Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Sofia Coppola

Réalisateur, Scénariste, Interprète, Producteur, Costumier


imprimer
Naissance
12 mai 1971 à New York (New York, Etats-Unis)
Liens familiaux
Sofia Coppola est le fille du réalisateur et producteur Francis Ford Coppola. Sa mère réalise des documentaires. Son frère Roman est également réalisateur. Elle partage la vie du réalisateur Spike Jonze.
>> Rechercher "Sofia Coppola" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

L'apprentissage du cinéma, Sofia Coppola le fait bien sûr au sein de sa famille. Ses premiers souvenirs d'enfance remontent au tournage d'Apocalypse now, que réalise son père. Alors qu'elle n'a pas un an on la voit dans la scène du baptême du Parrain (1971). La jeune Sofia fait ensuite quelques apparitions dans les films paternels. Puis la jeune femme débute des études d'arts plastiques, et travaille dans la mode. En 1998, elle s'essaie à la réalisation avec le court métrage Lick the star.

Carrière au cinéma

La même année Sofia Coppola s'attaque à la réalisation d'un long métrage, le très esthétique et très abouti Virgin Suicides (1998). Ce premier essai est transformé : le film est sélectionné au festival de Cannes pour la Quinzaine des réalisateurs. Adapté du roman éponyme de Jeffrey Eugenides, le film montre un réel talent de mise en scène et de direction d'acteurs, en évitant tous les pièges et poncifs des "teen-movies". Sofia Coppola plonge dans l'intimité de la famille Lisbon, dans les années 70, entre des parents répressifs et puritains et leurs cinq filles mystérieuses et séduisantes qui finissent par se donner la mort. Son ambiance pesante, mortifère et fascinante, au son d'une BO très "french touch", fait contempler la fragilité adolescente, le poids des conventions et la solitude des êtres.
Une solitude dont la thématique est poussée à l'extrême dans le deuxième long métrage de Sofia Coppola : Lost in translation (2003), ou l'histoire d'une rencontre improbable entre deux Américains à Tokyo, un acteur de cinquante ans un peu déboussolé et une jeune mariée qui a suivi son mari photographe. Les deux vont apprendre à se connaître le temps de quelques jours ; Bill Murray et Scarlett Johansson portent un film en apesanteur, comme hors du temps, où le focus d'une rencontre brise l'anonymat et le vide des vies occidentales. Le film est un succès, il fait de Sofia Coppola l'un des espoirs les plus prometteurs d'une nouvelle génération de réalisateurs américains, et lui vaut une palette de récompenses.
Deux ans plus tard, en 2005, Sofia Coppola met largement à contribution le coktail de ses influences rock dans le sulfureux et bouillonnant Marie-Antoinette ; le regard iconoclaste qu'elle jette sur le mythe français suscite la controverse. Sa Marie-Antoinette, haute en couleurs, légère et romanesque, son Versailles qui danse sur une BO pop-rock, font de ce film un ovni mais qui sera bien reçu et lance même une "marie-antoinette mania". Après ce film à gros budget et grand spectacle, la réalisatrice change d'univers et choisit à nouveau de surprendre de façon minimaliste une impression, une atmosphère plutôt qu'une histoire : celle du Los Angeles où les stars traînent leur ennui. On y rencontre une star en perte de popularité, qui reçoit la visite de sa fille de 11 ans ; la plus immature de deux figures n'est pas celle que l'on croit, et le père pourrait bien comprendre la vacuité de son existence aux côtés de cette petite fille sérieuse dont on devine qu'elle pourrait peut-être être une évocation de la jeune Sofia... Somewhere, qui est un exercice de style par sa lenteur et ses plan fixes, reçoit le Lion d'Or à Venise.

Autres activités

Avant de se lancer dans la mise en scène, Sofia Coppola s'essaie à la photographie et au stylisme avec sa propre ligne : Milk Fed.
En 2010, elle met en scène l'opéra de Puccini, Manon Lescaut, avec Roberto Alagna, pour le théâtre de Montpellier.

Prix

  • Meilleur scénario, 2004 au Writers Guild of America Awards pour le film : Lost in translation, Sofia Coppola, 2003
  • Meilleur scénario, 2004 au Seattle Film Critics Awards pour le film : Lost in translation, Sofia Coppola, 2003
  • Meilleur réalisateur, 2004 au Seattle Film Critics Awards pour le film : Lost in translation, 2003
  • Meilleur réalisateur, 2004 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Lost in translation, 2003
  • Meilleur réalisateur étranger, 2004 au SNGCI - Sindacato Nazionale Giornalisti Cinematografici Italiani pour le film : Lost in translation, 2003
  • Meilleur scénario, 2004 au Independent Spirit Awards pour le film : Lost in translation, Sofia Coppola, 2003
  • Meilleur réalisateur, 2004 au Independent Spirit Awards pour le film : Lost in translation, 2003
  • Meilleur scénario, 2004 au Florida Film Critics Circle Awards pour le film : Lost in translation, Sofia Coppola, 2003
  • Meilleur scénario, 2004 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour le film : Lost in translation, Sofia Coppola, 2003
  • Meilleur scénario, 2004 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : Lost in translation, Sofia Coppola, 2003
  • Meilleur scénario, 2003 au The Washington DC Area Film Critics Association pour le film : Lost in translation, Sofia Coppola, 2003
  • Meilleur scénario, 2003 au Toronto Film Critics Association Awards pour le film : Lost in translation, Sofia Coppola, 2003
  • Meilleur réalisateur, 2003 au Boston Society of Film Critics Awards pour le film : Lost in translatio, 2003
  • Mention Spéciale, 2003 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : Lost in translation, Sofia Coppola, 2003

Périodiques

  • Amante Cine (El), n° 142, février 2004.Diego Trerotola, "Diarios de una princesa"
  • Avant-Scène Cinéma (L'), n° 541, avril 2005. François Tessier, "Sofia in translation, de la légèreté à l'ambiguïté"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 442, avril 1991. Iannis Katsahnias, "Sofia Coppola. Conseil de famille"
  • Cahiers du cinéma (Les), n° 536, juin 1999. Olivier Joyard; Erwan Higuinen, "Tous les garçons et les filles de leur âge"
  • Cineforum, vol. 47, n° 465, juin 2007. Federico Pagello, "Ninnoli, vestiti e canzoni: musica e moda come nostalgia nel cinema di Sofia Coppola"
  • Cineforum, vol. 50, n° 497, septembre 2010. Massimo Causo, "Labirinti di solitudine"
  • Dirigido por..., n° 363, janvier 2007. Quim Casas, "Sofia Coppola : retratos de juventud"
  • Empire, n° 132, juin 2000. Clark Collis, "In person : Sofia Coppola"
  • Empire, n° 201, mars 2006. Ian Freer, " Popcorn : The top 10 actors-turned-directors"
  • Film Criticism, vol. 35, n° 1, automne 2010. Todd Kennedy, "Off with Hollywood's head : Sofia Coppola as feminine auteur"
  • Film Review, n° 669, mai 2006. "New Hollywood"
  • Film Review, vol. spécial, n° 50, mars 2004. Grant Kempster, "The 76th Academy Awards"
  • Film-dienst, vol. 58, n° 23, novembre 2010. Esther Buss, "Entleerte Fülle"
  • Premiere, vol. 13, n° 7, mars 2000. Christine Spines, "Sofia's choice"
  • Premiere, vol. 17, n° 5, février 2004. "Directors of 2003 : the vision thing"
  • Premiere, vol. 20, n° 2, octobre 2006. Brooke Hauser, "Women in Hollywood icon 2006 : Sofia Coppola"
  • Screen International, n° 1436, 16 janvier 2004. Mike Goodridge, "US : Female recognition"
  • Sight and Sound, vol. 10, n° 4, avril 2000. Graham Fuller, "Death and the maidens"
  • Sight and Sound, vol. 16, n° 11, novembre 2006. Pam Cook, "Portrait of a lady : Sophia Coppola"

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1996Bed, Bath and Beyond Sofia Coppola, Andrew Durham, Ione Skye
1998Lick the Star Sofia Coppola

en tant que : Scénariste

1998Lick the Star Sofia Coppola

en tant que : Producteur

1998Lick the Star Sofia Coppola

en tant que : Directeur de la photographie

1999Torrance Rises Lance Bangs, Spike Jonze, The Torrance Community Dance Group

en tant que : Interprète

1984 Frankenweenie Tim Burton
1999Torrance Rises Lance Bangs, Spike Jonze, The Torrance Community Dance Group

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1998 Virgin Suicides Sofia Coppola
2003 Lost in Translation Sofia Coppola
2005 Marie-Antoinette Sofia Coppola
2009 Somewhere Sofia Coppola
2012 Bling Ring (The) Sofia Coppola
2016 Beguiled (The)
Les Proies
Sofia Coppola

en tant que : Scénariste

1989New York Stories : Life Without Zoe
New York stories : La vie sans Zoe
Francis Ford Coppola
1998 Virgin Suicides Sofia Coppola
2003 Lost in Translation Sofia Coppola
2005 Marie-Antoinette Sofia Coppola
2009 Somewhere Sofia Coppola
2012 Bling Ring (The) Sofia Coppola
2016 Beguiled (The)
Les Proies
Sofia Coppola

en tant que : Producteur

2003 Lost in Translation Sofia Coppola
2005 Marie-Antoinette Sofia Coppola
2009 Somewhere Sofia Coppola
2012 Bling Ring (The) Sofia Coppola
2016 Beguiled (The)
Les Proies
Sofia Coppola

en tant que : Costumier

1989New York Stories : Life Without Zoe
New York stories : La vie sans Zoe
Francis Ford Coppola
1990Spirit of '76 (The) Lucas Reiner

en tant que : Créateur du générique

1989New York Stories : Life Without Zoe
New York stories : La vie sans Zoe
Francis Ford Coppola

en tant que : Interprète

1971 Godfather (The)
Le Parrain
Francis Ford Coppola
1973 Godfather Part II (The)
Le Parrain II
Francis Ford Coppola
1982 Rumble Fish
Rusty James
Francis Ford Coppola
1983Cotton Club (The) Francis Ford Coppola
1986Peggy Sue Got Married
Peggy Sue s'est mariée
Francis Ford Coppola
1987Anna Yurek Bogayevicz
1989 Godfather Part III : The Continuing Story (The)
Le Parrain III
Francis Ford Coppola
1991 Hearts of Darkness - A Filmmaker's Apocalypse
Aux coeurs des ténèbres - L'apocalypse d'un metteur en scène
George Hickenlooper, Fax Bahr, Eleanor Coppola
1992Inside Monkey Zetterland Jefery Levy
1998 Star Wars - Episode 1 : The Phantom Menace
Star Wars - Episode 1 : La menace fantôme
George Lucas
2000 CQ Roman Coppola
2007 40 x 15 Olivier Jahan
2007Fog City Mavericks Gary Leva
2009Traversée du désir (La) Arielle Dombasle
2011Sunset Strip Hans Fjellestad