Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Spike Lee

Réalisateur, Scénariste, Adaptateur, Producteur, Interprète, Producteur exécutif, Monteur, Cadreur, Auteur des chansons originales


imprimer
Naissance
28 mars 1957 à Atlanta (Georgie, Etats-Unis)
Etat civil
Shelton Jackson Lee
Liens familiaux
Son père le musicien de jazz Bill Lee a composé la musique d'une partie des ses films. Sa soeur Joie Lee est actrice et productrice de cinéma.
>> Rechercher "Spike Lee" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Installé à Brooklyn avec sa famille dont le père est un musicien de jazz réputé, Spike Lee suit des études de cinéma à l'université de New York. Après quelques courts métrages, il obtient l'Oscar du meilleur film d'étudiant en 1984 pour son film de fin d'études Joe's bed-stuy barbershop : We cut heads (1983).

Carrière au cinéma

Avec de tout petits moyens, Spike Lee réalise un premier film professionnel remarqué sur les amours libres d'une jeune Noire, Nola Darling n'en fait qu'à sa tête (1986). Liberté de style et de ton, humour, sens de la critique sociale : telles sont déjà les caractéristiques de ce jeune auteur complet qui interprète tous ses films. Il devient peu à peu le cinéaste afro-américain de référence, pour qui toutes les vérités sont bonnes à dire : racisme intercommunautaire et violence urbaine (Do the right thing, 1989), portrait sans concession d'un musicien de jazz (Mo'better blues, 1989), drogue et sexualité interraciales (Jungle fever, 1990). Son film le plus ambitieux reste Malcolm X (1992), biographie épique d'une figure noire controversée. Le résultat, aidé par la performance de Denzel Washington, est bien reçu par la critique et par le public malgré une dérive quelque peu académique. La suite de son oeuvre est inégale, son propos n'étant pas toujours à la hauteur de sa virtuosité. Crooklyn (1994) est un film autobiographique qui peint l'univers de son enfance, tandis que Clockers (1995), film d'action particulièrement brutal, semble indiquer une évolution vers le cinéma de genre. Le cinéaste, en s'éloignant de ses débuts militants, s'expose à une critique de plus en plus sévère et exigeante. Après deux nouveaux échecs commerciaux (Girl 6 en 1995 et Get on the bus en 1996), Spike Lee regagne la confiance de la critique et du public avec le film He got game (1999), sur le pouvoir de l'argent dans le basket américain. La même année, il tourne Summer of Sam, un thriller urbain inspiré d'un fait divers, rythmé et violent dont l'action se situe dans le Bronx, au coeur de la communauté italo-américaine de New York. En 2000, Spike Lee dénonce avec The Very black show le racisme véhiculé par la télévision américaine à l'image des Minstrels et ses spectacles de blackfaces. Le retour de Spike Lee se poursuit avec un film de commande, La Vingt-cinquième heure (2002), première fiction "post-11 septembre", sur la dernière heure de liberté d'un dealer en proie à des problèmes de conscience. L'année suivante, il connaît un nouvel échec commercial avec une comédie de moeurs : She hate me (2003). En 2005, il renoue avec le succès avec Inside man - L'Homme de l'intérieur. Thriller captivant, le film de genre (braquage) se mue en un authentique pamphlet contre la politique sécuritaire et paranoïaque de l'Amérique des années Bush. En 2007, Spike Lee s'essaie au film de guerre, en réalisant Miracle à Santa-Anna, qui traite de la vie de quatre GI noirs américains encerclés dans un village de Toscane durant la Seconde Guerre mondiale.

Autres activités

Spike Lee possède sa propre maison de production : 40 Acres and a Mule Filworks productions.

Prix

  • Meilleure adaptation, 2019 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour le film : BlacKkKlansman
  • Meilleur scénario, 2019 au BAFTA - The British Academy of Film and Television Arts pour le film : BLACKkKLANSMAN
  • Oscar d'honneur pour l'ensemble de la carrière, 2016 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences
  • Meilleur réalisateur, 2007 au The Black Reel Awards pour le film : Inside man, 2005
  • Meilleur réalisateur, 2006 au The Black Movie Awards pour le film : Inside man, 2005
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2003 au Las Vegas Film Critics Society Awards
  • César d'honneur, 2003 au Césars du Cinéma Français
  • Mention Spéciale, 2002 au BAFTA - The British Academy of Film and Television Arts
  • Meilleur réalisateur, 1993 au Chicago Film Critics Association Awards pour le film : Malcom X, 1992
  • Meilleur réalisateur, 1990 au Chicago Film Critics Association Awards pour le film : Do the right thing, 1989
  • Meilleur réalisateur, 1989 au Los Angeles Film Critics Association Awards pour le film : Do the right thing, 1989

Ouvrages

  • A rhetoric of symbolic identity : an analysis of Spike Lee's X and Bamboozled / Gerald A Powell, Jr. - Dallas : University Press of America, 2004.
  • By any means necessary : the trials and tribulations of the making of Malcolm X... : (including the screenplay) [Biographie] / Spike Lee . - New-York : Hyperion, 1992 .
  • Le cinéma des Noirs américains entre intégration et contestation / Régis Dubois. - Paris : Ed. du Cerf ; Condé-sur-Noireau : Corlet, 2005
  • Les cinéastes noirs américains et le rêve hollywoodien / Anne Crémieux. - Paris ; Budapest ; Torino : L'Harmattan, 2004
  • Spike Lee / Alex Patterson. - New York : Avon Books, 1992.
  • Spike Lee : interviews / Ed. by Cynthia Fuchs. - Jackson : University Press of Mississippi, 2002
  • Spike Lee : interviews / edited by Cynthia Fuchs. - Jackson : University Press of Mississippi, 2002.
  • Spike Lee and the African American filmmakers : a choice of colors / K. Maurice Jones. - Brookfield, Conn. : Millbrook Press, 1996.
  • The films of Spike Lee : five for five / Henry Louis Jr. Gates, Charles Johnson, ... ; Photogr., David Lee ; Pref., Spike Lee, Melvin Van Peebles . - New York : Stewart, Tabori and Chang, 1991 .

Périodiques

  • American Film, vol. 11, n° 10, septembre 1986. Greg Tate, "Spike Lee"
  • Black Filmmaker, vol. 3, n° 8, mars 2000. Marc Gilliam, "Spike untold"
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 385, juin 1986. François Margolin, "Spike Lee en 15 questions"
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 421, juin 1989. Iannis Katsahnias ; Nicolas Saada, "Entretien avec Spike Lee"
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 445, juin 1991. Antoine de Baecque ; Nicolas Saada, "Entretien avec Spike Lee"
  • Cine and media, n° 3, septembre 1998. "Films of Spike Lee at George Easterman House"
  • CineAction !, n° 29, octobre 1992. Robert K. Lightning, "Spike Lee's homophobia"
  • CineAction !, n° 71, juin 2007. Robin Wood, "Toronto International Film Festival 2006 : Some tentative..."
  • Cinéaste, vol. 17, n° 4, avril 1990. E. Perkins, "Renewing the African American cinema : the films of Spike Lee"
  • Cinéaste, vol. 18, n° 4, décembre 1991. Janice Mosier Richolson, "He's gotta have it - an interview with Spike Lee"
  • Cinéaste, vol. 26, n° 2, mars 2001. Gary Crowdus & Dan Georgakas, "Thinking about the power of images : An interview with Spike..."
  • Cineaste, vol. 28, n° 3, été 2003. Paula J. Massood, "The quintessential New Yorker and global citizen: an interview with Spike Lee"
  • Cineforum, vol. 39, n° 386, juillet-août 1999. Anton Giulio Mancino, "Dal pulpito cinematografico per fare la differenza"
  • Cinéma 89, n° 458, juin 1989. Anne-Marie Baron, "Spike Lee"
  • Cinéma 91, n° 478, juin 1991. Stéphane Brisset, "Spike fever"
  • Creative Screenwriting, vol. 6, n° 3, mai 1999. George Khoury, "Big words : an interview with Spike Lee"
  • Empire, n° 027, septembre 1991. Philip Thomas, "Don't believe the hype"
  • Empire, n° 046, avril 1993. Tom Hibbert, "The Angriest black man in America"
  • Empire, n° 167, mai 2003. Angie Errigo, "Spike Lee : hall of fame - the maverick series"
  • EPD Film, vol. 18,n° 5, mai 2001. Katharina Dockhorn, "Gespräch mit Spike Lee"
  • EPD Film, vol. 23, n° 9, septembre 2006. Andreas Busche, "Ästhetik & Eigensinn : Vorbildlich : eine Monographie über Spike Lee"
  • Film a Doba, vol. 36, n° 10, octobre 1990. E. Hepnerová, "Spike Lee"
  • Film a Doba, vol. 38, n° 2, été 1992. Eva Zaoralová, "Cerna Amerika"
  • Film Comment, vol. 22, n° 5, septembre-octobre 1986. M. Glicksman, "Lee way"
  • Film en Televisie, n° 432, mai 1993. Ronnie Pede, "Het lijden van de kleurling kent geen grenzen. Biografie van een complex man"
  • Film Quarterly, n° 2, décembre 1993.Victoria E. Johnson, "Polyphony and cultural expression"
  • Film Quarterly, n° 2, hiver 2006-2007. Ernest Callenbach, "When the levees broke : a requiem in four acts"
  • Film Quarterly, n° 3, printemps 1991. Alber Johnson, "Moods indigo : a long view. Part 2"
  • Filmcritica, vol. 43, n° 425, mai 1992. Fernanda Moneta, "Conversazione con Spike Lee"
  • Filmihullu, n° 2, 1994. Tarmo Poussu, "Spike Lee. Saarnaaja, taiteilija vai markkinamies"
  • Filmmagie, n° 577, septembre 2007. "Spike Lee : Het is een en al onrechtvaardigheid"
  • Independent Film and Video Monthly, vol. 27, n° 6, juillet 2004. Rebecca Carroll, "Spik(e)ing the indie film punch : Spike Lee comes full circle"
  • Iskusstvo Kino, n° 5, mai 1993. A. Hrenov, "Spike Lee - kumir drugoj Ameriki"
  • National Film Theatre Programmes, février 1996. Oji Child, "Spike Lee : He's gotta have it !"
  • Positif, n° 365-366, juillet 1991. Michel Cieutat & Michel Ciment, "Forty Acres and a Mule"
  • Positif, n° 384, février 1993. Vincent Amiel, "Spike Lee. De qui parler ?"
  • Positif, n° 418, décembre 1995. Christian Viviani, "Spike Lee"
  • Première, n° 172, juillet 1991. "Filmographie"
  • Premiere, n° 278, avril 2000. Glenn Kenny, "Marty vaut Lee"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 462, juillet 1990. Yves Alion; Philippe Ross; Jacques Valot; Jacques Zimmer, "Réalisateurs américains : des années quatre-vingts"
  • Screen International, n° 1630, février 2008. Sheri Jennings, "People : Spike goes to war"
  • Screen International, n° spécial, 10 février 2003. "Director profiles: behind the megaphone"
  • Sight & Sound, vol. 16, n° 5, mai 2006. Ali Jaafar, "Made in Manhattan"
  • Sight and Sound, vol. 1, n° 4, août 1991. Armond White, "Flipper Purify and Furious Styles. Singleton's street noises"
  • Sight and Sound, vol. 1, n° 7, novembre 1991. Pau Gilroy, "Spiking the argument"
  • Sight and Sound, vol. 16, n° 5, mai 2006. Ali Jaafar, "Profile : Made in Manhattan"
  • Sight and Sound, vol. 17, n° 1, janvier 2007. Kaleem Aftab, "America's greatest disaster"
  • Total Film, n° 28, mai 1999. Luke Friend, "Spike Lee"
  • Wide Angle, vol. 13, n° 3-4, juillet-octobre 1991. Todd Boyd, "The meaning of the blues"

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1980Answer (The) Spike Lee
1981Sarah Spike Lee
2001Come Rain or Come Shine Spike Lee
2004 All the Invisible Children : Jesus Children of America
Les Enfants invisibles : Jesus children of America
Spike Lee
2007Lovers and Haters Spike Lee
2017Rodney King Spike Lee

en tant que : Producteur

2004 All the Invisible Children : Jesus Children of America
Les Enfants invisibles : Jesus children of America
Spike Lee

en tant que : Cadreur

2001Come Rain or Come Shine Spike Lee

en tant que : Interprète

2000MIchael Jordan to the Max Don Kempf, James D. Stern
2005 There Is no Direction Sarah Bertrand

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1977Last Hustle in Brooklyn Spike Lee
1983Joe's Bed-Stuy Barbershop : We Cut Heads Spike Lee
1986She's Gotta Have It
Nola Darling n'en fait qu'a sa tête
Spike Lee
1988 Do the Right Thing Spike Lee
1988School Daze Spike Lee
1989Mo'Better Blues Spike Lee
1990Jungle Fever Spike Lee
1992Malcolm X Spike Lee
1994Clockers Spike Lee
1994Crooklyn Spike Lee
1995 Girl 6 Spike Lee
1995 Lumière et compagnie Sarah Moon, Patrice Leconte, Gabriel Axel, [etc.]
1996 Get on the Bus Spike Lee
1997For Little Girls Spike Lee
1999 He Got Game Spike Lee
1999 Summer of Sam Spike Lee
2000 Bamboozled
The Very black show
Spike Lee
2000Original Kings of Comedy (The) Spike Lee
2001Ten Minutes Older : The Trumpet Aki Kaurismäki, Victor Erice, Werner Herzog, [etc.]
2001Ten Minutes Older : The Trumpet : We Wuz Robbed Spike Lee
2002Jim Brown All American Spike Lee
2002 Twenty-Fifth Hour
La Vingt-cinquième heure
Spike Lee
2003 She Hate Me Spike Lee
2004 All the Invisible Children
Les Enfants invisibles
Mehdi Charef, Emir Kusturica, Spike Lee, [etc.]
2005 Inside Man
Inside Man - L'Homme de l'intérieur
Spike Lee
2005When the Levees Broke : A Requiem in Four Acts Spike Lee
2007 Miracle at St. Anna
Miracle à Santa Anna
Spike Lee
2009Passing Strange Spike Lee
2012Red Hook Summer Spike Lee
2013 Oldboy Spike Lee
2014Da Sweet Blood of Jesus Spike Lee
2015Chi-Raq Spike Lee
2015Pass Over Spike Lee, Danya Taymor
2017 BlacKkKlansman Spike Lee

en tant que : Scénariste

1983Joe's Bed-Stuy Barbershop : We Cut Heads Spike Lee
1986She's Gotta Have It
Nola Darling n'en fait qu'a sa tête
Spike Lee
1988 Do the Right Thing Spike Lee
1988School Daze Spike Lee
1989Mo'Better Blues Spike Lee
1990Jungle Fever Spike Lee
1994Clockers Spike Lee
1994Crooklyn Spike Lee
1999 He Got Game Spike Lee
1999 Summer of Sam Spike Lee
2000 Bamboozled
The Very black show
Spike Lee
2003 She Hate Me Spike Lee
2017 BlacKkKlansman Spike Lee

en tant que : Adaptateur

1992Malcolm X Spike Lee

en tant que : Producteur

1983Joe's Bed-Stuy Barbershop : We Cut Heads Spike Lee
1986She's Gotta Have It
Nola Darling n'en fait qu'a sa tête
Spike Lee
1988 Do the Right Thing Spike Lee
1988School Daze Spike Lee
1989Mo'Better Blues Spike Lee
1990Jungle Fever Spike Lee
1994Clockers Spike Lee
1994Crooklyn Spike Lee
1995 Girl 6 Spike Lee
1997For Little Girls Spike Lee
1999Best Man (The) Malcolm D. Lee
1999 He Got Game Spike Lee
1999 Summer of Sam Spike Lee
2000 Bamboozled
The Very black show
Spike Lee
2000Love and Basketball Gina Prince-Bythewood
2000Original Kings of Comedy (The) Spike Lee
20013 A.M. Lee Davis
2001Ten Minutes Older : The Trumpet : We Wuz Robbed Spike Lee
2002Jim Brown All American Spike Lee
2002 Twenty-Fifth Hour
La Vingt-cinquième heure
Spike Lee
2003 She Hate Me Spike Lee
2007 Miracle at St. Anna
Miracle à Santa Anna
Spike Lee
2013 Oldboy Spike Lee
2017 BlacKkKlansman Spike Lee

en tant que : Producteur délégué

2014 Manos sucias Josef Wladyka

en tant que : Producteur exécutif

1994Drop Squad David C. Johnson
1995New Jersey Drive Nick Gomez
1995Tales from the Hood Rusty Cundieff
1996 Get on the Bus Spike Lee
1999A Gut Feeling Lee Davis
20013 A.M. Lee Davis
2001Home Invaders Gregory Wilson
2002Good Fences Ernest Dickerson
2005Dream Street Lonette McKee

en tant que : Cadreur

1983Joe's Bed-Stuy Barbershop : We Cut Heads Spike Lee

en tant que : Auteur des chansons originales

1988 Do the Right Thing Spike Lee

en tant que : Monteur

1983Joe's Bed-Stuy Barbershop : We Cut Heads Spike Lee
1986She's Gotta Have It
Nola Darling n'en fait qu'a sa tête
Spike Lee

en tant que : Interprète

1986She's Gotta Have It
Nola Darling n'en fait qu'a sa tête
Spike Lee
1988 Do the Right Thing Spike Lee
1988School Daze Spike Lee
1989Decade Ted Haimes, Martha Spanninger
1989Mo'Better Blues Spike Lee
1990Jungle Fever Spike Lee
1991Lonely in America Barry Alexander Brown
1992Malcolm X Spike Lee
1992Oliver Stone : Inside Out Steven Fischler, Joel Sucher
1992Our Hollywood Education Michael Beltrami
1993Last Party (The) Mark Benjamin, Marc Levin
1993Seven Songs for Malcolm X John Akomfrah
1994A Century of Cinema Caroline Thomas
1994Crooklyn Spike Lee
1994Drop Squad David C. Johnson
1994Hoop Dreams Steve James
1995 Girl 6 Spike Lee
1995 Lumière et compagnie Sarah Moon, Patrice Leconte, Gabriel Axel, [etc.]
1996 When We Were Kings Léon Gast
1997For Little Girls Spike Lee
1999 Lisa Picard Is Famous Griffin Dunne
1999 Summer of Sam Spike Lee
20013 A.M. Lee Davis
2005How to Eat Your Watermelon in White Company (and Enjoy It) Joe Angio
2005Street Fight Marshall Curry
2005Through the Fire Alistair Christopher, Jonathan Hock
2007 40 x 15 Olivier Jahan
2007AFI's 100 Years... 100 Greatest Movies : 10th Anniversary Edition Gary Smith
2007Beyond Wiseguys : Italian Americans and the Movies Steven Fischler
2010A Man's Story Varon Bonicos