Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jean-Pierre Sentier

Interprète, Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste, Décorateur


imprimer
Naissance
07 avril 1940 à Beaugency (Loiret, France)
Décès
05 janvier 1995 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine, France)
>> Rechercher "Jean-Pierre Sentier" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Fils d'un entrepreneur de travaux publics, Jean-Pierre Sentier quitte son Loiret natal, décidé à vivre de son art, la peinture. Il range chevalet, pinceaux et couleurs au placard lorsqu'il découvre le théâtre. Ses premiers rôles sont suivis de la création d'un numéro original de music-hall qui lui vaut de nombreuses tournées à travers le monde. Il fait ses premiers pas au cinéma avec Drôle de jeu (1967) de Pierre Kast, dont la diffusion passe presque inaperçue.

Carrière au cinéma

Jean-Pierre Sentier tourne près d'une cinquantaine de films. Clochard dans Extérieur nuit (1980) de Jacques Bral ou fonctionnaire, oublié dans son île, fabriquant des boîtes de camembert dans Un bruit qui court (1982) qu'il coréalise avec Daniel Leroux, l'acteur s'illustre dans des rôles de truands ou d'indic, mais aussi dans des emplois de clown triste. Petit malfrat, lanceur de couteaux pour Rue Barbare (1984) de Gilles Béhat, il se transforme en proxénète inquiétant dans Rue du Départ (1986) de Tony Gatlif ou en flic homosexuel dans Poussière d'ange (1987) d'Edouard Niermans. Routier dans Drôle d'endroit pour une rencontre (1988) de François Dupeyron, il devient régisseur la même année pour Camille Claudel de Bruno Nuytten. Jean-Pierre Sentier apprécie aussi les jeunes metteurs en scène comme Claude Faraldo (Deux lions au soleil) ou Michel Vianey (Un assassin qui passe, 1981).

Autres activités

Auteur et interprète de one-man-show (L'amante phalloïde, Faut-il déterrer les morts ?), Jean-Pierre Sentier crée un numéro de jonglerie au music-hall (Les doubles faces), écrit des spectacles de cabaret et des pièces de théâtre (Un mystérieux grain de sable dans la vessie, Le coït interrompu).
Fondateur du Théâtre des Ouvrages contemporains, il est l'interprète de nombreuses pièces dites "classiques". Un de ses derniers rôles, Pistil dans L'église de Louis-Ferdinand Céline, lui vaut un Molière du meilleur second rôle.
Il s'essaie à la réalisation et nous offre trois longs métrages : Le jardinier (1981, prix Jean-Vigo), Un bruit qui court (1983) et Le coup suprême (1992), interprété par Bernard Giraudeau.
Il apparaît également à la télévision (Le pain noir, Mont-Oriol, Père aimable, Aurélien, Les nuits révolutionnaires).

Ouvrages

  • Stars deuxième [Biographie] / J. Valot, Gilles Grandmaire. - Paris : Edilig, 1989 .

Périodiques

  • Cinématographe, n° 73, décembre 1981
  • Jeune Cinéma, n° 153, octobre 1983
  • Mensuel du Cinéma (Le), n°6, mai1993
  • Revue du Cinéma (La), n° 437, avril 1988

Courts métrages

en tant que : Interprète

1970 Saut périlleux (Le) William Guery
1974 Potr' et la fille des eaux Jean-François Laguionie
1978 Traversée de l'Atlantique à la rame (La) Jean-François Laguionie
1980 A vingt minutes par le R.E.R. Richard Malbequi

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1978 Arrêt au milieu (L') Jean-Pierre Sentier
1980 Jardinier (Le) Jean-Pierre Sentier
1983 Un bruit qui court Daniel Laloux, Jean-Pierre Sentier
1990 Coup suprême (Le) Jean-Pierre Sentier

en tant que : Scénariste

1978 Arrêt au milieu (L') Jean-Pierre Sentier
1980 Jardinier (Le) Jean-Pierre Sentier
1983 Un bruit qui court Daniel Laloux, Jean-Pierre Sentier
1990 Coup suprême (Le) Jean-Pierre Sentier

en tant que : Dialoguiste

1980 Jardinier (Le) Jean-Pierre Sentier

en tant que : Décorateur

1978 Arrêt au milieu (L') Jean-Pierre Sentier
1980 Jardinier (Le) Jean-Pierre Sentier
1990 Coup suprême (Le) Jean-Pierre Sentier

en tant que : Interprète

1967 Caroline chérie Denys de La Patellière
1967 Drôle de jeu Pierre Kast
1967Socrate (Le) Robert Lapoujade
1968 Bye bye Barbara Michel Deville
1968 Tatoué (Le) Denys de La Patellière
1970 On est toujours trop bon avec les femmes Michel Boisrond
1970 Sauveur (Le) Michel Mardore
1975 Je suis Pierre Rivière Christine Lipinska
1975 Juge et l'assassin (Le) Bertrand Tavernier
1975 Nuit d'Or Serge Moati
1975Tête en ruines (La) Tony Gatlif
1975 Vécés étaient fermés de l'intérieur (Les) Patrice Leconte
1976 Question (La) Laurent Heynemann
1977 Jument vapeur (La) Joyce Bunuel
1978 Argent des autres (L') Christian de Chalonge
1978 De l'autre côté de l'image Jean-François Laguionie
1978 Maître nageur (Le) Jean-Louis Trintignant
1979 Extérieur, nuit Jacques Bral
1979 Mors aux dents (Le) Laurent Heynemann
1979Règlement intérieur (Le) Michel Vuillermet
1979 Rue du pied-de-grue Jean-Jacques Grand-Jouan
1979 Tout dépend des filles Pierre Fabre
1979 West Indies Med Hondo
1980 Deux lions au soleil Claude Faraldo
1980 Un assassin qui passe Michel Vianey
1981 Iles (Les) Iradj Azimi
1981 Nestor Burma détective de choc Jean-Luc Miesch
1981 Revanche (La) Pierre Lary
1983 Debout les crabes, la mer monte ! Jean-Jacques Grand-Jouan
1983 Folles années du twist (Les) Mahmoud Zemmouri
1983 Juge (Le) Philippe Lefebvre
1983 Rue Barbare Gilles Béhat
1983 Un bruit qui court Daniel Laloux, Jean-Pierre Sentier
1985Derborence Francis Reusser
1985 Exit-exil Luc Monheim
1986 Femme secrète (La) Sébastien Grall
1986 Poussière d'ange Edouard Niermans
1986 Rue du Départ Tony Gatlif
1987 Camille Claudel Bruno Nuytten
1987 Maison assassinée (La) Georges Lautner
1988 Drôle d'endroit pour une rencontre François Dupeyron
1988 Fille du magicien (La) Claudine Bories
1988 Mon ami le traître José Giovanni
1988 Pleure pas my love Tony Gatlif
1988 Soule (La) Michel Sibra
1989 Fille des collines (La) Robin Davis
1990Amusements de la vie privée (Les) Cristina Comencini
1990 Faux et usage de faux Laurent Heynemann
1991 Affût (L') Yannick Bellon
1991 Woyzeck Guy Marignane
1992Krapatchouk Enrique Gabriel-Lipschutz
1992 Ombre du doute (L') Aline Issermann
1994 Livre de cristal (Le) Patricia Plattner