Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Simone Valère

Interprète


imprimer
Naissance
02 août 1923 à Paris (France)
Etat civil
Simone Gondoff
Décès
11 novembre 2010 à Roinville-sous-Dourdan (Essonne, France)
Liens familiaux
Elle a été la compagne du comédien Jean Desailly.
>> Rechercher "Simone Valère" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Sur les conseils de Marcel Achard, elle suit les cours de René Simon pendant deux années, puis se fait engager aux Bouffes Parisiens.

Carrière au cinéma

Simone Valère mène avant tout une carrière au théâtre, mais elle fait sa première apparition sur les écrans dès l'âge de dix-sept ans, dans quatre films : Annette et la dame blonde (1941, Jean Dréville), Mamzelle Bonaparte (id., Maurice Tourneur), Le dernier des six (id., Georges Lacombe) et Premier rendez-vous (id., Henri Decoin). Elle apporte sa beauté discrète, son humour fin et son jeu juste à des rôles de jeunes premières dans des oeuvres de Louis Daquin (Le voyageur de la Toussaint, 1942), Henri-Georges Clouzot (Manon, 1948), René Clair (La beauté du diable, 1949). Elle poursuit ensuite sa carrière cinématographique avec des rôles de second plan (Les grandes manoeuvres, 1955, René Clair ; Germinal, 1962, Yves Allégret ; Un flic, 1971, Jean-Pierre Melville). En 1988, elle fait une dernière apparition dans Équipe de nuit (Claude d'Anna).

Autres activités

Simone Valère travaille essentiellement au théâtre avec son mari Jean Desailly, rencontré sur le tournage du Voyageur de la Toussaint. Ils se spécialisent dans des comédies boulevardières. Elle apparaît à la télévision dans des téléfilms dramatiques tels que La répétition ou l'amour puni (1958, Jean-Paul Carrère), Maigret et la dame d'Étretat (1979, Stéphane Bertin).
Dès 1946, Simone Valère participe aux premiers pas de la compagnie de théâtre Renaud-Barrault.
Après mai 68, la compagnie Renaud-Barrault éclate, le couple Desailly-Valère montent leur propre compagnie, et prennent la direction du Théâtre Hébertot (1973-76) puis celle du Théâtre Edouard VII (1976-1978). En 1980, ils s'installent à la Madeleine, jusqu'en 2002.

Ouvrages

  • Un destin pour deux Paris : Ramsay, 1996

Périodiques

  • Cinémonde, n° 949, 10 octobre 1952

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1942Etoiles de demain René Guy-Grand
1949 Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée Louis Cuny

Longs métrages

en tant que : Interprète

1941 Annette et la dame blonde Jean Dréville
1941 Dernier des six (Le) Georges Lacombe
1941 Mam'zelle Bonaparte Maurice Tourneur
1941 Premier rendez-vous Henri Decoin
1942 Pontcarral, colonel d'Empire Jean Delannoy
1942 Voyageur de la Toussaint (Le) Louis Daquin
1943 Roquevillard (Les) Jean Dréville
1944 Cavalier noir (Le) Gilles Grangier
1944 Fiancée des ténèbres (La) Serge de Poligny
1945 Extravagante mission (L') Henri Calef
1945 Route du bagne (La) Léon Mathot
1946 Revanche de Roger la Honte (La) André Cayatte
1947 Cavalier de Croix-Mort = Une aventure de Vidocq (Le) Lucien Gasnier-Raymond
1947 Vie en rose (La) Jean Faurez
1948 Barry Richard Pottier
1948 Deux amours Richard Pottier
1948 Manon Henri-Georges Clouzot
1949 Beauté du diable (La) René Clair
1951 Jocelyn Jacques de Casembroot
1951 Ma femme est formidable André Hunebelle
1951 Nuit est mon royaume (La) Georges Lacombe
1952 Violettes impériales Richard Pottier
1955 Grandes manoeuvres (Les) René Clair
1958 Vignes du seigneur (Les) Jean Boyer
1959 Secret du chevalier d'Eon (Le) Jacqueline Audry
1961 Triomphe de Michel Strogoff (Le) Victor Tourjansky
1962 Germinal Yves Allégret
1963 Année du bac (L') José-André Lacour, Maurice Delbez
1964 Deux orphelines (Les) Riccardo Freda
1965 Curée (La) Roger Vadim
1966 Brigade anti-gangs Bernard Borderie
1967 Franciscain de Bourges (Le) Claude Autant-Lara
1969 Ardoise (L') Claude Bernard-Aubert
1971 Assassinio di Trotsky (L')
Assassinat de Trotsky
Joseph Losey
1971 Un flic Jean-Pierre Melville
1988 Equipe de nuit Claude d' Anna