Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Charles Berling

Interprète, Réalisateur


imprimer
Naissance
30 avril 1958 à Saint-Mandé (Val-de-Marne, France)
>> Rechercher "Charles Berling" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Charles Berling suit des cours d'art dramatique à l'institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion à Bruxelles. Jeune comédien il débute une carrière théâtrale en 1981, ses choix s'orientent tôt vers le répertoire contemporain et il joue à un rythme soutenu pendant toute la décennie.

Carrière au cinéma

Lorsqu'il apparaît à l'écran dans Meurtres à domicile (Marc Lobet, 1982) Charles Berling ne s'intéresse guère au cinéma. Il n'y revient qu'à partir de 1989, dans Suivez cet avion (Patrice Ambard) et toujours dans des rôles de second plan. C'est Pascale Ferran qui lui offre son premier rôle important dans Petits arrangements avec les morts (1993). Dès lors, Charles Berling se met à travailler avec les plus grands réalisateurs.
Dans Nelly et monsieur Arnaud (Claude Sautet, 1994), il est l'amant délaissé d'Emmanuelle Béart. Dans Ridicule (Patrice Leconte, 1995), il interprète le rôle principal d'un jeune architecte de province qui découvre l'hypocrisie de la cour de Louis XVI ; le film remporte un franc succès et le grand public découvre l'acteur qui est nominé aux Césars. Claude Pinoteau lui confie le rôle de Pierre Curie dans Les Palmes de monsieur Schutz (1996). Il apparaît dans le film choral de Patrice Chéreau Ceux qui m'aiment prendront le train, 1997. Charles Berling poursuit en interprétant un flic confronté à un tueur en série dans le thriller Scènes de crime (Frédéric Schoendoerffer, 1998).
Pour son rôle dans Les destinées sentimentales (Olivier Assayas, 2000), l'acteur est nominé pour la quatrième fois aux Césars. Devenu un acteur de premier plan, il tourne beaucoup mais semble toujours privilégier des univers de qualité (adaptations d'oeuvres littéraires, jeunes réalisateurs, films d'auteurs...) et se dénote dans des rôles de personnages équivoques. Il joue dans les deux films de Raoul Ruiz : La comédie de l'innocence (1999), aux côtés de Jeanne Balibar, et Les âmes fortes (2000).
Il retrouve Assayas dans Demonlover (2001) pour une surprenante composition d'homme d'affaires brutal. Cependant, il aime également à s'illustrer dans quelques comédies telles que Cravate Club (2002), qu'il avait joué au théâtre aux côtés d'Edouard Baer ou Je reste ! (Diane Kurys, 2003) où il campe l'amant de Sophie Marceau. Acteur engagé, il exprime ses positions dans les rôles qu'il choisit ; dans le film de Zabou Breitman L'homme de sa vie (2005), il incarne Hugo, homosexuel assumé qui va découvrir le grand amour.
Très politisé, Charles Berling est Georges Figon dans J'ai vu tuer Ben Barka (Serge Le Péron, 2005), et la même année prête sa voix à la version française du documentaire écologique Une vérité qui dérange de l'américain Davis Guggenheim, sur le réchauffement de la planète. L'acteur retrouve un cinéma intimiste en tournant dans deux comédies dramatiques ayant pour thème central les relations familiales dans toutes leurs complexités et leurs joies, en 2005 Les murs porteurs et en 2007 L'heure d'été.
En 2008 Charles Berling joue dans le thriller Insoupçonnable, troisième film de Gabriel Le Bomin ; il y incarne un mari qu'on pourrait croire manipulé par sa jeune femme et l'amant de celle-ci. Dans Propriété interdite (Hélène Angel, 2009), entre thriller et fantastique, il doit affronter la vieille et mystérieuse maison d'enfance de son épouse, Valérie Bonneton.

Autres activités

Malgré sa grande notoriété au cinéma, Charles Berling poursuit sa carrière théâtrale puisqu'il apparaît sur les planches presque tous les ans. Il est également metteur en scène et directeur du théâtre de Toulon. On le voit aussi parfois à la télévision dans des téléfilms. En 2011 il a écrit le livre Aujourd'hui Maman est morte et en 2012 il s'est essayé à la chanson en enregistrant un album.

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 506, octobre 1996
  • Positif, n° 435, mai 1997
  • Première, n° 237, décembre 1996
  • Télérama, n° 2446, novembre 1996

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1998Cloche (La) Charles Berling

en tant que : Interprète

1998Cloche (La) Charles Berling

Longs métrages

en tant que : Interprète

1978In einem Jahr mit 13 Monden
L'Année des 13 lunes
Rainer Werner Fassbinder
1982 Meurtres à domicile Marc Lobet
1989 Suivez cet avion Patrice Ambard
1990 Mari de la coiffeuse (Le) Patrice Leconte
1990 Une époque formidable Gérard Jugnot
1991 Louis, enfant roi Roger Planchon
1991Salz auf unserer Haut
Les Vaisseaux du coeur
Andrew Birkin
1992 Crise (La) Coline Serreau
1992 Just friends Marc-Henri Wajnberg
1992 Max et Jérémie Claire Devers
1992 Tango Patrice Leconte
1993 Chacun pour toi Jean-Michel Ribes
1993 Couples et amants John Lvoff
1993 Dernier stade Christian Zerbib
1993 Personne ne m'aime Marion Vernoux
1993 Petits arrangements avec les morts Pascale Ferran
1994 Consentement mutuel Bernard Stora
1994 Fabuleux destin de Madame Petlet (Le) Camille de Casabianca
1994 Nelly et Monsieur Arnaud Claude Sautet
1994 Pullman paradis Michèle Rosier
1994 Un dimanche à Paris Hervé Duhamel
1995 Ridicule Patrice Leconte
1996Love, etc Marion Vernoux
1996 Obsession
Berlin Niagara
Peter Sehr
1996 Palmes de M. Schutz (Les) Claude Pinoteau
1997 Ceux qui m'aiment prendront le train Patrice Chéreau
1997 Inconnu de Strasbourg (L') Valeria Sarmiento
1997 Nettoyage à sec Anne Fontaine
1998 Ennui (L') Cédric Kahn
1998 Fait d'hiver Robert Enrico
1998 Scènes de crimes Frédéric Schoendoerffer
1998 Un pont entre deux rives Frédéric Auburtin, Gérard Depardieu
1999 Comédie de l'innocence Raoul Ruiz
1999 Destinées sentimentales (Les) Olivier Assayas
1999Fils de zup Gilles Roméra
1999 Stardom Denys Arcand
1999 Une affaire de goût Bernard Rapp
2000 15 août Patrick Alessandrin
2000 Ames fortes (Les) Raoul Ruiz
2000 Comment j'ai tué mon père Anne Fontaine
2000 Un jeu d'enfants Laurent Tuel
2001 Demonlover Olivier Assayas
2001Filles perdues, cheveux gras Claude Duty
2002 Cravate club Frédéric Jardin
2002 Père et fils Michel Boujenah
2002 Soleil assassiné (Le) Abdelkrim Bahloul
2003 Agents secrets Frédéric Schoendoerffer
2003 Je reste Diane Kurys
2004 Grabuge ! Jean-Pierre Mocky
2004 Maison de Nina (La) Richard Dembo
2004 Marche de l'empereur (La) Luc Jacquet
2004 Un fil à la patte Michel Deville
2005 An inconvenient truth
Une vérité qui dérange
Davis Guggenheim
2005 Homme de sa vie (L') Zabou Breitman
2005 J'ai vu tuer Ben Barka Serge Le Péron
2005 Murs porteurs (Les) Cyril Gelblat
2006 Je pense à vous Pascal Bonitzer
2007 Caos calmo Antonello Grimaldi
2007 Heure d'été (L') Olivier Assayas
2007 Par suite d'un arrêt de travail Frédéric Andréi
2008 En terre étrangère Christian Zerbib
2009 Insoupçonnable Gabriel Le Bomin
2009 Krach Fabrice Genestal
2009 Propriété interdite Hélène Angel
2009 Vertige d'une rencontre Jean-Michel Bertrand
2011 Comme un homme Safy Nebbou
2011 More than honey
Des abeilles et des hommes
Markus Imhoof
2011 Prénom (Le) Matthieu Delaporte, Alexandre de La Patellière
2012 Vingt ans d'écart David Moreau
2013 Enquête (L') Vincent Garenq
2015 Coeur en braille (Le) Michel Boujenah
2015 Correspondant (Le) Jean-Michel Ben Soussan
2015 Elle Paul Verhoeven
2015 Marie Curie Marie Noëlle
2016 Fleuve noir Erick Zonca
2016 Marvin ou la belle éducation Anne Fontaine
2017 Un beau voyou Lucas Bernard
2018 Blanche comme neige Anne Fontaine
2018 Celle que vous croyez Safy Nebbou
2018 Exfiltrés Emmanuel Hamon