Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Georges Wilson

Interprète, Réalisateur, Scénariste


imprimer
Naissance
16 octobre 1921 à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne, France)
Décès
03 février 2010 à Paris (France)
Liens familiaux
Il est le père de Lambert Wilson, également comédien.
>> Rechercher "Georges Wilson" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Georges Wilson suit les cours de Pierre Renoir à l'école de la rue Blanche en 1945. Deux ans après, il entre à la compagnie Grenier-Hussenot. En 1952, il est embauché par Jean Vilar au TNP. Georges Wilson débute au cinéma dans des petits rôles, notamment dans Les hussards (Alex Joffré, 1955) et dans La jument verte (Claude Autant-Lara, 1959).

Carrière au cinéma

Georges Wilson dévoile son talent au public dans Une aussi longue absence (Henri Colpi, 1960). Il incarne un clochard amnésique et presque muet, en qui une femme croit reconnaître son mari disparu. Georges Wilson mène alors une carrière partagée entre la France et l'Italie. Son premier film italien, Le désordre (Franco Brusati), date de 1960. Georges Wilson affectionne particulièrement les rôles qui représentent des défis, pour lesquels il doit travailler, et contrarier sa propre personnalité. Au Matin (édition du 7 juin 1979), il déclare : " Je ne suis pas d'accord avec les comédiens qui sont toujours pareils et prisonniers de leur personnalité. " Il interprète ainsi le capitaine Haddock dans Tintin et le mystère de la Toison d'or (Jean-Jacques Vierne, 1961). Dans un registre opposé, il est un grand-père juif, plutôt moderne, dans Au bout du bout du banc (Peter Kassovitz, 1978). En 1996, il tourne Marquise (Véra Belmont) aux côtés de Sophie Marceau. Georges Wilson a plus de 50 films à son actif, dont aucun ne ressemble à l'autre. Il interprète aussi bien des comédies comme Faîtes sauter la banque (Jean Girault, 1964) aux côtés de Louis De Funès, que des drames, notamment Chair de poule (Julien Duvivier, 1963), ou encore des films pour enfants, tel Cache cash (Claude Pinoteau, 1994). Le comédien est avant tout un acteur de composition. Il en donne notamment une belle preuve dans Max et les ferrailleurs (Claude Sautet, 1970), où il incarne un commissaire non seulement crédible mais aussi persuasif. Plus récemment il apparaît dans Cache cash (Claude Pinoteau, 1993), Marquise (Véra belmont, 1996) avec Sophie Marceau, Je ne suis pas là pour être aimé (Stéphane Brizé, 2004) , et Mesrine : L'Ennemi publinc n°1 (Jean-François Richet, 2007), ou il tient le rôle de l'homme d'affaires Henri Lelièvre kidnappé par Jacques Mesrine.

Autres activités

Georges Wilson poursuit une carrière théâtrale. En 1963, il succède à Jean Vilar à la direction du TNP. Jusqu'à son départ en 1972, il joue et met en scène de nombreuses pièces classiques. Il monte notamment sur les planches pour L'école des femmes, et En attendant Godot. Il met en scène Huit clos, ainsi que l'opéra, Falstaff. Il est aussi à l'origine de la construction de la petite salle Gémier du palais de Chaillot. Depuis 1957, il enseigne à l'école de théâtre de Charles Dullin. A la télévision, il interprète plusieurs téléfilms, dont La nuit des rois (Claude Loursais, 1957), et L'huissier (Pierre Tchernia, 1990). Georges Wilson se lance dans l'écriture et la réalisation avec La vouivre en 1988.
En 2008, il interprète le vieux Paulin, confident de Titus, dans Bérénice de Racine, montée par son fils Lambert.
Georges Wilson a également été directeur artistique du Théâtre de l'Oeuvre de 1978 à 1995.

Ouvrages

  • Georges Wilson : le destin d'un artisan / Pascal Maurice. - Verneuil-sur-Seine : P. Maurice, 1992
  • Georges Wilson : travail de troupe (1950-2000) / Association Jean Vilar. - Avignon : Association Jean Vilar, 2001
  • L’Aventure du Théâtre National Populaire, 1951-1972. Matériaux pour une histoire culturelle du théâtre / Emmanuelle Loyer. - Lille : Thèse de Doctorat, Université de Lille III, 1995.
  • Le fil d'or : conversations avec Claude Baignères et Sylvie Perez / Georges Wilson ; Claude Baignères ; Sylvie Perez. - Paris : Fayard, 2007

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 415, janvier 1989
  • Cinéma 63, n° n° 78, juillet 1963
  • Ciné-Revue, vol. 66, n° 32, août 1986
  • Positif, n° 336, février 1989
  • Première, n° 309, octobre 2002
  • Revue d'histoire du théâtre, vol. 57, n° 2, 2006

Courts métrages

en tant que : Interprète

1956 Théâtre National Populaire (Le) Georges Franju
1960 Vivant sous le même ciel Jacques de Casembroot
1961 Connaissez-vous la Vendée ? Edouard Logereau

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1988 Vouivre (La) Georges Wilson

en tant que : Scénariste

1988 Vouivre (La) Georges Wilson

en tant que : Interprète

1950 Maître après Dieu Louis Daquin
1952 Môme vert-de-gris (La) Bernard Borderie
1954 Rouge et le noir (Le) Claude Autant-Lara
1955 Hussards (Les) Alex Joffé
1956 Bonjour toubib Louis Cuny
1959 Dialogue des Carmélites (Le) Raymond-Léopold Bruckberger, Philippe Agostini
1959 Jument verte (La) Claude Autant-Lara
1960 Caïd (Le) Bernard Borderie
1960 Farceur (Le) Philippe de Broca
1960 Terrain vague Marcel Carné
1960 Une aussi longue absence Henri Colpi
1961 Carillons sans joie Charles Brabant
1961 Disordine (Il)
Le Désordre
Franco Brusati
1961Federale (Il)
Mission ultra-secrète
Luciano Salce
1961 Leviathan Léonard Keigel
1961 Longest Day (The)
Le Jour le plus long
Ken Annakin, Andrew Marton, Bernhard Wicki, [etc.]
1961 Sept péchés capitaux : La Gourmandise (Les) Philippe de Broca
1961 Tintin et le mystère de la Toison d'Or Jean-Jacques Vierne
1962 Diable et les dix commandements (Le) Julien Duvivier
1962 Mandrin, bandit gentilhomme Jean-Paul Le Chanois
1962Quattro giornate di Napoli (Le)
La Bataille de Naples
Nanni Loy
1963 Chair de poule Julien Duvivier
1963 Dragées au poivre Jacques Baratier
1963 Faites sauter la banque Jean Girault
1963Noia (La)
L'Ennui et sa diversion : L'érotisme
Damiano Damiani
1964 Lucky Jo Michel Deville
1965 Un monde nouveau Vittorio De Sica
1966C'era una volta
La Belle et le cavalier
Francesco Rosi
1966 Straniero (Lo)
L'Etranger
Luchino Visconti
1969Beatrice Cenci
[Liens d'amour et de sang]
Lucio Fulci
1970 Blanche Walerian Borowczyk
1970 Max et les ferrailleurs Claude Sautet
1971Istruttoria è chiusa : Dimentichi (L')
Nous sommes tous en liberté provisoire
Damiano Damiani
1971Violenza : Quinto potere (La)
[Les Maffiosi]
Florestano Vancini
1972Generale dorme in piedi (Il)
[Le Général dort debout]
Francesco Massaro
1972Jean Vilar, une belle vie Jacques Rutman
1972 Non si sevizia un paperino
La Longue nuit de l'exorcisme
Lucio Fulci
1972Sono stato io
La Grosse tête
Alberto Lattuada
1973 Chinois à Paris (Les) Jean Yanne
1973E di Saul e dei sicari sulle vie di Damasco Gianni Toti
1973 Mouton enragé (Le) Michel Deville
1973Three Musketeers (The)
Les Trois mousquetaires
Richard Lester
1974Età della pace (L') Fabio Carpi
1974 Gifle (La) Claude Pinoteau
1976 Apprenti salaud (L') Michel Deville
1977Ecco noi per esempio Sergio Corbucci
1977 Tendre poulet Philippe de Broca
1978 Au bout du bout du banc Peter Kassovitz
1978 Lady Oscar Jacques Demy
1978 Ringards (Les) Robert Pouret
1980 Asphalte Denis Amar
1980 Bar du téléphone (Le) Claude Barrois
1980 Cheval d'orgueil (Le) Claude Chabrol
1980Cserepek
Quarantaine
István Gaál
1980 Fruits de la passion (Les) Shuji Terayama
1981 Itinéraire bis Christian Drillaud
1981Nudo di donna
Nu de femme
Nino Manfredi
1982Du grand large aux grands lacs Jacques-Yves Cousteau, Jacques Gagné
1982 Honneur d'un capitaine (L') Pierre Schoendoerffer
1985 Tangos, l'exil de Gardel Fernando E. Solanas
1987 Gandahar René Laloux
1989 Château de ma mère (Le) Yves Robert
1990 Tribu (La) Yves Boisset
1993 Cache cash Claude Pinoteau
1996 Marquise Véra Belmont
1999 Destinées sentimentales (Les) Olivier Assayas
2004 Je ne suis pas là pour être aimé Stéphane Brizé
2007 Mesrine : L'Ennemi public n°1 Jean-François Richet