Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jean-Pierre Léaud

Interprète, Assistant réalisateur, Scénariste


imprimer
Naissance
05 mai 1944 à Paris (France)
Liens familiaux
Jean-Pierre Léaud est le fils de la comédienne Jacqueline Pierreux et du scénariste Pierre Léaud.
>> Rechercher "Jean-Pierre Léaud" dans le catalogue Ciné-Ressources

Carrière au cinéma

Après une brève apparition dans La Tour, prends garde (Georges Lampin, 1957), Jean-Pierre Léaud fait son grand début cinématographique à l'âge de treize ans : il interprète Antoine Doinel, héros turbulent du film autobiographique de Truffaut, Les Quatre cents coups (1958). Le film est un triomphe au Festival de Cannes en 1959 et marque le lancement de la carrière du cinéaste comme celle du jeune acteur. Truffaut et son protégé sont inséparables, et n'auront de cesse de collaborer sur les projets du réalisateur. Léaud réincarne le personnage d'Antoine Doinel à plusieurs reprises, sorte de double à l'écran de Truffaut, dans L'Amour à vingt ans (1961), jeune homme mélancolique aux côtés de Marie-France Pisier, puis dans Baisers volés (1968), Domicile conjugal (1970) et L'Amour en fuite (1978). Les quatre films évoquent la vie du personnage à différentes époques. Léaud se compose un ton de voix si caractéristique, entre détachement et ironie, qui ne le quittera pas.
Il devient une des figures incontournables de la Nouvelle Vague ; Godard se prend d'affection pour lui et le dirige entre autres dans Masculin féminin (1965), Made in U.S.A. (1966) ou La Chinoise (1967). Les personnages incarnés par l'acteur sont ancrés dans leur époque. Léaud se tourne au même moment vers le militantisme de gauche et défend vigoureusement Langlois lors de " l'affaire de la Cinémathèque " en 1968.
Pendant les années soixante-dix, l'acteur joue de grands rôles romantiques, empreints de poésie et de violence contenue, à son image, comme celui d'Alphonse dans Les deux Anglaises et le continent (Truffaut, 1971). En 1972 Jean Eustache lui offre le rôle titre de La Maman et la putain, l'un des films emblèmes de la Nouvelle Vague ; mais le film est un échec en salles. Jean-Pierre Léaud choisit des rôles et des tournages marginaux avec des metteurs en scènes réputés difficiles, donnant sa confiance à un cinéma d'auteur exigeant, confidentiel, voire hermétique. Il sait être à la fois obscur, rêveur, évanescent et désabusé.
Mais avec la fin de la Nouvelle Vague et la mort de Truffaut en 1984, Jean-Pierre Léaud traverse une période difficile. La critique lui reproche de n'être que sa propre caricature, de parler faux et de ne faire que des choix d'" intello ", peu accessibles au grand public. Il tourne plus d'un film par an au cours des années 1980. Godard, Raul Ruiz, Benoît Jacquot, Catherine Breillat, Agnès Varda, Pierre Garnier Deferre le dirigent.
Jean-Pierre Léaud renoue avec le succès en 1990 avec le film J'ai engagé un tueur dans lequel Aki Kaurismäki lui donne le premier rôle : celui d'un homme désespéré qui ne parvient pas à se suicider, et qu'une histoire d'amour ressuscite.
L'acteur choisit ensuite de jeunes réalisateurs, héritiers de la Nouvelle Vague, qui marquent le renouveau de sa carrière. Olivier Assayas le dirige en père désespéré dans Paris s'éveille (1991), et en cinéaste maudit dans Irma Vep (1996). Lucas Belvaux lui donne un beau rôle comique de mari trompé et désopilant dans Pour rire ! (1996).
Les années 2000 lui offrent certes moins de rôles, mais consistants tout de même, comme dans Le Pornographe (Bertrand Bonello, 2000) ou J'ai vu tuer Ben Barka (Serge Le Peron, 2005).
La personnalité complexe de Jean-Pierre Léaud en fait une des figures les plus atypiques du paysage cinématographique français.

Autres activités

Jean-Pierre Léaud tourne dans de nombreux téléfilms, dont L'Herbe rouge (1984) de Pierre Kast et Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma (1986) de Jean-Luc Godard.
En 2009, on le voit dans L'homme aux cercles bleus (Josée Dayan), adapté d'un roman de Fred Vargas.

Prix

  • Meilleure interprétation masculine, 2017 au Prix Lumières pour le film : La mort de Louis XIV
  • César d'honneur, 2000 au Césars du Cinéma Français
  • Meilleure interprétation masculine, 1966 au Internationale Filmfestspiele (Berlin) pour le film : Masculin-Féminin

Ouvrages

  • Les 400 coups de François Truffaut : étude critique / Anne Gillain.- Paris : Nathan, 1991
  • Stars deuxième / Jacques Valot ; Gilles Grandmaire.- Paris : Edilig, 1989

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les) n° 351, septembre 1983
  • Cahiers du Cinéma (Les) n° 509, janvier 1997
  • Cinéma n° 356, 28 Mai 1986
  • Cinématographe n° 17, février-mars 1976
  • Sight and Sound vol. 43 n° 1, hiver 1973-1974
  • Take One vol 5 n° 4, octobre 1976

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Scénariste

2004 Léaud de Hurle-dents Jacques Richard

en tant que : Interprète

1961 Amour à vingt ans : Antoine et Colette (L') François Truffaut
1966 Mauvaises fréquentations : Le Père Noël a les yeux bleus (Les) Jean Eustache
1981Vera Jean-Yves Seban
1987Ministères de l'art (Les) Philippe Garrel
2004 Léaud de Hurle-dents Jacques Richard

Longs métrages

en tant que : Assistant réalisateur

1964 Mata Hari, agent H 21 Jean-Louis Richard
1964 Une femme mariée Jean-Luc Godard
1965 Pierrot le fou Jean-Luc Godard
1966 Made in U.S.A. Jean-Luc Godard

en tant que : Interprète

1957 La Tour, prends garde Georges Lampin
1958 Quatre cents coups (Les) François Truffaut
1959 Testament d'Orphée ou ne me demandez pas pourquoi (Le) Jean Cocteau
1960 Boulevard Julien Duvivier
1963 Amour à la mer (L') Guy Gilles
1964 Mata Hari, agent H 21 Jean-Louis Richard
1965 Masculin féminin Jean-Luc Godard
1965 Pierrot le fou Jean-Luc Godard
1966 Made in U.S.A. Jean-Luc Godard
1966 Plus vieux métier du monde : Anticipation ou l'amour en l'an 2000 (Le) Jean-Luc Godard
1967 Chinoise (La) Jean-Luc Godard
1967 Départ (Le) Jerzy Skolimowski
1967 Gai savoir (Le) Jean-Luc Godard
1967 Week-end Jean-Luc Godard
1968 Baisers volés François Truffaut
1968 Concentration (La) Philippe Garrel
1968Dialog 20-40-60 Jerzy Skolimowski
1968 Paul Diourka Medveczky
1968 Porcile
Porcherie
Pier Paolo Pasolini
1969Herdeiros (Os)
Les Héritiers
Carlos Diegues
1969Leone have sept cabeças (Der)
Le Lion à sept têtes
Glauber Rocha
1970 Domicile conjugal François Truffaut
1970 Out 1 : Noli me tangere Jacques Rivette
1970 Out 1 : Spectre Jacques Rivette, Suzanne Schiffman
1970 Une aventure de Billy le Kid Luc Moullet
1971 Deux Anglaises et le continent (Les) François Truffaut
1972 Maman et la putain (La) Jean Eustache
1972 Nuit américaine (La) François Truffaut
1972 Ultimo tango a Parigi
Le Dernier tango à Paris
Bernardo Bertolucci
1974 Lolos de Lola (Les) Bernard Dubois
1975Umarmungen und andere Sachen Jochen Richter
1978 Amour en fuite (L') François Truffaut
1980Parano Bernard Dubois
1981Aiutami a sognare Pupi Avati
1982 Cassure (La) Ramón Muñoz
1982 Rebelote Jacques Richard
1984Csak egy mozi Pál Sándor
1984 Détective Jean-Luc Godard
1984 Paris vu par 20 ans après : Rue Fontaine Philippe Garrel
1985 Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma Jean-Luc Godard
1985 Ile au trésor (L') Raoul Ruiz
1986 Corps et biens Benoît Jacquot
1986Fall Boran = Boran, Zeit zum zielen (Der) Daniel Zuta
1986Ossegg oder die Wahrheit über Hänsel und Gretel Thees Klahn
1987 36 fillette Catherine Breillat
1987 Jane B. par Agnès V. Agnès Varda
1987 Keufs (Les) Josiane Balasko
1988 Bunker palace hôtel Enki Bilal
1988 Couleur du vent (La) Pierre Granier-Deferre
1990 I hired a contract killer
J'ai engagé un tueur
Aki Kaurismäki
1991 Paris s'éveille Olivier Assayas
1991Vie de bohème (La) Aki Kaurismäki
1992Evanouie (L') Jacqueline Veuve
1993 Naissance de l'amour (La) Philippe Garrel
1993 Personne ne m'aime Marion Vernoux
1994 Cent et une nuits (Les) Agnès Varda
1995 Journal du séducteur (Le) Danièle Dubroux
1995 Mon homme Bertrand Blier
1996 Irma Vep Olivier Assayas
1996 Pour rire ! Lucas Belvaux
1997 Elizabeth Shekhar Kapur
1998 Innocent Costa Natsis
1999 Affaire Marcorelle (L') Serge Le Péron
1999 Une affaire de goût Bernard Rapp
2000 Ni neibian jidian
Et là-bas, quelle heure est-il ?
Ming-liang Tsai
2000 Pornographe (Le) Bertrand Bonello
2001 Guerre à Paris (La) Yolande Zauberman
2001 Léaud l'unique Serge Le Péron
2002 Dreamers (The)
Innocents
Bernardo Bertolucci
2003 Folle embellie Dominique Cabrera
2005 J'ai vu tuer Ben Barka Serge Le Péron
2008 Visage Ming-liang Tsai
2010 Le Havre Aki Kaurismäki
2011 Camille redouble Noémie Lvovsky
2015 M Sara Forestier
2015 Mort de Louis XIV (La) Albert Serra
2016 Lion est mort ce soir (Le) Nobuhiro Suwa
2017 Isle of Dogs
L'Ile aux chiens
Wes Anderson