Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Christine Boisson

Interprète


imprimer
Naissance
08 avril 1955 à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhone, France)
>> Rechercher "Christine Boisson" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Christine Boisson passe sa petite enfance au Maroc et rentre en France à neuf ans. Toute jeune, elle veut imiter son père et "faire pilote de chasse". Mais en 1973, elle présente sa candidature dans une agence de mannequin.

Carrière au cinéma

Christine Boisson n'a pas le temps de prendre la pose. Elle rencontre le photographe Just Jaeckin qui lui propose d'emblée un rôle au cinéma : elle se dénude dans Emmanuelle (1973), qui lance la mode du film érotique. L'année suivante, elle est Christina dans Le jeu avec le feu d'Alain Robbe-Grillet. Ces rôles de jeune amazone exposant une nudité ravissante ne lui plaisent pas. Elle veut devenir comédienne. Mais l'image d'Emmanuelle lui colle à la peau. "Je m'usais à me cogner contre les étiquettes que je n'arrivais pas à décoller et qu'on n'arrêtait pas de me coller." L'actrice sombre dans la drogue et l'alcool. Elle repart à zéro et est reçue au Conservatoire d'art dramatique de Paris où elle suit les cours de Roger Planchon, lequel lui donne ses premiers rôles importants sur les planches. Ressourcée, elle obtient son premier grand rôle au cinéma grâce à Jacques Bral dans Extérieur nuit (1979), qu'elle interprète avec Gérard Lanvin. Ce film prend la comédienne à son propre piège. Christine Boisson cherche des rôles à l'opposé de ceux de ses débuts, mais son personnage de chauffeur de taxi paumé l'enferme dans une autre image, celle d'une d'actrice marginale. Michelangelo Antonioni lui demande d'être l'héroïne de son film Identification d'une femme. Toujours aux prises avec des difficultés personnelles, elle doit attendre quatre ans avant de retrouver un rôle. Rue Barbare (1984) de Gilles Bréhat, avec Bernard Giraudeau, lui permet d'échapper pour un temps à l'emprise de son image de garçonne androgyne. Même si elle donne l'impression de n'être jamais satisfaite de ses films, de nombreux réalisateurs - entre autres Claude Lelouch, Philippe Garrel, Yves Boisset, Olivier Assayas - continuent de tirer parti de sa fragilité.

Autres activités

Christine Boisson joue dans une dizaine de pièces de théâtre. Essentiellement mise en scène par Roger Planchon et Claude Régy, elle excelle en interprétant Shakespeare (Antoine et Cléopâtre, 1978 ; Périclès, prince de Tyre, 1978 ; La mégère apprivoisée, 1993), Racine (Andromaque, 1989), Harold Pinter (C'était hier, 1991) et Peter Handke (Par les villages, 1984).

Prix

  • , 1984 au Prix Romy Schneider

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 364, octobre 1984
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 407/408, mai 1988
  • Cinématographe, n° 84, décembre 1982
  • Positif, n° 300, février 1986
  • Première, n° 123, juin 1987
  • Première, n° 42, septembre 1980
  • Revue du Cinéma (La), n° 458, mars 1990

Courts métrages

en tant que : Interprète

1973 Bonne nouvelle (La) André Weinfeld
1993Condamné (Le) Xavier Giannoli
2005 Ma culotte Blandine Lenoir

Longs métrages

en tant que : Interprète

1973 Emmanuelle Just Jaeckin
1973 Mouton enragé (Le) Michel Deville
1974 Jeu avec le feu (Le) Alain Robbe-Grillet
1974 Thomas Jean-François Dion
1975 Divine Dominique Delouche
1975 Flic story Jacques Deray
1975Hinrichtung (Die) Denis Héroux
1976 Adom ou le sang d'Abel Gerard-Myriam Benhamou
1976Electre, le droit à la folie pour tous ou la vengeance en question Maria Koleva
1979 Extérieur, nuit Jacques Bral
1980Seuls Francis Reusser
1981 Chanson du mal aimé (La) Claude Weisz
1981 Du blues plein la tête Hervé Palud
1981 Identificazione di una donna
Identification d'une femme
Michelangelo Antonioni
1982Flügel der Nacht Hans Noever, Ursula Jeshel
1983 Liberté la nuit Philippe Garrel
1983 Rue Barbare Gilles Béhat
1984 Paris vu par 20 ans après : Rue Fontaine Philippe Garrel
1985 Aube (L') Miklós Jancsó
1986 Jenatsch Daniel Schmid
1986 Moine et la sorcière (Le) Suzanne Schiffman
1986 Passage (Le) René Manzor
1986 Rue du Départ Tony Gatlif
1987Dreamers Uri Barbash
1987 Maison de Jeanne (La) Magali Clément
1988 Radio corbeau Yves Boisset
1989 Il y a des jours et des lunes Claude Lelouch
1989 Un amour de trop Franck Landron
1990Caldo suffocante Giovanna Gagliardo
1992 Amies de ma femme (Les) Didier Van Cauwelaert
1992 Une nouvelle vie Olivier Assayas
1993 Marmottes (Les) Elie Chouraqui
1993 Pas très catholique Tonie Marshall
1996Homme idéal (L') Xavier Gélin
1999 En face Mathias Ledoux
1999 In extremis Étienne Faure
1999 Love Me Laetitia Masson
1999 Mécanique des femmes (La) Jérôme de Missolz
2001 Truth About Charlie (The)
La Vérité sur Charlie
Jonathan Demme
2008 Une affaire d'état Éric Valette