Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Amos Gitai

Réalisateur, Scénariste, Producteur, Directeur de la photographie, Adaptateur, Interprète, Monteur, Producteur exécutif


imprimer
Naissance
11 octobre 1950 à Haifa, Israël
>> Rechercher "Amos Gitai" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Fils d'un architecte du Bauhaus, Amos Gitai entame des études d'architecture à Haifa puis aux États-Unis, dans l'université phare de la contestation qu'est Berkeley. Il gardera toujours un grand intérêt pour cette discipline. En 1973, il participe comme ambulancier à la guerre du Kippour où il est blessé - ce qui lui inspirera plusieurs films, dont Kippour (1999) - et durant laquelle il utilise pour la première fois une caméra Super 8. Il débute sa carrière de réalisateur en 1977, via des courts métrages puis des documentaires pour la télévision, tout en poursuivant ses études d'architecture.

Carrière au cinéma

Régulièrement présent dans les sélections des plus grands festivals (Cannes et Berlin à cinq reprises, Venise treize fois), célébré à travers un nombre impressionnant de rétrospectives à travers le monde, Amos Gitai est à n'en pas douter le plus célèbre et le plus important cinéaste israélien contemporain. Entre regard porté sur la situation au Proche Orient et exploration intime, fiction et documentaire, son oeuvre foisonnante et engagée est aussi portée par une recherche stylistique dont les figures centrales sont l'utilisation très maîtrisée du plan séquence et du travelling.
La première partie de sa carrière est entièrement axée sur le documentaire. La Maison (1980), film consacré à la saisie par le pouvoir israélien d'une maison de Jérusalemen-Est, est accusé de faire le jeu des Palestiniens et est censuré. La polémique se poursuit autour de Journal de campagne (1982), tourné dans les territoires occupés au moment de l'invasion du Sud Liban par l'armée israélienne, conduisant Amos Gitai à s'exiler en France. Chacun de ces deux films deviendra, au fil de l'oeuvre de Gitai, le premier volet de trilogies dans lesquelles le cinéaste décline les questionnements posés dans ces essais : à House s'ajouteront donc Une maison à Jérusalem (1998) et New from Home, News from House (2006) tandis que Journal de campagne sera complété par Donnons une chance à la paix (1994), film en 4 parties et L'Arène du meurtre (1995). La trilogie est d'ailleurs une constante de l'oeuvre du cinéaste, nombre de ses films pouvant ainsi être regroupés entre eux. C'est en particulier le cas pour les trois fictions qu'il consacre aux trois grandes villes israéliennes : Tel Aviv dans Devarim (1995), Haifa dans Yom Yom (1998) et Jérusalem et son quartier ultra-religieux dans Kadosh (1998).
Durant les dix années où il vit à Paris, Amos Gitai franchit le pas de la fiction avec Esther (1985), reconstitution d'un épisode de la Bible. Le thème de l'exil s'impose comme une des constantes de l'oeuvre de Gitai dès Berlin-Jérusalem (1989) et surtout la trilogie du Golem - Naissance d'un Golem : carnet de notes (1990), Golem, l'esprit de l'exil (1991), Jardin pétrifié (1993) -, variations autour de ce personnage mythique de la culture juive.
L'exil d'Amos Gitai prend fin quant à lui en 1993, avec l'arrivée au pouvoir en Israël d'Yitzhak Rabin et l'espoir de paix qu'il porte. Tout autant que ses documentaires antérieurs, les films de fiction de Gitai sont ancrés très fortement dans la réalité géopolitique du Proche Orient. Qu'il se retourne sur ses propres souvenirs de guerre (Kippour, 1999), qu'il replonge dans divers épisodes de la création d'Israël (Eden, 2001 ; Kedma, 2001) ou qu'il scrute la société israélienne contemporaine à travers les destins croisés des habitants d'un immeuble (Alila, 2002), Gitai s'impose dès lors comme le plus perspicace spectateur engagé de son temps et de son pays.
Ce statut est confirmé par la trilogie qu'il consacre à la notion de frontière : Free zone (2004), Désengagement (2007) et surtout Terre promise (2003), puissante métaphore du monde capitaliste à travers un réseau de trafic de prostituées.
Désormais portée par des stars internationales telles Hanna Schygulla, Natalie Portman, Juliette Binoche ou Jeanne Moreau, l'oeuvre d'Amos Gitai n'en finit pas d'interroger la mémoire de son peuple (Plus tard, tu comprendras, 2007, sur lequel plane l'ombre du procès Barbie) et sa mémoire intime (Carmel, 2009, convoque les souvenirs de sa mère, tandis que Lullaby to my Father, 2012, retrace le parcours de son père). Il dessine ainsi de film en film le portrait complexe et contrasté de son pays et de sa région.

Autres activités

Les recherches formelles présentes dans tous les films d'Amos Gitai trouvent leur aboutissement dans les installations vidéo et les expositions du cinéaste. La Biennale d'architecture de Venise, le Palais de Tokyo à Paris, l'Institut d'art contemporain de Berlin, le Musée d'architecture de Münich, la base sous-marine de Bordeaux ou le Musée du cinéma de Turin ont ainsi accueilli son travail.

Amos Gitai est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont, Amos Gitai : génèses, Mont Carmel (2003) et Correspondance (correspondance de sa mère Efratia, 1929-1994) en 2010.

Il est également l'auteur de plusieurs pièces de théâtre, dont Métamorphose d'une mélodie (Sicile, juillet 1992, d'après Flavius Josèphe (La Guerre des Juifs) et Les Manuscrits de la mer Morte) et La Guerre des fils de lumière contre les fils des ténèbres (Venise, juin 1993 ; Avignon, juillet 2009 avec Jeanne Moreau, à partir des mêmes sources que Métamorphose d'une Mélodie).

Prix

  • Meilleur scénario, 2000 au Singapore International Film Festival pour le film : Kadosh
  • Meilleur scénario, 1998 au Jerusalem Film Festival pour le film : Yom Yom

Ouvrages

  • Amos Gitai / a cura di Alberto Farassino ; réd. Marina Fabbri, Giuseppe Ricci. - Rimini : Riminicinema, 1989.
  • Amos Gitai : Genèses / Jean-Michel Frodon, Amos Gitai, Marie-José Sanselme ; [sous la dir. de Colline Faure-Poirée]. - Paris : Gallimard, 2009.
  • Amos Gitai : News from Home/ Köln : Walter König, 2006
  • Amos Gitai : parcours / Centre Pompidou ; [introd. Jean-Michel Frodon]. - [Paris] : Centre Pompidou, 2003.
  • Cinéma / Textes réunis et présentés par Jean-Loup Bourget et Daniel Ferrer. - Paris : Jean-Michel Place, 2007.
  • Cinema di Amos Gitai : Frontiere e territori (Il) / Serge Toubiana - Torino : Bruno Mandadori, 2006
  • Exils et territoires : le cinéma d'Amos Gitai / Serge Toubiana ; avec la collab. de Baptiste Piégay. - [Issy-les-Moulineaux] : Arte éd. ; [Paris] : Cahiers du cinéma, 2003.
  • Intégrale Amos Gitai / dossier réuni par Sandrine Vernet et Klaus-Jürgen Gerke. - Paris : Kfilms, 1984.
  • Israele secondo il suo cinema : XXVII Mostra Internazionale del Cinema Libero / Cineteca del Comune di Bologna; a cura di Guy Borlée. - Bologna : Mostra Internazionale del Cinema Libero, 1998.
  • Mont Carmel / Amos Gitai. - [Paris] : Gallimard, 2003.
  • The Cinema of Amos Gitai / Serge Toubiana, Baptiste Piégay - Paris : Lincoln Center, Cahiers du Cinéma, 2005
  • The Films of Amos Gitai : a montage / Paul Willemen, ed. - London : British Film Institute, 1993.
  • The War of the sons of light against the sons of darkness / Amos Gitai. - Milano : Mazzotta, 1993.
  • Traces...Amos Gitai : 20e Festival du livre de Mouans-Sartoux, 2007 / entretiens avec Pierre-Marc de Biasi. - Mouans-Sartoux : Festival du livre de Mouans-Sartoux, 2007.

Périodiques

  • Allées, venues (entretien avec Amos Gitai) / Serge Toubiana in Cahiers du cinéma (Les) n° 523, avril 1998
  • Amos Gitai : "Mon cinéma est forcément subversif" / Charles Tesson in Cahiers du cinéma (Les) n° 568, mai 2002
  • Amos Gitai entre terre et exil / Cinémaction n° 131, mai 2009
  • Amos Gitai in Framework n°29, 1985
  • Cartographie d'Amos Gitai par lui-même : "Je suis nourri depuis toujours par des fantômes" / Hélène Frappat in Cahiers du cinéma (Les) n° 583, octobre 2003
  • Il Corto / Sergio Arreco in Filmcritica n° 629, novembre 2012
  • Israël année zéro / Olivier de Bruyn in Premiere n° 303, mai 2002
  • Israel without mythology: an interview with Amos Gitai / Robert Sklar in Cineaste, automne 2010
  • La Disperazione e il simbolo / Daniela Turco & Bruno Roberti in Filmcritica n° 526-527, juin-juillet 2002
  • La Forza delle immagini, la forza delle idee (entretien avec Amos Gitai) / Daniela Turco & Bruno Roberti in Filmcritica n° 504, avril 2000
  • Memorie dal sottosuolo / Lorenzo Esposito in Filmcritica n° 600, décembre 2009
  • Organiser le chaos (entretien avec Amos Gitai) / Charles Tesson in Cahiers du cinéma n° 549 (Les), septembre 2000
  • Physique du capitalisme moderne, rencontre avec Amos Gitai / Jean-Michel Frodon in Cahiers du Cinéma (Les) n° 597, janvier2005
  • Rencontre Amos Gitai / Jean-Michel Frodon in Cahiers du cinéma (Les) n° 597, janvier 2005
  • The Architecture of documentary filmmaking / Miriam Rosen in Cineaste n° 3, 1990
  • The Spirit of exile : interviews with Amos Gitai and Henri Alekan / S. Levine in Framework n° 28-39, 1992
  • To honor your country, criticize it : Amos Gitai's Israeli fiction films / Robert Sklar in Cineaste, automne 2010
  • Trois femmes et la frontière / Jean-Michel Frodon in Cahiers du cinéma (Les) n° 601, mai 2005
  • Una formazione Bauhaus: conversazione con Amos Gitai a cura di Daniela Turco / Daniela Turco in Filmcritica n° 628, septembre 2012

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1972 Arts and Crafts and Technology Amos Gitai
1972 Black Is White (Shahor lavan) Amos Gitai
1972 Details of Architecture Amos Gitai
1972 Galim
Vagues
Amos Gitai
1972 Géographie selon l'homme moderne et le contrôle de l'environnement (La) Amos Gitai
1972 Souk Amos Gitai
1972 Souvenirs d'un camarade de seconde Aliya Amos Gitai
1972 Textures Amos Gitai
1972 Windows in David Pinsky n° 5 Amos Gitai
1973 Fire Eats Paper, Paper Eats Fire Amos Gitai
1973 Shosh Amos Gitai
1973 Talking About Ecology Amos Gitai
1974 Ahare Amos Gitai
1974 Arlington U.S.A. Amos Gitai
1974 Blowing Glass Amos Gitai
1974 Images of War 1, 2, 3 Amos Gitai
1974 International Orthodontist Congress (The) Amos Gitai
1974 Lucie Amos Gitai
1974 Memphis U.S.A. (Faces) Amos Gitai
1974 Memphis U.S.A. (Suite) Amos Gitai
1974 Pictures in the Exhibition Amos Gitai
1974 Water (Maïm) Amos Gitai
1975 My Mother at the Sea Shore Amos Gitai
1976 Charisma Amos Gitai
1977 Betoch hamaim Amos Gitai
1977 Dimitri Amos Gitai
1977 Hagvul
La Frontière
Amos Gitai
1977 Political Myths Amos Gitai
1977 Shirim be Afula Amos Gitai
1978 Architectura Amos Gitai
1978 Wadi Rushmia Amos Gitai
1979 Bikur Carter Be' Israel
[Carter en visite en Israël]
Amos Gitai
1979 Cultural Celebrities Amos Gitai
1979 Meoraot Wadi Salib = Wadi Salib riots Amos Gitai
1980 Baït
La Maison
Amos Gitai
1980 In Search of Identity Amos Gitai
1980 Wadi Amos Gitai
1994 Donnons une chance à la paix (3ème partie) : Paroles d'écrivains - Culture de l'Est méditerranéen Amos Gitai
1994 Donnons une chance à la paix (4ème partie) : Théâtre pour la vie Amos Gitai
1994 In the Name of the Duce - Naples-Rome Amos Gitai
1996 Munio Weinraub Gitai architect (1909-1970) Amos Gitai
2001 Surgeon General's Warning Amos Gitai
2006 Chacun son cinéma : Le Dibbouk de Haifa Amos Gitai

en tant que : Scénariste

1977 Political Myths Amos Gitai
2006 Chacun son cinéma : Le Dibbouk de Haifa Amos Gitai

en tant que : Producteur

1979 Cultural Celebrities Amos Gitai
1980 Wadi Amos Gitai

en tant que : Directeur de la photographie

1976 Charisma Amos Gitai
1979 Cultural Celebrities Amos Gitai

en tant que : Interprète

1995Különbözö helyek András Fésös
2001 Surgeon General's Warning Amos Gitai

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1981 American Mythologies Amos Gitai
1982 Journal de campagne Amos Gitai
1983 Ananas Amos Gitai
1984 Bangkok-Bahrein
Travail à vendre
Amos Gitai
1984Reagan : Image for Sale Amos Gitai
1985 Esther Amos Gitai
1987 Brand new day Amos Gitai
1989 Berlin Jerusalem
Berlin Jérusalem
Amos Gitai
1990 Naissance d'un Golem : Carnet de notes Amos Gitai
1991 Golem, l'esprit de l'exil Amos Gitai
1991 Wadi, dix ans après Amos Gitai
1992 Métamorphose d'une mélodie Amos Gitai
1993 Dans la vallée de la Wupper Amos Gitai
1993 Guerre des fils de lumière contre les fils des ténèbres (La) Amos Gitai
1993 Jardin pétrifié Amos Gitai
1993 Queen Mary'87 Amos Gitai
1994Donnons une chance à la paix Amos Gitai
1994 Donnons une chance à la paix (1ère partie) : Au pays des oranges - Conflit et réconciliation Amos Gitai
1994 Donnons une chance à la paix (2ème partie) : Parcours politiques - Le Tuyau Amos Gitai
1995 Arène du meurtre (L') Amos Gitai
1995 Devarim Amos Gitai
1996 Milim
[Mots]
Amos Gitai
1996Souvenirs du présent [TV] Amos Gitai
1997 Guerre et paix à Vesoul Amos Gitai, Elia Suleiman
1997 Kippour, souvenirs de guerre Amos Gitai
1998 Kadosh Amos Gitai
1998 Orange Amos Gitai
1998 Une maison à Jérusalem Amos Gitai
1998 Yom Yom Amos Gitai
1998 Zion, auto-émancipation Amos Gitai
1999 Kippour Amos Gitai
2001 Eden Amos Gitai
2001 Kedma Amos Gitai
2001 Wadi Grand Canyon 2001 Amos Gitai
2002 Alila Amos Gitai
2002 September 11 Samira Makhmalbaf, Claude Lelouch, Youssef Chahine, [etc.]
2002 September 11 : Israël Amos Gitai
2003 Promised Land
Terre promise
Amos Gitai
2004Bem-vindo a São Paulo Phillip Noyce, Mika Kaurismäki, Jim McBride, [etc.]
2004Bem-vindo a São Paulo : Modernidade Amos Gitai
2004 Free Zone Amos Gitai
2005 News from home/News from house Amos Gitai
2006 Chacun son cinéma Theo Angelopoulos, Bille August, Olivier Assayas, [etc.]
2007 Désengagement Amos Gitai
2007 Plus tard, tu comprendras Amos Gitai
2009 Carmel Amos Gitai
2009 Guerre des fils de lumière contre les fils des ténèbres (La) Amos Gitai
2010 Roses à crédit [TV] Amos Gitai
2012Architecture in Israel - Conversations with Amos Gitai
[Architecture en Israël - Conversation avec Amos Gitai]
Amos Gitai
2012 Lullaby to my father Amos Gitai
2013 Ana Arabia Amos Gitai
2014 Tsili Amos Gitai
2015 Dernier jour d'Yitzhak Rabin (Le) Amos Gitai
2016 A l'ouest du Jourdain Amos Gitai
2018 Un tramway à Jérusalem Amos Gitai

en tant que : Scénariste

1982 Journal de campagne Amos Gitai
1983 Ananas Amos Gitai
1984 Bangkok-Bahrein
Travail à vendre
Amos Gitai
1984Reagan : Image for Sale Amos Gitai
1985 Esther Amos Gitai
1989 Berlin Jerusalem
Berlin Jérusalem
Amos Gitai
1990 Naissance d'un Golem : Carnet de notes Amos Gitai
1991 Golem, l'esprit de l'exil Amos Gitai
1991 Wadi, dix ans après Amos Gitai
1992 Métamorphose d'une mélodie Amos Gitai
1993 Guerre des fils de lumière contre les fils des ténèbres (La) Amos Gitai
1993 Jardin pétrifié Amos Gitai
1993 Queen Mary'87 Amos Gitai
1995 Devarim Amos Gitai
1996 Milim
[Mots]
Amos Gitai
1998 Kadosh Amos Gitai
1998 Yom Yom Amos Gitai
1999 Kippour Amos Gitai
2001 Eden Amos Gitai
2001 Kedma Amos Gitai
2002 Alila Amos Gitai
2002 September 11 : Israël Amos Gitai
2003 Promised Land
Terre promise
Amos Gitai
2004Bem-vindo a São Paulo : Modernidade Amos Gitai
2004 Free Zone Amos Gitai
2007 Désengagement Amos Gitai
2009 Carmel Amos Gitai
2012 Lullaby to my father Amos Gitai
2013 Ana Arabia Amos Gitai
2014 Tsili Amos Gitai
2015 Dernier jour d'Yitzhak Rabin (Le) Amos Gitai
2016 A l'ouest du Jourdain Amos Gitai
2018 Un tramway à Jérusalem Amos Gitai

en tant que : Adaptateur

2007 Plus tard, tu comprendras Amos Gitai

en tant que : Dialoguiste

2014 Tsili Amos Gitai

en tant que : Producteur

1981 American Mythologies Amos Gitai
1983 Ananas Amos Gitai
1985 Esther Amos Gitai
1990 Naissance d'un Golem : Carnet de notes Amos Gitai
1998 Kadosh Amos Gitai
1998 Yom Yom Amos Gitai
1999 Kippour Amos Gitai
2001 Eden Amos Gitai
2001 Kedma Amos Gitai
2002 Alila Amos Gitai
2003 Promised Land
Terre promise
Amos Gitai
2005 News from home/News from house Amos Gitai
2007 Désengagement Amos Gitai
2009 Carmel Amos Gitai
2012 Lullaby to my father Amos Gitai
2013 Ana Arabia Amos Gitai
2014 Tsili Amos Gitai
2015 Dernier jour d'Yitzhak Rabin (Le) Amos Gitai
2016 A l'ouest du Jourdain Amos Gitai
2018 Un tramway à Jérusalem Amos Gitai

en tant que : Producteur exécutif

1987 Brand new day Amos Gitai

en tant que : Directeur de la photographie

1996 Milim
[Mots]
Amos Gitai
2012 Lullaby to my father Amos Gitai

en tant que : Monteur

1990 Naissance d'un Golem : Carnet de notes Amos Gitai

en tant que : Interprète

1978 Cinématon Gérard Courant
1995 Devarim Amos Gitai
1997 Guerre et paix à Vesoul Amos Gitai, Elia Suleiman
1997 Kippour, souvenirs de guerre Amos Gitai
1998 Zion, auto-émancipation Amos Gitai
2004 Je t'aime... moi non plus Maria de Medeiros
2009 Carmel Amos Gitai