Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Mireille Perrier

Interprète


imprimer
Naissance
14 novembre 1959 à Blois (Loir-et-Cher, France)
>> Rechercher "Mireille Perrier" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Mireille Perrier commence par étudier l'art dramatique à Blois dans la compagnie du Hasard de Nicolas Peskine. Elle monte ensuite à Paris où elle s'inscrit au cours de Robert Corbier. Entourée de passionnés de cinéma, elle décroche un rôle dans un court-métrage, puis le petit rôle de Sonia, chef d'une bande de voyous, dans La Bête noire (1982) de Patrick Chaput. Lors d'un dîner, elle fait la rencontre décisive de Leos Carax.

Carrière au cinéma

L'égérie fragile et vibrante du premier film de Leos Carax n'a cessé tout au long de sa carrière de fréquenter le cinéma d'auteur. Mireille Perrier est révélée au public grâce à Leos Carax qui lui propose le rôle principal de son premier long métrage, Boy Meets Girl (1984). Dans le noir et blanc de ce film générationnel, elle incarne face à Denis Lavant le spleen de Mireille, amoureuse désespérée. Par fidélité, Carax lui confie deux ans plus tard un petit rôle dans Mauvais sang (1986) Elle rejoint ensuite, dans un rôle de comédienne sans scénario, l'univers de Philippe Garrel pour Elle a passé tant d'heures sous les sunlights (1984). Ils tourneront à nouveau ensemble J'entends plus la guitare (1991).
Toujours fidèle au cinéma d'auteur, elle s'illustre en Allemagne sous la direction de Michel Kaptur et Monique Dartunne : elle incarne Edith, la jeune française venue monter le film de son amie dans High Speed (1985). Tandis qu'Alain Bergala en fait la vedette de Où que tu sois (1987). Claire Denis lui offre ensuite le rôle principal, son double, dans son premier film très autobiographique, Chocolat (1988), souvenirs de son enfance en Afrique.
Elle incarne ensuite la jeune normalienne sûre de son avenir, tombée amoureuse d'un traînard dans le premier film d'Eric Rochant, Un monde sans pitié (1988) qui obtient un gros succès. Mireille Perrier aime construire ses personnages en complicité avec le metteur en scène et avoue se nourrir de l'ambiance des plateaux pour enrichir ses interprétations. Après une de ses rares embardées dans le cinéma grand public (le polar Netchaëv est de retour, Jacques Deray, 1991), elle participe à Toto le héros (1991) du Belge Jaco Van Dormael et séduit, en élève de danse espagnole, le narrateur de La Sévillane (1991), seconde réalisation burlesque et tendre du romancier Jean-Philippe Toussaint qu'elle retrouvera pour le tout aussi singulier La Patinoire en 1998 où elle incarne l'assistante en patins à glace du metteur en scène de cette drôle d'histoire de film en tournage.
Mère confrontée à la découverte des abus de son mari sur leur petite fille dans l'intense L'Ombre du doute (Aline Issermann, 1993), elle confirme son statut d'icône du cinéma d'auteur en participant à des films israéliens (Golem, l'esprit de l'exil, Amos Gitaï, 1992), portugais ( Tres irmaos, Teresa Villaverde, 1994) ou au premier essai très politique du cinéaste français d'origine roumaine Radu Mihaileanu, Trahir (1993).
Si sa carrière ralentit ensuite, Mireille Perrier trouve encore de beaux rôles à la fin de la décennie comme celui de patronne d'un bistrot breton dans Le Comptoir (Sophie Tatischeff, 1998) ou celui de la femme séduisant un ami de son fils dans Un dérangement considérable (Bernard Stora, 1999). Elle se fait ensuite très rare, apparaissant à Auschwitz dans le bouleversant La Petite Prairie aux bouleaux (2003) de Marceline Loridan-Ivens, campant une contrôleuse de chemins de fer dans le radical Les Mains vides (2003) de Marc Recha, se glissant parmi les lecteurs de la méditation de Vincent Dieutre autour du jansénisme qu'est Fragments sur la grâce (2006), elle est aussi une des passagères en transit d'Orly (2010) de la jeune réalisatrice allemande Angela Schanelec.
Plus discrète que jamais, elle illumine un instant de son charme gracile le premier film de Judith Godrèche (Toutes les filles pleurent, 2010) et fait preuve d'une force inattendue en flic dans le thriller A bout portant (Fred Cavayé, 2010).

Autres activités

De formation théâtrale, Mireille Perrier a participé en 1984 au Festival d'Avignon en mettant en scène Les Burgraves de Victor Hugo. Dans les années 1990, elle interprété quelques classiques (Shakespeare, Marivaux, Claudel, Gorki) mais surtout des auteurs contemporains, de Jean-Luc Lagarce (J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne, 2004) que Yasmina Reza (Conversations après un enterrement, 2006), Henry Bauchau que Patrick Chamoiseau. Elle a été dirigée par Laurent Pelly, Philippe Ogouz, Joël Jouanneau mais aussi Amos Gitaï. Elle a elle-même mis en scène et interprété Anna Politovskaïa : non rééducable (2009) de Stefano Massini, et a co-écrit (avec Jean Ziegler), mis en scène et interprété J'habite une blessure sacrée (2012).
Pour la télévision, elle joue notamment dans Jeux d'enfants (Michel Léviant, 1993), Dancing nuage (Irène Jouanet, 1995), Les Petites Mains (Lou Jeunet, 2001), L'Année des grandes filles (Jacques Renard, 2002), La Surprise (Alain Tasma, 2007), Fracture (Alain Tasma, 2010). Elle est aussi apparue dans des épisodes des séries La Kiné (2002) et La Crim' (2004).
En 1990-1991, elle préside la commission court-métrage du CNC.

Prix

  • Meilleure interprétation féminine, 1991 au Festival International du Film de Flandre (Gand) pour le film : Toto le héros

Ouvrages

  • Des étoiles sont nées : les nouveaux acteurs du cinéma français : 60 portraits-entretiens / Isabelle Danel.- Paris : P. Lherminier, 1986

Périodiques

  • 24 images, n° 54, printemps 1991
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 369, mars 1985
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 376, octobre 1985
  • Cinéma, n° 419, décembre 1987
  • Mensuel du Cinéma (Le), n° 10, octobre 1993

Courts métrages

en tant que : Interprète

1996Je suis venu te dire Laetitia Masson
201063 regards Christophe Pellet
2013Seul, le feu Christophe Pellet
2014Exoplanète Christophe Pellet
2014 Yeux brûlés (Les) Laurent Roth
2016Burning Bridges Christophe Pellet

Longs métrages

en tant que : Interprète

1982 Bête noire (La) Patrick Chaput
1984 Boy Meets Girl Leos Carax
1985 Elle a passé tant d'heures sous les sunlights Philippe Garrel
1985 Gardien de la nuit Jean-Pierre Limosin
1985 High speed Monique Dartonne, Michel Kaptur
1985 Jour et nuit Jean-Bernard Menoud
1986 Mauvais sang Leos Carax
1986 Où que tu sois Alain Bergala
1987 Vallée des anges (La) Aline Issermann
1988 Chocolat Claire Denis
1988 Un monde sans pitié Eric Rochant
1990 Entraînement du champion avant la course (L') Bernard Favre
1990 J'entends plus la guitare Philippe Garrel
1990 Netchaiev est de retour Jacques Deray
1990 Toto le héros Jaco Van Dormael
1991 Golem, l'esprit de l'exil Amos Gitai
1991Trahir Radu Mihaileanu
1992 Ombre du doute (L') Aline Issermann
1992 Sévillane (La) Jean-Philippe Toussaint
1993Tres irmàos Teresa Villaverde
1995 Krim Ahmed Bouchaâla
1997 A vendre Laetitia Masson
1997 Comptoir (Le) Sophie Tatischeff
1997Fin de siècle Claude Champion
1998 Patinoire (La) Jean-Philippe Toussaint
1998 Un dérangement considérable Bernard Stora
2002 Mains vides (Les) Marc Recha
2004 Courage d'aimer (Le) Claude Lelouch
2004 Genre humain : Les Parisiens (Le) Claude Lelouch
2005 Fragments sur la grâce Vincent Dieutre
2006A l'est de moi Bojena Horackova
2006 Des Indes à la planète Mars Christian Merlhiot, Matthieu Orléan
2007 Homme qui marche (L') Aurélia Georges
2008 Toutes les filles pleurent Judith Godrèche
2009 Guerre des fils de lumière contre les fils des ténèbres (La) Amos Gitai
2009 Orly Angela Schanelec
2010 A bout portant Fred Cavayé
2010 Auf der Suche
[Looking for Simon]
Jan Krüger
2011 Comme un homme Safy Nebbou
2013 Qu'Allah bénisse la France Abd Al Malik
2014Nos femmes Richard Berry
2015 Dans la forêt Gilles Marchand
2015 Pris de court Emmanuelle Cuau
2017 Tout ce qu'il me reste de la révolution Judith Davis