Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jacques Gamblin

Interprète


imprimer
Naissance
16 novembre 1957 à Granville (Manche, France)
>> Rechercher "Jacques Gamblin" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Jacques Gamblin a l'intuition d'une vocation artisitique à 17 ans à l'occasion d'un stage de théâtre... effectué pour être moniteur dans une colonie de vacances. Après diverses expériences dans le milieu théâtral, il devient technicien d'une petite troupe, puis metteur en scène, puis comédien.

Carrière au cinéma

Jacques Gamblin débute au cinéma à la fin de la décennie 80. Claude Lelouch lui propose des rôles secondaires dans Il y a des jours et des lunes (1989), La Belle histoire (1990) et surtout Tout ça pour ça (1992). Gamblin compose un flic timide dans Les Braqueuses (1993) de Jean-Paul Salomé. En 1994, il se produit dans A la vie, à la mort de Robert Guédiguian et dans Au petit Marguery de Laurent Bénégui.
Mais c'est Pédale douce (Gabriel Aghion, 1995) qui révèle l'acteur à un public plus large : on n'oublie pas son personnage d'homme d'affaires homosexuel se livrant à un strip-tease lors d'un soir de fête. La même année Gamblin est un SDF abandonné par son épouse dans Tenue correcte exigée (Philippe Lioret) et écrivain victime des femmes dans Mauvais genre (Laurent Bénégui). Il entretient le suspense pour un crime non élucidé dans Au coeur du mensonge (Claude Chabrol, 1998).
L'année 1999 consacre l'acteur avec Les Enfants du marais de Jean Becker. En 2000, il retrouve Philippe Lioret pour Mademoiselle où il donne la réplique à Sandrine Bonnaire ; la caméra de Lioret exploite au maximum l'image que véhicule sans le vouloir un comédien au charme discret, séduisant sans être séducteur, timide mais au charisme indéniable. La même année Gamblin joue sous la direction de Tavernier dans Laissez-passer, il endosse le rôle d'un assistant de metteur en scène faisant de la résistance alors qu'il travaille pour une firme allemande pendant l'Occupation. Ses deux prestations sont remarquables et saluée par la critique et le public.
L'acteur retrouve Tavernier en 2003 avec Holy Lola : on y suit les difficultés d'un couple parti pour le Cambodge pour adopter un enfant. Dans Les Brigades du Tigre (Jérôme Cornuau, 2005), il campe le séduisant et anarchiste bandit Jules Bonnot. Puis Jacques Gamblin est à l'affiche du premier film de David Oelhoffen, Nos retrouvailles (2006), incarnant Gabriel, un père fantasque masquant à son fils qu'il vient de retrouver après des années, une terrible faiblesse psychologique. La figure paternelle semble bien aller à l'acteur : on le retrouve en chef de famille dans le film de Rémi Bezançon Le premier jour du reste de ta vie (2007), chronique d'une famille moyenne des années 80-90 ; son interprétation tout en nuances entre drôlerie, nostalgie et tristesse lui veut d'être nommé aux César.
Cet acteur au regard doux et presque triste excelle à interpréter des personnages complexes et à la marge ; Chabrol lui confie le rôle de Noël Gentil, homme modeste acculé au pire, dans Bellamy (2008). L'année suivante Gamblin a également le rôle titre dans Le nom des gens (Michel Leclerc), une comédie remarquée où il campe un quadragénaire au physique certes un peu effacé, fan de Lionel Jospin, mais qui, malgré lui, a fantaisie à revendre. Changement radical dans le thriller A l'aveugle (Xavier Palud, 2011), où il incarne le commandant Lassalle, homme incernable et malheureux, traquant un meurtrier en série.

Autres activités

Parallèlement au cinéma, Jacques Gamblin mène une véritable carrière théâtrale : il est sur scène chaque année, essentiellement dans des pièces contemporaines. Il est également auteur et metteur en scène.
On a pu aussi voir l'acteur dans quelques téléfilms, notamment dans la remarquable série noire Les Oubliées d'Hervé Hadmar (2007).

Prix

  • Meilleure interprétation masculine, 2002 au Internationale Filmfestspiele (Berlin) pour le film : Laissez-Passer

Périodiques

  • Première, n° 226, janvier 1996
  • Première, n° 241, avril 1997
  • Première, n° 245, août 1997

Courts métrages

en tant que : Interprète

1993Fleur des morts (La) Françoise Pasquini
1995 Sans souci Jean-Michel Isabel
2008 Moi, Van Gogh François Bertrand

Longs métrages

en tant que : Interprète

1988 Périgord noir Nicolas Ribowski
1989 Il y a des jours et des lunes Claude Lelouch
1990 Belle histoire (La) Claude Lelouch
1991Adeus princesa Jorge Paixão da Costa
1992 Fausto Rémy Duchemin
1992 Femme à abattre (La) Guy Pinon
1992 Tout ça pour ça Claude Lelouch
1993 Braqueuses (Les) Jean-Paul Salomé
1994 A la vie, à la mort ! Robert Guédiguian
1994 Au petit Marguery Laurent Bénégui
1994 Misérables (Les) Claude Lelouch
1995 Mon homme Bertrand Blier
1995 Pédale douce Gabriel Aghion
1995 Une histoire d'amour à la con Henri-Paul Korchia
1996 Mauvais genre Laurent Bénégui
1996 Tenue correcte exigée Philippe Lioret
1997 Kanzo senseï Shôhei Imamura
1998 Au coeur du mensonge Claude Chabrol
1998 Enfants du marais (Les) Jean Becker
2000 Bella ciao Stéphane Giusti
2000 Laissez-passer Bertrand Tavernier
2000 Mademoiselle Philippe Lioret
2001 Carnages Delphine Gleize
2002 A la petite semaine Sam Karmann
2003 25 degrés en hiver Stéphane Vuillet
2003 Clefs de bagnole (Les) Laurent Baffie
2003 Holy Lola Bertrand Tavernier
2004 Enfer (L') Danis Tanovic
2005 Brigades du Tigre (Les) Jérôme Cornuau
2005 Irréductibles (Les) Renaud Bertrand
2005 Serko Joël Farges
2006 Fragile (s) Martin Valente
2006 Nos retrouvailles David Oelhoffen
2007 Enfin veuve Isabelle Mergault
2007 Home Yann Arthus-Bertrand
2007 Premier jour du reste de ta vie (Le) Rémi Bezançon
2008 Bellamy Claude Chabrol
2009 Enfer de Henri-Georges Clouzot (L') Serge Bromberg, Ruxandra Medrea
2009 Nom des gens (Le) Michel Leclerc
2009 Nous trois Renaud Bertrand
2010 Ni à vendre, ni à louer Pascal Rabaté
2010 Premier homme (Le) Gianni Amelio
2011 A l'aveugle Xavier Palud
2012 De toutes nos forces Nils Tavernier
2012 Jour attendra (Le) Édgar Marie
2013 Hippocrate Thomas Lilti
2013 Vingt quatre jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi Alexandre Arcady
2013Week-ends Anne Villacèque
2015 Père fils thérapie ! Émile Gaudreault
2017 Incroyable histoire du facteur Cheval (L') Nils Tavernier