Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Samuel Le Bihan

Interprète, Réalisateur, Scénariste


imprimer
Naissance
1965 à Avranches (Manche, France)
>> Rechercher "Samuel Le Bihan" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Samuel Le Bihan, adolescent, ne se destine pas particulièrement à la scène. Tout juste envisage-t-il de faire des études de dessin qui le conduiront aux Beaux-Arts. Pourtant, peu avant de démarrer au cours Florent, il s'inscrit à un stage de commedia dell'arte et joue dans des spectacles de rue à Paris, à Vienne et à Venise. Au bout d'un an et demi, il s'envole pour New York afin de suivre en auditeur libre des cours à l'Actors Studio. A son retour à Paris, il passe quatre ans au Conservatoire et entre à la Comédie-Française.

Carrière au cinéma

Samuel Le Bihan fait ses débuts au cinéma dans Promenades d'été (René Féret, 1991), suivi peu après de La Place d'un autre, du même réalisateur (1992), dans lequel il tient le rôle central d'un jeune homme qui sort de dépression en remontant sur scène. Il obtient un rôle au côté d'Emmanuelle Béart dans Une femme française (Régis Wargnier, 1994).
Suivent Trois Couleurs rouge (Krzysztof Kieslowski, 1993) et surtout Capitaine Conan (Bertrand Tavernier, 1995), dans lequel son jeune officier cultivé, seul ami de Conan (Philippe Torreton), lui permet d'être nommé au César du meilleur espoir et fait véritablement démarrer sa carrière cinématographique. Viennent ensuite le polar Le Cousin (Alain Corneau, 1997), la comédie Restons groupés (Jean-Paul Salomé, 1998) et les films plus auteuristes A vendre (Laetitia Masson, 1999) et Peau neuve (Emilie Deleuze, 1999) avant que Samuel Le Bihan n'enchaîne une série de succès qui le propulsent parmi les acteurs français les plus en vue de sa génération.
C'est d'abord l'amoureux tendre, simple, sauvage, déterminé à rendre heureuse la femme qu'il aime (Nathalie Bay) de Vénus Beauté Institut (Tonie Marshall, 1999) puis le comédien au chômage se prenant au jeu des soirées branchées de la comédie Jet set (Fabien Onteniente, 1999) et enfin le chevalier lancé sur la trace de la Bête du Gévaudan dans le spectaculaire Pacte des loups (Christophe Gans, 2000). L'échec du très violent Total western (Eric Rochant, 2000), où il incarne avec intensité un truand mutique en cavale, annonce pourtant la fin rapide de cette baraka.
Comédie sur le foot, 3 zéros (Fabien Onteniente, 2002) n'atteint pas les sommets espérés du box-office. Ni le polar La Mentale (Manuel Boursinhac, 2002), dont il partage la vedette avec Samy Naceri, ni le thriller psychologique A la folie... pas du tout (Laetitia Colombani, 2003), dans lequel il est victime de l'érotomanie d'Audrey Tautou, ni la plongée dans le monde de la boxe thaï qu'est Fureur (Karim Dridi, 2003) ne convainquent réellement. Il tente, sans vraie réussite, l'aventure américaine en participant au film d'époque Le Pont du roi Saint-Louis (Mary McGukian, 2004) mené par Robert De Niro, et en séduisant Andie MacDowell dans le thriller fantastique Le Dernier Signe (Douglas Law, 2005).
Son retour en France est difficile et il ne trouve plus les rôles qui semblaient lui être promis même s'il fait partie du casting de l'horrifique Frontière(s) (Xavier Gens, 2007), de la troupe de danseurs de Disco (Fabien Onteniente, 2008) menés par Franck Dubosc, et qu'il campe un truand à l'impressionnant arsenal dans la seconde partie du Mesrine de Jean-François Richet, L'Ennemi public n°1 (2008).
Après quatre ans sans tourner, il réapparaît en roi de la nuit menacé dans ses affaires par le flic Roschdy Zem dans l'excellent polar Une nuit (Philippe Lefebvre, 2012) et en intrigant ami d'enfance de Vanessa Paradis dans le délicatement fantastique Cornouaille (Anne Le Ny, 2012).

Autres activités

Après un séjour de quatre ans à la Comédie-Française, il demeure très actif au théâtre, où il reprend notamment le rôle de Marlon Brando dans Un tramway nommé désir, qui lui vaut une nomination aux Molières en 1999.
En 2011, il a incarné sur scène le réalisateur Victor Fleming dans Hollywood, pièce consacrée au tournage de Autant en emporte le vent, et incarne un colonel anglais préparant l'opération Fortitude durant la Seconde Guerre mondiale dans Mensonges d'Etat (2013).
Samuel Le Bihan a également créé une maison de production, Frelon, à travers laquelle il produit aussi bien des films (Exes, Martin Cogito, 2006) que des spectacles, révélant notamment François-Xavier Demaison grâce à Demaison s'envole (2007).
A la télévision, il apparaît à ses débuts dans deux épisodes de Maigret. En 2004, il interprète un jeune gestapiste français dans 93, rue Lauriston (Denys Granier-Deferre) et en 2009 tient le rôle-titre de Claude Gueux (Olivier Schatzky, 2009), d'après le roman de Victor Hugo. Parmi ses autres téléfilms, on compte Obsessions (Frédéric Tellier, 2010), En apparence (Benoît d'Aubert, 2011), Le Piège afghan (Miguel Courtois, 2011) et Le Général du roi (Nina Companeez, 2013). Il a également tenu un rôle récurrent dans les deux premières saisons de la série Braquo (2009-2011).
Il se consacre à ses tournages et au sport, qu'il n'a jamais vraiment abandonné depuis son enfance (boxe, judo, natation, vélo, musculation, jogging, etc.).

Périodiques

  • Studio Magazine, février 1999

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1998Jack's potes Samuel Le Bihan, Eric Theobald

en tant que : Scénariste

1998Jack's potes Samuel Le Bihan, Eric Theobald

en tant que : Interprète

1998Jack's potes Samuel Le Bihan, Eric Theobald
2001Pourquoi t'as fait ça ? Jean-Marc Minéo

Longs métrages

en tant que : Interprète

1990 Sale comme un ange Catherine Breillat
1991 Promenades d'été René Féret
1992 Place d'un autre (La) René Féret
1993 Trois couleurs rouge Krzysztof Kieslowski
1994 Fusil de bois (Le) Pierre Delerive
1994 Une femme française Régis Wargnier
1995 Capitaine Conan Bertrand Tavernier
1997 A vendre Laetitia Masson
1997 Cousin (Le) Alain Corneau
1997 Restons groupés Jean-Paul Salomé
1998 Anos barbaros (Los)
Les Années volées
Fernando Colomo
1998 Peau neuve Emilie Deleuze
1998 Vénus beauté (institut) Tonie Marshall
1999 Jet set Fabien Onteniente
1999 Total western Eric Rochant
2000 Pacte des loups (Le) Christophe Gans
2001 3 zéros Fabien Onteniente
2001 A la folie, pas du tout Laetitia Colombani
2001 Mentale (La) Manuel Boursinhac
2001 Une affaire privée Guillaume Nicloux
2002 Fureur Karim Dridi
2003 Cars John Lasseter, Joe Ranft
2003 Clefs de bagnole (Les) Laurent Baffie
2003 Last sign (The)
Le Dernier signe
Douglas Law
2003 Pour le plaisir Dominique Deruddere
2003 Puente de San Luis Rey (El)
Le Pont du roi Saint-Louis
Mary McGuckian
2005 Exes Martin Cognito
2005 Passager de l'été (Le) Florence Moncorgé-Gabin
2006 Frontière (s) Xavier Gens
2007 Des poupées et des anges Nora Hamdi
2007 Disco Fabien Onteniente
2007 Mesrine : L'Ennemi public n°1 Jean-François Richet
2011 Cornouaille Anne Le Ny
2011 Une nuit Philippe Lefebvre
2013 Yeux jaunes des crocodiles (Les) Cécile Telerman
2016 Cars 3 Brian Fee