Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Fernand Ledoux

Interprète


imprimer
Naissance
24 janvier 1897 à Tirlemont (Belgique)
Décès
21 septembre 1993 à Villerville (Côte-d'Or, France)
>> Rechercher "Fernand Ledoux" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Après la Première Guerre mondiale, Fernand Ledoux s'installe en 1919 à Paris et suit les cours de Raphaël Duflos au Conservatoire national d'art dramatique. A sa sortie, en 1921, il débute une carrière théâtrale à la Comédie Française, dans des seconds rôles où il est souvent réduit à une seule réplique.

Carrière au cinéma

Fernand Ledoux, homme de théâtre avant tout, devient populaire grâce au cinéma. Sa carrière d'acteur est partagée entre des personnages de brave homme spolié et de méchant hypocrite. Jacques Feyder, qui l'avait remarqué au Conservatoire et lui avait offert un petit rôle dans son moyen métrage La Faute d'orthographe (1919), fait de nouveau appel à lui pour L'Atlantide (1921). A l'avènement du parlant, Ledoux dévoile une aisance qui lui est propre. Il fait de courtes apparitions dans des films d'Anatole Litvak (Mayerling, 1935) et d'Alexis Granowsky (Tarass Boulba, id.) avant de se distinguer dans La Bête humaine (1938) de Jean Renoir, adapté du roman d'Emile Zola, où il campe Roubaud, le chef de gare criminel trompé par sa femme. Cette performance lui permet d'accéder à de grands rôles. Dans Volpone (1940), Maurice Tourneur exploite son côté obscur. En 1942, pour éviter d'avoir à jouer devant l'occupant allemand, Ledoux quitte la Comédie Française et se consacre exclusivement au cinéma. Cette année-là lui sourit. Dans Le Lit à colonnes de Roland Tual, il tient le rôle d'un directeur de prison qui prétend être l'auteur d'un opéra composé par un détenu, puis il nous offre une de ses interprétations les plus remarquées dans Goupi Mains-Rouges de Jacques Becker, une chronique rurale tirée du roman de Pierre Véry. Toujours en 1942, Marcel Carné lui confie le rôle du prince des Les Visiteurs du soir, conduit à sa perte par la fille du Diable. Après s'être illustré dans des interprétations de crapule, Ledoux oriente sa carrière vers des personnages plus humains, dont le plus représentatif reste celui de Pattes blanches (1948) de Jean Grémillon. A partir de 1957, ses rôles deviennent moins étoffés et ses apparitions plus brèves. On le voit dans quelques productions américaines, dont Le Jour le plus long (1961) de Ken Annakin, Andrew Marton, Bernard Wicki, Elmo Williams et Gerd Oswald et Le Jour d'après (1964) de Robert Parrish. Il tourne également pour Orson Welles (Le Procès, 1962), Jacques Demy (Peau d'Ane, 1970), Claude Chabrol (Alice ou la dernière fugue, 1976). Après Mille milliards de dollars (1981) d'Henri Verneuil, il se retire des écrans.
Dans La Bergère et le ramoneur (1967), film d'animation réalisé par Paul Grimault, il prête sa voix au personnage du roi.

Autres activités

Fernand Ledoux s'est produit de nombreuses fois sur les planches, essentiellement à la Comédie Française. A la mort de Léon Bérard en 1931, il accède à des rôles plus importants. De 1958 à 1967, il donne des cours de dramaturgie au Conservatoire National d'Art Dramatique.
On le voit également à la télévision, notamment dans Les Célibataires (1962) de Jean Prat.

Ouvrages

  • Inoubliables ! : visages du cinéma français : 1930-1950 / Olivier Barrot ; Raymond Chirat.- Paris : Calmann-Lévy, 1986

Périodiques

  • Écran Français n° 326, 10 Octobre 1951
  • Mensuel du Cinéma (Le) n° 11, novembre 1993

Courts métrages

en tant que : Interprète

1933Homme à la barbiche (L') Louis Valray
1934 Une soirée à la Comédie Française Léonce Perret
1935Souliers (Les) Maurice Cloche
1942Etoiles de demain René Guy-Grand
1942 Loi du 21 juin 1907 (La) Sacha Guitry
1953 Moïse Bernard de Pré

Longs métrages

en tant que : Interprète

1918 Faute d'orthographe (La) Jacques Feyder
1919 Fils de Monsieur Ledoux (Le) Henry Krauss
1920 Villa Destin Marcel L'Herbier
1922 Molière, sa vie, son oeuvre Jacques de Féraudy
1934 Train de 8 h 47 (Le) Henry Wulschleger
1935 Folies-Bergère Marcel Achard
1935 Mayerling Anatole Litvak
1935 Tarass Boulba Alexis Granowsky
1936 Vagabond bien-aimé (Le) Kurt Bernhardt
1938 Alerte en Méditerranée Léo Joannon
1938 Altitude 3200 Jean Benoit-Levy, Marie Epstein
1938 Bête humaine (La) Jean Renoir
1939 Remorques Jean Grémillon
1940 Untel père et fils Julien Duvivier
1940 Volpone Maurice Tourneur
1941 Assassinat du père Noël (L') Christian-Jaque
1941 Premier bal Christian-Jaque
1941 Premier rendez-vous Henri Decoin
1942 Des jeunes filles dans la nuit René Le Hénaff
1942 Goupi Mains-Rouges Jacques Becker
1942 Grande Marnière (La) Jean de Marguenat
1942 Lit à colonnes (Le) Roland Tual
1942 Visiteurs du soir (Les) Marcel Carné
1943 Béatrice devant le désir Jean de Marguenat
1943 Homme de Londres (L') Henri Decoin
1944 Sortilèges Christian-Jaque
1945 Fille aux yeux gris (La) Jean Faurez
1945 Fille du diable (La) Henri Decoin
1946 Rose de la mer (La) Jacques de Baroncelli
1947 Danger de mort Gilles Grangier
1947 Eternel conflit Georges Lampin
1948 Bergère et le ramoneur (La) Paul Grimault
1948 Mystère Barton (Le) Charles Spaak
1948 Ombre (L') André Berthomieu
1948 Pattes blanches Jean Grémillon
1949 Histoires extraordinaires Jean Faurez
1949 Monseigneur Roger Richebé
1949Symphonie d'un destin Georges Ferry
1951 Loups chassent la nuit (Les) Bernard Borderie
1953 Un acte d'amour Anatole Litvak
1954 Fortune carrée Bernard Borderie
1954 Papa, maman, la bonne et moi Jean-Paul Le Chanois
1955 Hommes en blanc (Les) Ralph Habib
1955 Papa, maman, ma femme et moi Jean-Paul Le Chanois
1956 Aventures de Till l'espiègle (Les) Gérard Philipe
1956 Celui qui doit mourir Jules Dassin
1956 Loi des rues (La) Ralph Habib
1957 Misérables (Les) Jean-Paul Le Chanois
1957 Violents (Les) Henri Calef
1958 Christine Pierre Gaspard-Huit
1959 J'irai cracher sur vos tombes Michel Gast
1959 Recours en grâce Lazslo Benedek
1960 Big Gamble (The)
Le Grand risque
Richard Fleischer
1960 Vérité (La) Henri-Georges Clouzot
1961 Freud
Freud, passions secrètes
John Huston
1961 Longest Day (The)
Le Jour le plus long
Ken Annakin, Andrew Marton, Bernhard Wicki, [etc.]
1962 Glaive et la balance (Le) André Cayatte
1962 Procès (Le) Orson Welles
1964 Up from the Beach
Le Jour d'après
Robert Parrish
1965 Communale (La) Jean L'Hôte
1968 Sous le signe du taureau Gilles Grangier
1970 Peau d'Ane Jacques Demy
1972 Moi y en a vouloir des sous Jean Yanne
1973 Bel ordure Jean Marboeuf
1973 Chinois à Paris (Les) Jean Yanne
1973 Granges brûlées (Les) Jean Chapot
1976 A chacun son enfer André Cayatte
1976 Alice ou la dernière fugue Claude Chabrol
1981 Mille milliards de dollars Henri Verneuil
1981 Misérables (Les) Robert Hossein