Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Max Pecas

Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste, Producteur, Directeur de production, Producteur délégué, Assistant réalisateur


imprimer
Naissance
25 avril 1925 à Lyon (Rhône, France)
Décès
10 février 2003 à Paris (France)
>> Rechercher "Max Pecas" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Sans avoir suivi de formation particulière, Max Pécas devient régisseur de théâtre après la Seconde Guerre mondiale puis fait ses débuts au cinéma comme assistant réalisateur.

Carrière au cinéma

Avec les années 1960 et l'avènement de la Nouvelle Vague, Max Pécas entreprend des films avec de petits budgets. En 1959, il passe à la réalisation avec Le Cercle vicieux, film composé d'érotisme, de comique et d'action. Max Pécas devient alors le pionnier français du style " Z ", appelé aussi cinéma " nanard ". En 1977, il réalise son premier film pornographique avec Luxure. Le cinéma de Max Pécas est alors très populaire, ses titres font plusieurs centaines de milliers d'entrées. En 1979, On est venu là pour s'éclater est classé deuxième au box-office français derrière Apocalypse Now de Francis Ford Coppola. Pécas réinvestit ses importantes recettes dans Les Films du Griffon, société de production dont il est le fondateur. A partir de 1974, le développement du cinéma érotique et pornographique en France le conduit à recentrer ses films sur la veine comique, moins présente sur le marché. Des titres de films comme Marche pas sur mes lacets (1977) ou Embraye, bidasse... ça fume (1978) en disent long sur leur contenu. Ils associent intrigues policières et humour potache mêlé à un humour trivial comparable à celui des romans de San Antonio. En 1984, Max Pécas aborde pour la première fois un registre plus classique avec Brigade des moeurs, un polar qui surprend par sa violence. Deux enfoirés à Saint-Tropez (1985) et On se calme et on boit frais à Saint-Tropez (derniers volets du cycle tropézien commencé avec Les Branchés à Saint-Tropez, en 1983), exclusivement composés de sketches, sont des échecs auprès du public et conduisent à la faillite de sa maison de production.

Périodiques

  • Chaplin, n° 2, été 1959
  • CinémAction, n° 59 avril 1991
  • Cinématographe, n° 117, mars 1986
  • Image et Son/Ecran, n° 366, novembre 1981
  • Première, spécial 20 ans, décembre 1996
  • Télérama, n° 2338,11 novembre 1994
  • Télérama, n° 2371, 21 juin 1995

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Assistant réalisateur

1950 Coup de foudre Jacques Daroy

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1959 Cercle vicieux (Le) Max Pecas
1961 De quoi tu te mêles, Daniela ! Max Pecas
1961 Douce violence Max Pecas
1963 Cinq filles en furie Max Pecas
1964 Baie du désir (La) Max Pecas
1965 Espions à l'affût = La Chaleur de minuit Max Pecas
1966 Peur et l'amour (La) Max Pecas
1966 Une femme aux abois = La Prisonnière du désir = Désirs sauvages Max Pecas
1967 Nuit la plus chaude (La) Max Pecas
1968 Main Noire (La) Max Pecas
1969 Claude et Gréta = Les Liaisons particulières Max Pecas
1970 Je suis une nymphomane Max Pecas
1972 Je suis frigide, pourquoi ? = Comment le désir vient aux filles Max Pecas
1973Club privé Max Pecas
1974Dictionnaire de l'érotisme Max Pecas
1974 Sexuellement vôtre Max Pecas
1975Mille et une perversions de Felicia Max Pecas
1976Luxure Max Pecas
1977 Marche pas sur mes lacets Max Pecas
1978 Embraye bidasse, ça fume Max Pecas
1979 On est venu là pour s'éclater Max Pecas
1980 Mieux vaut être riche et bien portant que fauché et mal foutu Max Pecas
1981 Belles, blondes et bronzées Max Pecas
1982 On n'est pas sorti de l'auberge Max Pecas
1983 Branchés à Saint-Tropez (Les) Max Pecas
1984 Brigade des moeurs Max Pecas
1985 Deux enfoirés à Saint-Tropez Max Pecas
1986 On se calme et on boit frais à Saint-Tropez Max Pecas

en tant que : Assistant réalisateur

1946 Nuit sans fin Jacques Séverac
1948 Droit de l'enfant (Le) Jacques Daroy
1948 Passagère (La) Jacques Daroy
1948Sergil et le dictateur Jacques Daroy
1949 Maison du printemps (La) Jacques Daroy
1950 Porte d'Orient Jacques Daroy
1951 Sergil chez les filles Jacques Daroy
1952 Tourbillon Alfred Rode
1956 Trois de la marine Maurice de Canonge
1957 Arènes joyeuses Maurice de Canonge
1957 Fille de feu (La) Alfred Rode

en tant que : Scénariste

1959 Cercle vicieux (Le) Max Pecas
1961 De quoi tu te mêles, Daniela ! Max Pecas
1964 Baie du désir (La) Max Pecas
1965 Espions à l'affût = La Chaleur de minuit Max Pecas
1966 Peur et l'amour (La) Max Pecas
1968 Main Noire (La) Max Pecas
1970 Je suis une nymphomane Max Pecas
1972 Je suis frigide, pourquoi ? = Comment le désir vient aux filles Max Pecas
1973Club privé Max Pecas
1974 Sexuellement vôtre Max Pecas
1976Luxure Max Pecas
1978 Embraye bidasse, ça fume Max Pecas
1980 Mieux vaut être riche et bien portant que fauché et mal foutu Max Pecas
1981 Belles, blondes et bronzées Max Pecas
1983 Branchés à Saint-Tropez (Les) Max Pecas
1984 Brigade des moeurs Max Pecas
1986 On se calme et on boit frais à Saint-Tropez Max Pecas

en tant que : Adaptateur

1959 Cercle vicieux (Le) Max Pecas
1967 Nuit la plus chaude (La) Max Pecas
1977 Marche pas sur mes lacets Max Pecas

en tant que : Dialoguiste

1961 Douce violence Max Pecas
1965 Espions à l'affût = La Chaleur de minuit Max Pecas
1966 Peur et l'amour (La) Max Pecas
1967 Nuit la plus chaude (La) Max Pecas
1968 Main Noire (La) Max Pecas
1969 Claude et Gréta = Les Liaisons particulières Max Pecas

en tant que : Producteur

1964 Baie du désir (La) Max Pecas
1966 Une femme aux abois = La Prisonnière du désir = Désirs sauvages Max Pecas
1967 Nuit la plus chaude (La) Max Pecas
1968 Main Noire (La) Max Pecas
1973Club privé Max Pecas
1974 Sexuellement vôtre Max Pecas
1977 Marche pas sur mes lacets Max Pecas
1983 Branchés à Saint-Tropez (Les) Max Pecas

en tant que : Producteur délégué

1966 Peur et l'amour (La) Max Pecas
1978 Embraye bidasse, ça fume Max Pecas
1979 On est venu là pour s'éclater Max Pecas
1980 Mieux vaut être riche et bien portant que fauché et mal foutu Max Pecas
1981 Belles, blondes et bronzées Max Pecas
1984 Brigade des moeurs Max Pecas
1985 Deux enfoirés à Saint-Tropez Max Pecas
1986 On se calme et on boit frais à Saint-Tropez Max Pecas

en tant que : Directeur de production

1968 Grand cérémonial (Le) Pierre-Alain Jolivet