avec l'éditeur Julliard. En 1958, il s'essaie au métier de comédien et participe à une tournée théâtrale de la compagnie Jean-Marie Serreau. En 1963, il crée le groupe théâtral " Panique ", avec Topor et Jodorowsky. Il rencontre André Breton. En 1963, il commence à être mis en scène en France. Il écrit deux scénarios pour Arroyo, Les mécanismes de la mémoire, et Le voleur de rêves.

Carrière au cinéma

En 1971, Fernando Arrabal tourne en Tunisie son premier long métrage, Viva la muerte, tiré de l'un de ses romans, Baal Babylone. Le film puise son inspiration dans l'enfance du réalisateur. Il exprime sa souffrance personnelle, indissociable de celle qu'a endurée son pays sous le franquisme. Il raconte le drame qu'a vécu son père, un officier républicain qui fut arrêté, condamné à mort, gracié puis interné en hôpital psychiatrique avant de disparaître sans laisser de trace. Après son deuxième film, J'irai comme un cheval fou (1973), Arrabal réalise L'arbre de Guernica (1975), une fresque politique au ton provocateur. En 1982, il signe un film pour enfants, L'empereur du Pérou, avec l'acteur Mickey Rooney dans le rôle principal. En 1992, il réalise Adieu Babylone. Les inventions visuelles, verbales et sonores qui fourmillent dans ses films participent à l'exorcisme de ses obsessions. Le réalisme baroque teinté de mysticisme surréaliste confère à ses oeuvres une dimension poétique et fantasmatique qui font de lui un cinéaste inclassable.

Autres activités

La carrière littéraire de Fernando Arrabal commence en 1953. Il a écrit de nombreux romans et essais, dont Lettres au Général Franco (1972), Lettres aux communistes espagnols (1978). Il a écrit également de nombreuses pièces de théâtre, dont certaines sont d'importants succès : Baal Babylone, Le cimetière des voitures, Le grand cérémonial. Ses tableaux-collages ont fait l'objet d'une exposition en 1985. Fernando Arrabal est par ailleurs passionné d'échecs.

Périodiques

  • Avant-Scène du Cinéma n° 116, juillet 1971
  • Cineaste vol. 7 n° 2, été 1976
  • Cinématographe n° 5, décembre/janvier 1973/74
  • Jeune Cinéma n° 55, mai 1971
  • Literature/Film Quarterly vol. 12 n° 2, 1984
  • Midi-Minuit Fantastique n° 21, avril 1970
  • Revue Belge du Cinéma (La) n° 17, automne 1986
  • Revue du Cinéma/Image et Son n° 280, janvier 1974

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1968 Piège Jacques Baratier
1968 Prologue = Arrabal Jacques Baratier

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1970 Viva la muerte Fernando Arrabal
1973 J'irai comme un cheval fou Fernando Arrabal
1975Arbre de Guernica (L') Fernando Arrabal
1982Odyssey of the Pacific Fernando Arrabal

en tant que : Scénariste

1968Fando y lis Alejandro Jodorowsky
1970 Viva la muerte Fernando Arrabal
1973 J'irai comme un cheval fou Fernando Arrabal
1982Odyssey of the Pacific Fernando Arrabal

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1968 Grand cérémonial (Le) Pierre-Alain Jolivet

en tant que : Dialoguiste

1970 Viva la muerte Fernando Arrabal

en tant que : Interprète

1980Hamburger Krankheit (Die)
La Maladie de Hambourg
Peter Fleischmann
1982Jouer sa vie Camille Coudari, Gilles Carle
1994Constellation Jodorowsky (La) Louis Mouchet
2005 Avida Benoît Delépine, Gustave Kervern
2007 Possibilité d'une île (La) Michel Houellebecq
2009Traversée du désir (La) Arielle Dombasle