Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Kim Basinger

Interprète


imprimer
Naissance
08 décembre 1953 à Athens (Georgie, ETats-Unis)
Liens familiaux
Elle a été mariée avec l'acteur Alec Baldwin avec qui elle a eu un enfant.
>> Rechercher "Kim Basinger" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Douée pour le chant et la danse qu'elle pratique à l'école, tentée par le métier de comédienne, Kim Basinger débute pourtant à dix-sept ans une carrière de mannequin à New York : repérée par l'Agence Ford, elle en devient l'une de ses égéries. Au bout de quelques années, la jeune femme revient à sa première idée et tente sa chance à la télévision où elle décroche des rôles dans de nombreux téléfilms.

Carrière au cinéma

Après quelques apparitions dans des longs métrages, Kim Basinger connaît son premier grand succès en 1983 grâce à son rôle de James Bond girl dans Jamais plus jamais (Irvin Kershner). Ses formes parfaites et sa blonde sensualité lui confèrent un statut de sex-symbol, mais certains réalisateurs de renom font cependant confiance à son talent d'actrice ; la jeune femme se montre d'ailleurs très convaincante dans L'homme à femmes (Blake Edwards, 1983) ou dans Le Meilleur (Barry Levinson, 1984), un film sur le monde du sport business où elle tient lieu de femme fatale censée faire succomber Robert Redford.
Ce côté vamp assumé fait que Kim Basinger est choisie par le réalisateur Adrian Lyne pour le rôle d'Elizabeth du très érotique Neuf semaines 1/2 (1986) : film emblématique des années 80, narration d'une aventure sexuelle vécue par deux personnages terriblement seuls. L'actrice tourne ensuite dans des comédies au succès moyen. Tim Burton lui offre ensuite le rôle de la journaliste Vicky Vale dans son Batman (1988). Les années 90 ne sourient pas à Kim Basinger qui enchaîne les petites comédies et des rôles de faire-valoir à des films d'action.
Il faut attendre 1997 et la direction de Curtis Hanson dans L.A. confidential (adaptation du roman culte de James Ellroy) pour que Kim Basinger, alias Lynn Bracken, renoue avec le succès ; le public et la critique se rejoignent pour saluer son étonnante interprétation de prostituée sentimentale, qui lui vaut un Oscar !
Curtis Hanson la dirige à nouveau dans Eight Mile (2001) où elle interprète Stephanie, la mère d'Eminem. L'actrice apparaît toujours dans des films d'action et des films sentimentaux peu convaincants. En 2007 cependant on peut saluer sa prestation pudique et lumineuse dans le film choral Loin de la terre brûlée (Guillermo Arriaga).

Autres activités

Kim Basinger possède sa propre société de production.

Prix

  • Meilleure interprétation féminine, 1998 au Southeastern Film Critics Association Awards pour le film : L.A. confidential, Curtis Hanson, 1997
  • Meilleure interprétation féminine dans un 2nd rôle, 1998 au Screen Actors Guild Awards (Los Angeles) pour le film : L.A. confidential, Curtis Hanson, 1997
  • Meilleure interprétation féminine dans un 2nd rôle, 1998 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : L.A. confidential, Curtis Hanson, 1997
  • Meilleure interprétation féminine dans un 2nd rôle, 1998 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour le film : L.A. confidential, Curtis Hanson, 1997

Ouvrages

  • Kim Basinger / Philippe Durant. - Clamart : Sévigny, 1990

Périodiques

  • Cinéinforme, n° 519, 2nde quinzaine septembre 1987. Enrique Bartolome, "Kim Basinger : Nadine"
  • Cinéma 93, n° 513, juillet 1993. "Woody a perdu... Kim Basinger aussi"
  • Cinema, n° 4, avril 1988. "Jupiter'88 : die Sieger"
  • Cinema, n° 98, juillet 1986. "Kim Basinger"
  • Ciné-Revue, n° 08, 23 février 1984. "Kim Basinger"
  • Ciné-Revue, n° 1, 3 janvier 1991. "Kim Basinger : strip-tease et charme sauvage."
  • Ciné-Revue, n° 13, 26 mars 1987. "Kim Basinger"
  • Ciné-Revue, n° 13, 30 mars 1989. Barry Levine, "Kim Basinger et son mari ne se disputent pas pour leur argent mais pour la garde de leurs animaux !"
  • Ciné-Revue, n° 16, 18 avril 1991. Alan Webb, "Kim Basinger : Un film agité avec l'homme rêvé"
  • Ciné-Revue, n° 29, 18 juillet 1991. James Moore, "Les étranges débordements sexuels de Kim Basinger et d'Alec Baldwin"
  • Ciné-Revue, n° 41, 8 octobre 1987. Paul Wallace, "L'amour des animaux a uni Kim Basinger et l'homme de sa vie !"
  • Empire, n° 004, octobre 1989. Tom Hibbert, "The glittering career of Kim Basinger"
  • Empire, n° 054, décembre 1993. "Hair today, gone tomorrow"
  • Empire, n° 062, août 1994. Lawrence Grobel, "Sex in the movies special"
  • Empire, n° 102, décembre 1997. Jeff Dawson, "Profiles : Kim Basinger"
  • Iluzjon, n° 1, janvier-mars 1991. Jan Sodowski, "Kim Basinger"
  • Iskusstvo Kino, n° 11, novembre 1992. "Kim Basinger"
  • Movieline, vol. 8, n° 7, avril 1997. Davis Factor, " Kim confidential"
  • Photoplay, vol. 35, n° 5, mai 1984. "Kim Basinger"
  • Première, n° 110, mai 1986. "Kim Basinger : lady Doll (Rencontre)"
  • Première, n° 126, septembre 1987. "Filmographie : Kim Basinger"
  • Première, n° 126, septembre 1987. Jean-Paul Chaillet, "La vraie nature d'une vamp (Entretien)"
  • Premiere, vol. 3, n° 1, septembre 1989. Cyndi Stivers, "Blond ambition"
  • Premiere, vol. 3, n° 7, mars 1990. "Princess"
  • Premiere, vol. 4, n° 6, février 1991. "Kim Basinger"
  • Premiere, vol. 5, n° 8, avril 1992. Ted Casablanca, " The Awful truth"
  • Premiere, vol. 6, n° 10, juin 1993. "Kim Basinger"
  • Radio Times, vol. 295, n° 3854, 13décembre 1997. "Ten things every Kim Basinger fan ought to know"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 432, novembre 1987. François Guérif ; Olga Lahaie, "Kim Basinger : Un étrange cocktail"
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 443, novembre 1988. Alain Garel ; François Guérif, "Visages du cinéma américain"
  • Sight and Sound, vol. 10, n° 11, novembre 2000. "Burning Bush"
  • Starfix, n° 46, mars 1987. Nancy Guion, "Countryside story"
  • Stars, n° 23, été 1995. "Kim Basinger"
  • Studio Magazine, n° 1, mars 1987. Greg Gorman, "Starshooter"
  • Studio Magazine, n° 8, novembre 1987. Jean-Pierre Lavoignat, "Kim Basinger : Instinct de star"
  • Télé Ciné Vidéo, n° 83, avril 1988. François Guérif ; Agathe Seblouse, "Kim Basinger : timide, peureuse, mais star (Entretien)"
  • Télé K7, n° 316, 25 septembre 1989. Gilles Gressard, "Kim Basinger, la tornade blonde"
  • Télé K7, n° 317 (supplément mensuel), octobre 1989. Gilles Gressard, "Kim Basinger, la tornade blonde"
  • Vidéo 7, n° 090, juin 1989. Christophe Sefrin, "Le dernier sex-symbol ?"
  • Vidéo 7, n° 100, mai 1990. "Belles belles belles : nos préférences"
  • Vidéo 7, n° 104, octobre 1990. Christophe Sefrin, "Kim Basinger : Batgirl au sommet"
  • Vidéo 7, n° 122, mai 1992. Céline Vincent, "Kim au sang chaud"
  • Vidéo 7, n° 124, juillet 1992. "Les schizo women"
  • Visions, n° 40, été 1986. Philippe Reynaert, "Kim Basinger : Les vertus de l'obstination ou Altman et comment y parvenir"

Longs métrages

en tant que : Producteur exécutif

2007While she was out Susan Montford

en tant que : Interprète

1981Hard Country David Greene
1982Mother Lode
La Fièvre de l'or
Charlton Heston
1982 Never Say Never Again
Jamais plus jamais
Irvin Kershner
1983 Man Who Loved Women (The)
L'Homme à femmes
Blake Edwards
1983 Natural (The)
Le Meilleur
Barry Levinson
1985Fool for Love Robert Altman
1986 9 1/2 Weeks
9 semaines 1/2
Adrian Lyne
1986 Blind Date
Boire et déboires
Blake Edwards
1986 Nadine Robert Benton
1986No Mercy
Sans pitié
Richard Pearce
1988 Batman Tim Burton
1988My Stepmother Is an Alien
J'ai épousé une extra-terrestre
Richard Benjamin
1990Marrying Man (The)
La Chanteuse et le milliardaire
Jerry Rees
1991Final Analysis
Sang chaud pour meurtre de sang froid
Phil Joanou
1993Cool world Ralph Bakshi
1993 Real McCoy (The)
L'Affaire Karen McCoy
Russell Mulcahy
1993Wayne's World 2 Stephen Surjik
1994A Century of Cinema Caroline Thomas
1994 Getaway (The)
Guet-apens
Roger Donaldson
1994 Ready to Wear
Prêt à porter
Robert Altman
1996 L.A. Confidential Curtis Hanson
1997 Sean Connery, an Intimate Portrait Louise Krakower, Michael Tobias
1998 I Dreamed of Africa
Je rêvais de l'Afrique
Hugh Hudson
1999 Bless the Child
L'Elue
Chuck Russell
2001 Eight Mile
Huit mile
Curtis Hanson
2001 People I Know
Influences
Daniel Algrant
2003 Cellular David R. Ellis
2003Door in the Floor (The) Tod Williams
2004Elvis has left the building Joel Zwick
2005 Even Money Mark Rydell
2005 Sentinel (The) Clark Johnson
2007 Burning Plain (The)
Loin de la terre brûlée
Guillermo Arriaga
2007Informers (The) Gregor Jordan
2007While she was out Susan Montford
2009 Charlie St. Cloud
Le Secret de Charlie
Burr Steers
2012 Third Person
Puzzle
Paul Haggis
2013 Grudge Match
Match retour
Peter Segal
2014 Nice Guys (The) Shane Black
2016 Fifty Shades Darker
Cinquante nuances plus sombres
James Foley