Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Peter Falk

Interprète


imprimer
Naissance
16 septembre 1927 à New York City (New York, Etats-Unis)
Décès
23 juin 2011 à Beverly Hills (Californie, Etats-Unis)
>> Rechercher "Peter Falk" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Après une enfance dans le Bronx, Peter Falk grandit à Ossining, au nord de New-York, où son père tient une boutique de vêtements. Par la suite, il travaille deux ans comme cuisinier dans la marine marchande. Déçu par ce mode de vie, il reprend ses études et obtient un diplôme en sciences politiques à la New School for Social Research, en 1951, puis un Master en administration publique à l'Université de Syracuse, en 1953. Après avoir postulé en vain à la CIA, il devient analyste de gestion au sein de la direction du budget de l'Etat du Connecticut, à Hartford. Pendant son temps libre, il suit des cours d'art dramatique avec l'actrice Eva Le Gallienne, au White Barn Theatre de Westport, et joue dans une petite troupe de la ville les Mark Twain Maskers Theater Group. Il ne tarde pas à quitter l'administration pour tourner en province. Après ses débuts en janvier 1956, dans le théâtre d'avant-garde à Broadway dans Don Juan de Molière puis The Iceman cometh d'Eugene O'Neill, sa carrière est lancée. Il commence à travailler à la télévision en 1957, et fait sa première apparition dans un épisode de la série télévisée Robert Montgomery présente, sur NBC. En 1958, il débute au cinéma dans La Forêt interdite de Nicholas Ray.

Carrière au cinéma

Peter Falk, alias Colombo, forme lui-même un beau sujet d'enquête. Car la popularité de son personnage de feuilleton télévisé est à l'image du naufrage cinématographique qui lui succède. Où se cache donc l'erreur dans la carrière de cet acteur pourtant familier des metteurs en scène les plus prestigieux ? D'abord Peter Falk cultive l'hésitation : à vingt-six ans seulement il se décide enfin à devenir acteur. Puis son oeil de verre en fait régulièrement un personnage de faire-valoir. Il tourne à l'ombre de stars et ne se bat pas pour en faire lui, de l'ombre. On le remarque pourtant (L'héritier d'Al Capone, Herbert J. Leder, 1959) et on le nomine à l'Oscar (Crime société anonyme, Stuart Rosenberg, 1960). On le nomine même une deuxième fois (Milliardaire d'un jour, Franck Capra, 1961). Mais rien n'y fait : Peter Falk se désintéresse de toute campagne médiatique. D'ailleurs qui se soucie du cinéma ? Selon lui, (La grande course autour du monde, Blake Edwards, 1965) aussi bien que (Deux filles au tapis, Robert Aldrich, 1981) sont, exemples parmi d'autres, des films qui n'ont pas donné toutes leurs promesses : faute d'implication suffisante de la part des réalisateurs. Ainsi Peter Falk n'obéit qu'à sa conscience. Certes il tourne des films populaires, (La bataille pour Anzio, Edward Dmytryk, 1968; Un château en enfer, Sidney Pollack, 1969), et y tient, comme convenu, la place de l'oublié. Mais il fait aussi la rencontre de John Cassavetes à un match de basket-ball. Ils tournent ensemble quatre films. Commercialement boudés mais enfin stimulants pour les neurones de l'acteur. Moins il comprend l'approche de Cassavetes en matière de mise en scène, plus il a envie d'en apprendre et déclare après Husbands (id.,1970) : "Quand il m'a proposé de faire Une femme sous influence (id., 1974) je me suis dit qu'il fallait encore essayer". Peter Falk est donc un expérimentateur. Quand, une fois devenu Colombo, Wim Wenders (Les ailes du désir (id., 1987; Si loin, si proche, (id., 1992) lui téléphone d'Allemagne pour lui demander de jouer le rôle d'un ange, il flaire de nouveau une piste. Mais rien n'est écrit encore. En bon ange, il prie Dieu : "Pitié, donnez-moi un scénario, j'ai si peur, je ne sais où je vais, ni ce qui va m'arriver". Et pourtant le film se réalise, révélant pour la première fois le secret d'un charisme longtemps incompris : Peter Falk est un poète un peu cérébral, toujours en train d'essayer quelque chose, et qui doute profondément des hommes.

Autres activités

Peter Falk est surtout célèbre pour Colombo, série télévisée commencé en 1971, dont il a notamment produit et coproduit une vingtaine d'épisodes, réalisé deux épisodes en 1972. Il apparaît également dans des épisodes de nombreuses séries comme : Alfred Hitchcock presents, The Untouchables, The Twilight zone, Naked City, Dr Kildare ou encore The Trials of O'Brien.
En 2006, il publie ses mémoires Just one more thing.

Prix

  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2004 au David Di Donatello Awards

Ouvrages

  • Just one more thing / Peter Falk. New York : Carroll & Graf Publishers ; [Berkeley, Calif.] : Distributed by Publishers Group West, 2006
  • The Columbo phile : a casebook / Mark Dawidziak. - New York : Mysterious Press, 1989

Périodiques

  • American Film, vol. 6, n° 5, mars 1981
  • Cinema, vol. 12, n° 10, octobre 1974
  • Ciné-Revue, n° 18, avril 1987
  • Film Dope, n° 15, septembre 1978
  • Films in Review, vol. 26, n° 1, janvier 1975
  • Génération séries, n° 5, hiver 1993
  • Kaleidoscope, vol. 2, n° 3, janvier 1967
  • Photoplay, vol. 28, n° 9, septembre 1977
  • Photoplay, vol. 30, n° 1, janvier 1979
  • Radio Times, vol. 260, n° 3407, 25 mars 1989
  • Show, vol. 2, n° 12, février 1972
  • Stars, n° 30, autmone 1997

Liens Internet

Longs métrages

en tant que : Interprète des chansons préexistantes

1969 Husbands John Cassavetes

en tant que : Interprète

1958 Wind Across the Everglades
La Forêt interdite
Nicholas Ray, Budd Schulberg
1959Bloody Brood (The) Julian Roffman
1959Pretty Boy Floyd Herbert J. Leder
1960Murder, Incorporated
Crime, société anonyme
Stuart Rosenberg, Burt Balaban
1960Secret of the Purple Reef (The) William N. Witney
1961 Pocketful of Miracles
Milliardaire pour un jour
Frank Capra
1962Balcony (The)
Le Balcon
Joseph Strick
1962It's a Mad Mad Mad Mad World
Un monde fou, fou, fou
Stanley Kramer
1962Pressure Point Hubert Cornfield
1963Italiani brava gente
Marcher ou mourir
Giuseppe De Santis
1963 Robin and the Seven Hoods
Les Sept voleurs de Chicago
Gordon Douglas
1964 Great Race (The)
La Grande course autour du monde
Blake Edwards
1966Luv Clive Donner
1966Penelope
Les Plaisirs de Pénélope
Arthur Hiller
1966Too Many Thieves Abner Biberman
1967Sbarco di Anzio (Lo)
La Bataille pour Anzio
Duilio Coletti, Edward Dmytryk
1968 Castle Keep
Un château en enfer
Sydney Pollack
1968 Intoccabili (Gli)
Les Intouchables
Giuliano Montaldo
1969 Husbands John Cassavetes
1969Rosolino paterno, soldato... Nanni Loy
1974 A Woman Under the Influence
Une femme sous influence
John Cassavetes
1976 Mikey and Nicky
Mikey et Nicky
Elaine May
1976Murder by Death
Un cadavre au dessert
Robert Moore
1977 Opening Night John Cassavetes
1978 Brink's Job (The)
Têtes vides cherchent coffre plein
William Friedkin
1978Cheap Detective (The)
Le Privé de ces dames
Robert Moore
1979In-Laws (The)
Ne tirez pas sur le dentiste
Arthur Hiller
1980 All the Marbles
Deux filles au tapis
Robert Aldrich
1981Great Muppet Caper (The) Jim Henson
1984 Big Trouble John Cassavetes
1984Sanford Meisner : The American Theatre's Best Kept Secret Nick Doob
1986Himmel über Berlin (Der)
Les Ailes du désir
Wim Wenders
1987Happy New Year John G. Avildsen
1987Princess Bride Rob Reiner
1987Svart Gryning Carlos Lemos
1988Cookie Susan Seidelman
1988Venus 90 Jösta Hagelback
1988Vibes Ken Kwapis
1990Aunt Julia and the Scriptwriter = Tune in Tomorrow
Tante Julia et le scribouillard
Jon Amiel
1990In the Spirit Sandra Seacat
1990Motion and Emotion Paul Joyce
1991 Player (The) Robert Altman
1992In weiter ferne, so nah !
Si loin, si proche !
Wim Wenders
1992Time Is Money Paolo Barzman
1995Anything for John Dominique Cazenave
1995Cops n Roberts Peter Crane
1995Roommates Peter Yates
2000A Constant Forge Charles Kiselyak
2000Enemies of Laughter Joey Travolta
2000Lakeboat Joe Mantegna
2001Corky Romano Rob Pritts
2001Made Jon Favreau
2001 Undisputed
Un seul deviendra invincible
Walter Hill
2002Three Days of Rain Michael Meredith
2003 Shark Tale
Gang de requins
Vicky Jenson, Eric Bergeron, Rob Letterman
2006 Next Lee Tamahori