Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jean Cocteau

Scénariste, Dialoguiste, Réalisateur, Interprète, Auteur de l'oeuvre originale, Monteur, Adaptateur, Auteur du commentaire, Auteur de l'adaptation française


imprimer
Naissance
05 juillet 1889 à Maisons-Laffitte (Yvelines, France)
Décès
11 octobre 1963 à Milly-la-Forêt (Essonne, France)
>> Rechercher "Jean Cocteau" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Jean Cocteau a grandi avec, et en même temps que le cinéma (terme auquel il préféra toujours celui de cinématographe). Son enfance et son adolescence furent marquées par la découverte des films de Méliès. Plus tard, ce sont les maîtres du burlesque américain (Keaton, Chaplin) qui exercèrent sur lui une influence déterminante. Bien qu'il n'ait jamais reçu la moindre formation technique, dès la fin des années 10, il laisse transparaitre dans son oeuvre littéraire une écriture de type cinématographique.

Carrière au cinéma

"Ma prochaine oeuvre sera un film", note Cocteau à la fin d'Opium, journal d'une désintoxication. De fait, en 1930, à 40 ans révolus, Cocteau passe à l'acte cinématographique avec Le Sang d'un poète, expérience de cinéma en liberté qu'il rêvera toute sa vie de renouveler. L'œuvre est une commande du Vicomte de Noailles (à l'origine un dessin animé) qui lui laisse totale liberté quant au choix du sujet et à la forme d'expression. Expérience a priori sans lendemain, puisque Cocteau mettra dix ans avant de revenir au cinéma, par le biais de l'écriture d'abord (scénariste, adaptateur, dialoguiste) pour des réalisateurs aussi divers que Marcel L'Herbier (La Comédie du bonheur, 1940), Serge de Poligny (Le Baron fantôme, 1942), Jean Delannoy (L'Eternel retour, 1943), Robert Bresson (Les Dames du bois de Boulogne, 1944). C'est au prix de mille difficultés économiques et techniques qu'il parvient à réaliser lui-même, en 1945, La Belle et la Bête, "conte de fées sans fée" dont le succès populaire et critique (Prix Louis Delluc 1946) le consacre comme un réalisateur crédible.
Supportant mal les contraintes économiques, Cocteau ruse avec le cinéma commercial, n'acceptant d'endosser le rôle du réalisateur que pour les projets qui lui tiennent le plus à coeur (adaptations de ses propres pièces de théâtre L'Aigle à deux têtes en 1947, Les Parents terribles en 1948), abandonnant ce rôle à d'autres lorsqu'il le peut (Pierre Billon pour Ruy Blas, 1947), quitte à jouer en coulisse le rôle qu'il n'accepte pas d'assumer officiellement (Les Enfants terribles, Jean-Pierre Melville, 1949). L'échec commercial d'Orphée (1950), film dans lequel il s'investit totalement, l'affecte profondément et le détourne définitivement du cinéma commercial. Il tente de retrouver la voie d'un cinéma plus libre en exploitant le format 16 mm (Coriolan, 1947 ; Villa Santo Sospir, 1951) ou en prêtant son concours (notamment par le biais de l'adaptation ou du commentaire) à de jeunes réalisateurs, avant de revenir au 35 pour un ultime essai, Le Testament d'Orphée (1959), réalisé grâce au soutien de François Truffaut.
Cinéaste cinéphile, et cinéphile militant, à partir de la fin des années 40, Cocteau oeuvre par son nom, sa voix ou sa plume pour promouvoir une nouvelle "avant-garde" cinématographique. Il soutient l'organisation du Festival du film maudit de Biarritz en 1949, dont il accepte la présidence, et y rencontre une nouvelle génération de cinéphiles qui deviendront, à peine dix ans plus tard, les cinéastes de la Nouvelle Vague. Figure centrale du Festival de Cannes dans les années 50, il est à deux reprises président du jury des longs métrages (1953, 1954) et devient le Président d'honneur du Festival à partir de 1957. Il exercera une influence durable sur nombre de jeunes cinéastes parmi lesquels Jacques Demy, François Truffaut ou Jean-Luc Godard.

Autres activités

D'abord connu comme poète, dramaturge et romancier (Le Cap de Bonne-Espérance, Le Potomak, La Machine infernale, ...), Cocteau exerça une influence considérable sur la vie artistique de son époque, touchant aussi bien au domaine des arts plastiques (nombreux dessins et peinture) qu'à ceux du ballet (Les Biches, Le Jeune homme et la Mort) ou de la musique (nombreuses collaborations avec les compositeurs du Groupe des Six, notamment Auric et Poulenc, mais aussi Stravinsky). Il exerça également une intense activité de critique. Il fut élu à l'Académie française en 1955.

Ouvrages

  • Catalogue du fonds Jean Cocteau : Université Paul Valéry / Catalogue établi et publié par Pierre Caizergues et Elizabeth Perez, Montpellier, Centre d'Etude du XXe siècle, 1998
  • Cocteau : catalogue de l'exposition "Jean Cocteau, sur le fil du siècle" / Centre Pompidou. - Paris : Centre Pompidou, 2003
  • Cocteau et la musique / sous la dir. scientifique de David Gullentops. - [S.l.] : Michel de Maule, 2006
  • Cocteau et le cinéma : désordres / Philippe Azoury, Jean-Marc Lalanne. - Paris : Cahiers du cinéma : Centre Pompidou, 2003
  • Cocteau et l'Italie : démarche d'un poète / sous la dir. scientifique de David Gullentops. - [S.l.] : Michel de Maule, 2007
  • Cocteau ou le chasseur du merveilleux, 8-23 février 1991, Vélizy-Villacoublay, Direction Communication-Presse, 1991
  • Cocteau prince sans royaume / Monique Lange, Paris, J.C. Lattès, 1989
  • Derrière la caméra avec Jean Cocteau / Claude Pinoteau ; propos recueillis et annotés par Monique Bourdin ; préf. de Jean-Loup Dabadie ; post. de Lucien Clergue. - [Paris] : Horizon illimité, 2003
  • Du Cinématographe / Jean Cocteau ; textes réunis et prés. par André Bernard et Claude Gauteur, Paris, Belfond, 1988
  • Entretiens / Jean Cocteau, André Fraigneau, Monaco, Ed. du Rocher, 1988
  • Histoires de ma vie : avec une "Suite poétique" composée de cent quinze poèmes inédits de Jean Cocteau / Jean Maris ; de Jean Cocteau, Paris, Ramsay, 1986
  • Jean Cocteau / Claude-Jean Philippe, Paris, Seghers, 1989
  • Jean Cocteau / Jean Touzot, Lyon, La Manufacture, 1989
  • Jean Cocteau : le cinéma et son monde / Francis Ramirez, Christian Rolot. - Paris : Non lieu, 2009
  • Jean Cocteau : les années Francine 1950-1963 / Carole Weisweiller. - Paris : Seuil, 2003
  • Jean Cocteau l'oeil architecte / Francis Ramirez, Christian Rolot, Courbevoie : A.C.R. éditions, 2000
  • Jean Cocteau, l'oeil architecte / Francis Ramirez, Christian Rolot. - Courbevoie : A.C.R. éditions, 2000
  • Jean Cocteau, unique et multiple / Sous la dir. de Pierre-Marie Héron; Préf. de Pierre Bergé. - Montpellier : L'Entretemps, 2012
  • Le cinématographe dans le fonds Jean Cocteau de l'Université Paul-Valéry / Catalogue établi par Raphaël Rouillé. - Montpellier : Centre d'Etude du XXème siècle, 2001

Périodiques

  • Avant-Scène Cinéma (L'), n° 138-139, juillet-septembre 1973. "Jean Cocteau"
  • Avant-Scène Cinéma (L'), n° 307-308, 1-15 mai 1983. "Jean Cocteau (Numéro spécial)"
  • Bianco e Nero, n° 3-4, avril 1973. "Critica italiana primo tempo : 1926-1934"
  • Biografägaren, vol. 34, n° 3, 31 mars 1959. "Jean Cocteau"
  • Cahiers de l'écran (Les), n° 2, février 1947. "Jean Cocteau (Numéro spécial)"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 052, novembre 1955. Jacques Doniol-Valcroze, "Jean Cocteau à l'Académie"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 071, mai 1957. "Soixante metteurs en scène français : Jean Cocteau"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 109, juillet 1960. Jean Domarchi ; Jean-Louis Laugier, "Entretien avec Jean Cocteau"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 352, octobre 1983. Alain Bergala, "Cocteau l'insoumis"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 425, novembre 1989. Frédéric Strauss, "Un cocktail, des Cocteau"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 582, septembre 2003. Stéphane Delorme, "Exposer Cocteau, cinématographiquement"
  • Ciné Revue, n° 08, 22 février 1957. P.A. Buisine, "Jean Cocteau a révélé à Michèle Morgan les étranges sortilèges de sa retraite enchantée de magicien"
  • Ciné Revue, n° 20, 17 mai 1957. " Jean Cocteau : Juré et président d'honneur du Festival, je suis assis entre deux chaises..."
  • Ciné Revue, n° 22, 29 mai 1959. "Jean Cocteau nous dit : Le Festival de Cannes a été important... désormais on va pouvoir travailler en Franc-tireur"
  • Ciné Revue, n° 40, 5 octobre 1972. "La boulversante confession d'un films spirituel qui n'a rien oublié. Jean Marais raconte Jean Cocteau (Entretien)"
  • Cineaste, vol. 20, n° 3, mars 1994. M. Schiff, "Jean Cocteau : poet of the cinema"
  • Cinéma - Revue Semestrielle d'Esthéthique et d'Histoire du Cinéma, n° 4, automne 2002. Dominique Païni, "Cocteau, Hitchcock, Truffaut... et retour"
  • Cinéma - Revue Semestrielle d'Esthéthique et d'Histoire du Cinéma, n° 4, automne 2002. François Nemer, "Cocteau s'amuse"
  • Cinéma - Revue Semestrielle d'Esthéthique et d'Histoire du Cinéma, n° 8, automne 2004. Dominique Païni, "Les images font toujours penser au cinéma"
  • Cinema (Filmklub), n° 1-25, 1961. "Avangarde und Avantgarde"
  • Cinema (Filmklub), n° 36, 1964. Erwin Bernhard, "Missverständnis Jean Cocteau"
  • Cinéma 56, n° 8, décembre-janvier 1955-1956. André Maurois, "Jean Cocteau"
  • Cinéma 56, n° 8, décembre-janvier 1955-1956. Jean Cocteau, "Les truquages dans Orphée"
  • Cinéma 60, n° 43, février 1960. Léone Laisner, "...donner de la réalité à l'irréel"
  • Cinéma 60, n° 45, avril 1960. René Gilson, "Jean Cocteau"
  • Cinéma 62, n° 71, décembre 1962. "Jean Cocteau à Orson Welles"
  • Cinéma 73, n° 182, décembre 1973. Tristan Renaud, "Rétrospective Jean Cocteau - Un cinéaste ? Peut-être. Un auteur ? Certainement."
  • Cinéma 80, n° 257, mai 1980. Joël Magny, "Jean Cocteau : signes de mort"
  • Cinéma 83, n° 293, mai 1983. "Jean Cocteau, cinéaste (numéro spécial)"
  • Cinéma 83, n° 297, septembre 1983. "Le coup d'envoi des Beaux de Provence : un lieu idéal pour un grand cinéaste"
  • Cinéma 83, n° 298, octobre 1983. "Cocteau inconnu"
  • Cinema Novo, vol. 3, n° 15-16, janvier-février 1981. "A bela e o monstro"
  • Cinema Nuovo, n° 4-5, juillet-ocotobre 1989. Giuliano Fiorini-Rosa, "L'Aquila a piu teste"
  • Cinéma, 83, n° 298, octobre 1983. "Cocteau inconnu : le gorille, le stradivarius et le samourai"
  • Cinema, n° 8, janvier 1971. Tony Rayns, "Unreal realism : Cyphers of the poet"
  • CinémAction, n° 116, juin 2005. Guillaume Bridet, "La bigarrure légendaire du cycle orphique de Jean Cocteau"
  • CinémAction, n° 93, décembre 1999. Francis Ramirez, "Les comédiens terribles, éclats de théâtre dans les films..."
  • CinémAction, n° 93, décembre 1999. Jeanne-Marie Clerc, "Jean Cocteau adapteur de lui-même"
  • Cinémathèque, n° 14, automne 1998. Francis Ramirez, "L'image calée et décalée"
  • Cinématographe, n° 40, septembre 1978. Lucien Dahan, "Jean Cocteau"
  • Cinématographe, n° 93, octobre 1983/ Emmanuel Decaux, "Cocteau/télévision"
  • Cinématographie Française (La), n° 2035, 19 octobre 1963. "Jean Cocteau au Cinéma"
  • Cinémonde, n° 0849, 13 novembre 1950. Boris Metzel, "A Madrid, on tourne La Couronne noire de Cocteau"
  • Cinémonde, n° 1461, 7 août 1962. Jean Marais, "Jean Cocteau a été une heure en avance sur les autres pour me donner ma chance"
  • Cinémonde, n° 1524, 22 octobre 1963. Maurice Bessy, "Jean de France"
  • Ciné-mondial, n° 149-150, 21 juillet 1944. "Jean Cocteau"
  • Ciné-mondial, n° 19, 12 décembre 1941. "Poètes devant l'écran"
  • Dossiers du Cinéma (Les) / Cinéastes, n° 1, 1971. Claude Michel Cluny, "Jean Cocteau"
  • Eclipses, n° 44, 2009. Myriam Villain, "Dédoublements de je(u)"
  • Eco del Cinema (L'), vol. 2, n° 11, novembre 1951. Arturo Lanocita, "Cocteau entertains himself"
  • Ecran Français (L'), n° 055, 17 juillet 1946. Le Minotaure, "Croquis à l'emporte-tête : Jean Cocteau"
  • Ecran Français (L'), n° 068, 16 Octobre 1946. "Avec des si...et des souvenirs (Entretien)"
  • Ecran Français (L'), n° 122, 28 octobre 1947. Monique Senez, "A Vizille où Jean Cocteau remplace le Président de la République, Jean Marais, anarchiste au coeur royal, porte les cheveux en brosse"
  • Ecran Français (L'), n° 155, 15 Juin 1948. "L'Infatigable Cocteau est allé présenter son Aigle à deux têtes aux Londoniens"
  • Ecran Français (L'), n° 176, 9 Novembre 1948. "Yvonne de Bray à l'écran"
  • Ecran Français (L'), n° 182, 21 décembre 1948. "L'Alice que nous connaissons, vue par Jean Cocteau"
  • Ecran Français (L'), n° 281, 30 novembre 1950. Nat Libenstein, "Colette est l'héroine et l'interprète avec Jean Cocteau du prochain film de Yannick Bellon"
  • Ecran Français (L'), n° 322, 12 septembre 1951. Jean Cocteau, "Mon problème n° 1"
  • Ecran Français (L'), n° 322, 12 septembre 1951. Pierre Meunier, "Jean Cocteau, poète de l'écran"
  • Ecran Lorrain, n° 117, mars 1957. M.J. Keller, "Le poète Jean Cocteau nous parle"
  • EDAV, n° 171, juillet 1989. "Jean Cocteau a Venezia cinema XLVI"
  • EPD Film, vol. 6, n° 7, juille 1989. U. Kurowski, "Zum 100. Geburtstag von Jean Cocteau : Schnappschüsse"
  • Etudes cinématographiques n° 40, 4è trim. 1976. Barthélémy Amengual, "Quand le mythe console de l'histoire"
  • Film a Doba, vol. 39, n° 4, hiver 1993. Jii Cieslar, "O soshe, torzu a Orfeovi (2ème partie)"
  • Film Comment, vol. 7, n° 4, hiver 1971-1972. G. Amberg, "The testament of Jean Cocteau"
  • Film Culture, n° 56-57, printemps 1973. "Four letters by Jean Cocteau to Leni Riefenstahl"
  • Film Dope, n° 7, avril 1975. "Jean Cocteau"
  • Film en Televisie, n° 535, octobre 2003. Rdui Maulemans, "Jean Cocteau en zijn Poésie Cinématographique : Etonnez-nous"
  • Film Français (Le), n° 1011, 18 octobre 1963. "Deuils : Jean Cocteau - Edith Piaf"
  • Film Français (Le), n° 2244-2245, 5 mai 1989. "Cannes 89"
  • Film Quarterly, n° 1, automne 1964. Neal Oxenhandler, "On Cocteau"
  • Film Quarterly, vol. 42, n° 3, printmeps 1989. William C. Wees, "Jean Cocteau"
  • Filmcritica, n° 345, juin 1984. Raffaele Milani, "Cocteau dell'immaginario"
  • Filmcritica, n° 399, novembre 1989. Bruno Roberti, "Oltre le specchio di Orfeo"
  • Film-dienst, vol. 40, n° 19, septembre 2002. Josef Nagel, "Liaison mit der Poesie"
  • Filme, n° 56, novembre 1963. "O Testamento de un poeta Jean Cocteau"
  • Filmfaust, n° 73, juillet-septembre 1989. Eberhard Spiess, "Ein schillernder Paradiesvogel verrirt sich in eine Ruinenlandschaft"
  • Filmfax, n° 36, décembre-janvier 1992-1993. Joseph Perry, "L'enfant terrible. The cinematographic poetry of Jean Cocteau"
  • Filmkultura, vol. 30, n° 1, décembre 1994. G. Vajdovich, "Uralom az id felett"
  • Films and Filming, vol. 10, n° 1, octobre 1963. Raymond Durgnat, "Biographical information : Jean Cocteau"
  • Films and Filming, vol. 24, n° 4, janvier 1978. Gordon Gow, "Astonishments. Magic film from Jean Cocteau (à suivre)"
  • Films and Filming, vol. 24, n° 5, février 1978. Gordon Gow, "The mirrors of life"
  • Films Français (Le), n° 2153, 7 août 1987. "Hommage Cocteau-Marais"
  • Films in Review, vol. 42, n° 7-8, juillet-août 1991. R.H. Jordan, "Jean Cocteau"
  • Focales, n° 2, 1993. Pierre Beylot, "Premières images"
  • Immagine, n° 13, hiver 1989-1990. Angela Prudenzi, "Cocteau poeta dell'illusione"
  • Kinetoscopio, n° 60, octobre 2001. Luca D'Ascia, "La metamorfosis del mito"
  • Kosmorama, vol. 22, n° 132, hiver 1976. A. Wiinblad, "Digteren og billedmaskinen."
  • Listener (The), vol. 115, n° 2962, 29 mai 1986. Richard Combs, "Dream work"
  • Literature / Film Quarterly, vol. 26, n° 2, avril 1998. Linda M. Willem, "Almodóvar on the verge of Cocteau's La voix humaine"
  • Lumière du Cinéma, n° 7, septembre 1977. "Cocteau retrouvé (Dossier)"
  • Masques / Album, supplément au n° 19, 1983. "Jean Cocteau (numéro spécial)"
  • Mensuel du Cinéma (Le), n° 10, octobre 1993. Jean-Marc Lalanne, "Jean Cocteau"
  • Méthode (La), n° 7, janvier 1962. Jacques Bernard Brunius, "Jean Cocteau et Luis Buñuel"
  • National Film Theatre Programmes, mars 2004. Gilbert Adair, "Jean Cocteau : The Naked Dandy"
  • Nosferatu, n° 3, avril 1990. "Cocteau y su tiempo"
  • Nosferatu, n° 48-49, juin 2005. Santos Zunzunegui Diéz, "Los padres terribles: trayectorias singulares en el cine francés de la Cuarta República"
  • Nottingham French Studies, vol. 32, n° 1, avril 1993. Daniel Gercke, "Ruin, style and fetish : The Corpus of Jean Cocteau"
  • Photo Cinéma, n° 746, décembre 1964. Lucien Lorelle, "Mes souvenirs de Jean Cocteau"
  • Photo, n° 190, juillet 1983. "Dali et Cocteau : les compères fantastiques de Philippe Halsman"
  • Positif, n° 274, décembre 1983. Michel Ciment, "Cocteau (cinéma)"
  • Positif, n° 348, février 1990. Bernard Corteggiani, "Jean Cocteau : les règles de l'irréel"
  • Positif, n° 348, février 1990. Michel Ciment, "Les règles de l'irréel. Cocteau sans miroir après double réflexion"
  • Positif, n° 524, octobre 2004. Paul Louis Thirard, "Revoir, relire Cocteau"
  • Quarterly of Film Radio and Television, vol. 10, n° 2, janvier 1956. Raymond Jean, "Dialogue between the movie-going public and a witness for Jean Cocteau"
  • Quarterly Review of Film and Video, vol. 25, n° 1, 2008. Thomas Armbrecht, "La dixième muse meets un monstre sacré : theatricality and the cinema in Jean Cocteau's L'aigle à deux têtes"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 150-151, avril 1962. René Tabès, "Jean Cocteau"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 194, mai 1966. Gabriel Vialle, "A travers les serrures"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 214, mars 1968. Gabriel Vialle, "Trois visages de Jean Cocteau"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 262, juin-juillet 1972. Claude Gauteur, "Jean Cocteau et le cinéma (Dossier)"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 275, septembre 1973. "Il y a 10 ans Jean Cocteau"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 385, juillet 1983. Jacques Chevallier, "Cocteau, cinéma et école"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 464, octobre 1990. Claude Gauteur, "Cocteau contre Cocteau"
  • Revue du Cinéma (La), n° 7, été 1947. Jean Cocteau, "Notes de travail (Le Diable au corps; La Voix humaine, Ruys Blas)"
  • SACD Bulletin, n° 109, 2ème trimestre 1990. Claude Brule, "Le Chat incantatoire"
  • Segnocinema, vol. 9, n° 40, novembre 1989. Mariolina Diana, "Une stagione all'inferno"
  • Sequence, n° 12, automne 1950. Gavin Lambert, "Cocteau and Orpheus"
  • Séquences, n° 144, janvier 1990. "Festival du nouveau cinéma"
  • Séquences, n° 144, janvier 1990. Patrick Schupp, "Jean Cocteau et la lanterne magique"
  • Séquences, n° 233, septembre-octobre 2004. Louise-Véronique Sicotte, "L'homme aux mille visages"
  • Sight and Sound, vol. 19, n° 6, août 1950. Francis Koval, "Interview with Cocteau"
  • Sight and Sound, vol. 2, n° 6, octobre 1992. Adrian Rifkin, "The life of the poet"
  • Sight and Sound, vol. 52, n° 3, été 1983. Gilbert Adair, "Posterity. An Oscar of no importance"
  • Skoop, vol. 17, n° 9, novembre 1981. Charles Boost, "1946 - de vuile nagels van Jean Cocteau"
  • Soundtrack (The), vol. 2, n° 1, janvier 2009. David Chapman, "Chance encounters : serendipity and the use of music in the films of Jean Cocteau and Harry Smith"
  • T.V. Ciné Actualitéz, n° 280, 9 août 1959. Yvan Audouard ; André Rarinaud, "Cocteau..."
  • Technicien du Film (Le), n° 99, novembre 1963. Jean Serres, "La Poétique cinématographique de Cocteau"
  • Technique cinématographique (La), n° 247, novembre 1963. Renée Willy, "Jean Cocteau magicien du Cinéma"
  • Theatre Arts, vol. 31, n° 4, avril 1947. V. Pilcher, "Jean Cocteau"
  • Unifrance Film - Informations, n° 6, août 1950. "Jean Cocteau"
  • Vertigo, n° 41, automne 2011. Gaël Lépingle, "Quelle horreur !"
  • Vidéo News, n° 22, juillet-août 1983. Noël Simsolo, "La caméra du poète"
  • Zeuxis, n° 12, octobre 2003. "Jean Cocteau, sur le fil du siècle"

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1925Jean Cocteau fait du cinéma Jean Cocteau
1945Farce du drapier (La) Jean Cocteau
1950 Coriolan Jean Cocteau
1951 Villa Santo Sospir (La) Jean Cocteau

en tant que : Scénariste

1950 Coriolan Jean Cocteau
1951 Villa Santo Sospir (La) Jean Cocteau

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1957 Bel indifférent (Le) Jacques Demy
1958 Charlotte et son Jules Jean-Luc Godard
1959 Anna, la bonne Claude Jutra
1979 Dame de Monte-Carlo (La) Dominique Delouche

en tant que : Auteur de l'adaptation française

1948 Leggenda di S. Orsola = Carpaccio (La)
Légende de Sainte-Ursule
Luciano Emmer, Enrico Gras
1949 Goya Luciano Emmer

en tant que : Dialoguiste

1950 Coriolan Jean Cocteau

en tant que : Auteur du commentaire

1948 Amitié noire (L') François Villiers, Germaine Krull
1948Norvège sans les vikings (La) René Zuber, Edwige Feuillère
1948 Romantici a Venezia
Venise et ses amants = Aspects de Venise
Luciano Emmer, Enrico Gras
1949 Tennis Marcel Martin
1951 Villa Santo Sospir (La) Jean Cocteau
1953 Rouge est mis (Le) Hubert Knapp, Igor Barrère
1954 Pantomimes Paul Paviot
1955 A l'aube d'un monde René Lucot
1958 Django Reinhardt Paul Paviot
1959 Têtes interverties (Les) Alejandro Jodorowsky
1963 Egypte O Egypte : Dans ce jardin atroce Jacques Brissot

en tant que : Interprète

1943 MCDXXIX-MCMXLII = De Jeanne d'Arc à Philippe Pétain Sacha Guitry
1947 Désordre Jacques Baratier
1948 Amitié noire (L') François Villiers, Germaine Krull
1948 Romantici a Venezia
Venise et ses amants = Aspects de Venise
Luciano Emmer, Enrico Gras
1949 Tennis Marcel Martin
1949 Ulysse ou les mauvaises rencontres Alexandre Astruc
1950 Colette Yannick Bellon
1950 Coriolan Jean Cocteau
1951 Villa Santo Sospir (La) Jean Cocteau
1954Bonnes vacances Jacques Nahum, Pierre Neurisse
1955 A l'aube d'un monde René Lucot
1958 Musée Grévin (Le) Jacques Demy
1963 Egypte O Egypte : Dans ce jardin atroce Jacques Brissot

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1930 Sang d'un poète (Le) Jean Cocteau
1945 Belle et la bête (La) Jean Cocteau
1947 Aigle à deux têtes (L') Jean Cocteau
1948 Parents terribles (Les) Jean Cocteau
1949 Orphée Jean Cocteau
1959 Testament d'Orphée ou ne me demandez pas pourquoi (Le) Jean Cocteau
1962Jean Cocteau s'adresse à... l'an 2000 Jean Cocteau

en tant que : Scénariste

1930 Sang d'un poète (Le) Jean Cocteau
1943 Eternel retour (L') Jean Delannoy
1945 Belle et la bête (La) Jean Cocteau
1947 Aigle à deux têtes (L') Jean Cocteau
1947 Ruy Blas Pierre Billon
1948 Parents terribles (Les) Jean Cocteau
1949 Enfants terribles (Les) Jean-Pierre Melville
1949 Orphée Jean Cocteau
1950 Corona negra (La)
Couronne noire
Luis Saslavsky
1959 Testament d'Orphée ou ne me demandez pas pourquoi (Le) Jean Cocteau
1960 Princesse de Clèves (La) Jean Delannoy

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1947 Aigle à deux têtes (L') Jean Cocteau
1947 Amore (L') Roberto Rossellini
1948 Parents terribles (Les) Jean Cocteau
1949 Ce siècle a cinquante ans Denise Tual
1949 Enfants terribles (Les) Jean-Pierre Melville
1964 Thomas l'imposteur Georges Franju
1966Human Voice [TV] (The) Ted Kotcheff
1980Mistero di Oberwald (Il)
Le Mystère d'Oberwald
Michelangelo Antonioni
1984 Voix humaine (La) Dominique Delouche
2012 Opium Arielle Dombasle

en tant que : Adaptateur

1944 Dames du Bois de Boulogne (Les) Robert Bresson
1948 Parents terribles (Les) Jean Cocteau
1964 Thomas l'imposteur Georges Franju

en tant que : Auteur de l'adaptation française

1948 Cisaruv slavik
Le Rossignol de l'empereur de Chine
Jiri Trnka, Milos Makovec
1953 Jigoku-mon
La Porte de l'enfer
Teinosuke Kinugasa

en tant que : Dialoguiste

1940 Comédie du bonheur (La) Marcel L'Herbier
1942 Baron fantôme (Le) Serge de Poligny
1943 Eternel retour (L') Jean Delannoy
1944 Dames du Bois de Boulogne (Les) Robert Bresson
1945 Belle et la bête (La) Jean Cocteau
1947 Aigle à deux têtes (L') Jean Cocteau
1947 Ruy Blas Pierre Billon
1948 Parents terribles (Les) Jean Cocteau
1949 Enfants terribles (Les) Jean-Pierre Melville
1949 Orphée Jean Cocteau
1960 Princesse de Clèves (La) Jean Delannoy
1964 Thomas l'imposteur Georges Franju

en tant que : Auteur du commentaire

1945 Belle et la bête (La) Jean Cocteau
1948 Noces de sable (Les) André Zwobada

en tant que : Monteur

1930 Sang d'un poète (Le) Jean Cocteau

en tant que : Interprète

1930 Sang d'un poète (Le) Jean Cocteau
1942 Baron fantôme (Le) Serge de Poligny
1943 La Malibran Sacha Guitry
1945 Belle et la bête (La) Jean Cocteau
1948 Noces de sable (Les) André Zwobada
1949 Enfants terribles (Les) Jean-Pierre Melville
1950 Traité de bave et d'éternité Isidore Isou
1954Eine Melodie - Vier Maler
Une mélodie, quatre peintres
Herbert Seggelke
19568 x 8 Hans Richter
1959 Testament d'Orphée ou ne me demandez pas pourquoi (Le) Jean Cocteau
1962Jean Cocteau s'adresse à... l'an 2000 Jean Cocteau