Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jacques Weber

Interprète, Réalisateur, Scénariste


imprimer
Naissance
23 août 1949 à Paris (France)
>> Rechercher "Jacques Weber" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Adolescent, Jacques Weber suit les cours d'art dramatique du conservatoire du XIIIème arrondissement de Paris. A 16 ans, il est reçu au concours d'entrée de l'école de la rue Blanche. Il entre ensuite au Conservatoire National d'Art Dramatique dans la classe de Robert Manuel, obtenant à sa sortie un Prix d'excellence. Il participe à des pièces de boulevard, notamment Chao avec Pierre Brasseur. Il décroche le Prix d'Excellence à l'unanimité au concours de sortie du Conservatoire, mais refuse d'entrer à la Comédie Française. Il s'engage dans la troupe de Robert Hossein à Reims.

Carrière au cinéma

Jacques Weber débute au cinéma en 1970 dans un petit rôle de Raphaël ou le débauché (Michel Deville). Au début de sa carrière, ses cheveux poivre et sel et sa grande taille lui font incarner des rôles de séducteurs mûrs où il s'avoue peu à l'aise.
Son premier succès vient avec Etat de siège (Costa-Gravas, 1972), où il incarne un révolutionnaire uruguayen. Soldat embarqué contre son gré dans la guerre d'Algérie dans R.A.S. (Yves Boisset, 1973), il devient le comédien chargé d'incarner le double du réalisateur mettant en scène un épisode dramatique de sa vie dans Projection privée (François Leterrier, 1973).
Tournant régulièrement mais cantonné à des rôles secondaires - il est peintre pour Jocelyne Saab dans Une vie suspendue (1984), avocat pour Philippe Labro dans Rive droite, rive gauche (1984) - il ne trouve pas à l'écran l'équivalent de ses grands emplois sur scène. La consécration cinématographique arrive en 1989 lorsqu'il interprète le comte de Guiche dans Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau. Il se montre très convaincant face à Gérard Depardieu et remporte le César du meilleur second rôle. C'est d'ailleurs le film de Rappeneau qui lui confère la confiance qui lui manquait au cinéma. En dépit de ce succès, il ne tient qu'exceptionnellement la vedette dans les films qu'il tourne ensuite (Le Petit Garçon, Pierre Granier-Deferre, 1995), se contentant la plupart du temps du statut de solide et populaire second rôle, que ce soit dans le drame en costume Lacenaire (Francis Girod, 1990), la comédie historique (Beaumarchais, l'insolent, Edouard Molinaro, 1996) ou la pure comédie (7 ans de mariage, Didier Bourdon, 2003 ; Les Aristos, Charlotte de Turckheim, 2006 ; Odette Toulemonde, Eric-Emmanuel Schmitt, 2006 ; Les Ambitieux, Catherine Corsini, 2006 ; Sur la piste du Marsupilami, Alain Chabat, 2012...).
Il apparaît dans son propre rôle dans Le Bal des actrices (Maïwenn, 2009) et dans HH, Hitler à Hollywood (Frédéric Sojcher, 2010), et participe à l'adaptation par Gérard Mordillat du Grand retournement (2013) de l'économiste Frédéric Lordon, incarnant un banquier dans cette dénonciation sans concession du capitalisme financier.

Autres activités

Jacques Weber poursuit en parralèle sa carrière au théatre dont il devient rapidement une tête d'affiche très sollicitée et admirée. Dans la troupe de Robert Hossein, il interprète Crime et châtiment en 1971. En 1983, il donne plus de 200 représentations de Cyrano de Bergerac (dans le rôle de Cyrano) au théâtre Mogador. Jacques Weber s'exerce aussi à l'écriture et à la mise en scène. En 1973, il met en scène Les Fourberies de Scapin, puis La Putain respectueuse en 1977. Il signe également des "one-man-show", dont Seul sur scène qu'il interprète en 1991.
A la télévision, il est repéré au début de sa carrière dans Lancelot du lac (Claude Santelli, 1970). Parmi les nombreux téléfilms qu'il interprète, il tient le rôle titre du Comte de Monte-Cristo (Denys de La Patellière, 1979), de Bel-Ami (Pierre Cardinal, 1983) ou de Joseph l'insoumis (Caroline Glorion, 2011) où il incarne le père Wresinski, fondateur d'ATD-Quart-monde. En 1993, il est le héros de la série Antoine Ribes, juge du terrorisme. Il réalise également des émissions dont Le grand échiquier et filme des pièces de théâtre pour le petit écran, notamment Le Mariage de Figaro en 2008, avec Isabelle Adjani. En 1997, il interprète et réalise son premier film, Don Juan, d'après la pièce de Molière.
Il est nommé directeur du Théâtre du XIIIème à Lyon, puis dirige le Théâtre national de Nice de 1986 à 2001.

Prix

  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1991 au Césars du Cinéma Français pour le film : Cyrano de Bergerac

Périodiques

  • Ciné-Revue, vol. 62, n° 41, octobre 1982
  • Ciné-Revue, vol. 63, n° 52, décembre 1983
  • Télérama, n° 2514, mars 1998

Courts métrages

en tant que : Interprète

1997 Passages Laurence de Moustier

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1997 Don Juan Jacques Weber

en tant que : Scénariste

1997 Don Juan Jacques Weber

en tant que : Interprète

1970 Raphaël ou le débauché Michel Deville
1971 Faustine et le bel été Nina Companeez
1971 Humeur vagabonde (L') Edouard Luntz
1972 Etat de siège Costa-Gavras
1972 R.A.S. Yves Boisset
1973 Projection privée François Leterrier
1974 Aloïse Liliane de Kermadec
1974 Femme aux bottes rouges (La) Juan Luis Buñuel
1974 Malin plaisir (Le) Bernard Toublanc-Michel
1974 Une femme fatale Jacques Doniol-Valcroze
1976Un amour de sable Christian Lara
1978 Adolescente (L') Jeanne Moreau
1984 Escalier C Jean-Charles Tacchella
1984 Gazl el banat
Une vie suspendue = [L'Adolescente sucre d'amour]
Jocelyne Saab
1984 Rive droite, rive gauche Philippe Labro
1985 Suivez mon regard Jean Curtelin
1985 Un homme et une femme : Vingt ans déjà Claude Lelouch
1987 Visione del sabba (La)
Sorcière
Marco Bellocchio
1988 A deux minutes près Eric Le Hung
1988 Crime d'Antoine (Le) Marc Rivière
1989 Cyrano de Bergerac Jean-Paul Rappeneau
1990 Lacenaire Francis Girod
1992 Rupture(s) Christine Citti
1993 Petit garçon (Le) Pierre Granier-Deferre
1995 Beaumarchais, l'insolent Edouard Molinaro
1996 Que la lumière soit ! Arthur Joffé
1997 Don Juan Jacques Weber
1998 Tôt ou tard Anne-Marie Etienne
2002 Sept ans de mariage Didier Bourdon
2005 Aristos (Les) Charlotte de Turckheim
2006 Ambitieux (Les) Catherine Corsini
2006 Odette Toulemonde Eric-Emmanuel Schmitt
2007 Bal des actrices (Le) Maïwenn
2007 Intrusions Emmanuel Bourdieu
2008 Fais-moi plaisir ! Emmanuel Mouret
2009 Ensemble c'est trop Léa Fazer
2009 Hitler à Hollywood
HH, Hitler à Hollywood
Frédéric Sojcher
2010 Sur la piste du Marsupilami Alain Chabat
2011 Arrête de pleurer Pénélope Juliette Arnaud, Corinne Puget
2011 Bienvenue parmi nous Jean Becker
2011 Mauvaise fille Patrick Mille
2012 Grand retournement (Le) Gérard Mordillat
2012 Un prince (presque) charmant Philippe Lellouche
2013 Yeux jaunes des crocodiles (Les) Cécile Telerman
2014 Quand je ne dors pas Tommy Weber
2015 Je veux être actrice Frédéric Sojcher
2015 Mort à Sarajevo Danis Tanovic