Ciné-Ressources – Fiches personnalités

John Boorman

Réalisateur, Scénariste, Producteur, Producteur délégué, Interprète


imprimer
Naissance
18 janvier 1933 à Shepperton (Grande-Bretagne)
>> Rechercher "John Boorman" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

A dix-sept ans, John Boorman rédige des critiques de films dans des revues spécialisées et participe à des émissions de radio consacrées au cinéma. En 1955, il travaille en tant que monteur pour une chaîne de télévision privée, ITN. Il réalise ensuite des documentaires pour la Southern Television. A la BBC, il tourne une série de portraits documentaires, Citizen 63, The newcomers.

Carrière au cinéma

En 1965, John Boorman réalise son premier long métrage, Catch us if you can avec le groupe de chanteurs Dave Clark Five. Ce film traite déjà de la quête, thème récurrent de l'ensemble de son oeuvre. Parti aux Etats-Unis faire des repérages pour un film sur le réalisateur David W. Griffith qu'il doit réaliser pour la télévision (The great director), John Boorman rencontre l'acteur Lee Marvin. Ils s'engagent ensemble dans Point blank (1967), un film de gangsters qui se transforme en fable sur l'Amérique contemporaine. Deux ans plus tard, il retrouve Lee Marvin pour Hell in the Pacific qui met en scène un officier américain et un officier japonais (interprété par Toshiro Mifune) face à face sur une île déserte. Cette variation sur les rapports maître et esclave se double d'une allégorie sur les antagonismes culturels. Ce film dévoile chez Boorman un sens de la nature, notamment par le travail effectué sur les sons et les couleurs. Le cinéaste exprime là son obsession du regard, tout comme dans Leo the last (1970). En 1972, il tourne Delivrance, une réflexion violente sur l'hostilité de la nature, la confrontation entre le monde urbain et le monde rural. Le réalisateur s'essaie à la science-fiction l'année suivante avec Zardoz qui alimente sa réflexion sur le devenir des civilisations. Face à l'échec du film, il accepte de tourner la suite de L'exorciste de William Friedkin, intitulée The heretic (1977). Le film devient un thriller métaphysique doublé d'une réflexion sur l'hypnose. Excalibur (1981) et Emerald forest (1985) se placent dans la continuité de la thématique de Boorman : la quête initiatique et symbolique au terme de laquelle les personnages acquièrent une meilleure connaissance d'eux-mêmes. Le cinéaste livre avec Excalibur une version envoûtante et sombre de la légende des chevaliers de la Table Ronde, à la recherche du Graal, c'est-à-dire de l'harmonie avec l'Univers. Emerald forest (La forêt d'émeraude), fable sur le choc des cultures, narre les retrouvailles entre un ingénieur américain et son fils élevé par des indiens de la forêt amazonienne. Il est toujours question de quête de soi dans Hope and glory (1987), mais cette fois Boorman puise son inspiration dans sa propre enfance. Après quelques films mineurs (Where the heart is, 1990 ; I dreamt I woke up, 1991 ; Two nudes bathing, 1995), il revient au pessimisme de ses premières oeuvres avec Beyond Rangoon (1995). Cinéaste visuel fasciné par les mythes, l'imaginaire et les rêves, John Boorman s'approprie les genres (policier, western, horreur, science-fiction) et les traite selon sa propre esthétique qui lui permet d'exprimer son sens de la violence et du rythme. The general (1998) aborde un autre mythe, celui de Martin Cahill, célèbre gangster dublinois exécuté par l'IRA en 1994.

Prix

  • Meilleur réalisateur, 1999 au London Critics Circle Awards pour le film : The general
  • Prix de la mise en scène, 1998 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : The general
  • Meilleur scénario, 1987 au Los Angeles Film Critics Association Awards pour le film : Hope and Glory
  • Meilleur scénario, 1987 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : Hope and Glory
  • Meilleur réalisateur, 1987 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : Hope and Glory
  • Meilleur réalisateur, 1987 au Los Angeles Film Critics Association Awards pour le film : Hope and Glory
  • Meilleure contribution artistique, 1981 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : Excalibur
  • Prix de la mise en scène, 1970 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : Leo the last

Ouvrages

  • Boorman : un visionnaire en son temps / Michel Ciment.- Paris : Calmann-Lévy, 1985
  • Rêves prometteurs, coups durs : journal / John Boorman.- Lyon : Institut Lumière ; Arles : Actes sud, 1993

Périodiques

  • Film Comment, vol. 31, n° 4, juillet /août 1995
  • Positif, n° 321, novembre 1987
  • Positif, n° 355, septembre 1990
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 432, novembre 1987
  • Screen International, n° 949, 18 mars 1994

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1991 I Dreamt I Woke up John Boorman
1995 Two Nudes Bathing John Boorman

en tant que : Scénariste

1991 I Dreamt I Woke up John Boorman
1995 Two Nudes Bathing John Boorman

en tant que : Producteur

1995 Two Nudes Bathing John Boorman

en tant que : Interprète

1972Dangerous World of Deliverance (The) Ronald Saland
1991 I Dreamt I Woke up John Boorman

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1965 Catch Us If You Can
Sauve qui peut
John Boorman
1967 Point Blank
Le Point de non-retour
John Boorman
1968 Hell in the Pacific
Duel dans le Pacifique
John Boorman
1969 Leo the Last
Leo le dernier
John Boorman
1971 Deliverance
Délivrance
John Boorman
1973 Zardoz John Boorman
1977 Exorcist II : The Heretic
L'Hérétique - L'exorciste II
John Boorman
1980 Excalibur John Boorman
1984 Emerald Forest (The)
La Forêt d'émeraude
John Boorman
1987 Hope and Glory
Hope and Glory - La guerre à sept ans
John Boorman
1989 Where the Heart Is
Tout pour réussir
John Boorman
1994 Beyond Rangoon
Rangoon
John Boorman
1995 Lumière et compagnie Sarah Moon, Patrice Leconte, Gabriel Axel, [etc.]
1997 General (The)
Le Général
John Boorman
1998Lee Marvin : A Personal Portrait by John Boorman [TV] John Boorman
2000 Tailor of Panama (The) John Boorman
2003 Country of My Skull John Boorman
2006Tiger's Tail (The) John Boorman
2013 Queen and Country John Boorman

en tant que : Scénariste

1969 Leo the Last
Leo le dernier
John Boorman
1973 Zardoz John Boorman
1980 Excalibur John Boorman
1982Angel Neil Jordan
1987 Hope and Glory
Hope and Glory - La guerre à sept ans
John Boorman
1989 Where the Heart Is
Tout pour réussir
John Boorman
1997 General (The)
Le Général
John Boorman
2000 Tailor of Panama (The) John Boorman

en tant que : Dialoguiste

1971 Deliverance
Délivrance
John Boorman

en tant que : Producteur

1971 Deliverance
Délivrance
John Boorman
1973 Zardoz John Boorman
1977 Exorcist II : The Heretic
L'Hérétique - L'exorciste II
John Boorman
1980 Excalibur John Boorman
1984 Emerald Forest (The)
La Forêt d'émeraude
John Boorman
1987 Hope and Glory
Hope and Glory - La guerre à sept ans
John Boorman
1989 Where the Heart Is
Tout pour réussir
John Boorman
1994 Beyond Rangoon
Rangoon
John Boorman
1997 General (The)
Le Général
John Boorman
2000 Tailor of Panama (The) John Boorman
2003 Country of My Skull John Boorman
2013 Queen and Country John Boorman

en tant que : Producteur délégué

1983 Nemo Arnaud Sélignac

en tant que : Interprète

1978Long Shot Maurice Hatton
1987 Hope and Glory
Hope and Glory - La guerre à sept ans
John Boorman
2005Cineastes en acció Carlos Benpar
2012 Dreamers Noëlle Mesny-Deschamps