Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Edmond T. Gréville

Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste, Monteur, Compositeur de la musique originale, Auteur de l'oeuvre originale, Adaptateur, Assistant réalisateur, Interprète, Réalisateur seconde équipe, Auteur des chansons originales


imprimer
Naissance
20 juin 1906 à Nice (Alpes-Maritimes, France)
Etat civil
Edmond Thonger Gréville
Décès
26 mai 1966 à Nice (Alpes-Maritimes, France)
Liens familiaux
Il épouse l'actrice Wanda Vangen.
>> Rechercher "Edmond T. Gréville" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

En 1927, il réalise pour Lucien Vogel un court métrage sur la revue Vu (à laquelle il collabore), Un grand journal illustré. Après quelques films publicitaires (Martini sec, 24 heures de la vie d'un faux col) tournés pour l'agence Dorland, il assiste Edwald Andreas Dupont, Abel Gance et Augusta Génina. Il est acteur pour Pierre Chenal (Un coup de dés, 1929) et René Clair (Sous les toits de Paris, 1930).

Carrière au cinéma

En 1931, un producteur lui demande de réaliser un film à partir d'un stock de vieilles bobines représentant des accidents de chemins de fer. Le résultat, Le Train des suicidés est mal accepté par le public. Cette histoire de candidats à la mort avec en contrepoint musical un arrangement jazz de La Marche funèbre de Chopin et de La Danse macabre de Saint Saëns marque le début d'un malentendu qui prend corps avec Remous, une étude psycho-pathologique de l'impuissance sexuelle. Ce deuxième film lui vaut l'étiquette inquiétante pour les producteurs de réalisateur intellectuel. La suite de sa carrière, en dents de scie, est due en partie à son goût de l'indépendance, en partie aux concessions qu'il fait au cinéma commercial. Gréville s'obstine dans sa position de marginal et dénonce la grande misère du cinéma français des années 1930 dans Marchand d'amour (1935), dont le personnage principal est interprété par Erich Von Stroheim. Ereinté par la critique, Edmond T. Gréville continue sa carrière à l'étranger. Il tourne en Angleterre, Brief ecstasy (1937) et Secret lives (1937). En Hollande, il réalise le film officiel du jubilé de la reine Veertig jaren (1938), médaille d'argent à la Biennale de Venise. C'est dans ses films français qu'il communique le mieux sa vision du monde. Menaces (1939), film nettement antinazi lui vaut de se faire retirer sa carte de travail par le gouvernement de Vichy. Après une comédie légère, Dorothée cherche l'amour (1945, avec Claude Dauphin, Suzy Carrier et Jules Berry), il réalise une oeuvre personnelle baignée d'érotisme, Pour une nuit d'amour (1946, avec Odette Joyeux et Roger Blin). Grand admirateur du cinéma américain, il abandonne certains procédés hérités de l'avant garde pour un classicisme typiquement hollywoodien et réalise avec Jean Gabin et Andrée Debar Le Port du désir (1954). Dans ses derniers films, il est plus fidèle que jamais à ses thèmes favoris, l'érotisme (qui ne tourne jamais au vulgaire dans son oeuvre) dans Les Menteurs (1961) et l'obsession de l'enfermement avec L'Accident (1962).

Autres activités

Journaliste, il collabore à La Tribune du Cinéma et fonde avec Jean George Auriol, Jean Lévy, André Maugé et Henri Jeanson la revue littéraire Jabiru. Il y publie Norma, un poème dédié à l'actrice Norma Talmadge. Il écrit des romans (Supprimé par l'ascenseur, Chante-Grenoville) et des pièces de théâtre. Son dernier film, Péril paradis (1964), est destiné à la télévision.




Ouvrages

  • Conférences du Collège d'Histoire de l'Art Cinématographique. ; N° 4, Le cinéma français de la Quatrième République. - [Paris] : [Cinémathèque Française], 1993
  • La IVe République et ses films : interview de Micheline Presle / Raymond Chirat, Micheline Presle. - Renens : 5 continents ; Paris : Hatier, 1985
  • L'enfer du paradis : un cinéaste en mots-clefs, Edmond T. Gréville / Philippe Roger. - Lyon : Cosmogone, 2001
  • Les oubliés du cinéma français / Claude Beylie ; Philippe d'Hugues. - Paris : Cerf, 1999
  • Quatre-vingt ans de cinéma : Nice et le 7e Art / René Prédal. - Nice : Serre, 1980
  • Trente-cinq ans dans la jungle du cinéma / Edmond T. Gréville. - Arles : Actes Sud, 1995

Périodiques

  • Avant-Scène Cinéma (L'), n° 310, 15 juin 1983. Claude Gauteur, " Une curiosité : Cinégraph "
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 161-162, janvier 1965. " Qui ? Pourquoi ? Comment ? : questionnaire "
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 181, août 1966. " Edmond T. Gréville "
  • Cinéma 59, n° 38, juillet 1959. Claude Beylie, " Le Cinéma de la Folie. Edmond T. Gréville... "
  • Cinéma 66, n° 108, juillet-septembre 1966. " Edmond T. Gréville meurt le 26 mai âgé de 59 ans "
  • CinémAction, n° 95, mars 2000. Martin Barnier, " Edmond T. Gréville et le surréalisme commercial "
  • Dossiers du Cinéma, Cinéastes 3, 1974. " Edmond T. Gréville "
  • Etudes cinématographiques, n° 19, printemps 1965. Yves Kovacs ; Josef von Sternberg, " Témoignages "
  • Film Comment, vol. 34, n° 1, janvier-février 1998. Bertrand Tavernier, " Odd man out : Edmond T. Gréville "
  • Film Comment, vol. 34, n° 1, janvier-février 1998. Edmond Gréville, " The lady spy and the legless man "
  • Film Dope, n° 21, octobre 1980. " Edmond T. Gréville "
  • Film Français (Le), n° 1148, 3 juin 1966. " Edmond T. Gréville meurt le 26 mai âgé de 59 ans "
  • Framework, vol. 43, n° 1, printemps 2002. Vincent Porter, " Strangers on the shore : the contributions of French novelists and directors to British cinema, 1946-1960 "
  • Jeune Cinéma, n° 203, octobre-novembre 1990. Lucien Logette, " Prélude à Gréville "
  • Jeune Cinéma, n° 205, janvier-février 1991. " Filmographie d'Edmond T. Gréville. Courts métrages (1927-1936) "
  • Jeune Cinéma, n° 205, janvier-février 1991. Lucien Logette, " Prélude à Gréville (II) "
  • Jeune Cinéma, n° 214, avril-mai 1992. Philippe Roger, " Revoir Gréville "
  • Jeune Cinéma, n° 221, avril-mai 1993. Philippe Roger, " Gréville, le gentleman "
  • Positif, n° 418, décembre 1995. Christian Viviani, " Gréville à Nice "
  • Positif, n° 441, novembre 1997. Gérard Legrand, "Trente-cinq ans dans la jungle du cinéma. Supprimé par l'ascenseur"
  • Positif, n° 453, novembre 1998. Bertrand Tavernier, " Pour Edmond T. Gréville "
  • Positif, n° 60, avril-mai 1964. Gérard Legrand, " Entretien avec Edmond T. Gréville "
  • Positif, n° 61-62-63, juin-juillet-août 1964. Edmond T. Gréville, " Enquete sur l'erotisme au cinéma "
  • Positif, n° 61-62-63, juin-juillet-août 1964. Edmond T. Gréville, " Une femme dans chaque pore (Cinégraph, juillet 1930) "
  • Positif, n° 91, janvier 1968. Gérard Legrand, " Le smoking quetsche "
  • Revue du Cinéma (La), n° 475, octobre 1991. Gérard Lenne, " Le retour d'Edmond T. "

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1927Elle est bicimidine Edmond T. Gréville, Jacques B. Brunius
1927Un grand journal illustré Edmond T. Gréville
1928Vingt-quatre heures de la vie d'un faux-col Edmond T. Gréville
1929Més-estimations Edmond T. Gréville
1929Minuit Edmond T. Gréville
1929 Naissance des heures (La) Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Belle madame Moïse Edmond T. Gréville
1931 Cancans : La Guerre des sauterelles Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Le Mariage de Sarah Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Le Testament de Moïse Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Marius amateur de cidre Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Marius chasse le lion Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Marius fait un pari Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Moïse et Cohen Businessmen Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Moïse marchand d'habits Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Moïse marchand de tapis Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Un chien savant Edmond T. Gréville
1931 Cancans : Un crime passionnel Edmond T. Gréville
1932 Maître chez soi (Le) Edmond T. Gréville
1933 Berlingot Edmond T. Gréville
1933 Je suis un homme perdu Edmond T. Gréville
1933 Martini sec Edmond T. Gréville
1933 Rayon des amours (Le) Edmond T. Gréville
1933 Vacances conjugales Edmond T. Gréville
1934 Croix des cimes (La) Edmond T. Gréville
1934 Monsieur le vagabond Edmond T. Gréville
1936 Agence Security (L') Edmond T. Gréville

en tant que : Scénariste

1929Minuit Edmond T. Gréville
1933 Vacances conjugales Edmond T. Gréville
1934 Croix des cimes (La) Edmond T. Gréville

en tant que : Dialoguiste

1933 Vacances conjugales Edmond T. Gréville

en tant que : Interprète

1929 Un coup de dés Pierre Chenal
1933 Berlingot Edmond T. Gréville

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1930Ile aux Hommes nus = La Vérité sur les naturistes (L') Edmond T. Gréville
1931 Train des suicidés (Le) Edmond T. Gréville
1932 Plaisirs de Paris Edmond T. Gréville
1932 Triangle de feu (Le) Edmond T. Gréville, Johannes Guter
1934 Remous Edmond T. Gréville
1935 Marchand d'amour Edmond T. Gréville
1935 Princesse Tam-Tam Edmond T. Gréville
1936 Gypsy Melody
Capitaine tzigane
Edmond T. Gréville
1937 Brief Ecstasy Edmond T. Gréville
1937 Mademoiselle Docteur Edmond T. Gréville
1937 Secret Lives Edmond T. Gréville
1938 Veertig jaren Edmond T. Gréville, Johan De Meester
1938 What a Man ! Edmond T. Gréville
1939 Menaces Edmond T. Gréville
1941 Une femme dans la nuit Edmond T. Gréville
1945 Dorothée cherche l'amour Edmond T. Gréville
1946 Pour une nuit d'amour Edmond T. Gréville
1947 Diable souffle (Le) Edmond T. Gréville
1948 Neit tevergeefs Edmond T. Gréville
1948 Noose Edmond T. Gréville
1949 Romantic Age (The) Edmond T. Gréville
1951 Im Banne der Madonna Edmond T. Gréville
1953 Envers du paradis (L') Edmond T. Gréville
1954 Port du désir (Le) Edmond T. Gréville
1955 Je plaide non coupable Edmond T. Gréville
1955 Tant qu'il y aura des femmes Edmond T. Gréville
1957 Quand sonnera midi Edmond T. Gréville
1958 Ile du bout du monde (L') Edmond T. Gréville
1959 Beat Girl Edmond T. Gréville
1960 Mains d'Orlac (Les) Edmond T. Gréville
1961 Menteurs (Les) Edmond T. Gréville
1962 Accident (L') Edmond T. Gréville
1964Péril paradis [TV] Edmond T. Gréville

en tant que : Réalisateur seconde équipe

1929 Prix de beauté Augusto Genina
1950Captain Horatio Hornblower R.N.
Capitaine sans peur
Raoul Walsh

en tant que : Assistant réalisateur

1929 Piccadilly Ewald Andreas Dupont
1929 Prix de beauté Augusto Genina
1930 Arlésienne (L') Jacques de Baroncelli

en tant que : Scénariste

1931 Train des suicidés (Le) Edmond T. Gréville
1934 Remous Edmond T. Gréville
1935 Marchand d'amour Edmond T. Gréville
1937 Secret Lives Edmond T. Gréville
1939 Menaces Edmond T. Gréville
1947 Diable souffle (Le) Edmond T. Gréville
1948 Neit tevergeefs Edmond T. Gréville
1953 Envers du paradis (L') Edmond T. Gréville
1955 Je plaide non coupable Edmond T. Gréville
1960 Mains d'Orlac (Les) Edmond T. Gréville
1962 Accident (L') Edmond T. Gréville

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1959 Beat Girl Edmond T. Gréville

en tant que : Adaptateur

1945 Dorothée cherche l'amour Edmond T. Gréville
1946 Pour une nuit d'amour Edmond T. Gréville
1949 Romantic Age (The) Edmond T. Gréville
1953 Envers du paradis (L') Edmond T. Gréville
1958 Ile du bout du monde (L') Edmond T. Gréville

en tant que : Dialoguiste

1939 Menaces Edmond T. Gréville
1945 Dorothée cherche l'amour Edmond T. Gréville
1947 Diable souffle (Le) Edmond T. Gréville
1953 Envers du paradis (L') Edmond T. Gréville
1955 Je plaide non coupable Edmond T. Gréville
1960 Mains d'Orlac (Les) Edmond T. Gréville

en tant que : Compositeur de la musique originale

1932 Plaisirs de Paris Edmond T. Gréville

en tant que : Monteur

1929 Prix de beauté Augusto Genina
1931 Train des suicidés (Le) Edmond T. Gréville
1934 Remous Edmond T. Gréville

en tant que : Interprète

1925 Napoléon vu par Abel Gance Abel Gance
1930 Sous les toits de Paris René Clair
1954 Port du désir (Le) Edmond T. Gréville