Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Gérard Depardieu

Interprète, Producteur délégué, Producteur exécutif, Réalisateur, Coproducteur


imprimer
Naissance
27 décembre 1948 à Châteauroux (Indre, France)
Liens familiaux
De son union avec l'actrice Elisabeth Depardieu sont nés les comédiens Julie et Guillaume Depardieu (décédé en octobre 2008).
>> Rechercher "Gérard Depardieu" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Issu d'une famille modeste, Gérard Depardieu passe son enfance et son adolescence à Châteauroux. Il grandit à l'école de la vie : bien plus souvent dans la rue que dans les salles de classe. Il obtient tout de même son certificat d'études et exerce divers petits boulots. À seize ans, il décide d'aller tenter sa chance à Paris et apprend le métier d'acteur auprès de Jean-Laurent Cochet qui lui confie un petit rôle dans la pièce Boudu sauvé des eaux. À dix-sept ans, il tourne dans un court métrage de Roger Leenhardt, Le Beatnik et le minet. Gérard Depardieu débute aussi sur les planches en jouant dans la troupe du Café de la gare, avec Miou-Miou et Patrick Dewaere.

Carrière au cinéma

Monstre sacré du cinéma, Gérard Depardieu a tourné dans plus de 160 films, avec les plus grands cinéastes, aussi bien dans des comédies populaires que dans des films d'auteur ou des films hollywoodiens.
Gérard Depardieu approche discrètement le monde du cinéma, tout d'abord dans un film de Michel Audiard, Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques (1970), puis dans un film de Marguerite Duras, Nathalie Grangier (1972). Il accumule les tournages (six en 1972) avant la brusque révélation du film de Bertrand Blier, Les Valseuses (1973), dans lequel il forme avec Patrick Dewaere et Miou-Miou un trio de paumés irrésistible.
Acteur d'envergure, il ne peut se contenter du statut de voyou de charme du cinéma français et prête sa stature et sa passion aux personnages de Claude Sautet dans Vincent, François, Paul et les autres (1974), de Bernardo Bertolucci dans Novecento (1974), de Claude Miller dans Dites-lui que je l'aime (1977) ou de Marguerite Duras dans Le Camion (1977). Il dévore les rôles et les films (il en tourne sept en 1977), à tel point qu'il doit interrompre son activité quelque temps, victime d'une dépression nerveuse.
Dès lors, Gérard Depardieu prend du recul et choisit avec discernement les réalisateurs avec lesquels il travaille. Il alterne des comédies comme La Chèvre ou Les Compères (Francis Veber, 1981 et 1983) et des films d'auteur comme Mon oncle d'Amérique (Alain Resnais, 1979) ou Le Dernier métro (Truffaut, 1980), qui lui vaut un César.
Acteur exubérant, Gérard Depardieu incarne d'un film à l'autre des personnages démesurés, violents et contradictoires. Ainsi en est-il de l'abbé Donissan et de son calvaire spirituel dans Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat (1986), de Jean de Florette de Claude Berri (1985), le citadin vaincu par la terre. Bruno Nuytten le transforme en Rodin dans Camille Claudel (1987).
Elevé au rang des monstres sacrés du cinéma à la fin des années 1980 grâce à des réalisateurs tels que Bertrand Blier (Trop belle pour toi, 1988), il renouvelle le rôle de Cyrano de Bergerac, entre vulnérabilité et puissance, dans le film éponyme de Rappeneau (1989). Depardieu se fait une spécialité des personnages historiques ou tirés des classiques de la littérature. Il est ainsi le compositeur Marin Marais dans Tous les matins du monde (Alain Corneau, 1991) et interprète, sous la direction d'Yves Angelo, le Colonel Chabert, dans le film éponyme (1993).
En 1990, Hollywood l'appelle : Peter Weir le dirige dans Green Card. Cette comédie romantique légère est un tremplin pour le film à gros budget de Ridley Scott, 1492 (1992), dans lequel Gérard Depardieu incarne Christophe Colomb. En 1994, Le Garçu de Maurice Pialat démontre que le talent de l'acteur est resté intact malgré la "starisation" du personnage. La même année, il joue devant la caméra de Jean Becker dans Elisa, incarnant le père de Vanessa Paradis dans un rôle dramatique poignant. En 1997, il est Porthos dans la superproduction américaine L'Homme au masque de fer de Randall Wallace.
Depardieu enchaîne les tournages, variant les registres, donnant l'impression qu'il peut se glisser dans la peau de n'importe quel personnage. Sa large carrure et sa réputation de bon vivant le font tout naturellement interpréter le mythique Obélix, et en 1998 commence la saga des "Astérix" : Astérix et Obélix contre César (Claude Zidi), puis Astérix et Obélix, mission Cléopâtre (Alain Chabat, 2001), Astérix aux Jeux Olympiques (Thomas Langmann et Frédéric Forestier, 2006), Astérix et Obélix au service de sa majesté (Laurent Tirard, 2011).
Les années 2000 ne voient pas l'acteur ralentir sa cadence de travail. Il ne semble privilégier aucun genre et apparaît toujours dans des comédies grand public comme Le Placard ou Tais-toi! (Francis Veber, 2000 et 2002), Bon voyage (Rappeneau, 2002), Potiche (François Ozon, 2009) ou Mammuth (Benoît Delépine et Gustave Kervern, 2009).
On voit Depardieu dans des comédies plus subtiles, comme Quand j'étais chanteur (2005), une romance aux ressorts dramatiques signée Xavier Giannoli ; l'acteur reçoit le César du Meilleur acteur pour sa prestation d'un chanteur de bal de province, esseulé et épris d'une femme qui se rend inaccessible. En 2010, il est à l'affiche de La Tête en friche de Jean Becker où il incarne un homme simple d'esprit mais qui, au contact d'une vieille dame lettrée, va découvrir le pouvoir de la lecture.
On le voit aussi dans de vrais drames, tels Aime ton père de Jacob Berger (2001). Depardieu y donne la réplique à son fils Guillaume dans une confrontation père-fils poignante. En 2010, il joue dans Je n'ai rien oublié (Bruno Chiche), un drame familial où il interprète un personnage sombrant dans l'amnésie. Gérard Depardieu apparaît aussi dans des polars. On retiendra sa prestation à la tête de la Brigade de répression du banditisme dans 36 quai des Orfèvres (Olivier Marchal, 2004), l'intérêt du film reposant en grande partie sur la rivalité entre lui et un autre grand flic (Daniel Auteuil). En 2008, Claude Chabrol le dirige dans un drame-polar, Bellamy, dans un rôle de commissaire plongé dans une étrange enquête.
Durant la décennie 2010, il délaisse quelque peu les grands rôles de personnages historiques ou classiques, hormis Alexandre de Dumas dans L'autre Dumas (Saffy Nebou, 2009). En 2012, il joue le rôle d'Ursus, un forain haut en couleurs dans L'Homme qui rit de Jean-Pierre Améris. Dans Valley of love (Guillaume Nicloux, 2014), Gérard Depardieu forme avec Isabelle Huppert un couple séparé qui se retrouve, au coeur de la Vallée de la Mort, pour répondre à une invitation posthume de leur fils disparu.

Autres activités

Grand amateur de John Cassavetes, Gérard Depardieu entreprend de faire connaître en France l'oeuvre du réalisateur américain. Ayant acquis les droits de ses films, il en favorise la diffusion au cinéma et à la télévision. Il participe à la production des deux premiers films de son fils, Nick Cassavetes, She's so lovely (1997) et Unhook the stars.
On l'a vu parfois sur les scènes de théâtre, en particulier dans les années 70. En 1983, il crée sa société de production, DD Productions.
Il tourne également pour la télévision à partir de 1998. Il endosse le rôle de personnages historiques dans des fresques grand public comme Le comte de Monte-Cristo, Balzac, Les Misérables, Napoléon, Les Rois maudits ou Raspoutine.
Il a publié deux livres autobiographiques en 2004 et 2006.
Grand amateur de vin, Depardieu possède ses propres vignes et domaines. Il possède aussi des restaurants et brasseries à Paris.

Prix

  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2011 au Prix Lumières
  • Meilleure interprétation masculine, 2011 au Etoiles d'Or (Paris) pour le film : Mammuth, Benoît Delépine et Gustave Kervern (2009)
  • Meilleure interprétation masculine, 2007 au Les Lumières pour le film : Quand j'étais chanteur, Xavier Giannoli (2005)
  • Prix Stanislavsky, 2006 au Moscow International Film Festival
  • Prix Douglas Sirk, 2006 au Hamburg Film Festival
  • Meilleure interprétation masculine, 2000 au Verona International Film Festival pour le film : Un pont entre deux rives, Frédéric Auburtin et Gérard Depardieu (1998)
  • Lion d'or pour l'ensemble de la carrière, 1997 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia)
  • Meilleure inteprétation masculine étrangère, 1996 au Die Goldene Kamera pour le film : Les Anges gardiens, Jean-Marie Poiré (1995)
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 1995 au Festival International du Film (Montréal)
  • Prix Piper-Heidsieck, 1994 au San Francisco International Film Festival
  • Meilleure interprétation masculine, 1992 au London Critics Circle Awards pour le film : Cyrano de Bergerac, Jean-Paul Rappeneau (1989)
  • Meilleure interprétation masculine, 1991 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : Green card, Peter Weir (1990)
  • Meilleure interprétation masculine, 1991 au Césars du Cinéma Français pour le film : Cyrano de Bergerac, Jean-Paul Rappeneau (1989)
  • Médaillon d'Argent, 1990 au Telluride Film Festival (Colorado)
  • Prix d'interprétation masculine, 1990 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : Cyrano de Bergerac, Jean-Paul Rappeneau (1989)
  • Mention Spéciale, 1989 au BFI - The British Film Institute (London)
  • Coupe Volpi du meilleur acteur, 1985 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : Police, Maurice Pialat (1984)
  • Meilleure interprétation masculine, 1984 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : Danton, Andrzej Wajda (1982) / Le Retour de Martin Guerre, Daniel Vigne (1981)
  • Prix d'interprétation masculine, 1983 au Festival des Films du Monde (Montréal) pour le film : Danton, Andrzej Wajda (1982)
  • Meilleure interprétation masculine, 1981 au Césars du Cinéma Français pour le film : Le Dernier métro, François Truffaut (1980)

Ouvrages

  • Depardieu / Paul Chutkow ; Jacqueline Lahana ; Gérard Depardieu.- Paris : Belfond, 1994
  • Gérard Depardieu / Christian Gonzalez. - Paris : Edilig, 1985
  • Gérard Depardieu / Georges Cohen. - Paris : J'ai lu, 1988
  • Gérard Depardieu / Olivier Dazat ; sous la dir. de Claude-Jean Philippe. - Paris : Seghers, 1988
  • Gérard Depardieu : l'autodidacte inspiré / Robert Chazal. - Renens (Suisse) : 5 continents ; Paris : Hatier, 1982
  • Gérard Depardieu : voleur d'âmes / Caroline Réali ; en collab. avec Annie Réval. - Paris : France-Empire, 2004
  • Lettres volées / Gérard Depardieu ; [éd. et préf. par Olivier Dazat]. - Paris : J.-C. Lattès, 1988
  • Vivant ! / Gérard Depardieu, entretiens avec Laurent Neumann. - Paris : Plon, 2004

Périodiques

  • American Film, vol. 9, n° 1, octobre 1983. M.F. Coburn, "Hunk ? Moi ? (Entretien)"
  • Amis du Film et de la TV (Les), n° 274, mars 1979. "Dites-moi Gérard Depardieu (Entretien)"
  • Avant-Scène Cinéma (L'), n° 577, novembre 2010. Yves Alion, "Catherine Deneuve/Gérard Depardieu : 7 x 2"
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 19 Hors série, janvier 1995. Stéphane Bouquet, "Depardieu selon Duras"
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 323-324, mai 1981. Serge Daney ; Danièle Dubroux, "Entretien avec Gérard Depardieu"
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 386, juillet-août 1986. Serge Toubiana, "Histoire d'un clown"
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 390, décembre 1986. Serge Toubiana, "Paysage pendant la bataille"
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 419-420, mai 1989. Serge Toubiana ; Iannis Katsahnias, "Entretien avec Gérard Depardieu"
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 643, mars 2009. Eugenio Renzi ; Emmanuel Burdeau, "Les bretelles de l'homme nu"
  • Casablanca, n° 17, mai 1982. Serge Daney, "Gerard Depardieu o el precio de la carne (Entretien)"
  • Cinéma 76, n° 206, février 1976. Hervé Guibert, "Gérard Depardieu : un personnage du temps ! (Entretien)"
  • Cinéma Français, n° 09, 1977. "Gérard Depardieu"
  • Cinéma Français, n° 15, 1977. "Portrait : Gérard Depardieu (Entretien)"
  • Cinéma Français, n° 35, mai 1980. "Cinéma, théâtre, chansons pour l'inclassable Gérard Depardieu"
  • Cinématographe, n° 017, février 1976. François Debiesse, "Gérard Depardieu"
  • Cinématographe, n° 061, octobre 1980. "Gérard Depardieu"
  • Cinématographe, n° 113, septembre 1985. Didier Goldschmidt, "Les gens déraisonnables sont en voie de disparition"
  • Cinématographe, n° 113, septembre 1985. Jean-Charles Sabria, "Gérard Depardieu (Filmographie)"
  • Cinématographe, n° 113, septembre 1985. Olivier Dazat ; Didier Goldschmidt, "Gérard Depardieu (Entretien)"
  • Cinématographe, n° 113, septembre 1985. Olivier Dazat, "Gérard Depardieu"
  • Cinématographe, n° 120, juin 1986. "Gérard Depardieu"
  • Cinématographe, n° 121, juillet-août 1986. Olivier Dazat, "Gérard Depardieu en liberté (Entretien)"
  • Ciné-Revue, n° 09, 1er mars 1984. Bernard Ales, "Gérard Depardieu, le fou d'amour !"
  • Ciné-Revue, n° 1, 1er janvier 1982. "Gérard Depardieu : Ce que j'ai vu en Pologne (Entretien)"
  • Ciné-Revue, n° 11, 16 mars 1978. "Gérard Depardieu : Je ne suis pas un voyou (Entretien)"
  • Ciné-Revue, n° 2, 13 janvier 1983. "Gérard Depardieu : J'ai frôlé la mort sur l'échafaud ! (Entretien)"
  • Ciné-Revue, n° 20, 15 mai 1986. Marc Deriez, "Gérard Depardieu, l'homme passion !"
  • Ciné-Revue, n° 25, 20 juin 1974. "Bientôt, une carrière internationale pour Gérard Depardieu, le seul jeune premier inquiétant du cinéma français (Entretien)"
  • Ciné-Revue, n° 25, 21 juin 1990. Daniel de Belie, "L'Amérique fasciné par Gérard Depardieu"
  • Ciné-Revue, n° 28, 14 juillet 1977. "Gérard Depardieu : Est-ce-que j'ai une tête à dormir sur des dollars ? (Entretien)"
  • Ciné-Revue, n° 32, 6 août 1987. "Gérard Depardieu, grand favori pour les oscars !"
  • Ciné-Revue, n° 4, 24 janvier 1980. "Gérard Depardieu : Le cinéma français ne met pas toutes ses chances de son côté (Entretien)"
  • Ciné-Revue, n° 40, 4 octobre 1990. "Gérard Depardieu : Je me suis créé une famille (Entretien)"
  • Ciné-Revue, n° 44, 1er novembre 1984. José Bulnes, "Gérard Depardieu : Le talent, avec du coeur..."
  • Ciné-Revue, n° 44, 1er novembre 1984. José Bunes, "Gérard Depardieu : le talent, avec du coeur... (Les Immortels du cinéma)"
  • Ciné-Revue, n° 45, 5 novembre 1981. "Les quatres vérités de Gérard Depardieu sur le cinéma français (Entretien)"
  • Ciné-Revue, n° 45, 9 novembre 1978. "Les passions secrètes de Gérard Depardieu : Les bons vins et la cuisine sauvage !"
  • Ciné-Revue, n° 46, 13 novembre 1975. "Gérard Depardieu : La loi de la nature est ainsi faite : Il faut des meurtres, il faut des criminels... (Entretien)"
  • Ciné-Revue, n° 49, 8 décembre 1983. "Francis Veber révèle à Anne de Gaspéri pourquoi Gérard Depardieu a fait trembler Robert de Niro"
  • Ciné-Revue, n° 5, 31 janvier 1991. "Le triomphe de Gérard Depardieu à Hollywood : seule la tragédie du Golfe a plané sur la soirée des Golden Globes"
  • Ciné-Revue, n° 8, 22 février 1979. "Gérard Depardieu : Le cinéma ? Quel marathon ! (Entretien)"
  • Ecran 76, n° 44, février 1976. Guy Braucourt, "Gérard Depardieu (Entretien)"
  • Ecran 76, n° 44, février 1976. Guy Braucourt, "Gérard Depardieu ou Le génie de l'excès"
  • EPD Film, vol. 27, n° 9, septembre 2010. Birgit Roschy, "Heiliges Monster"
  • Film a Doba, vol. 28, n° 4, avril 1982. "Gérard Depardieu"
  • Film Comment, vol. 14, n° 2, mars-avril 1978. H. Stein, "Depardieu : French primitive"
  • Film Comment, vol. 14, n° 2, mars-avril 1978. Molly Haskell, "You Gérard, me Jane"
  • Film Comment, vol. 30, n° 5, septembre-octobre 1994. Mark Harris, "La vie de Gérard"
  • Film Dope, n° 11, janvier 1977. "Gerard Depardieu"
  • Film français (Le), n° 1670, 23 mars 1977. Guy Braucourt, "Gérard Zingg contre les moulins à vent..."
  • Film Review, n° 3, mars 1991. Marianne Gray, "Mon (Depar)Dieu (Entretien)"
  • Film-dienst, vol. 49, n° 12, 4 juin 1996. Roswitha Naddaf, "Ein empfindsamer Brocken"
  • Film-dienst, vol. 61, n° 26, décembre 2008. Roland Mörchen, "Ein ganzer Kerl"
  • Filmmagie, n° 633, mars 2013. Dirk Michiels, "Gérard Depardieu : pas si méchant que ça"
  • Films and Filming, n° 361, octobre 1984. David McGillivray, "Gerard Depardieu"
  • Hebdo Cinéma (L'), n° 13, 23-29 janvier 1985. Marc Esposito, "Depardieu : nuits blanches (Entretien)"
  • Iskusstvo Kino, n° 3, mars 1985. A. Braginskij, "Novoe trio francuzskogo ekrana"
  • Iskusstvo Kino, n° 5, mai 1988. A. Braginskij, "Danton zivet v gostinice Rossija"
  • Iskusstvo Kino, n° 7, juillet 1989. "Zerar Depard'e"
  • Kino, n° 5, 1991. "Gérard Depardieu"
  • Kino, vol. 25, n° 288, juin 1991. "Depardieu : artysta ulicznik"
  • Kinoizkustvo, vol. 39, n° 4, avril 1984. Pavlina Zheleva, "Zerar Depardijo"
  • Masques, n° 1, décembre-janvier 1985-86. Bertrand Mosca ; Jean-Pierre Joecker ; Patrice Gautier, "Gérard Depardieu le délinquant (Entretien)"
  • Mensuel du Cinéma (Le), n° 11, novembre 1993. "Album photos"
  • National Film Theatre, avril 1987. Derek Elley, "Gerard Depardieu, king of the road"
  • Positif, n° 254-255, mai 1982. Michel Sineux, "Gérard Depardieu"
  • Positif, n° 300, février 1986. "Préférences"
  • Positif, n° 300, février 1986. Michel Sineux, "Dictionnaire des nouveaux acteurs français depuis 15 ans : Gérard Depardieu"
  • Positif, n° 418, décembre 1995. Olivier Kohn ; Michel Sineux, "Gérard Depardieu (Entretien)"
  • Première, n° 002, 1976. "Au rendez-vous de Michel Drucker : Gérard Depardieu (Entretien)"
  • Première, n° 011, novembre 1977. Marc Esposito, "Depardieu à New York"
  • Première, n° 015, mars 1978. "Du théâtre au cinéma : Gérard Depardieu"
  • Première, n° 017, mai 1978. Marc Esposito, "Au rendez-vous de Première : Gérard Depardieu (Entretien)"
  • Première, n° 022, novembre 1978. "Gérard Depardieu : l'homme tranquille"
  • Première, n° 034, décembre 1979. "La grande bouffe de Depardieu"
  • Première, n° 045, décembre 1980. "Gérard Depardieu, comédien de l'année : l'acteur total"
  • Première, n° 062, mai 1982. "L'effet Depardieu : l'enfance au coeur (Entretien)"
  • Première, n° 068, novembre 1982. "Questionnaire de Proust : Gérard Depardieu"
  • Première, n° 080, novembre 1983. "Les Compères (Entretien)"
  • Première, n° 084, mars 1984. "Depardieu : Une nouvelle vague à lui tout seul"
  • Première, n° 086, mai 1984. Marc Esposito, "Depardieu : la décennie prodigieuse"
  • Première, n° 102, septembre 1985. "Pialat-Depardieu : L'unisson (Entretien)"
  • Première, n° 107, février 1986. "Péril en la demeure. Quel avenir pour le cinéma français ? Les professionnels répondent"
  • Première, n° 109, avril 1986. "Gérard Depardieu : l'esprit de famille (Entretien)"
  • Première, n° 113, août 1986. "Le souffle Depardieu (Entretien)"
  • Première, n° 126, septembre 1987. Jean-Claude Loiseau, "Gérard Depardieu : La compréhension tue la grâce"
  • Première, n° 143, février 1989. Jean-Claude Loiseau, "Gérard Depardieu : voyageur sans bagages (Entretien)"
  • Première, n° 157, avril 1990. Jean-Charles Sabria, "Filmographies"
  • Première, n° 157, avril 1990. Olivier Dazat, "Depardieu grandeur natrure"
  • Première, n° 166, janvier 1991. Jean-jacques Bernard, "Le tourbillon Depardieu"
  • Première, n° 168, mars 1991. Jean-Paul Chaillet, "Depardieu l'américain"
  • Première, n° Hors-série, 1986. Marc Esposito, "Masculin Pluriel"
  • Premiere, vol. 4, n° 6, février 1991. "Gerard Depardieu"
  • Présence du Cinéma français, n° 12, novembre-décembre 1987. "Les Ambassades de Gérard Depardieu"
  • Radio Times, vol. 275, n° 3593, 7 novembre 1992. Barry Norman, "Barry Norman on... Gerard Depardieu"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 343, octobre 1979. Anne Andreu, "Gérard Depardieu (Entretien)"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 482, mai 1992. "Box-office de Gérard Depardieu"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 482, mai 1992. Daniel Sauvaget, "Gérard Depardieu"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 482, mai 1992. Gilles Grandmaire, "Gérard Depardieu (Filmographie)"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 482, mai 1992. Jacques Zimmer, "Gérard Depardieu"
  • Screen, vol. 34, n° 4, hiver 1993. Ginette Vincendeau, "Gérard Depardieu : the axiom of contemporary French cinema"
  • Séquence, n° 126, octobre 1986. "Gros plan : Gérard Depardieu"
  • Stars, n° 8, juin 1990. "Gérard Depardieu"
  • Studio Magazine, n° 01, mars 1987. Daniel Toscan du Plantier, "De la part de Dieu"
  • Studio Magazine, n° 03, mai 1987. Joëlle Gravelaine ; Marc Esposito ; Jean-Pierre Lavoignat, "Gérard Depardieu : soleil noir (Entretien)"
  • Studio Magazine, n° 06, septembre 1987. Marc Esposito, "Depardieu"
  • Studio Magazine, n° 18, octobre 1988. Marc Esposito, "Partners (Entretien)"
  • Studio Magazine, n° 20, décembre 1988. "Les mots à la bouche"
  • Studio Magazine, n° 21 (Hors-série), 1988. "Gérard Depardieu : rayonnement"
  • Studio Magazine, n° 36, avril 1990. Marc Esposito, "First exit to Brooklyn"
  • Studio Magazine, n° 37, mai 1990. Claude Zins, "Depardieu, le sacre"
  • Studio Magazine, n° 38 Hors-série, 1990. "Rendez-vous : Gérard Depardieu"
  • Studio Magazine, n° 46, février 1991. Jean-Pierre Lavoignat, "La nuit des rois (Entretien)"
  • Studio Magazine, n° 47, mars 1991. Marc Esposito, "Gérard Depardieu"
  • Studio Magazine, n° 48, avril 1991. Marc Esposito, "Les rayures du zèbre (Entretien)"
  • Studio Magazine, n° 49, mai 1991. Marc Esposito, "Le rocher de Sisyphe"
  • Unifrance Film, n° 1, mars-avril 1981. "Portrait : Gérard Depardieu"
  • Unifrance Film, n° 473, novembre 1973. "Gérard Depardieu (Entretien)"
  • Unifrance Film, n° 508, juin 1975. "Gérard Depardieu (Entretien)"
  • Visions, n° 40, été 1986. Louis Danvers, "Tenue de soirée ou les plaisirs du texte (Entretien)"
  • Visuel, n° 3, juin 1982. "1971-1981 dieici anni di cinema francese (Dossier - Entretien)"
  • Voir, n° 8, novembre 1984. "Photoscopie : Depardieu, un camion avec un moteur de solex"
  • ZDF, n° 10, octobre 1993. "Brutaler charme, sensible seele"
  • Zoom, n° 165, mai-juin 1991. Richard Melloul, "Depardieu"

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1965Beatnik et le minet (Le) Roger Leenhardt
1970Vie sentimentale de Georges le tueur (La) Daniel Berger
2003 Epreuves d'artistes Gilles Jacob

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1984 Tartuffe (Le) Gérard Depardieu
1998 Un pont entre deux rives Frédéric Auburtin, Gérard Depardieu
2005 Paris, je t'aime Olivier Assayas, Frédéric Auburtin, Emmanuel Benbihy, [etc.]
2005 Paris, je t'aime : Quartier Latin Frédéric Auburtin, Gérard Depardieu

en tant que : Producteur

1990 Shakha Proshakha
Les Branches de l'arbre
Satyajit Ray
1991 Agantuk
Le Visiteur
Satyajit Ray

en tant que : Coproducteur

1997 Mirka Mohamed-Rachid Benhadj

en tant que : Producteur délégué

1998 Un pont entre deux rives Frédéric Auburtin, Gérard Depardieu
2001 Aime ton père Jacob Berger

en tant que : Producteur exécutif

1996 She's so Lovely Nick Cassavetes

en tant que : Interprète

1970 Cri du cormoran le soir au dessus des jonques (Le) Michel Audiard
1971 An 01 (L') Jacques Doillon
1971 Tueur (Le) Denys de La Patellière
1971 Un peu de soleil dans l'eau froide Jacques Deray
1971 Viager (Le) Pierre Tchernia
1972 Affaire Dominici (L') Claude Bernard-Aubert
1972 Au rendez-vous de la mort joyeuse Juan Luis Buñuel
1972 Femme du Gange (La) Marguerite Duras
1972 Nathalie Granger Marguerite Duras
1972 Scoumoune (La) José Giovanni
1973 Deux hommes dans la ville José Giovanni
1973 Gaspards (Les) Pierre Tchernia
1973 Rude journée pour la reine René Allio
1973 Stavisky Alain Resnais
1973 Valseuses (Les) Bertrand Blier
1974 Novecento
1900
Bernardo Bertolucci
1974 Pas si méchant que ça Claude Goretta
1974 Vincent, François, Paul et les autres Claude Sautet
1975 Bertolucci secondo il cinema Gianni Amelio, Bernardo Bertolucci
1975 Je t'aime moi non plus Serge Gainsbourg
1975 Maîtresse Barbet Schroeder
1975 Sept morts sur ordonnance Jacques Rouffio
1975 Ultima donna (L')
La Dernière femme
Marco Ferreri
1976 Barocco André Téchiné
1976 Baxter, Vera Baxter Marguerite Duras
1976 René la Canne Francis Girod
1977 Camion (Le) Marguerite Duras
1977 Ciao maschio
Rêve de singe
Marco Ferreri
1977 Dites-lui que je l'aime Claude Miller
1977Linkshändige Frau (Die)
La Femme gauchère
Peter Handke
1977 Nuit tous les chats sont gris (La) Gérard Zingg
1977 Préparez vos mouchoirs Bertrand Blier
1977 Violanta Daniel Schmid
1978 Chiens (Les) Alain Jessua
1978 Ingorgo, una storia impossibile (L')
Le Grand embouteillage
Luigi Comencini
1978 Sucre (Le) Jacques Rouffio
1979 Buffet froid Bertrand Blier
1979 Loulou Maurice Pialat
1979 Mon oncle d'Amérique Alain Resnais
1979Temporale Rosy
Rosy la bourrasque
Mario Monicelli
1980 Dernier métro (Le) François Truffaut
1980 Inspecteur la bavure Claude Zidi
1980 Je vous aime Claude Berri
1981 Chèvre (La) Francis Veber
1981 Choix des armes (Le) Alain Corneau
1981 Femme d'à côté (La) François Truffaut
1981 Grand frère (Le) Francis Girod
1981 Retour de Martin Guerre (Le) Daniel Vigne
1982 Danton Andrzej Wajda
1982 Lune dans le caniveau (La) Jean-Jacques Beineix
1983 Compères (Les) Francis Veber
1983 Fort Saganne Alain Corneau
1984 Police Maurice Pialat
1984 Rive droite, rive gauche Philippe Labro
1984 Tartuffe (Le) Gérard Depardieu
1985 Jean de Florette Claude Berri
1985 Une femme ou deux Daniel Vigne
1986 Fugitifs (Les) Francis Veber
1986 Je hais les acteurs Gérard Krawczyk
1986 Rue du Départ Tony Gatlif
1986 Sous le soleil de Satan Maurice Pialat
1986 Tenue de soirée Bertrand Blier
1987 Camille Claudel Bruno Nuytten
1988 Deux Claude Zidi
1988 Drôle d'endroit pour une rencontre François Dupeyron
1988 I want to go home Alain Resnais
1988 Trop belle pour toi Bertrand Blier
1989 Cyrano de Bergerac Jean-Paul Rappeneau
1990Green Card Peter Weir
1990 Merci la vie Bertrand Blier
1990 Uranus Claude Berri
1991 1492, Christophe Colomb Ridley Scott
1991 Mon père, ce héros Gérard Lauzier
1991 Tous les matins du monde Alain Corneau
1992 Germinal Claude Berri
1992 Hélas pour moi Jean-Luc Godard
1993 Colonel Chabert (Le) Yves Angelo
1993 My Father, the Heros
My father, ce héros
Steve Miner
1993Una pura formalita
Une pure formalité
Giuseppe Tornatore
1994 Cent et une nuits (Les) Agnès Varda
1994 Elisa Jean Becker
1994 Garçu (Le) Maurice Pialat
1994 Hussard sur le toit (Le) Jean-Paul Rappeneau
1994 Machine (La) François Dupeyron
1995 Anges gardiens (Les) Jean-Marie Poiré
1995 Bogus Norman Jewison
1995 Secret Agent (The)
L'Agent secret
Christopher Hampton
1995 Unhook the Stars
Décroche les étoiles
Nick Cassavetes
1996 Hamlet Kenneth Branagh
1996 Plus beau métier du monde (Le) Gérard Lauzier
1996 XXL Ariel Zeïtoun
1997 Bimboland Ariel Zeïtoun
1997 Man in the Iron Mask (The)
L'Homme au masque de fer
Randall Wallace
1997 Mirka Mohamed-Rachid Benhadj
1997 Parola amore esiste (La)
Mots d'amour
Mimmo Calopresti
1998 Astérix et Obélix contre César Claude Zidi
1998Junket Whore Debbie Melnyk
1998 Un pont entre deux rives Frédéric Auburtin, Gérard Depardieu
1999 102 Dalmatians
102 dalmatiens
Kevin Lima
1999 Acteurs (Les) Bertrand Blier
1999 Chicken Run Nick Park, Peter Lord
1999Tutto l'amore che c'è Sergio Rubini
1999 Vatel Roland Joffé
1999Zavist bogov Vladimir Menchov
2000 Concorrenza sleale
Concurrence déloyale
Ettore Scola
2000 CQ Roman Coppola
2000 Placard (Le) Francis Veber
2000 Vidocq Pitof
2001 Aime ton père Jacob Berger
2001 Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre Alain Chabat
2001 Blanche Bernie Bonvoisin
2001City of Ghosts Matt Dillon
2001Jeg er Dina
Dina
Ole Bornedal
2001Streghe verso nord Giovanni Veronesi
2002 Bon voyage Jean-Paul Rappeneau
2002 Crime Spree
Wanted
Brad Mirman
2002 Pacte du silence (Le) Graham Guit
2002 Tais-toi ! Francis Veber
2003 Clefs de bagnole (Les) Laurent Baffie
2003Dean Tavoularis, le magicien d'Hollywood Clara Kuperberg, Robert Küperberg
2003 Nathalie Anne Fontaine
2003 Nouvelle France Jean Beaudin
2003 Rrrrrrr !!! Alain Chabat
2003 San Antonio Frédéric Auburtin
2004 36, quai des Orfèvres Olivier Marchal
2004 Boudu Gérard Jugnot
2004 Je préfère qu'on reste amis Eric Toledano, Olivier Nakache
2004 Last Holiday
Vacances sur ordonnance
Wayne Wang
2004 Temps qui changent (Les) André Téchiné
2004 Vie de Michel Muller est plus belle que la vôtre (La) Michel Muller
2005 Combien tu m'aimes ? Bertrand Blier
2005 Michou d'Auber Thomas Gilou
2005 Olé ! Florence Quentin
2005 Paris, je t'aime : Quartier Latin Frédéric Auburtin, Gérard Depardieu
2005 Quand j'étais chanteur Xavier Giannoli
2006Abbuffata (L') Mimmo Calopresti
2006 Astérix aux jeux olympiques Frédéric Forestier, Thomas Langmann
2006 Babylon A.D. Mathieu Kassovitz
2006 Maurice Pialat, l'amour existe Anne-Marie Faux, Jean-Pierre Devillers
2006 Môme (La) Olivier Dahan
2007 A l'origine Xavier Giannoli
2007 Disco Fabien Onteniente
2007 Enfants de Timpelbach (Les) Nicolas Bary
2007 Glenn, the flying robot Marc Goldstein
2007 Hello goodbye Graham Guit
2007 Mesrine : L'instinct de mort Jean-François Richet
2007 Sans arme, ni haine, ni violence Jean-Paul Rouve
2008 Bellamy Claude Chabrol
2008 Bouquet final Michel Delgado
2008 Coco Gad Elmaleh
2008 Diamant 13 Gilles Béat
2009 Autre Dumas (L') Safy Nebbou
2009 Mammuth Benoît Delépine, Gustave Kervern
2009 Potiche François Ozon
2009 Tête en friche (La) Jean Becker
2010 Je n'ai rien oublié Bruno Chiche
2011 Astérix et Obélix au service de sa majesté Laurent Tirard
2011 Life of Pi
L'Odyssée de Pi
Ang Lee
2012 Homme qui rit (L') Jean-Pierre Améris
2012 Invincibles (Les) Frédéric Berthe
2012 Marque des anges - Miserere (La) Sylvain White
2012Niente puo fermarci Luigi Cecinelli
2012Turf Fabien Onteniente
2013 Cadences obstinées Fanny Ardant
2013 Welcome to New York Abel Ferrara
2014 Valley of love Guillaume Nicloux
2015 Dream team (La) Thomas Sorriaux
2015 End (The) Guillaume Nicloux
2015 Saint Amour Benoît Delépine, Gustave Kervern
2015 Tour de France Rachid Djaïdani
2016 Bonne pomme Florence Quentin
2016 Carbone Olivier Marchal
2016 Divan de Staline (Le) Fanny Ardant
2017 Amoureux de ma femme Daniel Auteuil
2017 Confins du monde (Les) Guillaume Nicloux
2017 Un beau soleil intérieur Claire Denis
2018 Convoi exceptionnel Bertrand Blier
2018 Fahim Pierre-François Martin-Laval
2018 Sgt. Stubby : An American Hero
Stubby
Richard Lanni
2018 Thalasso Guillaume Nicloux