Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Carlos Diegues

Réalisateur, Scénariste, Producteur, Producteur associé, Coproducteur, Auteur de l'oeuvre originale, Interprète, Monteur


imprimer
Naissance
19 mai 1940 à Maceio (Alagoas, Brésil)
>> Rechercher "Carlos Diegues" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Elevé à Rio de Janeiro, Carlos Diegues étudie le droit tout en fréquentant assidûment les ciné-clubs. Il devient critique de cinéma pour le journal O Metropolitano.

Carrière au cinéma

Carlos Diegues s'inspire de sa région natale, le Nordeste, quand il dénonce dans ses premiers courts métrages des formes d'aliénation du peuple telles que la samba (Escola de samba, alegria de Viver, 1962). Ce faisant, il participe à la naissance du Cinema Novo, qui vise à inscrire le cinéma brésilien dans la conscience nationale. Pionnier, avec notamment Glauber Rocha, de cette "décolonisation" du cinéma, Carlos Diegues commence par saisir la réalité injuste du monde rural, en racontant une révolte de Noirs contre l'esclavage dans Ganga zumba (1964) - thème qu'il reprend vingt ans plus tard dans Quilombo (1984). L'interprétation tout comme la mise en images reflètent par leur intensité paroxystique une esthétique exaltée et profondément originale. La Grande Ville (A Grande Cidade,1966) est une autre expression de la passion du réalisateur pour l'âme brésilienne, cette fois centrée sur le monde de la ville. Les effets bariolés de la stylisation se muent en une forme de théâtralisation à partir de 1968, alors que la dictature militaire pèse sur la production cinématographique. Carlos Diegues pratique alors une "esthétique du murmure", dans le souci de communiquer avec son public. Cette période inégale donne des films à caractère historique (Les Héritiers - Os Herdeiros, 1969) ou métaphorique (Jeanne la Française, Joana a Francesa, 1973, avec Jeanne Moreau), en 1976 il remporte un des plus grands succès du box office brésilien avec Xica da Silva, film qui pose un regard sur le métissage racial da la société brésilienne. De moins en moins didactiques, ses films insistent sur l'exaltation des passions brésiliennes, comme en témoigne son succès Pluies d'été (Chuvas de verao, 1977), qui lui est reproché par nombre d'intellectuels dénonçant sa dérive folklorique. Carlos Diegues semble se réconcilier définitivement avec le spectacle en signant l'un de ses meilleurs films, Bye bye Brésil (Bye Bye Brasil, 1979), évocation pleine d'humour et de musique d'une troupe de saltimbanques. Son oeuvre semble prendre un tour plus apaisé, même si elle ne se départit jamais de son esprit critique. Veja esta cançao (1994) et Orfeu (1998) continuent l'exploration du paysage urbain et humain de Rio, avec cette passion toujours intacte pour le sort de la culture populaire.

Ouvrages

  • Carlos Diegues et la représentation de l'esclave au Brésil : étude de Ganga Zumba, Xica da Silva, et Quilombo [Mémoire ou thèse] / Térésa-Cristina Duarte Simoes.
  • Cinema and social change in Latin America : conversations with filmmakers / edited by Julianne Burton. - Austin : University of Texas Press, 1986.
  • Cinema brasileiro : idéias e imagens / Carlos Diegues ; seleção dos textos, Sergio Roberto Silva.1a. ed. - [Porto Alegre] : Editora da Universidade, Universidade Federal do Rio Grande do Sul, 1988.
  • Palmares : mito e romance da utopia brasileira / Carlos Diegues, Everardo Rocha. - Rio de Janeiro, RJ : Rio Fundo Editora, 1991.
  • Palmares : mito e romance da utopia brasileira / Carlos Diegues, Everardo Rocha. - Rio de Janeiro, RJ : Rio Fundo Editora, 1991.

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma, n° 225, novembre-décembre 1970
  • Cahiers du Cinéma, n° 319, janvier 1981
  • Cahiers du Cinéma, n° 491, mai 1995
  • Cine Cubano, n° 104, 1983
  • Cineaste, vol. 15 n° 1, 1986
  • Cineaste, vol. 26 n° 1, décembre 2000
  • Cinéma 72, n° 263, novembre 1980
  • Etudes CInématographiques, n° 93-96, 1972
  • Film Comment, vol. 16 n° 5, septembre-octobre 1980
  • Film Comment, vol. 20 n° 3, mai-juin 1984
  • Film Cultura (BRE), n° 23, janvier-février 1973
  • Film Cultura (BRE), n° 40, août-octobre 1982
  • Film Dope, n° 11, janvier 1977
  • Films in Review, vol. 31 n° 10, décembre 1980
  • Jeune Cinéma, n° 112, juillet-août 1978
  • Jeune Cinéma, n° 129, septembre-octobre 1980
  • Jeune Cinéma, n° 160, juillet-août 1984
  • Jeune Cinéma, n° 41, octobre 1969
  • Positif, n° 242, mai 1981
  • Positif, n° 400, juin 1994
  • Revue du Cinéma (La), n° 399, novembre 1984

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1959Fuga
Fugue
Carlos Diegues
1961Brasilia Carlos Diegues
1961Domingo Carlos Diegues
1965Octava bienal de Sao Paulo (A) Carlos Diegues
1967Oito universitarios Carlos Diegues
1971Receita de futebol Carlos Diegues
1974Cinema Iris Carlos Diegues
1975Anibal Machado Carlos Diegues
1985Batalha da alimentaçao Carlos Diegues
1986Batalha do transporte Carlos Diegues
1999Reveillon 2000 Carlos Diegues
2000Carnaval dos 500 anos Carlos Diegues

en tant que : Producteur

1978Ponto de Ervas Celso Brandão
1983Filme sobre filme Renata Almeida de Magalhães
1987Garganta Rodolfo Brandão
1991Universidade rural Andrucha Waddington

en tant que : Monteur

1965Circo (O) Arnaldo Jabor

en tant que : Interprète

1959Fuga
Fugue
Carlos Diegues

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1962Cinco vezes favela Carlos Diegues, Leon Hirszman, Miguel Borges, [etc.]
1962Cinco vezes favela : Escola de samba, alegria de vivir Carlos Diegues
1964Ganga zumba Carlos Diegues
1966Grande cidade (A)
La Grande ville
Carlos Diegues
1969Herdeiros (Os)
Les Héritiers
Carlos Diegues
1969Pobre principe encantado Daniel Filho, Carlos Diegues
1972Quando o carnaval chegar Carlos Diegues
1973 Joanna Francesca
Jeanne la Française
Carlos Diegues
1976Xica da Silva Carlos Diegues
1977Chuvas de verao
Pluies d'été
Carlos Diegues
1979Bye bye Brasil
Bye bye Brésil
Carlos Diegues
1984Quilombo Carlos Diegues
1987Um trem para as estrelas
Rio zone
Carlos Diegues
1988Dias melhores virao Carlos Diegues
1994 Veja esta cançao
Regarde cette chanson
Carlos Diegues
1996 Tieta do Agreste
Tieta do Brasil
Carlos Diegues
1998 Orfeu Carlos Diegues
2002Deus e brasileiro Carlos Diegues
2014Grande circo místico (O) Carlos Diegues

en tant que : Scénariste

1962Cinco vezes favela Carlos Diegues, Leon Hirszman, Miguel Borges, [etc.]
1962Cinco vezes favela : Escola de samba, alegria de vivir Carlos Diegues
1964Ganga zumba Carlos Diegues
1966Grande cidade (A)
La Grande ville
Carlos Diegues
1967Adoravel trapalhao Josip Bogoslav Tanko
1969Herdeiros (Os)
Les Héritiers
Carlos Diegues
1972Quando o carnaval chegar Carlos Diegues
1973 Joanna Francesca
Jeanne la Française
Carlos Diegues
1974Estrela sobe (A) Bruno Barreto
1976Xica da Silva Carlos Diegues
1977Chuvas de verao
Pluies d'été
Carlos Diegues
1978Na boca do mundo Antonio Pitanga
1979Bye bye Brasil
Bye bye Brésil
Carlos Diegues
1984Luzia Homem Fabio Barreto
1984Quilombo Carlos Diegues
1987Um trem para as estrelas
Rio zone
Carlos Diegues
1988Dias melhores virao Carlos Diegues
1994 Veja esta cançao
Regarde cette chanson
Carlos Diegues
1996 Tieta do Agreste
Tieta do Brasil
Carlos Diegues
1998 Orfeu Carlos Diegues
2002Deus e brasileiro Carlos Diegues
2014Grande circo místico (O) Carlos Diegues

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1979Bye bye Brasil
Bye bye Brésil
Carlos Diegues

en tant que : Producteur

1969Herdeiros (Os)
Les Héritiers
Carlos Diegues
1972Quando o carnaval chegar Carlos Diegues
1988Dede Mamata Celso Brandão

en tant que : Coproducteur

1977Chuvas de verao
Pluies d'été
Carlos Diegues

en tant que : Producteur associé

1964Ganga zumba Carlos Diegues
1967Capitu Paulo Cesar Saraceni
1967Terra em transe
Terres en transes
Glauber Rocha
1982Prova de fogo Marco Altberg
2001Bufo & Spallanzani Flávio R. Tambellini
2015 Aquarius Kleber Mendonça Filho

en tant que : Monteur

1962Cinco vezes favela : Escola de samba, alegria de vivir Carlos Diegues

en tant que : Interprète

1971 Soleils de l'île de Pâques (Les) Pierre Kast
1974Guerra conjugal Joaquim Pedro de Andrade
1978 Cinématon Gérard Courant
2000Barra 68 - Sem perder a ternura Vladimir Carvalho
2001Onde a terra acaba Sérgio Machado
2007 40 x 15 Olivier Jahan