Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jacques Charrier

Interprète, Producteur, Adaptateur


imprimer
Naissance
06 novembre 1936 à Metz (Moselle, France)
Liens familiaux
Il est marié puis divorcé de l'actrice Brigitte Bardot. Leur fils Nicolas est né de cette union.
>> Rechercher "Jacques Charrier" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Etudes à l'Ecole des Beaux-Arts de Montpellier, puis de Strasbourg. Il est élève du Cours dramatique de la rue Blanche à Paris.

Carrière au cinéma

Jacques Charrier débute au cinéma comme jeune premier dans Les tricheurs (1958) de Marcel Carné. Il y est remarqué et enchaîne ensuite des rôles variés. Il tourne auprès de Gérard Oury, La main chaude (1959), de Jean-Pierre Mocky, Les dragueurs (1959) et de Claude Chabrol, L'oeil du malin (1961). En 1959, sur le tournage de Babette s'en va-t-en guerre de Christian-Jacque, il fait la connaissance de Brigitte Bardot. Ils se marient le 18 juin 1959. Leur mariage est la cible des photographes et de la presse à scandale. Jacques Charrier est ensuite au centre d'une polémique : alors qu'il effectue son service militaire en 1959, il fait partie des privilégiés qui ne partent pas combattre en Algérie. Le 20 novembre 1962, Brigitte Bardot et Jacques Charrier divorcent. Il poursuit sa carrière d'acteur en interprétant A cause d'une femme (1962), comédie légère de Michel Deville puis les deux versions de La vie conjugale (1963) d'André Cayatte. Il joue également en Italie pour Carmine Gallone dans Carmen 1963 (1963). Ses apparitions cinématographiques se raréfient car il se consacre à la production en montant sa propre société, les Films Marquise. En 1973, il produit et interprète Les volets clos de Jean-Claude Brialy.

Autres activités

Initialement acteur de théâtre, Jacques Charrier interprète La hobereaute ainsi que Le journal d'Anne Frank au théâtre du Montparnasse lorsque Marcel Carné le découvre. Il réalise également quelques décors pour le théâtre. Il est l'auteur du livre Ma réponse à Brigitte Bardot publié en 1997 à la suite de la sortie des mémoires de son ex-femme.

Périodiques

  • Télérama, n° 1581, 30 avril 1980

Longs métrages

en tant que : Adaptateur

1976 Casanova and Company
Treize femmes pour Casanova
François Legrand

en tant que : Producteur

1969 Sirokko
Sirocco d'hiver
Miklós Jancsó
1971 Eglantine Jean-Claude Brialy
1971 What a flash Jean-Michel Barjol
1973 Dreyfus ou l'intolérable vérité Jean Chérasse
1973 Oiseau rare (L') Jean-Claude Brialy

en tant que : Interprète

1957 Police judiciaire Maurice de Canonge
1958 Tricheurs (Les) Marcel Carné
1959 Babette s'en va-t-en guerre Christian-Jaque
1959 Dragueurs (Les) Jean-Pierre Mocky
1959 Main chaude (La) Gérard Oury
1960 Panier à crabes (Le) Joseph Lisbona
1961 Belle américaine (La) Robert Dhéry
1961 Oeil du Malin (L') Claude Chabrol
1961 Sept péchés capitaux : L'Avarice (Les) Claude Chabrol
1961Tiro al piccione
Le Commando traqué
Giuliano Montaldo
1962 A cause, à cause d'une femme Michel Deville
1962Carmen di Trastevere
Carmen 63
Carmine Gallone
1963 Vie conjugale (La) André Cayatte
1964 Bonne occase (La) Michel Drach
1964 Marie-Soleil Antoine Bourseiller
1965 Créatures (Les) Agnès Varda
1966 A belles dents Pierre Gaspard-Huit
1966 Plus vieux métier du monde : Anticipation ou l'amour en l'an 2000 (Le) Jean-Luc Godard
1968 Money, money José Varela
1969 Sirokko
Sirocco d'hiver
Miklós Jancsó
1971 Soleils de l'île de Pâques (Les) Pierre Kast
1972 Volets clos (Les) Jean-Claude Brialy