Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Anouk Grinberg

Interprète


imprimer
Naissance
20 mars 1963
Liens familiaux
Anouk Grinberg est la fille du dramaturge Michel Vinover. Elle a partagé un temps la vie du réalisateur Bertrand Blier.
>> Rechercher "Anouk Grinberg" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Anouk Grinberg débute à quatorze ans sur les planches, dans la pièce Mon coeur est rouge de Michèle Rosier.

Carrière au cinéma

Le théâtre occupe tout d'abord l'essentiel de sa carrière et Anouk Grinberg attend 1985 pour se présenter devant la caméra de Dennis Berry dans Dernière chanson. Quelques années plus tard, le public découvre cette comédienne hors norme, totalement en dehors des modes et du star-system, en jeune paumée dans le rôle de Joëlle dans Merci la vie (1990) de Bertrand Blier. En 1992, dans Un deux trois soleil du même réalisateur, elle est une femme enfant habitant la banlieue nord de Marseille. Elle tient le haut de l'affiche de deux films : Sale gosse (1994) de Claude Mouriéras et Mon homme (1995) de Bertrand Blier. Dans Disparus (1997) de Gilles Bourdos, elle devient Mila, égérie des surréalistes et maîtresse d'un machiniste stalinien et d'un militant trotskiste.

Autres activités

Comédienne de théâtre avant tout, Anouk Grinberg joue depuis son plus jeune âge. Une première prestation dans Remagen (1976) de Jacques Lasalle, puis les spectacles s'enchaînent : Faust ou la fête électrique (1982) de Richard Foreman, L'Ordinaire (1983) d'Alain Francon, La Cruche cassée (1984) et L'Ecole des femmes (1985) de Bernard Sobel. En 1990, elle est plébiscitée pour La Maman et la putain de Jean-Louis Martinelli, pièce pour laquelle elle obtient le Prix de la critique 1990. Ce succès est suivi du Temps et la chambre (1992) de Patrice Chéreau.
Elle choisit de s'éloigner des planches quelques années puis elle remonte sur scène en 1998 dans Chaos debout, pièce écrite pour elle par Véronique Olmi et mise en scène par Jacques Lasalle.

Prix

  • Ours d'argent, 1996 au Internationale Filmfestspiele (Berlin) pour le film : Mon homme
  • Meilleure interprétation féminine, 1995 au The International Thessaloniki Film Festival pour le film : Sale gosse
  • Meilleure interprétation féminine, 1992 au Prix Romy Schneider pour le film : Merci la vie
  • Meilleure interprétation féminine, 1991 au Prix Arletty pour le film : Merci la vie

Périodiques

  • Film Français (Le), n° 2390, 21 février 1992
  • Revue du Cinéma (La), n° 479, février 1992
  • Studio Magazine, n° 76, juillet/août 1993
  • Time Out, n° 1115, janvier 1992

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1976On ne connaît qu'elle Caroline Champetier
1987 Embrasse-moi Michèle Rosier
1991Comme nous serons heureux Magali Clément

Longs métrages

en tant que : Interprète

1976 Mon coeur est rouge Michèle Rosier
1979 Tapage nocturne Catherine Breillat
1986 Last song Dennis Berry
1987 Matins chagrins (Les) Jean-Pierre Gallepe
1987 Vallée fantôme (La) Alain Tanner
1988 enfant de l'hiver (L') Olivier Assayas
1988 Fille du magicien (La) Claudine Bories
1988Jeu des voyages (Le) Jean-André Fieschi
1989Jeu de mains, jeu de vilains = Le Cri du lézard Bertrand Theubet
1990 Merci la vie Bertrand Blier
1991 Août Henri Herré
1991Contre l'oubli : Crisanto Mederos (Vénézuela) Bertrand Blier
1991 J'entends plus la guitare Philippe Garrel
1992 Un deux trois soleil Bertrand Blier
1993 Grosse fatigue Michel Blanc
1994 Sale gosse Claude Mouriéras
1995 Mon homme Bertrand Blier
1995 Un héros très discret Jacques Audiard
1997 Disparus Gilles Bourdos
2000Denti Gabriele Salvatores
2001 Entre chiens et loups Alexandre Arcady
2001 Petites couleurs (Les) Patricia Plattner
2002 Nuit noire Daniel Colas
2002 Prophétie des grenouilles (La) Jacques-Rémy Girerd
2003 Une vie à t'attendre Thierry Klifa
2005 Fragments d'Antonin (Les) Gabriel Le Bomin
2011 Sea, no sex and sun Christophe Turpin