Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Richard Gere

Interprète, Producteur exécutif, Interprète des chansons originales


imprimer
Naissance
31 août 1949 à Philadelphie (Pennsylvanie, Etats-Unis)
>> Rechercher "Richard Gere" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Après des études de philosophie et de cinéma à l'université du Massachusetts, Richard Gere devient acteur professionnel à Seattle et à New York. En 1973, il obtient un rôle dans Grease sur une scène londonienne, avant de le reprendre à Broadway. Alors que sa carrière cinématographique démarre à peine, il incarne à Broadway un déporté homosexuel dans la pièce Bent (1979).

Carrière au cinéma

Dès son troisième film, A la recherche de M. Goodbar (Richard Brooks, 1977), Richard Gere s'affirme comme l'un des nouveaux sex-symbols de la fin des années 1970. Charismatique et talentueux, il sait aussi choisir ses réalisateurs et participe à des projets originaux : le drame panthéiste Les Moissons du ciel (1978) de Terrence Malick, où il campe un ouvrier agricole ambitieux ou le film de guerre Yanks (1979) de John Schlesinger.
Mais c'est son rôle de gigolo dans le film de Paul Schrader American Gigolo (1979) qui en fait véritablement une star. Versatile, n'hésitant pas à incarner des losers dès lors qu'ils sont sexy, il connaît un nouveau succès commercial avec la romance militaire Officier et Gentleman (Taylor Hackford, 1982).
Ses films suivants, en dépit de sa belle prestation en musicien dans le Cotton Club de Francis Coppola (1984), ne sont pas à la hauteur, que ce soit le remake américain de A bout de souffle (A bout de souffle made in USA, Jim McBride, 1983), le péplum biblique King David (Bruce Beresford, 1985), le polar politique Les Coulisses du pouvoir (Sidney Lumet, 1986) ou les thrillers Le Consul honoraire (John Mckenzie, 1983) et Sans pitié (Richard Pearce, 1986).
Son rôle de policier ripoux dans Affaires privées (Mike Figgis, 1990) lui permet de casser son image un peu trop lisse tandis que le triomphe international de la comédie romantique Pretty Woman (Gary Marshall, 1990) lui permet de rebondir en séducteur aux tempes grises ; sa composition d'un homme d'affaires cynique tombant amoureux d'une prostituée (Julia Roberts) permet en effet de redécouvrir son charme et son talent. Garry Marshall reformera le couple Gere-Roberts pour une autre romance, Just married (ou presque) (1999).
Entre ces deux succès, Richard Gere enchaîne une série de réussites commerciales conventionnelles : les polars Sang chaud pour meurtre de sang-froid (Phil Joanou, 1992), Peur primale (Gregory Hoblit, 1996), Red Corner (Jon Avnet, 1997) ou le thriller Chacal (Michael Caton-Jones, 1997). Il se risque à un rôle en costumes en incarnant le fameux chevalier de la Table Ronde dans Lancelot (Jerry Zucker, 1995) et participe avec Intersection (Mark Rydell, 1994) à son second remake d'un film français, Les Choses de la vie. Il y en aura d'autres Sommersby (Jon Amiel, 1993), honorable remake du Retour de Martin Guerre, ou Infidèle (Adrian Lyne, 2002) d'après La Femme infidèle de Chabrol.
De manière plus originale, Robert Altman lui offre le personnage du séduisant gynécologue de luxe de cette cruelle comédie sur les privilégiés qu'est Dr T. et les femmes (2000) tandis que la comédie musicale Chicago (Rob Marshall, 2002), lui permet de montrer ses aptitudes à la danse et au chant dans un rôle d'avocat véreux et sarcastique. Il récidive pour la danse en s'inscrivant dans un club de danse de salon avec comme seul objectif de rencontrer une belle inconnue (Jennifer Lopez) dans la romance un peu mièvre Shall We Dance (Peter Chelsom, 2004).
Il réalise une performance très convaincante en escroc littéraire dans Faussaire (Lasse Hallstrom, 2006), histoire d'un écrivain médiocre qui obtient la gloire en signant une biographie inventée de Howard Hughes, et incarne une des six facettes de Bob Dylan (le Dylan âgé et country) dans le puzzle I'm Not There (Todd Haynes, 2007).
Entre quelques rôles convenus dans des films médiocres (The Hunting Party, Richard Shepard, 2007 ; Amelia, Mira Nair, 2009 ; Hatchi, Lasse Hallstrom, 2009...), Richard Gere réussit des prestations très remarquées en flic à la veille de la retraite dans le très noir polar L'Elite de Brooklyn (Antoine Fuqua, 2009) et surtout en homme d'affaires rattrapé par ses fraudes dans le thriller financier Arbitrage (Nicholas Jarecki, 2012).

Autres activités

Richard Gere, bouddhiste pratiquant, est très impliqué au service de la cause du Tibet et du dalaï-lama.

Prix

  • Meilleure interprétation masculine, 2003 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : Chicago
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2000 au Chicago International Film Festival
  • Prix spécial du jury, 1997 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : Red corner
  • Meilleure interprétation masculine, 1979 au David Di Donatello Awards pour le film : Days of heaven

Périodiques

  • American Film, vol. 5, n° 1, octobre 1979
  • Films and Filming, n° 402, mars 1988
  • Films and Filming, vol. 26, n° 6, mars 1980
  • Interview, vol. 13, n° 10, octobre 1983
  • Photoplay, vol. 29, n° 12, décembre 1978
  • Photoplay, vol. 33, n° 12, décembre 1982
  • Premiere (US), vol. 6, n° 7, mars 1993
  • Première, n° 40, juin 1980
  • Revue du Cinéma (La), n° 461, juin 1990
  • Séquences, n° 164, mai 1993

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

2002Shabana Dev Benegal
2010 Movie 43 : iBabe
My movie project : iBabe
Steven Brill

Longs métrages

en tant que : Producteur

2008 Hachiko : A Dog's Story
Hatchi
Lasse Hallström

en tant que : Producteur exécutif

1991Final Analysis
Sang chaud pour meurtre de sang froid
Phil Joanou
1992Sommersby Jon Amiel
1993Mr. Jones Mike Figgis

en tant que : Interprète

1975 Report to the Commissioner = Operation Undercover
[Rapport confidentiel]
Milton Katselas
1976Baby Blue Marine John D. Hancock
1977Looking for Mr Goodbar
A la recherche de Mr Goodbar
Richard Brooks
1978 Bloodbrothers
Les Chaînes du sang
Robert Mulligan
1978 Days of Heaven
Les Moissons du ciel
Terrence Malick
1979 American Gigolo Paul Schrader
1979 Yanks John Schlesinger
1981 An Officer and a Gentleman
Officier et gentleman
Taylor Hackford
1982Breathless
A bout de souffle, made in USA
Jim McBride
1983Cotton Club (The) Francis Ford Coppola
1983Honorary Consul (The)
Le Consul honoraire
John Mackenzie
1985King David
Le Roi David
Bruce Beresford
1986No Mercy
Sans pitié
Richard Pearce
1986 Power
Les Coulisses du pouvoir
Sidney Lumet
1988Miles from Home
Rien à perdre
Gary Sinise
1989Internal Affairs
Affaires privées
Mike Figgis
1989 Pretty Woman Garry Marshall
1990 Hachigatsu no rapusodi
Rhapsodie en août
Akira Kurosawa
1991Final Analysis
Sang chaud pour meurtre de sang froid
Phil Joanou
1992 And the Band Played On
Les Soldats de l'espérance
Roger Spottiswoode
1992Sommersby Jon Amiel
1993 Intersection Mark Rydell
1993Mr. Jones Mike Figgis
1994 First Knight
Lancelot - Le premier chevalier
Jerry Zucker
1995 Primal Fear
Peur primale
Gregory Hoblit
1997 Jackal (The)
Le Chacal
Michael Caton-Jones
1997 Red Corner Jon Avnet
1998Junket Whore Debbie Melnyk
1998 Runaway Bride
Just married (ou presque)
Garry Marshall
1999 Autumn in New York
Un automne à New York
Joan Chen
2000 Dr T and the Women
Docteur T et les femmes
Robert Altman
2001 Chicago Rob Marshall
2001 Mothman Prophecies (The)
La Prophétie des ombres
Mark Pellington
2001 Unfaithful
Infidèle
Adrian Lyne
2003 Shall We Dance ? Peter Chelsom
2004 Bee Season
Les Mots retrouvés
Scott McGehee, David Siegel
2004 Freedom 2 Speak v2.0 Christoph Gampl, Brigitte Kramer, Marc Alexander Meyer, [etc.]
2005 Hoax (The)
Faussaire
Lasse Hallström
2006 I'm Not There Todd Haynes
2008 Amelia Mira Nair
2008 Brooklyn's Finest
L'Elite de Brooklyn
Antoine Fuqua
2008 Hachiko : A Dog's Story
Hatchi
Lasse Hallström
2008Nights in Rodanthe George C. Wolfe
2010 Journey from Zanskar
La Traversée du Zanskar
Frederick Marx
2011 Arbitrage Nicholas Jarecki
2014 Second Best Exotic Marigold Hotel (The)
Indian Palace : Suite royale
John Madden