Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Otto Preminger

Réalisateur, Producteur, Interprète


imprimer
Naissance
05 décembre 1905 à Wiznitz (Ukraine)
Etat civil
Otto Ludwig Preminger
Décès
23 avril 1986 à New York (Etats-Unis)
>> Rechercher "Otto Preminger" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

A l'âge de dix-sept ans, Otto Preminger devient acteur en intégrant la troupe de Max Reinhardt en même temps qu'il étudie le droit et la philosophie. Il travaille à Salzbourg et à Prague, puis participe à la création de deux théâtres, le Komödie et le Schauspielhaus. De 1933 à 1935, il administre le Theater der Josefstadt, où il met en scène plusieurs comédies, opérettes et drames. Gilbert Miller, un des grands producteurs de la scène new-yorkaise, lui propose d'exercer son talent à Broadway, et Preminger décide de s'exiler en 1935.

Carrière au cinéma

En 1932, Otto Preminger réalise Die Grosse Liebe qui reste inaperçu. Darryl Zanuck le fait venir à Hollywood où il peut se familiariser avec les méthodes de travail de la Fox et, en 1937, Otto Preminger tourne un premier film de série B, Charmante Famille. Après quelques essais modestes, il signe en 1944 un film souvent considéré comme son chef-d'oeuvre : Laura. Immense succès tant public que critique, ce polar psychologique fait date dans l'histoire du film noir par son romantisme sombre et une précision dans la mise en scène qui allie personnages et décors en de vastes mouvements de caméra. Otto Preminger apporte au genre une touche européenne qui fait le bonheur d'autres films plus réalistes comme Crime passionnel (1945), Mark Dixon, détective (1950) ou Un si doux visage (1952). Esprit sceptique, il tire de sa double culture un sens accru de l'ironie, une curiosité et une soif d'objectivité inépuisables. En 1952, il décide de se produire lui-même grâce aux Artistes Associés : La Lune était bleue (1953) affronte les rigueurs de la censure du Code Hays, en raison d'une certaine liberté de ton sur le sexe. Le cinéaste récidive avec L'Homme aux bras d'or (1955), qui aborde de front le problème de la drogue, après avoir tourné une version entièrement jouée par des Noirs de Carmen (Carmen Jones, 1954). Il décortique les mécanismes de la justice américaine avec Condamné au silence (1955) et Autopsie d'un meurtre (1959), ce dernier film étant considéré par la critique comme un des sommets de cette période, où la fluidité de la narration, l'intelligence cruelle des lieux et des êtres trouvent leur synthèse dans une grande maîtrise technique. Otto Preminger se tourne petit à petit vers le grand format du CinémaScope, et il signe de grands sujets comme Exodus (1960) sur l'émigration juive en Palestine, Tempête à Washington (1961) sur le monde de la politique ou Le Cardinal (1963) qui transfère les intrigues politiques dans l'univers de l'église. Certains critiques et intellectuels considèrent que le réalisateur n'atteindra plus la grâce de son réalisme et de sa maîtrise de la mise en scène après La Rivière sans retour (1953), marqué par une des plus belles prestations de Marilyn Monroe.

Autres activités

Otto Preminger est son propre producteur à partir de 1952. Il lui arrive de poursuivre sa carrière de metteur en scène à Broadway et d'acteur, surtout au cinéma.

Prix

  • Léopard d'or, 1955 au Festival International du Film (Locarno) pour le film : Carmen Jones

Ouvrages

  • Autobiographie [Biographie] / Otto Preminger ; trad. de l'américain par André-Charles Cohen. - Paris : Ramsay, 1988 .
  • Otto Preminger [Biographie] / Gérard Legrand. - Paris : Cinémathèque Française ; Crisnée : Yellow Now, 1993 .
  • Otto Preminger [Biographie] / Propos d'Otto Preminger, notes de tournage, extraits d'un scénario, panorama critique ; prés. par Jacques Lourcelles. - Paris : Seghers, 1965 .
  • The cinema of Otto Preminger [Biographie] / Pratley Gerald. - New-York : Barnes ; London : Zwemmer, 1971 .

Périodiques

  • 24 Images, n° 24, printemps 1985. Benoît Patar : "Hommage. Hathaway, Preminger"
  • American Film, vol. 14 n° 8, juin 1989. Andrew Sarris : "Otto Preminger"
  • Avant-Scène Cinéma (L'), n° 211-212, juillet-septembre 1978
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 381, mars 1986. Jean-Claude Biette : "Le minimum de Preminger"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 446, avril 1993. Jean-François Rauger : "L'homme qui en savait trop"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 552, décembre 2000. Tag Gallagher, Cédric Anger :" La passion selon Preminger"
  • Cinéma 72, n° 198, mai 1975. Dominique Rabourdin : "Une carrière est davantage une affaire d'instinct"
  • Film Comment, vol. 4 n° 12, août 1991
  • Film History, vol. 10 n° 3, 1998
  • Films and Filming, vol. 26 n° 2, novembre 1979
  • Jeune Cinéma, n° 258, novembre 1999. Andrée tournès : "otto Preminger : notes sur ses quatres premiers films"
  • Lumière, n° 32, mars 1974. Amos Lindsay : "O.P. discusses his work as a director"
  • Mensuel du Cinéma (Le), n° 5, avril 1993. Bernard Benoliel, Jean-Marc Lalanne : "Otto Preminger"
  • Positif, n° 279, mai 1984

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1932 Grosse Liebe (Die) Otto Preminger
1936 Under your spell Otto Preminger
1937 Danger = Love at work
Charmante famille
Otto Preminger
1943 Margin for error Otto Preminger
1944 In the meantime darling Otto Preminger
1944 Laura Otto Preminger
1945 A royal scandal
Scandale à la cour
Otto Preminger
1945 Fallen angel
Crime passionnel
Otto Preminger
1946 Centennial summer
[Quadrille d'amour]
Otto Preminger
1947 Daisy Kenyon
Femme ou maîtresse
Otto Preminger
1947 Forever Amber
Ambre
Otto Preminger
1947 That lady in ermine
La Dame au manteau d'hermine
Ernst Lubitsch, Otto Preminger
1949 Fan (The)
[L'Eventail de Lady Windermere]
Otto Preminger
1949 Whirlpool
Le Mystérieux docteur Korvo
Otto Preminger
1950 Thirteenth letter (The) Otto Preminger
1950 Where the sidewalk ends
Mark Dixon détective
Otto Preminger
1952 Angel face
Un si doux visage
Otto Preminger
1953 Jungfrau auf dem Dach (Die) Otto Preminger
1953 Moon is blue (The)
La Lune était bleue
Otto Preminger
1953 River of no return
La Rivière sans retour
Otto Preminger, Jean Negulesco
1954 Carmen Jones Otto Preminger
1955 Court Martial of Billy Mitchell (The)
Condamné au silence
Otto Preminger
1955 Man with the golden arm (The)
L'Homme au bras d'or
Otto Preminger
1957 Bonjour tristesse Otto Preminger
1957 Saint Joan
Sainte-Jeanne
Otto Preminger
1959 Anatomy of a murder
Autopsie d'un meurtre
Otto Preminger
1959 Porgy and Bess Otto Preminger, Rouben Mamoulian
1960 Exodus Otto Preminger
1961 Advise and consent
Tempête à Washington
Otto Preminger
1963 Cardinal (The) Otto Preminger
1964 In harm's way
Première victoire
Otto Preminger
1965 Bunny Lake is missing
Bunny Lake a disparu
Otto Preminger
1966 Hurry sundown
Que vienne la nuit
Otto Preminger
1968 Skidoo Otto Preminger
1969 Tell me that you love me, Junie Moon
Dis-moi que tu m'aimes, Junie Moon
Otto Preminger
1971 Such good friends
Des amis comme les miens
Otto Preminger
1974 Rosebud Otto Preminger
1979 Human Factor (The) Otto Preminger

en tant que : Producteur

1932 Grosse Liebe (Die) Otto Preminger
1944 In the meantime darling Otto Preminger
1944 Laura Otto Preminger
1945 Fallen angel
Crime passionnel
Otto Preminger
1946 Centennial summer
[Quadrille d'amour]
Otto Preminger
1947 Daisy Kenyon
Femme ou maîtresse
Otto Preminger
1949 Fan (The)
[L'Eventail de Lady Windermere]
Otto Preminger
1949 Whirlpool
Le Mystérieux docteur Korvo
Otto Preminger
1950 Thirteenth letter (The) Otto Preminger
1950 Where the sidewalk ends
Mark Dixon détective
Otto Preminger
1952 Angel face
Un si doux visage
Otto Preminger
1953 Jungfrau auf dem Dach (Die) Otto Preminger
1953 Moon is blue (The)
La Lune était bleue
Otto Preminger
1954 Carmen Jones Otto Preminger
1955 Man with the golden arm (The)
L'Homme au bras d'or
Otto Preminger
1957 Bonjour tristesse Otto Preminger
1957 Saint Joan
Sainte-Jeanne
Otto Preminger
1959 Anatomy of a murder
Autopsie d'un meurtre
Otto Preminger
1960 Exodus Otto Preminger
1961 Advise and consent
Tempête à Washington
Otto Preminger
1963 Cardinal (The) Otto Preminger
1964 In harm's way
Première victoire
Otto Preminger
1965 Bunny Lake is missing
Bunny Lake a disparu
Otto Preminger
1966 Hurry sundown
Que vienne la nuit
Otto Preminger
1968 Skidoo Otto Preminger
1969 Tell me that you love me, Junie Moon
Dis-moi que tu m'aimes, Junie Moon
Otto Preminger
1971 Such good friends
Des amis comme les miens
Otto Preminger
1974 Rosebud Otto Preminger
1979 Human Factor (The) Otto Preminger

en tant que : Interprète

1942 Pied piper (The)
[Enfants en exil]
Irving Pichel
1942 They got me covered David Butler
1943 Margin for error Otto Preminger
1944 Where do we go from here ? Gregory Ratoff
1952 Stalag 17 Billy Wilder
1976 Hollywood on trial David M. Helpern Jr.