Ciné-Ressources – Fiches personnalités

F.W. Murnau

Réalisateur, Scénariste, Producteur, Interprète, Auteur de l'oeuvre originale


imprimer
Naissance
28 décembre 1888 à Bielefeld (Allemagne)
Etat civil
Friedrich Wilhelm Plumpe
Décès
11 mars 1931 à Los Angeles (Californie, Etats-Unis)
>> Rechercher "F.W. Murnau" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Docteur en philosophie, Friedrich Wilhelm Murnau entre comme acteur dans la troupe théâtrale de Max Reinhardt.

Carrière au cinéma

En 1919 Friedrich Wilhelm Murnau crée la Murnau-Veidt Filmgesellschaft, une société cinématographique et réalise plusieurs films en association avec d'autres metteurs en scène, influencés par l'expressionnisme allemand alors en vogue. Il assimile des influences scandinaves et expressionnistes pour forger un style où le réalisme devient poétique et lyrique. En 1921, il adapte le roman de Bram Stoker, Dracula, qu'il titre Nosferatu, eine Symphonie des Grauens (Nosferatu le vampire). Le film, tourné en décors naturels, rompt avec les règles de l'expressionnisme. C'est un succès mondial. Murnau s'impose comme le maître du cinéma muet et du clair-obscur. Son style se définit par une extrême rigueur formelle qu'il met au service de sa vision pessimiste du monde. En 1924, une nouvelle école est créée sous l'impulsion de l'écrivain scénariste Carl Mayer : le Kammerspiel. Proche de l'expressionnisme, elle se différencie cependant de ce dernier par l'abandon des personnages monstrueux et morbides (vampires, fantômes, névrosés). Elle manifeste le souci de revenir au réalisme aussi bien dans la mise en scène que dans la psychologie des personnages, lesquels sont inscrits dans le quotidien. Murnau livre son oeuvre issue de cette école : Der Letzte Mann (Le Dernier des hommes, 1924). Il abandonne la recherche architecturale chère aux expressionnistes pour faire de sa caméra le pivot du film. Celle-là se meut, participe à l'action, devient un personnage à part entière. En 1926, il réalise un dernier film en Allemagne, Faust, puis il est engagé par la Fox et entame une carrière aux Etats-Unis. L'année suivante, il nous offre un chef-d'oeuvre, Sunrise (L'Aurore), film métaphysique alliant réalisme et symbolisme. Il enchaîne avec deux films mineurs, puis s'associe avec Robert Flaherty pour tourner dans les mers du Sud Tabou (1930), poème lyrique sur les amours interdites de deux amants, son dernier film.

Ouvrages

  • F. W. Murnau [Texte imprimé] : rétrospective : novembre-décembre 1986. - Le Havre : Maison de la Culture, 1986
  • F.W. Murnau / Charles B. Jameux.- Paris : Ed. Universitaires, 1965
  • F.W. Murnau / Lotte H. Eisner ; Robert Plumpe.- Paris : Ramsay, 1987
  • Friedrich Wilhelm Murnau / Fred Gehler, Ullrich Kasten. - Augsburg : AV-Verlag F. Fischer, 1990
  • Friedrich Wilhelm Murnau : 1888-1988 [Biographie] / mit Beiträgen von Uta Berg-Ganschow, Rainer Gansera, Klaus Kreimeier... [et al.] . - Bielefeld : Bielefelder Verlagsanstalt KG, 1988
  • Friedrich Wilhelm Murnau : ein grosser Filmregisseur der 20er Jahre. - Kassel : Stadtsparkasse Kassel, 1981
  • Friedrich Wilhelm Murnau : ein Melancholiker des Films / herausgegeben von Hans Helmut Prinzler ; [U.bersetzungen: Karin Messlinger, Vera Thomas]. - Berlin : Bertz, 2003
  • Friedrich Wilhelm Murnau [Texte imprimé]. - München : C. Hanser, 1990
  • Friedrich Wilhelm Murnau. Hrsg.: Peter Jansen, Wolfram Schütte. Mit Beiträgen von Fritz Göttler, Frieda Grafe, Wolfgang Jacobsen, Enno Patalas, Gerhard Ullman (Fotos). München 1990
  • From Wagner to Murnau [Texte imprimé] : the transposition of romanticism from stage to screen / by Jo Leslie Collier. - Ann Arbor (Mich.) : UMI research press, 1988
  • Jacobson, Alexandra: F.W: Murnau: Ein Sohn der roten Erde. In: Frank Bell, Alexandra Jacobson, Rosa Schumacher: Pioniere, Tüftler, Illusionen. Kino in Bielefeld. Bielefeld 1995
  • Licht aus Berlin : Lang, Lubitsch, Murnau und Weiteres zum Kino der Weimarer Republik / Frieda Grafe - Berlin : Brinkmann & Bose, cop. 2003
  • Los proverbios chinos de F. W. Murnau. ; [Vol. 2] 8, Etapa americana [Biographie] / Luciano Berriatua . - Madrid : Filmoteca Espanola, 1992
  • Los proverbios chinos de F.W. Murnau. ; [Vol.1] 7, Etapa alemana [Biographie] / Luciano Berriatua . - Madrid : Filmoteca espanola, 1990
  • Murnau (Friedrich Wilhelm) in Murnau (Oberbayern) [Texte imprimé] : der Stummfilmregisseur der 1920er Jahre / bearb. von Brigitte Salmen. - Murnau : Schlossmuseum, 2003
  • Murnau : der Klassiker des deutschen Films / von Lotte H. Eisner . - Hannover : Friedrich, 1967
  • Murnau : Friedrich Wilhelm Murnau / di Pier Giorgio Tone. - Firenze : La nuova Italia, 1977
  • Murnau : mit dem Faksimile des von Murnau beim Drehen verwendeten Originalskripts von Nosferatu [Biographie Filmographie] / Lotte H. Eisner . - Frankfurt : Kommunales Kino, 1979

Périodiques

  • Anthologie du Cinéma, T. I, "Dossier F.W. Murnau"
  • Avant-Scène du Cinéma (L'), n° 148, juin 1974. "L'aurore"
  • Avant-Scène du Cinéma (L'), n° 190-191, juillet-septembre, 1977. "Special Murnau"
  • Avant-Scène du Cinéma (L'), n° 204, mars 1978. Jean Mitry ; Pierre Sorlin ; Pierre Courtade, "Griffith, Murnau et les historiens"
  • Bianco e Nero, vol. 14, n° 6, "Murnau; details of his films"
  • Cahiers de la Cinémathèque (Les), n° 32, printemps 1981. Luciano Berriatua ; M.A. Perez Campos, "Etudes pour une reconstruction de Nosferatu de F.W. Murnau"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 18, 1952. Alexandre Astruc, "Le feu et la glace"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 3, 1951. Maurice Scherer, "Vanité que la peinture"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 391, janvier 1987. Joël Magny, " Passé le pont..."
  • Cahiers du cinéma (Les), nº 137, novembre 1962. Jean Douchet, "Venise 1962 (suite)"
  • Cahiers du cinéma (Les), nº 21, mars 1953. Jean Domarchi, "Présence de F.W. Murnau"
  • Cahiers du cinéma (Les), nº 23, mai 1953. André Rossi, "Filmographie de F.W. Murnau"
  • Casablanca, n° 10, octobre 1981. Felipe Vega ; F. Marinero ; Ignacio Gutiérrez-Solana, "Una biografía entre el silencio y las sombras./On the subjects and the structure of some films of F.W.M."
  • Castoro Cinema (Il), n° 36, 1976. Pier Giorgio Tone, "Friedrich Wilhelm Murnau"
  • Cinéma - Revue Semestrielle d'Esthéthique et d'Histoire du Cinéma, n° 3, printemps 2002. Janet Bergstrom, "Murnau en Amérique: chronique des films perdus (1): 4 Devils"
  • Cinéma - Revue Semestrielle d'Esthéthique et d'Histoire du Cinéma, n° 4, automne 2002. Janet Bergstrom, "Murnau en Amérique: chronique des films perdus (2): de Our daily bread à City girl"
  • Cinema Journal, vol. 41, n° 2, janvier 2002. Melinda Szaloky, "Sounding images in silent film: visual acoustics in Murnau"
  • Cinema Nuovo, vol. 21, n° 215, janvier-février, 1972. G. Oldrini, "I fantasmi impressionistici del giovane Murnau"
  • Cinema Sessanta, n° 126, mars 1979. "Examination of some of the themes in his films"
  • Cinéma, n° 76, mai 1963. "Murnau and his films"
  • CinémAction, n° 105, octobre 2002. Maïté Vienne, "Le tribunal de l'Inquisition et ses mises en scène"
  • CinémAction, n° 118, janvier 2006. Marie Danniel-Grognier, "Des visages comme masques au masque de la fiction: Flaherty, Murnau et la quête de l'Autre dans les société primitives"
  • Cinémathèque Suisse, n° 44, février 1986. "Hommage à F.W. Murnau"
  • Cinématographe, n° 23, janvier 1977. Louis Audibert, "Dossier. Le pont traversé"
  • Cinématographe, n° 24, février 1977. Mireille Latil Le Dantec, "De Murnau à Rohmer : les pièges de la beauté "
  • Cinématographe, n° 65, février 1981. Jacques Fieschi, "Les années courtes"
  • Contracampo, n° 38, hiver 1985. R. Herith, "Rodaje con Murnau"
  • Ekran, vol. 14, n° 3-4, 1977. V. Koch, " F.W. Murnau: Zasnji mozh"
  • EPD Film, vol. 5, n° 12, décembre 1988. U. Kurowski, "Taumelnder Tag. Aristokratische Manie"
  • Film Commen,t vol. 26 n° 6, novembre/décembre 1990. Scott Eyman, "Sunrise in Bora Bora"
  • Film Comment, vol. 10, n° 2, mars-avril 1974. J. Dorr, "The Griffith tradition"
  • Film Comment, vol. 12, n° 3, mai-juin 1976. Robin Wood, "Murnau's Midnight and Sunrise"
  • Film Dope, n° 46, mars 1991. Michael Walker, "1192 F.W. Murnau"
  • Film History, vol. 14, n° 3-4, 2002. Janet Bergstrom, "Murnau in America: chronicle of lost films"
  • Film History, vol. 17, n° 2-3, octobre 2005. Janet Bergstrom, "Murnau, Movietone and Mussolini"
  • Film und Fernsehen, n° 5, mai 1981. "His work in Hollywood, particularly Sunrise, and his work with Robert Flaherty"
  • Film, n° 3, mars 2001. Thomas Bonotto, "Master of Suspense trifft Meister der Stimmung"
  • Filmcritica, vol. 25, n° 246, juillet 1974. Giuseppe Turroni, "F.W. Murnau: la paura della bellezza"
  • Filmcritica, vol. 44, n° 434, avril 1993. Sergio Arecco, "La 'Heimat' di Faust"
  • Film-dienst, vol. 48, n° 2, janvier 1995. Daniel Sanchez Salas ; M. Hamdorf Wolfgang, "Eine Rekonstruktion der Filmgeschichte"
  • Film-dienst, vol. 54, n° 4, février 2001. Thomas Binotto, "Nichts als Zufälle"
  • Film-dienst, vol. 56, n° 4, février 2003. Volker Baer, "Ein grosser Unbekannter"
  • Filmfaust, n° 12, février 1979. "Friedrich Wilhelm Murnau. Dossier"
  • Filmfaust, n° 64, février-mars 1988. Bion Steinborn, "Der poetische Film in Deutschland: Uli M. Schüppel"
  • Filmgeschichte, n° 18, juin 2003. Enno Patalas, " Murnau an der Schreibmaschine"
  • Griffithiana, vol. 15, n° 46, décembre 1992. Hervé Dumont, "Jacob's ladder, or love and adversity"
  • Iluminace, vol. 11, n° 2, 1999. Yveta Blovska, "Co si myslí Eric Rohmer o Murnauovi. Interview"
  • Kino, vol. 32, n° 378, novembre 1998. Jerzy Masnicki, "Randka z wampirem"
  • Kino, vol. 8, n° 4, avril 1973. Alicja Helman, "Friedrich Murnau albo semantyka filmowych srodków wyrazu"
  • Literature/Film Quarterly, vol. 28, n° 4, 2000. Brad Prager, "Taming impulses: Murnau's Sunrise and the exorcism of expressionism"
  • Positif, n° 135, février 1972. Michael Henry, "L'envers du paradis (City girl' de F.W. Murnau)
  • Positif, n° 340, juin 1989. P. Pernod, "F.W. Murnau ou l'élan vital de la création"
  • Positif, n° 472, juin 2000. Friedrich Wilhelm Murnau, "Les films du futur"
  • Positif, n° 523, septembre 2004. "Friedrich Wilhelm Murnau. Dossier"
  • Post Script, vol. 1 n° 1, 1981. Bert Cardullo, "Der letzte Mann gets the last laugh: F.W. Murnau's comic vision"
  • Retro, n° 21, octobre 1983. "First part of an article on Murnau's career"
  • Retro, n° 22, décembre 1983. "Second part of article on Murnau's career"
  • Retro, n° 23, février 1984. "Third part of article on Murnau's career, with filmography"
  • Sight and Sound, vol. 58 n° 1, hiver 1988/1989. Thomas Elsaesser, "Secret Affinities"
  • Sight and Sound, vol.11, n° 2, février 2001. Thomas Elsaesser, "Six degrees of Nosferatu"
  • Skrien, n° 170, février-mars 1990. Mart Dominicus ; Michel Hommel ; Gertjan Zuilhof, "F.W. Murnau"
  • StarBurst, vol. Special, n° 45, octobre 2000. Nick Joy, "A legacy of terror"
  • Téléciné, n° 209, juin 1976. Simon Le Puyat, "Murnau alchimiste de la lumière"
  • Trafic, n° 42, été 2002. Enno Patalas, "Murnau à la machine à écrire: ses récits des mers du Sud"

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1921 Schloss Vogelöd
La Découverte d'un secret
F.W. Murnau
1923 Austreibung (Die)
L'Expulsion
F.W. Murnau

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1919 Knabe in Blau = Der Todessmaragd (Der) F.W. Murnau
1919 Sehnsucht = Die Leidensgeschichte eines Künstlers F.W. Murnau
1920 Abend, Nacht, Morgen F.W. Murnau
1920 Blucklige und die Taenzerin (Der) F.W. Murnau
1920 Gang in die Nacht (Der) F.W. Murnau
1920 Januskopf = Schreicken (Der) F.W. Murnau
1920 Marizza, genannt die Schmugglermadonna F.W. Murnau
1920 Satanas F.W. Murnau
1921 Nosferatu - Eine Symphonie des Grauens
Nosferatu le vampire
F.W. Murnau
1922 Brennende Acker (Der)
La Terre qui flambe
F.W. Murnau
1922 Phantom
Le Fantôme
F.W. Murnau
1923 Finanzen des Grossherzogs (Die)
Les Finances du grand-duc
F.W. Murnau
1924 Letzte Mann (Der)
Le Dernier des hommes
F.W. Murnau
1925 Tartuff
Tartuffe
F.W. Murnau
1926 Faust - Eine deutsche Volkssage
Faust
F.W. Murnau
1927 Sunrise
L'Aurore
F.W. Murnau
1928 Four Devils
Quatre diables
F.W. Murnau
1929 City Girl = Our Daily Bread
La Bru
F.W. Murnau
1929 Tabu
Tabou
F.W. Murnau
1930Zwölfte Stunde - Eine Nacht des Grauens (Die) F.W. Murnau

en tant que : Scénariste

1924 Komödie Des Herzens Rochus Gliese
1929 Tabu
Tabou
F.W. Murnau

en tant que : Producteur

1929 Tabu
Tabou
F.W. Murnau

en tant que : Interprète

1923 Film im Film - Ein Blick hinter die Kulissen (Der) Friedrich Porges
1927 Sunrise
L'Aurore
F.W. Murnau
1928 Filmstadt Hollywood (Die) Max Goldschmidt