Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Isabelle Adjani

Interprète, Producteur


imprimer
Naissance
27 juin 1955 à Gennevilliers (Hauts-de-Seine, France)
Liens familiaux
Elle a eu un enfant avec le réalisateur Bruno Nuytten et un autre avec l'acteur Daniel Day-Lewis.
>> Rechercher "Isabelle Adjani" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

En 1972, Isabelle Adjani intègre la Comédie-Française. Sa performance dans Ondine de Jean Giraudoux la révèle. La critique comme le public sont subjugués par sa beauté et son talent.

Carrière au cinéma

La carrière cinématographique d'Isabelle Adjani commence en 1970. Elle n'a que quatorze ans lorsqu'elle accepte de jouer dans Le petit bougnat de Bernard Toublanc-Michel. Elle réitère l'expérience deux ans plus tard dans Faustine ou le bel éé de Nina Companeez. C'est en 1974 qu'elle se révèle au grand public, grâce au succès que connaît La gifle de Claude Pinoteau. Elle quitte la Comédie-Française en 1975 pour jouer dans Adèle H. de François Truffaut son premier grand rôle dramatique. Elle incarne une jeune femme déchirée, Adèle Hugo, qui bascule dans le désespoir et la folie face à un amant indifférent. Suivent Le locataire (1976) de Roman Polanski, Nosferatu, fantôme de la nuit (1978) de Werner Herzog. Son rôle de femme adultère cajolant un monstre dans Possession (1980) d'Andrzej Zulawski lui vaut son premier César, ainsi qu'un prix d'interprétation au Festival de Cannes. Star reconnue et lucide, elle sait maîtriser son image, préserver sa vie privée et cultiver le mystère de sa personnalité. On lui reproche de ne pas jouer assez souvent. Ses absences à l'écran et le secret qui l'entoure engendrent les rumeurs les plus folles. On va jusqu'à prétendre qu'elle serait morte. Ses prestations à l'écran n'en sont que plus fulgurantes. Après Quartet (1981) de James Ivory et Tout feu tout flamme (1982), elle remporte son plus grand succès commercial avec L'été meurtrier (1983) de Jean Becker. Adjani alterne les rôles dramatiques et les personnages un peu plus légers, mais ses préférences penchent vers des destins contrastés. Jouer le quotidien ne l'intéresse pas. En 1985, on la voit dans Subway de Luc Besson et, en 1988, elle interprète avec ferveur Camille Claudel de Bruno Nuytten. Après plusieurs années de silence et quelques films mineurs, elle explose dans un autre personnage troublé en incarnant La reine Margot (1993) de Patrice Chéreau. Elle donne la réplique à Sharon Stone dans em>Diabolique (1996), thriller de Jeremiah Chechik, adaptation du film d'Henri-Georges Clouzot. En 2002, La Repentie de Laëtitia Masson signe les retrouvailles de l'actrice avec Sami Frey après Mortelle randonnée (1983); elle compose, dans ce rôle de femme fatale, la matière même du film. La même année, après six ans d'absence au cinéma, elle est à l'origine de la version filmée d'Adolphe par Benoît Jacquot. La critique est unanime quant à sa composition d'Ellénore, personnage tiré du roman de Benjamin Constant, et se félicite de retrouver une des actrices préférées des français. Elle constitue ensuite un des piliers de l'impressionnant casting du film de Jean-Paul Rappeneau Bon voyage (2003) où elle évolue notamment aux côtés de Gérard Depardieu et Virginie Ledoyen. Elle fait preuve de beaucoup de fantaisie dans cette comédie d'aventure virevoltante, nominée plusieurs fois aux Césars.

Autres activités

Isabelle Adjani est la présidente de la Commission d'avance sur recettes du Centre national de la cinématographie (CNC) en 1987. Elle préside le jury du
50e Festival international du film à Cannes en 1997. En 1983, elle enregistre un album avec le chanteur-compositeur Serge Gainsbourg. Le clip
de son tube " Pull marine " est réalisé par Luc Besson. Elle est La dame aux Camélias de Dumas fils, au théâtre, mis en scène en 2000 par
Alfredo Arias, et remonte sur les planches en 2006, pour incarner une autre héroïne tragique, la reine Marie Stuart.

Prix

  • Meilleure interprétation féminine, 2010 au Césars du Cinéma Français pour le film : La journée de la jupe
  • Meilleure interprétation féminine, 1994 au Césars du Cinéma Français pour le film : La Reine Margot
  • Meilleure interprétation féminine, 1989 au Césars du Cinéma Français pour le film : Camille Claudel
  • Meilleure interprétation féminine, 1989 au Internationale Filmfestspiele (Berlin) pour le film : Camille Claudel
  • Meilleure interprétation féminine, 1984 au Césars du Cinéma Français pour le film : L'été meurtrier
  • Meilleure interprétation féminine, 1983 au FantasPorto. Festival Internacional de Cinema (Porto) pour le film : Possession
  • Meilleure interprétation féminine, 1982 au Césars du Cinéma Français pour le film : Possession
  • Prix d'interprétation féminine, 1981 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : Quartet / Possession
  • Meilleure interprétation féminine, 1976 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : Camille Claudel
  • Meilleure interprétation féminine, 1976 au Festival International de Cinéma (Cartagena) pour le film : L'histoire d'Adèle H.
  • Meilleure interprétation féminine, 1975 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : L'histoire d'Adèle H.

Ouvrages

  • Comédiennes aujourd'hui : Isabelle Adjani, Isabelle Huppert, Dominique Laffin, Miou-Miou, Christine Pascal, Maria Schneider : au micro et sous le regard / Jean-Luc Douin.- Paris : P. Lherminier, 1980
  • Isabelle Adjani : biographie non autorisée : le seul livre qu'Isabelle Adjani n'a pas pu faire interdire / Christian Dureau.- [Paris] : Justine, 1987
  • La passion d'Adjani / Christian Roque-Briscard.- Lausanne : P.-M. Favre, 1987

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 347, mai 1983
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 414, décembre 1988
  • Cinématographe, n° 105, novembre 1984
  • Cinématographe, n° 15, octobre/novembre 1975
  • Ciné-Revue, n° 44, octobre 1987
  • Interview, vol. 20, n° 1, janvier 1990
  • Mensuel du cinéma (Le), n° 17, mai 1994
  • Première, n° 141, décembre 1988
  • Première, n° 207, juin 1994
  • Première, n° 242, mai 1997
  • Studio Magazine, n° 66, octobre 1992

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1986 T'as de beaux escaliers, tu sais Agnès Varda

Longs métrages

en tant que : Producteur

1987 Camille Claudel Bruno Nuytten

en tant que : Interprète

1969 Petit Bougnat (Le) Bernard Toublanc-Michel
1971 Faustine et le bel été Nina Companeez
1974 Ariane Pierre-Jean de San Bartolomé
1974 Gifle (La) Claude Pinoteau
1975 Histoire d'Adèle H. (L') François Truffaut
1975 Locataire (Le) Roman Polanski
1976 Barocco André Téchiné
1976 Violette et François Jacques Rouffio
1977Driver (The) Walter Hill
1978 Nosferatu, Phantom der Nacht
Nosferatu, fantôme de la nuit
Werner Herzog
1978 Soeurs Brontë (Les) André Téchiné
1980 Clara et les chics types Jacques Monnet
1980 Possession Andrzej Zulawski
1980 Quartet James Ivory
1981 Année prochaine... si tout va bien (L') Jean-Loup Hubert
1981 Tout feu, tout flamme Jean-Paul Rappeneau
1982Antonieta Carlos Saura
1982 Eté meurtrier (L') Jean Becker
1982 Mortelle randonnée Claude Miller
1984 Subway Luc Besson
1985Ishtar Elaine May
1987 Camille Claudel Bruno Nuytten
1989 Après octobre (L') Merzak Allouache
1990 Lung Ta - les cavaliers du vent Marie Jaoul de Poncheville, Franz-Christoph Giercke
1992 Toxic affair Philomène Esposito
1993 Reine Margot (La) Patrice Chéreau
1994 Cent et une nuits (Les) Agnès Varda
1995 Diabolique Jeremiah Chechik
2001 Repentie (La) Laetitia Masson
2002 Adolphe Benoît Jacquot
2002 Bon voyage Jean-Paul Rappeneau
2002 Monsieur Ibrahim et les fleurs du coran François Dupeyron
2008 Journée de la jupe (La) Jean-Paul Lilienfeld
2009 Mammuth Benoît Delépine, Gustave Kervern
2009 Tangled
Raiponce
Byron Howard, Nathan Greno
2010 De force Frank Henry
2011 David et Madame Hansen Alexandre Astier
2013 Sous les jupes des filles Audrey Dana