Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Isabelle Carré

Interprète


imprimer
Naissance
28 mai 1971 à Paris (France)
>> Rechercher "Isabelle Carré" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Isabelle Carré suit des cours de comédie au Centre américain, au Cours Florent et à l'Enstat jusqu'en 1990.

Carrière au cinéma

Jeune blonde au charme naturel et discret, au visage lumineux et rieur, Isabelle Carré construit sa carrière avec rigueur. Lorsqu'elle débute à l'écran en 1988 dans Romuald et Juliette de Coline Serreau, elle n'a que dix-huit ans et excelle déjà au théâtre. En 1990, elle partage l'affiche de La reine blanche de Jean-Loup Hubert avec Catherine Deneuve, Jean Carmet, Richard Bohringer et Bernard Giraudeau.
Elle interprète son premier grand rôle dans Beau fixe (1992) de Christian Vincent, où elle campe une étudiante en vacances au côté de trois autres comédiennes de sa génération. Après de courtes apparitions dans Le hussard sur le toit (1994) de Jean-Paul Rappeneau et dans Beaumarchais l'Insolent (1995) d'Edouard Molinaro, où elle interprète une scène d'une pièce du dramaturge, elle porte sur ses épaules La femme défendue (1996) de Philippe Harel. Entièrement tourné en caméra subjective, ce film est présenté au Festival de Cannes. Tour à tour naïve, fragile, cruelle, Isabelle Carré, qui sort du carcan des rôles d'ingénue, éblouit le public par sa prestation.
Perfectionniste, elle travaille ses rôles et s'investit dans l'oeuvre adaptée des auteurs qu'elle lit. En 1998, elle joue au côté de Juliette Binoche dans Les enfants du siècle de Diane Kurys et prête ses traits à Aimée de Musset, belle-soeur d'Alfred. Aimant varier les genres, Isabelle Carré figure au casting de La Bûche, la comédie grinçante de Danièle Thompson (1999).
Mais c'est certainement dans les registres dramatiques que l'actrice excelle, elle obtient le César de la meilleure actrice pour son rôle dans Se souvenir des belles choses (Zabou Breitman, 2001); elle y incarne Claire Poussin, une jeune femme atteinte d'Alzheimer précoce ; son visage angélique et sa petite voix timide magnifient un personnage qui en devient presque celui d'un étrange conte de fée. Noémie Lovsky utilise le côté ingénue de la comédienne dans Les Sentiments (2002) pour la transformer en femme fatale mais naïve à qui Jean-Pierre Bacri succombera. L'année suivante Isabelle Carré joue pour Tavernier au côté de Jacques Gamblin dans Holy Lola ou l'odyssée de deux Français au Cambodge pour adopter un enfant ; la jeune femme stérile qu'elle incarne est touchante dans sa fragilité et son courage parfois vacillant.
La comédienne revient, enfin, à la vraie comédie dans Quatre étoiles (Christian Vincent, 2005), où on la voit, ce qui n'est pas coutume, en séductrice sexy et manipulatrice. Mais Isabelle Carré ne reste pas longtemps sans jouer les femmes blessées, et même très perturbées comme dans Anna M. (Michel Spinosa, 2006) où elle excelle en érotomane convaincue que le médecin qui l'a sauvée suite à une tentative de suicide l'aime. Isabelle Carré est ensuite la voix de la narratrice dans le conte Le Renard et l'enfant de Benoît Jacquot (2006).
François Ozon la fait tourner en 2002 dans le plein de grâce et dérangeant Le Refuge, le cinéaste filme la grossesse de Mousse, une jeune femme seule et droguée qui s'est réfugiée au bord de la mer et se moque des conventions. Isabelle Carré trouve un rôle qui semble extrapoler l'image qu'elle dégage depuis le début de sa carrière : dans la comédie Les émotifs anonymes (Jean-Pierre Améris, 2010), elle campe Angélique, une timide pathologique qui parviendra à dépasser son "handicap" pour exprimer son amour à Benoît Poelvoorde !

Autres activités

Isabelle Carré passe allègrement du cinéma au théâtre. Sur les planches, elle joue notamment Une nuit de Casanova, Il ne faut jurer de rien, On ne badine pas avec l'amour, L'école des femmes, Le père humilié.
A la télévision, elle apparaît dans Le blé en herbe (1990) de Serge Meynard et dans Viens jouer dans la cour des grands (1997) de Caroline Huppert.

Prix

  • Meilleure interprétation féminine, 2003 au Césars du Cinéma Français pour le film : Se souvenir des belles chose
  • , 1998 au Prix Romy Schneider pour le film : La femme défendue

Périodiques

  • Positif, n° 440, octobre 1997
  • Première, n° 232, juillet 1996
  • Première, n° 247, octobre 1997
  • Studio Magazine, n° 68, décembre 1992

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1998Amour flou (L') Denis Parent
1998De source sûre Laurent Tirard
1999J'peux pas dormir Guillaume Canet
2003Toute une histoire Jean Rousselot

Longs métrages

en tant que : Interprète des chansons préexistantes

2009 Émotifs anonymes (Les) Jean-Pierre Améris

en tant que : Interprète

1988 Romuald et Juliette Coline Serreau
1990 Reine Blanche (La) Jean-Loup Hubert
1992 Beau fixe Christian Vincent
1994 Hussard sur le toit (Le) Jean-Paul Rappeneau
1995 Beaumarchais, l'insolent Edouard Molinaro
1996 Femme défendue (La) Philippe Harel
1996 Soeurs Soleil (Les) Jeannot Szwarc
1997 Mort du chinois (La) Jean-Louis Benoît
1998 Enfants du marais (Les) Jean Becker
1998 Enfants du siècle (Les) Diane Kurys
1998Sentimental education Christian Leigh
1998 Superlove Jean-Claude Janer
1999 Bûche (La) Danièle Thompson
1999 Ca ira mieux demain Jeanne Labrune
1999 Envol (L') Steve Suissa
2000 Bella ciao Stéphane Giusti
2000 Mercredi, folle journée ! Pascal Thomas
2001 A la folie, pas du tout Laetitia Colombani
2001 Se souvenir des belles choses Zabou Breitman
2002 Eros thérapie Danièle Dubroux
2002 Légende de Parva (La) Jean Cubaud
2002 Sentiments (Les) Noémie Lvovsky
2003 Holy Lola Bertrand Tavernier
2004 Avion (L') Cédric Kahn
2004 Entre ses mains Anne Fontaine
2005 Quatre étoiles Christian Vincent
2006 Anna M. Michel Spinosa
2006 Coeurs Alain Resnais
2006 Renard et l'enfant (Le) Luc Jacquet
2007 Bureaux de Dieu (Les) Claire Simon
2007 Cliente Josiane Balasko
2007 Musée haut, musée bas Jean-Michel Ribes
2008 Tellement proches Eric Toledano, Olivier Nakache
2009 Émotifs anonymes (Les) Jean-Pierre Améris
2009 Refuge (Le) François Ozon
2009 Rendez-vous avec un ange Yves Thomas, Sophie de Daruvar
2010 Cerise sur le gâteau (La) Laura Morante
2011 Cherchez Hortense Pascal Bonitzer
2011 Des vents contraires Jalil Lespert
2011 Du vent dans mes mollets Carine Tardieu
2011 Jour des corneilles (Le) Jean-Christophe Dessaint
2012 Cheba Louisa Françoise Charpiat
2012 Smurfs 2 (The)
Les Schtroumpfs 2
Raja Gosnell
2013 Du goudron et des plumes Pascal Rabaté
2013 Marie Heurtin Jean-Pierre Améris
2013 Respire Mélanie Laurent
2014 Ange et Gabrielle Anne Giafferi
2014 Chaises musicales (Les) Marie Belhomme
2014 Paris-Willouby Arthur Delaire, Quentin Reynaud
2014 Vingt et une nuits avec Pattie Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu
2015 Coeur régulier (Le) Vanja d' Alcantara
2015 Comment j'ai rencontré mon père Maxime Motte
2016 Une vie ailleurs Olivier Peyon
2017 Garde alternée Alexandra Leclère