Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Alain Cuny

Interprète, Réalisateur, Scénariste


imprimer
Naissance
12 juillet 1908 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine, France)
Décès
17 mai 1994 à Paris (France)
>> Rechercher "Alain Cuny" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Alain Cuny s'intéresse tout d'abord à la peinture. A quinze ans, il s'inscrit à l'Ecole des Beaux Arts de Paris. Il dessine des affiches, conçoit des décors de théâtre et de cinéma, fréquente les surréalistes, rencontre les peintres Picasso et Braque. Il accompagne un jour une jeune Danoise au cours de théâtre de Charles Dullin. Ce dernier le prend pour un élève et lui demande de préparer une scène de Dommage qu'elle soit une putain de John Ford, avant de lui prédire une brillante carrière. En 1931, Cuny fait ses premiers pas sur les planches, dans Le bout de la route de Jean Giono.

Carrière au cinéma

Lorsqu'Alain Cuny apparaît pour la première fois à l'écran en 1939, il jouit déjà d'une notoriété au théâtre. Sa haute stature, son visage buriné, mais surtout sa voix caverneuse, son élocution lente et monocorde y font sensation. Après deux apparitions dans Remorques de Jean Grémillon et dans Madame Sans-Gêne de Roger Richebé, cette figure hiératique se révèle au public dans Les visiteurs du soir (1942) de Marcel Carné. La France est alors occupée par l'Allemagne nazie. Dans cette allégorie de la Résistance, Alain Cuny incarne un ménestrel envoyé par le Diable qui trahit sa mission en tombant amoureux. Du jour au lendemain, il devient un acteur respecté. On le voit encore dans Le baron fantôme (id.) de Jean Cocteau, puis il s'en retourne au théâtre. Huit ans plus tard, l'écrivain Curzio Malaparte lui confie le rôle principal dans Il cristo proibito (Le christ interdit, 1950). C'est le début d'une carrière italienne. Cuny travaille avec Michelangelo Antonioni (La dame sans camélias, 1953), Francesco Rosi (Les hommes contre, 1970 ; Cadavres exquis, 1975 ; Le Christ s'est arrêté à Eboli, 1978 ; Chronique d'une mort annoncée, 1986), Marco Ferreri (L'audience, 1971 ; Touche pas à la femme blanche, 1973). Son rôle le plus célèbre reste celui que lui confie Federico Fellini dans La dolce vita (1959). Pour des raisons alimentaires, Cuny accepte de jouer dans Emmanuelle (1973), un film érotique de Just Jaeckin, " pour se débarrasser de l'estime de gens qu'il n'estimait pas ". Il pose cependant une condition : le vieux théoricien du vice qu'il incarne sera également un féru de littérature. Il citera Georges Bataille et Arthur Rimbaud. Cette présence, ce charisme seront utilisés par Louis Malle (Les amants, 1958) ou Jean-Luc Godard (Détective, 1985). Fervent serviteur du dramaturge Paul Claudel, Cuny le retrouve au cinéma dans Camille Claudel (1987) de Bruno Nuytten. En 1989, il rend hommage à l'auteur en réalisant son premier et unique long métrage, L'annonce faite à Marie. Le film sort en 1991 et triomphe au festival de Berlin, avant de recevoir le Prix Georges Sadoul.

Autres activités

En 1944, le dramaturge Paul Claudel choisit Alain Cuny pour incarner Pierre de Craon dans L'annonce faite à Marie. Claudel devient l'auteur de chevet de Cuny. A la fin de sa vie, il se consacre à la lecture publique de textes, notamment au Festival d'Avignon. A la télévision, il joue notamment dans Meurtre dans la cathédrale (1967) de Maurice Cazeneuve, Phèdre (1979) de Jean Kerchbron, La peau de chagrin (1980) de Maurice Favart et La commune (1984) de Claude Santelli.

Prix

  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 1992 au Festival International du Film de Flandre (Gand)

Ouvrages

  • Alain Cuny : le désir de parole : conversations et rencontres / Alain Cuny ; Alfred Simon.- Lyon : La Manufacture, 1989

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 450, décembre 1991
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 482, juillet-août 1994
  • Cinémathèque, n° 7, printemps 1995
  • Ciné-Revue, n° 49, décembre 1987
  • Jeune Cinéma, n° 228, été 1994
  • Positif, n° 373, mars 1992
  • Télérama, n° 2315, mai 1994

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1965Symphonie pour un homme seul Alain Cuny

en tant que : Interprète

1956Jehanne Robert Enrico
1959 Belle saison est proche (La) Jean Barral
1961 Picasso, le romancero du picador Jean Desvilles
1963 Main basse sur Bel Yannick Bellon, Jean Salvy
1964Bagatelle pour un centenaire Jean Salvy, Yannick Bellon

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1990 Annonce faite à Marie (L') Alain Cuny

en tant que : Assistant réalisateur

1952 Vinti (I)
Les Vaincus
Michelangelo Antonioni

en tant que : Scénariste

1990 Annonce faite à Marie (L') Alain Cuny

en tant que : Interprète

1939 Après "Mein Kampf", mes crimes Alexandre Ryder
1939 Remorques Jean Grémillon
1941 Madame Sans-Gêne Roger Richebé
1942 Baron fantôme (Le) Serge de Poligny
1942 Visiteurs du soir (Les) Marcel Carné
1945 Solita de Cordoue Willy Rozier
1949 Conquérants solitaires (Les) Claude Vermorel
1950Camicie rosse
Les Chemises rouges
Goffredo Alessandrini
1950Cristo proibito (Il)
Le Christ interdit
Curzio Malaparte
1952 Crimes de l'amour : Mina de Vanghel (Les) Maurice Clavel, Maurice Barry
1952 Signora senza camelie (La)
Dame sans camélias
Michelangelo Antonioni
1956 Notre-Dame de Paris Jean Delannoy
1958 Amants (Les) Louis Malle
1959 Dolce vita (La)
Douceur de vivre
Federico Fellini
1960 Croix des vivants (La) Yvan Govar
1960Scano boa Renato Dall'Ara
1963 Corruzione (La)
Corruption
Mauro Bolognini
1963 Peau de banane Marcel Ophuls
1964 Festin des morts = Astataïon (Le) Fernand Dansereau
1968 Voie lactée (La) Luis Buñuel
1969 Ciao, Federico Gideon Bachmann
1969 Fellini Satyricon
Satyricon
Federico Fellini
1970Uomini contro
Les Hommes contre
Francesco Rosi
1970 Valparaiso, Valparaiso Pascal Aubier
1971 Udienza (L')
Audience
Marco Ferreri
1972Grande scrofa nera (La) Filippo Ottoni
1972 Maestro e Margherita (Il)
Le Maître et Marguerite
Aleksandar Petrovic
1973 Emmanuelle Just Jaeckin
1973Rosa rossa (La) Franco Giraldi
1973 Touche pas à la femme blanche Marco Ferreri
1975Cadaveri eccellenti
Cadavres exquis
Francesco Rosi
1975Irene, Irene
Irène, Irène
Peter Del Monte
1975Prossenati (I) Brunello Rondi
1977 Chanson de Roland (La) Frank Cassenti
1977 Roberte Pierre Zucca
1977 Viva el Presidente = Le Recours de la méthode Miguel Littín
1978Cristo si è fermato a Eboli
Le Christ s'est arrêté à Eboli
Francesco Rosi
1980 Maîtres du temps (Les) René Laloux
1981Quartetto Basileus Fabio Carpi
1984 Détective Jean-Luc Godard
1986Cronaca di una morte annunciata
Chronique d'une mort annoncée
Francesco Rosi
1986Lucky ravi Vincent Lombard
1987 Camille Claudel Bruno Nuytten
1988Jeu des voyages (Le) Jean-André Fieschi
1988 Nuit de l'éclusier (La) Franz Rickenbach
1989 Chevaliers de la Table Ronde (Les) Denis Llorca
1990 Annonce faite à Marie (L') Alain Cuny
1991 Retour de Casanova (Le) Edouard Niermans
1991 Uova di garofano
L'Oeillet sauvage
Silvano Agosti